Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Qui étaient les Sans Culotte de 1789 ?
Qui étaient les Sans Culotte de 1789 ? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-01-2019 21:46

Pages vues : 1360    

Favoris : 189

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Pagan, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Plume, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Serf, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Toupie, Vérité, Vide, Vieux, Violet, washingtonisme, Yokaï

 
kippabushcalott.jpg
 
 
Qui étaient les Sans Culotte de 1789 ?
Les ceux qui favorisèrent la Macronie rothschildesque ?
 
 
Page dédiée aux GILETS JAUNES, si proches maintenant de l’Ainsi Venu (le Libéré Vivant ou Grand Compatissant, Celui qui consume entièrement le charbon des opinions fictives en quoi consiste la souffrance en ce monde).
Soyons libres de toutes les opinions nativement fictions de même que leur apparence. (Un exemple de fiction récente : la dictature des minorités… fiction qui ne pouvait que naître dans l’après 1789 et 1945 !)
 
 
Le monde de la City de Londres ou MONDE DES SANS C(U)ALOTTE.
Une de ses paroisses c’est le palais de l’Élysée à Paris et sa sacristie le ministère de l’intérieur et son porte-parole la Maison ronde de la Radio.


Les Sans Culotte n’étaient évidemment pas les Gilets Jaunes de 2018-2019… Sans culotte veut dire SANS CALOTTE, donc anti-chrétien (comme les Juifs et les copieurs Mahométans qui se moquent tout deux de la Trinité), « la calotte » étant une injure lancée contre les prêtres de ce culte attaché à l’Église de Rome : « À bas la calotte ! ». Les partisans du catholicisme étaient appelés CALOTIN comme avant 1945 certains qualifiaient les Juifs de YOUPIN (de 1878, déformation argotique de youdi (ioudi 1853), arabe algérien yaoudi, du radical latin de juif. Réf. Dic. Le Robert).
En anatomie on parle de la calotte du crâne, et leur Dieu Yahvé sait que ça chauffe dur sous la calotte juive, tant leur bite leur monte à la tête ! Ces gens travaillent avec leur bite-cerveau principe du narcissisme qui fait se comporter comme si notre activité mentale était l’origine de notre perception : rien n’est perçu sans quelqu’un (l’ego) pour percevoir comme le temps n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer et ainsi le fabriquer, car personne ne peut percevoir sans qu’une chose ou ce temps soit perçue (comment voulez-vous perce-et-voir sans temps ?)
Maintenant « sans culotte [calotte] » peut aussi signifier être attentif à nos motivations conditionnant notre futur, donc notre projection en « fin des temps », ce qui amplifie la fiction (voir plus bas ce qu’en pense Fernando Pessoa).

CALOTTE, KIPPA, PHALLUS ET MUTILÉS AU HUITIÈME JOUR DE LEUR NAISSANCE. Calotte ou Prépuce : chapeau ou tégument qui entoure le gland de la verge, ce que les Juifs se font ôter dès leur huitième jour de naissance, marquant qu’ils sont bien nés, qu’ils doivent consommer et surtout faire consommer les autres, et qu’ils vont mourrir au bout, non de leur bite, mais de leur « fin des temps » !
Les non-Juifs se la mette au bout de leur queue alors que les Juifs se la mettent sur la tête ! Cherchez l’erreur !!! Mais pas facile d’uriner par la tête ! Et on se les gèle avec la calotte glaciaire des pôles !

Il est urgent de distinguer la braie des paysans et la culotte des riches et nobles, remplacés par les bourgeois de 1789. De plus les paysans c’est le travail, les mains dans la matière ; les bourgeois, c’est l’opinion, le travail du chapeau et les mains propres qui ont peur de se salir. Les sans culotte montrent ainsi la bite, effectivement ils seront à l’origine de l’ordinateur qui calcul à coups de bites…. Et alors nous l’avons bien dans le cul maintenant ! QUI NE SE FAIT PAS ENCORE ENCULER PAR L’INFORMATIQUE ET SES INFORM-ATIONS ?!

En 1789 les bourgeois ne parlaient pas de sans chemise, car pour un homme rien n’est plus proche du cul que sa queue ! Cette autre queue appendice qui prolonge la colonne vertébrale de nombreux mammifères, et qui est aussi le phallus du mâle humain. Entre Keue et Queue, il y a le Q qui joura également un grand rôle en politisme chez les humains.

Oui, oui, les sans culottes c’est la partie honteuse, comme le sexe politisé ou en langue de bois dit les « parties honteuses » de la république !

Il n’a échapper à personne que dans une communauté subissant l’étatisme le Pour-Voir s’empresse de mettre la main sur le langage, d’où l’inquisition de complotisme ou d’antisémitisme, de fascisme, de « fausses nouvelles », etc. Ça devient adulte sous Louis 14 qui fonde l’Académie française pour formater la pensée unique du haut de la chaire des Pour-Voir catholiques fourbisseurs de « bonnes mœurs » et de « bon parler » (pensée unique), qui suintera en cacaphonie des musiques sous ce Louis 14, une musique déjà robotisante, anesthésiante ou monotone qui va se retrouver dans les conservatoires tout au long du 19è siècle (on appelle ça « harmonie »). Ça va donner nôtre monde propre, propre, propre avec ses immeubles parisiens tous ravalés qui me donne la nostalgie des immeubles parisiens tous noircis du temps de René Coty, tout le contraire du Macron-Rothschild !…. Ah ce Paris village du Président Coty quand les bobourgeois n’avaient pas encore tout parasité, et que ça allait démarrer après 1968 !

Pensez-donc, le Paris aux murs blancs c’est le PARIS DU BEAU MONDE, CELUI DES MACRON-ROTHSCHILD et de ses PREMIERS DE CORDÉE, LE SYSTÈME MACRON-ROTHSCHILD DU RUISSELLEMENT : principe diabolique qui veut que l’argent donné aux riches dégouline généreusement sur les pauvres, ou la variation de réduire l’impôt des riches qui accroitrait le revenu des sans dents.
Depuis René Coty jusqu’à tout de même Charles de Gaulle le Paris du « beau monde » était mélangé avec le Paris de « Monsieur tout le monde » (les actuels Gilets Jaunes). Avec le Macron-Rothschild Paris est le droit d’auteurs des affaires du monde droit exclusif du monde des affaires ! Ainsi depuis le Paris de René Coty, nous sommes passé de la femme de ménage à la technicienne de surface, de la petite vendeuse de bonbons et chocolats à l’attachée à la clientèle, et jusqu’au balayeur dans les caniveaux parisiens qui devient lui aussi un technicien de surface et oh horreur, mode écolo issu de mouvement New Age de 1968 oblige : un agent vert, BREF, QUASIMENT UN MARTIEN ! La pauvrette secrétaire est maintenant devenue « adjointe de direction ». C’est le virtuel, le faux et l’inversion qui envahit tout grâce UNIQUEMENT AU CAPITALISME. MERCI LES JUIFS LES SANS CALOTTE ! MERCI MONSIEUR ATTALI !!! HORRIBLE VOTRE MONDE DE BUREAUX DE TRAVAIL OU PLUTÔT DE BOURREAUX DE TRAVAIL ESCLAVAGISTE DU SALARIAT (les b(o)urreaux. PREMIERS DE CORDÉES)

Avez-vous remarqué que le politisme du régime capitalo-républicain fait de plus en plus dans la « tolérance zéro », genre du « zéro défaut » de son industrie du CAC 40 et de l’oncle Djaune ? C’est le cas récent du premier sinistre du Macron-Rothschild suite au mouvement de fond en comble des Gilets Jaunes. Pas étonnant, les NOUVEAUX RECTIFICATEURS À COUPS DE LEURS COMPAS-ÉQUERRES ÉTANT LA JUDÉO-MAÇONNERIE DU GODF NOTAMMENT, ILS NE TOLÈRENT PLUS RIEN. Car tolérer, c’est supporter avec indulgence. Donc AUCUNE TOLÉRANCE C’EST SIMPLEMENT INTERDIRE. Au lieu d’affirmer « tolérance zéro » pour les mouvements de protestations virulentes des Gilets Jaunes, pourquoi ne pas avoir dit « Intolérance garantie », puisque le sens est le même ? Mais non, le régime prend les Françaises et les Français pour les imbéciles.

Alors les serviteurs du Macro-Rothschild SANS SÛR : elle enlève, rature, remplace, naguère comme en 1789 en France et en 1917 en Russie. Maintenant c’est plus vicieux, la SANS SÛR ajoute un SENS SÛR comme le mot « universelle » ajouté à la république et ainsi nous rend complice, surtout par le mot CITOYEN (habitant des cité ou bourgeois, celui qui aussi habite la cité ou le bourg) ; rendre complice c’est évidemment utiliser des formules scolaires : « Tu sais bien que… », ou « Tout le monde sait que… »… et avec le tout connecté du « social » c’est largement amplifié… Le Macron-Rothschild en est un spécialiste de « Nous foutre dedans » dans ses rares adresses à ses sujets.

LE MONDE DES SANS C(U)ALOTTE voulait abattre les constantes-conventions pour mettre les leurs à la place : les conventions judéo-maçonniques spéculum de certaines obédiences genre GODF et républicaines. LE MAL ULTIME C’EST L’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), la FICTION : depuis la famille en passant par l’argent, l’État, la religion, ce que dit aussi Fernando Pessoa dans son petit livre : Le banquier anarchiste (page 20) : « On naît homme ou femme - je veux dire qu’on naît pour devenir, une fois adulte, homme ou femme ; mais on ne naît pas, en bonne justice naturelle, pour être un époux, ou pour être riche ou pauvre, et pas davantage pour être catholique ou protestant, anglais ou portugais. On devient ceci ou cela en vertu des fictions sociales [donc des HOTC]. Et ces fictions sociales, pourquoi sont-elles mauvaises ? PARCE QUE CE SONT DES FICTIONS, PARCE QU’ELLES NE SONT PAS NATURELLES. L’argent ne vaut pas mieux que l’État, et la famille que les religions. S’il existait d’autres fictions à la place de celles-là, elles seraient tout aussi mauvaises PARCE QUE CE SERAIENT ENCORE DES FICTIONS, parce qu’elles viendraient à leur tour se plaquer sur les réalités naturelles [celles du spontané] et les étouffer. Or tout autre système que le pur sytème anarchiste, qui vise à l’abolition de toutes fictions, sans exception - tout autre système EST LUI AUSSI UNE FICTION ».


GILETS JAUNES, MÉFIEZ-VOUS DU MOT « RÉVOLUTION », CAR C’EST UNE DICTATURE QUI EN REMPLACE UNE AUTRE : « Un régime révolutionnaire [comme celui de la république de 1789 en France ou de 1917 en Russie] est l’équivalent d’une dictature de guerre ou, en termes plus clairs, d’une régime militaire et despotique, puisqu’il est imposé par une fraction de la société à la société toute entière ; je parle de la fraction qui s’est emparée révolutionnairement du pouvoir. Résultat ? Eh bien, ceux qui s’adaptent à ce régime - qui n’est, DE FAÇON MATÉRIELLE ET IMMÉDIATE, qu’un régime militaire et despotique - s’adaptant du même coup à un régime militaire et despotique. Autrement dit, l’idée qui inspirait les révolutionnaires, le but qu’ils visaient, ont totalement disparu de la RÉALITÉ SOCIALE, envahie complètement par un phénomène qui relève de la guerre. Finalement, ce qui sort d’une dictature militaire - et plus longue sera cette dictature, et plus évident sera le résultat - c’est une société guerrière de type dictatorial, c’est-à-dire un despotisme militaire [comme le fut le régime républicain envers les malheureux Vendéens de 1792] », écrit page 26 et 27 Fernando Pessoa. Il cite Ce qui est sortit de 1789 : le despote Napoléon ; l’Empire romain est un parfait exemple de despotisme militaire qui détruisit les Gaules !

GILETS JAUNES, méfiez-vous des fictions sociales si vous voulez, comme ce régime républicain, les remplacer par d’autres ! ÇA NE MARCHERA JAMAIS (ou au mieux pendant un court temps) ET VOTRE FUTURE FICTION SERA PEUT-ÊTRE PIRE QUE LA PRÉCÉDENTE. Le Macron-Rothschild avec ses « réformes » est un spécialiste des FICTIONS (il a d’ailleurs fait du théâtre…).

GILETS JAUNES : TOUT ACTION, VIOLENTE OU NON PEU IMPORTE, EST LÉGITIME CONTRE CE MONDE TOTALEMENT INJUSTE CAR CONSTRUIT DEPUIS DES SIÈCLES VOIR MAINTENANT DES MILLÉNAIRES SUR L’ARGENT ET SUR L’HOTC (ce que Pessoa appelle « les fictions », dans la traduction française de Françoise Lay).

GILETS JAUNES, OH NON, NON, PAS D’HOTC AVANT VOS PRIÈRES DU SOIR (pour paraphraser la chanson d’Eddy Mitchell). Fumer du tabac ou autres substances n’a rien de naturel, ce n’est pas un besoin instinctif ; mais si on en prend l’habitude, fumer devient un acte naturel, ressenti comme un besoin réellement instinctif [un automatisme], pour faire référence à la page 23 du banquier anarchiste. Pessoa précise que la fiction sociale à laquelle nous sommes conditionnée est bien celle du capitalo-république ou système bourgeois.
ALORS FRANÇAISES ET FRANÇAIS, VOUS ÊTES : OU AVEC LES GILETS JAUNES ET CONTRE LES BOURGEOIS ; OU VOUS ÊTES AVEC LES BOURGEOIS, LEURS MÉDIAS CONTRE LES GILETS JAUNES, IL N’Y A PAS D’INTERMÉDIAIRE POSSIBLE À NOTRE ÉPOQUE DE « VIOLENCE-SÉCURITAIRE » TYPIQUE DU MACRON-ROTHSCHILD ET DE SA BANQUE ORGANISÉE.

GILETS JAUNES, TOUT CEUX QUI PAR LE PASSÉ VOULAIENT INSTAURER UNE « SOCIÉTÉ LIBRE » ONT FABRIQUÉS UNE DICTATURE, ET L’ARGENT EN EST LA PLUS CRUELLE, CONTRAIREMENT À JACQUES ATTALI POUR QUI L’ARGENT C’EST LE BONHEUR, LE GRAAL !


Gilets Jaunes, au cœur de la méprise, les êtres conditionnés restent des ignorants. Il n’y a pas de sujet qui voit ni d’objet vu [sinon l’oligarchie n’aurait pas à la bouche sa clé capitaliste nommée « pouvoir d’achat »]. Concernant le lavage de cerveau par les écoles du régime, il n’y a pas de sujet qui enseigne ni d’objet enseigné. Voir une personne qui prétend posséder la Vérité ou une constante, une chose « universelle », ce ne sont que des opinions. Aussi Gilets Jaunes ne soyez pas des sujets qui lorgnent vers l’extérieur vers une soi-disant vérité encore nommée « liberté », alors ne pas inventer des fictions ou HOTC, c’est cela être LIBRE. LA LIBERTÉ NE VIENT JAMAIS DE L’EXTÉRIEUR, MAIS EN VOUS-MÊMES : LA RÉALISATION INTÉRIEURE. LA POLLUTION QUI RUINE CE MONDE C’EST L’OPINION CONTENU DANS L’HOTC.
GILETS JAUNES, NE TOMBEZ PAS DANS LE NIHILISME, SEUL L’INTÉRIEUR EST IMPORTANT CAR PROTÉGÉ DES OPINIONS EXTÉRIEURES.

Les fictions ou HOTC sont engendrées par les ignorants, des apparences de soi (ego) créées par la croyance au soi (ego), laquelle engendre, au fil de l’appropriation, les opinions de substances et d’attributs [les noms-les-formes].

GILETS JAUNES, COMBATTRE L’ADVERSAIRE, CE RÉGIME RÉPUBLICAIN ET CAPITALISTE, COMBATTRE L’OPINION TYRANNIQUE, RENONCEZ À TOUS LES CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE ET À TOUS LES ATTACHEMENTS AFFÉRENTS AUX NOMS-LES-FORMES QUI SONT LA NOURRITURE DU CAPITALISME ET DE SON « POUVOIR D’ACHAT ».


 
 
 
 

Dernière mise à jour : 11-01-2019 22:39

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >