Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Faire/Fer et le social à la mode
Le Faire/Fer et le social à la mode Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-11-2018 02:19

Pages vues : 1593    

Favoris : 266

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anus, Artifice, Babel, Banques, Blanc, Capitalisme, Christ, Dictature, Dieu, Dieux, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Fléau, Forêt, Fractale, Gratuit, Guerre, Information, Instant, Julien, Liberté, Lumière, Messie, Mondialisme, Ouvrier, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Rien, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Thermodynamique, Univers, Vase, Vide, Volonté, Yokaï

 
etoile_de_mort_loi_pvachat.jpg
 
 
Le Faire/Fer et le social à la mode

SOCIAL = DUALITÉ : IL FAUT AU MOINS
ÊTRE DEUX POUR ENGENDRER DU SOCIAL : LA SURFACE
OU COUVERTURE SOCIALE.
MAIS : OÙ SE TROUVE LE SOCIAL, DONC AUTRUI,
SI CE N’EST DANS VOTRE PROPRE SOI, DE MÊME
QUE L’UNIVERS SI TROUVE AUSSI (pour faire
référence à l’entretien 43 de Ramana Maharshi).
Le FAIRE/FER ce sont les PENSÉES ou OPINIONS
au même titre que travailler pour la
City de Londres ou pour labourer son champ.
Dans ce même entretien le Maharshi dit
que le mental n’existe pas. Le mental
dépend du Faire/Fer : si un opinion ou un
ego admet l’existence du mental ou raison,
cela équivaut à obliger le mental à se contrôler
lui-même, comme un voleur se transformant en
policier afin de procéder à sa propre arrestation.
De cette façon, le mental continue son
Faire/fer mais échappe à lui-même.



Page dédiée à ces trois organes de l’humain : le phallus, l’anus (ou le trou du vagin, l’hostie), la bouche, cette trinité du corps ou ego qui dirige la planète Terre.
 
 
 
Capitalisme du Faire/Fer : Vous avez déjà vue qu’un migrant « aille se faire voir ailleurs » (comme une mauvaise herbe) ? Non, non, ils veulent consommer LA RONDELLE, L’HOSTIE POUVOIR D’ACHAT. Ainsi ils rappliquent tous pour échapper à leur bled (banlieue), et inversement les habitants des villages de Paris sont expulsés au bled, soit comme des mauvaises herbes et des microbes, qu’ils aillent se faire voir ailleurs. Mais les migrants, non ! Ils sont accueillit à Paris et même en province; mondialisme oblige. Les ouvriers sont devenus des terroristes et les migrants le NOUVEAU POUVOIR D’ACHAT, ET PAR CONSÉQUENCE LE NOUVEL ESCLAVAGE TOUT PROPRE ET RAVALÉE COMME LES FAÇADES DES IMMEUBLES DES MÉGALOPOLES.

Seul ce qui passe par le mental est ACTION (et AVOIR : LES FRUITS DE L’ACTION EN OUBLIANT L’ÊTRE ET AINSI SE FAIRE AVOIR) ; ET SEUL CE QUI EST ABANDONNÉ PAR LE MENTAL OU CE À QUOI IL RENONCE EST PUTRÉFACTION OU RENONCEMENT [RENOIERIE]/DIGESTION/ABANDON ou Wou-wei (voir ci-dessous).
Faire acte de renoncement à l’opinion, à son intelligence. Laisser un grand repos à son intelligence ; la LAISSER DIGÉRER.
LACHER PRISE/FLUIDE/COULER/COLON.
RENONCEMENT [RENOIER) [NOIER] [NIER] : TUER, NOYER.
« La mort dans l’Âme » où l’on n’est pas loin du NOIR de qui découle la BLANCHEUR, puis la ROUGEUR.
BLANC + ROUGE = ROSE ou OR du Pommier…
PUTRÉFACTION/RENONCEMENT = SILENCE (le 7 ou DIMANCHE de l’ère chrétienne, le « jour de repos » [maintenant messe capitaliste du sport], face au Faire/Fer capitaliste du reste de la semaine).

FAIRE/FER = THERMODYNAMIQUE : L’EFFORT CHAUFFE (le Fer et Faire ça chauffe aussi chez le FORGERON qui FORGE DES ÉPÉES ET DES POINTES DE FLÈCHES), C’EST DURE DE « GAGNER SA VIE » (SURTOUT SOUS MACRON 1ER).
POURQUOI C’EST DUR ?
PARCE QUE TANT QUE DURE L’EGO.

« Tant que dure l’ego, l’effort est nécessaire. Quand le sentiment de l’ego cesse d’opinioner, les actions deviennent spontané [c’est le Wou-wei ou Wuwéi Taoïste et du chan/zen : le "non-agir", ou plus vulgairement : le "lâcher-prise". Tout ce qui se fait spontanément est supérieur à ce qui se fait volontairement et donc par Faire/Fer]. L’ego agit en la présence du Soi. Il ne peut pas exister sans le Soi », exprime Ramana Maharshi à l’entretien 467. Dans la Bhagavad-Gîtâ il est écrit : « Je ne suis pas celui qui agit [Seul le Soi ou Dieu est dans le Créé-Non-créé] et cependant les actions se déroulent ». Le Soleil est une bon exemple de Faire/Fer sans Faire/Fer : il chauffe et éclaire cette Terre mais reste indifférent à ce qu’il s’y passe de bon ou de mauvais. Le Terrien attaché à la glèbe adamique qui se croit l’auteur de ses Faire/Fer ne peut qu’en récolter les fruits, donc toucher un salaire dans le système juif de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule). Si le Faire/Fer est conforme à l’opinion de l’humain, il est heureux du salaire ou des fruits ; mais comme actuellement avec les paletots yellow, les fruits ou le Faire/Fer leur semble pourris et rouillés, alors ils sont malheureux et en deviennent agressifs. L’expression « tomber sur le paletot » signifie bien que le système capitaliste leur est tombé sur le paletot !
Ainsi, bonheur et malheur SONT LE RÉSULTAT DE L’ATTACHEMENT. SI LES FAIRE/FER ÉTAIENT ACCOMPLIS SANS ATTACHEMENT, LES YELLOW PALETOTS N’EN RÉCOLTERAIENT PAS LES FRUITS POURRIS DU CAPITALISME.

Dans l’espace-temps actuel tout Faire/Fer va chauffer, comme une RÉSISTANCE, une CHARGE ou POIDS (attraction, gravité, décalage ou déphasage vibratoire, LA NON FLUIDITÉ ou RÉSISTANCE). Le Faire/Fer freine la Fluidité/Courant. Celui qui marche dans une rue de Paris perdu dans ses pensées, est regardé par l’autre, le social, d’une façon différente (avec comme un air de reproche, et je parle ici d’un temps où n’existait pas encore le tétéphone portable qui zombifie à merveille l’humain).


LE GRAND DÉCALAGE :
Ce que vous cherchez : c’est là où vous ne l’attendiez pas !
Car cela peut déclencher la PANique ou GRAND DÉCALAGE (par rapport à ce monde illusoire).
DECALAGE.
DÉSACCORD. Charge naturelle : être décalé ou pas, en accord, par rapport à telle situation, et face à telle social-société.
La charge est une Résistance, donc contraire de fluide, cela déclenche, provoque, d’où le principe du rire, ou de l'agressivité. Le rire est un décalage : au théâtre, le public applaudit le comédien, alors qu’icelui sait qu’il a fait une faute dans le texte de l’auteur. Décalage du temps profane.
Côté enfantin, avec une logique qui peut paraître absurde, mais ce n’est pas toujours le cas. Décalage/Naïf/Charme/Maladresse/Thermodynamique (le décalage en excite certains d’une façon prodigieuse [en bien comme en mal, je l’ai vécu mainte fois]).
Décalage : sorte de désaccord ou de déséquilibre entre le signe et l’idée.
Décalage : [GABER] en français du Moyen-Âge : plaisanter, se moquer. [GABE] moquerie, ruse.
Un autre exemple de décalage :
Un homme aimant passionnément les chevaux. Un jour, il frappe vigoureusement les moustiques qui s’amassaient sur les chevaux, ceux-ci s’emportèrent, cassèrent leurs mors et brisèrent la tête et la poitrine de l’homme. Bien que son intention fût bonne, cet homme n’a pas atteint son but. (D’après Tchouang-tseu, trad. Liou Kia-hway).

LE GRAND DÉCALAGE EN THERMODYNAMIQUE DEPUIS L’ARRIVÉE DE LA CATASTROPHE DU NÉOLITHIQUE : LE FAIRE/FER DE L’OBLIGATION DE MAINTENANT FAIRE CUIRE NOTRE NOURRITURE. POUR ÉCHAPPER À ÇA IL NE FALLAIT PAS VOUS INCARNER et devenir de la viande sur deux jambes !!! (Peut-être que la viande humaine, bien cuite, est comestible…).
Bref, il n’y a QU’UNE SEULE LOI, L’INFINIE CONSCIENCE : L’INDIVIDU NE PEUT PAS AGIR DE SON PLEIN GRÈS, IL CROIT QUE C’EST SON FAIRE/FER, MAIS C’EST L’ACTIVITÉ DU GRAND FAISEUR : LA CONSCIENCE INFINIE. C’EST ELLE SEULE LE BIG BROTHER, CAR IL(ELLE)  N’OUBLIE PERSONNE. PAS BESOIN DE LE PRISER-PRIER GENRE : « Que ta Volonté soit faite ! », car il n’y a aucune nécessité de Lui faire part de nos besoins. « Il les connaît, Il s’en occupera » dit le Maharshi à l’entretien 594.
Les « sauveurs du monde » et autres « réformateurs » en politisme sont DE PARFAITES ÉGOÏSTES : ILS VEULENT LE BONHEUR DES AUTRES POUR EN RÉCOLTER LES FRUITS, SOIT ÊTRE EUX-MÊMES HEUREUX OU LIBÉRÉS. « Ou bien encore, vous voulez bénéficier du mérite d’avoir intercédé en faveur des autres [cas des paletots yellow]. Dieu n’a pas besoin d’un intermédiaire. Occupez-vous de vos affaires et tout ira bien », exprime le Maharshi dans ce même entretien.

Un brin d’herbe est aussi dans le Faire/Fer : il est acteur et bénéficiaire, de même qu’un pot est acteur et bénéficiaire, de même qu’un morceau de tissu est acteur et bénéficiaire, de même que la vue et la montagne sont acteurs et bénéficiaires ; l’humain est dans le Faire/Fer et en récolte les fruits (surtout les Juifs) : CHACUN D’EUX EST LE SEIGNEUR SUPRÊME EN PERSONNE, dirait aussi bien Ramana Maharshi que Vasistha dans le Yoga Vasistha au chapitre L’histoire de Kundadanla.
”Dans chacune de ces choses, sans exception, le Seigneur [le Soi ou Instant] Lui-même est l’acteur et le bénéficiaire, ou Celui qui vit l’expérience. Car toute est Brahman ou Soi, sans commencement ni fin, qui est l’ordonnateur de toute chose” (VI, 2, 213). Il en découle que même la Création et la Destruction sont des aspects de l’Unique Seigneur ou Conscience infinie.
Seule la Conscience est à la fois Cela qui accomplit et Cela qui vit l’expérience de toute chose en toute chose. Par conséquent, ici nul n’accomplit ni ne connaît rien, ou le Seigneur est CELUI QUI FAIT TOUT ET QUI VIT L’EXPÉRIENCE DE TOUTE CHOSE
[c’est moi qui souligne≤]. Il est ainsi possible que tout (injonctions et prohibitions) existe dans le Seigneur sans exister dans la vérité. Tout cela dépend de l’expérience de chacun », explique Vasistha au Prince Rama.

Le « réformateur » Macron face aux paletots yellow se comporte exactement comme ces riches bourgeois dirigeant d’usines au 19è siècle là où le capitalisme atteint sa vitesse de croisière, quand un patron s’adresse à un ouvrier qui a la réparti prompte, en le qualifiant de « Mon brave », terme qui est effectivement méprisant car diviseur, alors l’ouvrier lui répond : « Pourquoi m’appelez-vous ”mon brave” ? »
- Mais j’ignore votre nom.
- Eh bien, quand je m’adresse à quelqu’un dont j’ignore le nom, je l’appelle Monsieur… ». (Exemple superbe donné par Hyacinthe Dubreuil, dans l’introduction de : J’ai fini ma journée). Dubreuil ajoute cette vérité : « Ceux qui ont toujours vécu dans le confortable matériel, et surtout dans une position « honorable » [immanquablement celle des riches] ne peuvent pas comprendre le rôle secret du sentiment de l’humiliation dans le comportement ouvrier. Le dernier livre de Hyacinthe Dubreuil est très touchant car il parle essentiellement du monde ouvrier-paysan décimé à la guerre de 1914-18, et qui va laisser la place au monde du CAC 40 et des Macron en tous genres…… et de leur « démocratie »…….

Le monde rural a été digéré par le capitalisme qui l’a effectivement digéré pour le chier, le boudiner dans le prolétariat ouvrier dans l’après 1789 tout au long du 19è siècle s’industrialisant sous l’action du gigantesque développement des banques (juives, comme les Pereire qui ont leur boulevard à Paris, mais pas seulement que des Talmudistes mutilés au huitième jour de leur naissance). Les paysans actuels sont devenus des industriels de la City de Londres, nombril de la finance terrienne. Cette montée du capitalisme ne pouvait que frapper l’intellect d’un Juif comme Karl Marx, c’est-à-dire qu’il fallait un type comme lui pour le dénoncer ; car il n’y a pas meilleur prophète (visionnaire) que certains de ces « mutilés » capable d’entrevoir l’ensemble.


PROLÉTARIAT = PROSTITUÉS À LA CITY DE LONDRES D’OÙ DÉPENDENT LES USINES PRIVÉES, OU CELLES DE L’ÉTAT DU RÉGIME RÉPUBLICAIN, ET DU RÉGIME IMPÉRIAL AU JAPON, OU DU RÉGIME COMMUNO-SOCIALISTE DE LA CORÉE DU NORD. Notez que le Japon est protégé de l’opinion du monothéisme et de la laïcité judéo-maçonnique, il a plusieurs Dieux le veinard ; il n’a pas eu à défendre l’unité d’un Dieu car il est encore PAÏEN : spiritualité cosmique en accord avec le TOUT, ainsi son sens métaphysique ou du Tout ne pouvait que s’accorder avec le sens de la science pure, qui hélas avec ses machines sexuelles dégénère en la trinité dédiée à cette page.

LE PROLÉTARIAT C’EST NOUS TOUS, (sauf les gens comme Macron…] PRIS-O-NIER DE LA MÉGAPOLE TERRE BÉTON-ACIER-VERRE-TÔLES-ET-BOULONS. La planète est UNE USINE GLOBALE TELLE LA PLANÈTE DE LA MORT DANS STAR WARS (surtout période avant l’usine Disney). On ne voit aucun brin d’herbe sur la planète de Star Wars, et de nos jours les campagnes disparaissent sous le béton des mégapoles à la Macron ; Hyacinthe Dubreuil faisait déjà le même constat depuis la guerre de 1914-18 où l’argent envahit absolument tout dans la vie humaine, sans repos ou Silence, et d’une violence terrifiante (ARGENT PRODUCTEUR DE GUERRES ET DE PAUVRETÉ).

La Mégapole ou planète de la mort devrait dorénavant inscrire sur son logo : « POUVOIR D’ACHAT », parce que ça résume ou symbolise totalement le principe universel du capitalisme de nombre de Juifs (voir le libre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent, où il écrit, page 693, que L’ARGENT EST L’AUTRE FACE DE DIEU (évidemment des Juifs et de leur « Royaume de Dieu (juif) sur Terre » : la Foi par conditionnement éducatif et médiatique et culturel de se faire une opinion de Dieu à partir du temporel juif). Et page 692, Attali écrit que les Juifs nomades devaient être fatigués de transporter plein de Dieux dans leurs « véhicules », alors tel l’argent, tel le chèque qu’ils inventèrent parce que c’est tout confort, ils réduisent leur valise de Dieux à un monothéisme pour que comme l’argent soit facilement transportable partout dans le monde, parce que c’est bien connu que l’argent n’est pas raciste, IL N’A PAS D’ODEUR, CAR IL EST ACCEPTÉ AVEC PLAISIR PARTOUT DANS LA DÉSORMAIS ÉTOILE DE LA MORT.
Nous avons LE VATICAN DE LA MÉGAPOLE QUI EST LA CITY DE LONDRES, et ses mégapoles périphériques ou ses « paroisses » comme Wall Street de l’Empire USionistan.
Les paletots yellow parasités par les médias du CAC 40 parlent d’une « France péri-urbaine », traduisez par « banlieue » (ou bled), donc dans le sens de banni du lieu, à savoir celui de la City acier-verre-boulons-boulots (de boulotter ou gagner sa croute)…. La mégapole centrale a pour opinion un empire mondial, un mondialisme, parce que c’est plus pratique pour l’argent (c’est aussi simple que cela : lire ou relire le livre du prophète en son genre, Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent).
Bordeaux, Lyon, Paris et Marseille sont des mégapoles avec des habitants TOUT CONFORT SOUS LE VATICAN CITY DE LONDRES AYANT POUR PRINCIPE LE NOMADISME (voir plus haut selon Attali et ses « nomades Hébreux ») OU COSMOPOLITISME DES OBJETS ET DE LA DIVERSITÉ (traduisez : marchandise) ; les racailles des cités sont aussi des paroissiens du Vatican de Londres ; sinon ils ne racailleraient pas !!! NE PAS OUBLIER QUE SANS L’ÉCONOMIE MONDIALE DE LA DROGUE, ET DE LA FABRICATION D’ARMES ET DE SÉCURITAIRE PAR LE COMPLEXE MILITARO-INDUSTRIEL, LE VATICAN DE LA CITY DE LONDRES S’ÉCROULE.

Né à Paris dans un quartier populaire tel celui de la rue de Lévis, proche du parc Monceau et du métro Villiers, ma paroisse de l’église Saint-Charles de Monceau, C’ÉTAIT UN VRAI VILLAGE DE GENS SIMPLES, PAS RICHES (malgré la toute proximité du parc Monceau en plein dans les immeubles haussmanniens ), mon « village » avec ses cinémas de quartier quand la tétévision coutait la peau des fesses pour se payer un « poste » et voir Catherine Langeais en noir et blanc. Et bien tout cela a disparu à partir de 1968 pour laisser la place aux richards ou bobos, c’est à ce jour flagrant en se baladant rue de Lévis où maintenant pullulent des marchands de fringues et des restaurants et cafés qui remplacent les marchands des quatre-saisons et marchands de légumes et de fromages de mon époque. Tous les murs de ma rue sont maintenant d’un « blanc de mégalopole béton-acier, etc. ». PLACE AU PROPRE DU CAPITALISME ET AUX GENS ”HONORABLES" RAPPORTÉS PAR DUBREUIL…. ET DEHORS LES GENS « SALES », DEHORS LES MAUVAISES HERBES…. CE QUI SE TRADUIT : ALLEZ VIVRE DANS LES LIEUX BANNIS (par Le et La capital), ALLEZ VIVRE EN BANLIEUE.
RAPPEL : 1968 FUT LA DÉFAITE DU MONDE OUVRIER. Jean Coulonval dans son unique livre, recueil de lettres en parle dans : Synthèse et Temps Nouveaux, quand il décrit des fils de bourgeois qui se déguisaient en ouvriers pour faire comme eux et réclamer le DORG (Demain On Rase Gratis), alors que leurs parents vivaient dans le tout confort et eux de même ; et qu’une fois sortie de leurs universités de riches ils seront de futurs cadres engrossés de diplômes qui ne toucheront jamais un marteau ou une pelle, de peur de se salir les mains, et de se fatiguer !
J’ai aussi connu le VILLAGE DE BELLEVILLE, VILLAGE OUVRIERS COMME MA RUE DE LÉVIS, BELLEVILLE aussi devenu un repère à capitalisme et à marchands de fringues et à restaurants. L’ouvrier parisien habite maintenant à au moins 100 kilomètres de Paris.

Extraordinaire !
On est est arrivé avec le capitalisme, à ce que les gens du BLED (la banlieue des Africains et autres Mahométans) veulent fuir leur bled pour CONSOMMER AU CONFORT ET AU POUVOIR D’ACHAT DE LA « CIVILISATION » DU CAPITALISME, SOIT VENIR HABITER PARIS, ALORS QUE LES OUVRIERS DE PARIS SONT DEPUIS 1968 EXPULSÉS AU BLED (en lointaine banlieue ou qu’ils aillent se faire voir ailleurs). Les « migrants » sont privilégiés, ILS SE VAUTRENT MAINTENANT SUR LES TROTTOIRS DE PARIS OU AU BORD DU CANAL DE L’OURCQ ! CE QUE NE PEUT PLUS FAIRE L’OUVRIER QUI CASSAIT LA GRAINE AU BORD ET QUI EST MAINTENANT VIRÉ DE PARIS.

RAPPEL : Des Bougnoules fossilisés comme Bouteflika ne se font pas soigner à Alger, donc dans leur bled, mais en France.
Paris tout propre aux murs blancs il n’y a plus aucune mauvaise herbe, les ouvriers sont expulsés et remplacés par les richards ou bobo-bourgeois, par les LGBT au puissant pouvoir d’achat, et par les migrants. Je rappel que les murs des immeubles sont systématiquement devenus blanc après 1968, époque où aussi commença la disparition progressive des cinémas de quartiers faisant que l’individualisme s’amplifia de beaucoup.
Bourgeois (jusqu’à la classe « moyenne »), LGBT, salariés des médias et de la culture, salariés des industries du CAC 40 et migrants sont les nouveaux privilégiés adoubés par la City de Londres.
Autre extraordinaire de la City : dans un village, un migrant viol une femme, il est acquitté, sous TOUT CONFORT : selon les moralisateurs fabricants républicains, il ne posséderait pas les CODES SOCIALES DE L’HOMME BLANC (du genre « pas de ça chez nous, tu demandes, tu payes ou tu sors » ; mais non, le migrant croyait faire dans le Soi ou le spontané, mais « pas de ça chez nous »…).

Notez que les ouvriers désormais dénaturés se retrouvent sous le symptôme des paletots yellow :  viennent de leur bled pour « consommer » vinaigre sur le symbole même de la City de Londres : l’avenue des Champs-Élysées, la plus forte concentration parisienne de business de la marchandise du capitalisme !!! Autre symptôme capitaliste avec des malades défilant avec des drapeaux mauve pour protester contre le viol ! ET DONC POUR LA DÉFENSE ET L’AMPLIFICATION DE L’EGO. Les femelles qui beuglaient et brandissaient leur calicots mauves AMPLIFIAIENT L’EGO JUSQU’AU SUPER ÉGRÉGORE ! LE VIOL EST PUREMENT UNE APPROPRIATION DANS LE SOCIAL QUI NÉCESSITE AU MINIMUM DEUX PERSONNES. SANS EGO, DONC SANS SE PRENDRE POUR UN CORPS OU UNE BITE À DEUX JAMBES, IL N’Y AURAIT PAS DE VIOL. Ces femmes manifestantes sont de parfaites imbéciles qui méritent effectivement d’être violées TANT ELLES RENVOIENT LEUR EXCITATION. Personne n’abolira jamais le viol parce que des femmes imbéciles manifestent contre le viol ! ON ABOLIRA LE VIOL QUAND ON NE SE PRENDRA PLUS POUR UN EGO OU UN CORPS OU UN VAGIN SUR PATTES, ce qu’avait probablement compris le producteur Harvey Weinstein, et il en profitait avec raison, et comme l’exprime Ramana Maharshi à l’entretien 1969 où il explique que les pulsions sexuelles proviennent du fait que l’on se prend pour un corps, alors on voit l’autre aussi COMME UN CORPS-OBJET, UNE MARCHANDISE, UN SPECTRE-SPECTACLE (une belle femme ou un bel homme comme une belle voiture ou un beau vase). « Ainsi naît la différence de sexe [ou uniquement le sexe dans le cas du gay]. Mais vous n’êtes pas le corps. Soyez le vrai Soi [délivré de l’ego]. Alors il n’y a pas de sexe ». À l’entretien 335 il dit que la relation à l’autre, donc LE SOCIAL ET LE SEXE, SONT DES CONCEPTS OU OPINIONS DU MENTAL : « LE BONHEUR EST INTÉRIEUR ; L’AMOUR NE VIENT QUE DU SOI. IL EST À L’INTÉRIEUR DE CHACUN [comme l’univers est à l’intérieur de chacun] ; ne pensez pas qu’il est à l’extérieur : alors toute différentiation [et diversité collé maintenant au capitalisme telle la croissance] cessera ».


LE FAIRE/FER DE LA CITY DE LONDRES A 4 PRINCIPES ou UNE TRINITÉ + UN.
- L’anti-racisme (et évidemment la lutte contre l’antisémitisme). Méfiez-vous des politistes qui vous disent dans les médias : « J’ai beaucoup de respect pour… », verbiage de faux derche. L’anti-racisme ne peut qu’être un conjoint du capitalisme, car l’argent doit circuler partout (il n’a pas d’odeur, donc pas de couleur de peau ou de culture).
- L’anti-sexisme (voir ce qui arriva au « pauvre » Harvey Weinstein), et à Paris tous les murs sont blanc de propre… Paris pourtant envahi de migrants, mais ils remplacent les ouvriers d’avant 1968 et eux au moins ils ferment leur gueule.
- L’anti-homophobie.
- La division entre fabricant (les riches) et fabriqués (nous tous). Particulièrement dans l’éducation obligatoire, qui a pour principe LE DRESSAGE DE L’ENFANT DE LA RÉPUBLIQUE, AFIN DE LE FORMER À ÊTRE UN BON CONSOMMATEUR OU UN BON BÉTONISÉ (bon citoyen ou habitant des cités, des mégalopoles)
DONC LA CONSOMMATION ET LE POUVOIR D’ACHAT = TOUT CE QUI TOURNE AUTOUR DU VENTRE ET DU BAS VENTRE, BREF : DE LA BITE, DE LA RONDELLE ET DU COUTEAU (phallus, anus, bouche).
Aussi dans ces 4 principes de la City de Londres, IL FAUT L’ÉGALITÉ DANS LE FAIRE/FER DU POUVOIR D’ACHAT, IL FAUT LA MÊME SOUPE OU MÊME PENSÉE POUR TOUS. Les gays, les bougnoules, les nègres, les jaunes, les verts, les rouges, les lapins, les ratons laveurs, les femmes TOUS doivent être à égalité dans leur pouvoir d’achat et donc pouvoir de consommation ET DE RENTABILITÉ dans le « United colors of Benichon » ou monde hôtel de Jacques Attali. Et les Juifs ? Ba non, ils sont « un petit peuple » comme le serine le rav Ron Chaya, soit de « petits prêtres » de leur Dieu au service de ce monde… On dirait qu’ils n’attende que ça, que ce monde s’écroule pour en récolter les fruits, comme le résume l’histoire du petit coq de l’infatigable Ron Chaya, car incontestablement comme ses congénères, IL EST UN MAÎTRE OU UN PRÊTRE EN RÉSEAUX…… (voir ses congénères les créateurs de Facebook, de Google……).



LIBÉRATION.
Mon illusion s’en est allée. À cet Instant, je ne peux que mener une vie d’activité spontané où la volonté du Faire/Fer n’aura pas sa place. Par conséquence, je vais mener une vie où j’agirai DANS L’INSTANT SANS VOULOIR QUOI QUE CE SOIT [donc à contrario du troc, échange (social) ou business ayant principe sur cette planète]. (En référence de la dernière page du chapitre de L’histoire de Kundadanla, dans le Yoga Vasistha).




mercury_god.jpg
 
 
À Pompéi le Dieu Mercure est affecté de priapisme, ce qui n’est guère étonnant puisqu’il symbolise le Faire/Fer, l’intellectuel usineur et calculateur ; il préside surtout au commerce, évidemment aussi commerce du sexe puisque ça se résume au mot OBJET. Avec des sandales ailés il est le monde hôtel de Jacques Attali, l’argent qui n’est pas raciste et qui se déplace à la vitesse des PHALLUS INFORMATIQUES (les bites). Mercure au priapisme est donc affecté à l’UTILITAIRE, AU FAIRE/FER, DE CE FAIT IL SERA LIMITÉ CAR IL SERA NATURELLEMENT CORRUPTIBLE. IL SERA LE DIEU DES VOLEURS. Mercure représente le calcul, l’intellect (voir son triomphe dans les bites informatiques…. d’où son priapisme monumental, et les Grecs furent d’excellents calculateurs….).
Certain qu’avec ses ailes aux sandales Mercure représente l’espace-temps. Mais se souvenir que TOUT SYMBOLE EST DOUBLE : NÉGATIF ET POSITIF. Mercure, un Dieu très ambiguë.
 
 

Dernière mise à jour : 29-11-2018 03:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >