Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Smartphone, tout connecté = Juifs
Smartphone, tout connecté = Juifs Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-01-2019 21:03

Pages vues : 847    

Favoris : 119

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Pagan, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Plume, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sadisme, Sagesse, Serf, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, Talmud-baby, TAO, Temps, Toupie, Vérité, Vide, Vieux, Violet, washingtonisme, Yokaï

 
teleph_trc_tet_maison.png
 
 
Smartphone, tout connecté = Juifs
TÉTÉPHONE MAISON !
Tétéphone devenu de l’idolâtrie,
un objet culte,
UN SEIN, UNE TÉTINE, UN BIBERON,
bien plus que le sein sécuritaire de la République.
 
 
Une terrible mal-à-dit : La Talmud-baby, très contagieuse, très nomade. Alleluia ! Terrestre ! Terrestre ! Terrestre ! Donc s’envoyer en l’air par les marchandises (qui circulent beaucoup par avion) !
 
 
« Elles [les nouvelles technologies issues de l’informatique] vont accélérer la prééminence des valeurs issus du peuple juif [sic], en généralisant à tous [ceux qui ont du fric] les conditions et les moyens du nomadisme : il n’y a rien de plus juif, dans son esprit, que le téléphone portable [téléphoner avec Dieu (juif) et en réseaux sociaux facebookés] », page 712, du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent.

Il n’y a pas que le smartphone qui est juif, mais principalement l’argent LEUR IDOLE, qui circule partout comme les nomades (juifs). C’EST UNE MALADIE CHEZ EUX : LA TALMUD-BABY, dont le symptôme principal est qu’il provoque UNE NUQUE RAIDE (une coagulation du mental qui devient soumis à LA LOI, donc À LA POLITIQUE).

La Nuque Raide ou le travail du chapeau, l’idolâtrie de la pensée analytique, sélective,  absolue, recherche philosophique, religieuse, matérielle et tout confort ou sécuritaire, TOUJOURS ÉMOTIONNELLE, D’OÙ CE PEUPLE ÉLU DE LA PLEURNICHE INTERNATIONALE (autre signe de Talmud-baby) qui fait croire à autrui, les non-contaminés, et qui veulent les persuader de BOUCHER LE TOUT du Point Focal ou Stargate du Point sur le I.
Les nuques raides oublient la GRATUITÉ, LE ZÉRO INDIEN, LE RIEN DU TOUT, LE DÉTACHEMENT, L’EXTINCTION DE L’ATTACHEMENT À L’EXTINCTION (la « fin des temps »).

Notez qu’il y a beaucoup de victimes chez les marchands qui ne veulent pas baisser leur prix. Un autre lieu où on observe admirablement cette maladie est Wall Street, parmi les agents de change au Stock Exchange victimes de cette Talmud-baby.

La Talmud-baby se repère aussi dans leur « respect » du consommateur non atteint par la Talmud-baby, car cette maladie se montre avec l’utilisation du « juste prix ». Tous les malades de Talmud-baby parlent de « juste prix ». Ils disent : « Vous aurez les balances justes, les poids justes ». Ainsi le marchand atteint se prend pour un officier de justice et, annonçant le poids de ce qu’il va vendre, il est comme énonçant un verdict, ou un prêtre racontant « des vérités ». C’est un symptôme qui ne trompe pas (de nos jours les malades ont un pays qui aurait une armée « la plus morale du monde »). Dès qu’un de ces malades dit qu’il est honnête, on peut être certain qu’il a la maladie. Pas besoin d’avoir recours au verdict d’un médecin aux ordres…
ATTENTION, l’actuel placé au palais de l’Élysée est atteint de la Talmud-baby : il recommande par loi d’aider un ancien riche plutôt qu’un pauvre de toujours (parce qu’il ne connaît que le riche et ignore totalement le pauvre).

La meilleure illusion de guérison pour quelqu’un atteint de la Talmud-baby, c’est de faire croire au malade qu’IL PEUT PRÊTER DE L’ARGENT SANS INTÉRÊT, ou PRÊTER À PERTE.
Autre symptôme, le malade de la Talmud-baby est de croire qu’il peut tout réparer à coups d’argent : théorie du ruissellement : créer des richesse nouvelle pour, en théorie juive, ne priver personne de son bien ; soit les « premiers de cordée » applicable à la lettre, selon toute vraisemblance sous la contamination par le malade Jacques Attali. Symptôme de la Talmud-baby même mentionné dans le Deutéronome 26, qui impose aux malades des devoirs, dont le principal est celui de rendre les autres heureux : « trouver son bonheur dans le bonheur des autres », DONC DU PUR MARCHANDAGE : ACHETER LE BONHEUR DES AUTRES, UN GRAND SYMPTÔME. Un malade en phase terminale dira : « Les Juifs ne sont jamais mieux que quand les autres sont eux-mêmes mieux ». Le symptôme en corrélation avec icelui est : « Le monde a intérêt à laisser aux Juifs suffisamment de liberté pour qu’ils puissent remplir ce rôle » ; ou « Le monde est dans son meilleur état quand les Juifs sont libres et capables d’intercéder en sa faveur. […] Le malheur du peuple juif est donc un malheur pour tous les hommes ». Ces malades se croient le « peuple élu » ou peuple prêtres.

Il est remarquable que le développement de la Talmud-baby est grandissant avec la montée du « progrès économique ». Et cette maladie se trouve évidemment dans les banques nécessairement liées à la révolution industrielle dans l’après 1789 tout au long du 19è siècle. La maladie progresse surtout en Allemagne, en France et en Angleterre pour financer les infrastructures publiques, dont en corrélation avec l’État, puis avec les entreprises privées. Le parasite était dans leur ADN puisque depuis deux mille ans le symptôme essentiel s’appelle LE PRÊT : ils ne peuvent se contaminer entre eux : DÉJÀ ATTEINT ILS SONT IMMUNISÉS MAIS CONTAMINENT LES AUTRES AVEC LEUR COMMERCE DE L’ARGENT (prêt à intérêt). C’est-à-dire que mentalement leur cerveau de tête raide est atteint par la Talmud-baby : symptôme du ”rien n’est bon pour eux si ce n’est pas bon aussi pour leurs voisins non contaminés où qu’ils soient [mondialisme oblige]”.

La Talmud-baby est terrible parce qu’elle fait AGIR UNIQUEMENT dans les Tôles-Boulons-Béton-Verre soit disant pour laïciser en effaçant les différences de croyances religieuses et sociales.
La Talmud-baby se résume donc à : PEUPLE-PRÊTES, UTILITARISME-PRÊTRES. Ce qui ne pouvait que donner la TYRANNIE DE LA MARCHANDISE ET DE SON CHIFFRE D’AFFAIRE.
LA TALMUD-BABY EST L’ADN-SANG DU CAPITALISME : L’ARGENT, L’ARGENT, L’ARGENT (L’ALLIANCE…), ET LES FLICS QUI VONT AVEC POUR GARDER CET ARGENT ET CONDAMNER LES FAUX MONNAYEURS, SOIT LES BANQUIERS EUX-MÊMES (cherchez l’erreur… car la monnaie est seulement virtuel maintenant, donc FAUSSE, l’argent est devenu la MAGIE DE L’INFORMATIQUE).

LE SANG DE L’ALLIANCE OU CAUSE À YAHVÉ-CAPITALISTE et « son peuple » cause.
ET LA VIOLENCE QU’ENGENDRE LA MAL-À-DIT DE TALMUD-BABY : « Il [Yahvé] leur donna les terres des païens [extermination, colonisation de la spiritualité universelle remontant à des millions d’années], du labeur des nations ils héritèrent [le capitalisme qui rapporte à ceux du sommet de la pyramide, donc aux contaminés], en sorte qu’ils gardent ses décrets [les droit de l’homme] et qu’ils observent ses lois [les droits de l’homme] » (Psaumes 105 (104), 44-45 : L’histoire merveilleuse d’Israël).

RAPPEL : tout ce qui tourne dans le Thème de l’argent n’est que violence, mensonge, calcul ou marchand(age), cupidité et vice et destruction de l’individu : le mot VALEUR détruit tout. Un comble !
D’autre part MONNAIE = ÉCHANGE, TROC, CHANGEUR, MAGIE, TITRE.
Certaines monnaies avaient autrefois une valeur spirituelle : chez les Gaulois, les Chinois (sapèques). Les Incas et les Celtes ignoraient l’usage de la monnaie. L’opinion purement calculatrice ou quantitative marque nécessairement le total oubli de son symbolisme originel, sa contrefaçon, sa fausse monnaie, sa dégénérescence en un total enfer.
LA MALADIE DE TALMUD-BABY VA BIENTÔT FAIRE S’EFFONDRER CE MONDE, SON INDUSTRIE, SA FINANCE ET TOUT CE QUI Y EST LIÉ, DONC AUSSI L’INDUSTRIE ALIMENTAIRE… LE MESSIANISME EN MARCHE…

La mal-à-dit de Talmud-baby fait croire que les objets apparents, qu’on peut mercantiliser, sont dans l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule). Où encore, la maladie fait croire que les agrégats, les domaines et les sources existent une fois que leurs causes les ont produits, et cessent après avoir été.

Un vase brisée ne peut pas servir de vase ; une graine brûlée ne peut pas servir de pousse. De même en est-il des domaines, agrégats et sources qui apparaissent avant de disparaître : ils naissent sans continuité car ils n’ont pas de causes ailleurs que dans la perception hallucinée provoqué par la Talmud-baby.

Les contaminés à la Talmud-baby ignorent le SOL-I-TERRE, la SINGULARITÉ. Maître Eckhart a écrit : « Une chose avec l’Un, une chose venant de l’UN et dans l’Un Lui-même, éternellement ».

La Talmud-baby fait voir quantité et diversité de FICTION D’OBJETS ET DE MOTS avec leur sens tels que l’erreur se les approprie.
Lorsqu’on est délivré de la Talmud-baby on sait que son propre corps et ses possessions, de même que l’espace occupé, ne sont que le champ d’expérience ou d’empirisme cher à un John Locke et à la Conscience fondamentale, il n’est alors pas de sujet pour se les approprier chez un commerçant (juif), et plus rien qui naisse, dure, et disparaisse, donc pas bon pour leur commerce… Ainsi la vision libératrice consiste à penser constamment (ne jamais oublier la Conscience fondamentale ou infini, le Soi) sans jamais se départir de cette Réalisation du Soi.

Se délivrer de la Talmud-baby pour revêtir un corps d’Ainsité (1) pour à jamais demeurer en Ici et Maintenant. Acquérir un corps de Libéré vivant pour se libérer complètement du grégarisme et de la tyrannie de l’opinion et des produits des causes primaires et secondaires, de la naissance, de la durée et de la cessation, des proliférations du jugement d’opinion et des idées de fictions, EN FIXANTE LA FORCE DU RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE (VERS LA SOURCE DU MENTAL), SOIT SUR UN SEUL FAIT : DEPUIS DES TEMPS SANS COMMENCEMENT, LES TROIS MONDES (veille, rêve, sommeil profond) SONT LE FRUIT DES HABITUDES OU DU GRÉGARISME DE CHACUN.

En se libérant de la Talmud-baby, donc en entrant dans la BOULE de son propre mental soit en se détachant de tous les champs d’expérience à la John Locke et son empirisme, pour enfin RETROUVER LE SEUL RÉEL DE L’OCÉAN ET DES VAGUES DE LA CONSCIENCE FONDAMENTALE ET INFINIE.

En ce monde occidental sous Talmud-baby nous avons la naissance de la conscience visuelle provinant de :
1 : saisir les objets « extérieurs » et croire à leur réalité (comme le tétéphone objet de culte(ure) maintenant idolâtrie de cet objet-culte, grâce aux Juifs, c’est Attali qui l’écrit, pas moi… pas plus idolâtres que les Hébreux-Juifs ! Un comble pour ces tueurs de Païens qui selon ces Hébreux étaient des idolâtres !…..
2 : l’automatisme robotisation de s’attacher aux noms-les-formes depuis des temps sans commencement.
3 : la nature même de la conscience.
4 : le plaisir de perce-voir les formes et les couleurs dans toutes leur diversité, donc phénomène mental.
C’est comme les vagues sur l’océan, une succession sans fin que l’esprit du vent soulève comme les objets soulève des vagues. Avec son corps et ses cinq ridicules sens, l’individu dérive de l’incapacité à reconnaître la nature véritable des formes et des autres objets sous la soumission des sens. Ce que Savinien de Cyrano de Bergerac savait déjà il y a plusieurs siècles, vu que c’est atemporel !

L’empirisme, comportant le mot « empire », à la John Locke étant seulement le champ d’expériences dans les trois religions abrahamistes et TOUTE LA POLITIQUE aussi bien en régime monarchique que républicaine que tyrannique, sont soumis au champ d’expériences ou empirisme dépendant des cinq pauvres sens.
Ceux qui veulent se libérer de la Talmud-baBy, parce que maintenant les Terriens sont, presque, tous atteints, DOIVENT SE LIBÉRER DU POLITISME, DONC NE PAS ENTRER DANS LE JEU DU MACRON-ROTHSCHILD ET SON « GRAND DÉBAT », car ça fera empirer les symptômes de la Talmud-baby.

Incantation pour atténuer la Talmud-baby :
Celui qui prononce le Réel
Ne le porte pas dans son esprit.
De même que l’océan et les vagues,
De même que les reflets dans le miroir et les rêves.

Apparaissent tout d’un coup,
De même font tous les mondes d’objets du mental.
Tant que ces mondes ne sont pas complets,
Les consciences dérivées [en séquence] se succèdent.

La conscience est telle parce qu’elle comprend et reconnaît ;
Quant au mental, il pense.
Les cinq consciences [sens] distinguent les objets qui leur apparaissent
Sans progression particulière.



Une fois prononcés, les enseignements s’altèrent [surtout quand ils deviennent dogme], Car le Réel est indépendant des mots [et de l’idéation].
J’enseigne aux pratiquants
Le Réel où je me suis établi.

Le Réel se trouve dans la réalisation intérieure,
Bien au-delà du sujet et de l’objet [la dualité](2).
Cela, je l’enseigne aux bodhisattvas [êtres voués à l’Éveil],
Et je réserve d’autres enseignements aux ignorants (3).

Le multiple [la diversité, la quantité] évoque les illusions du magicien [et la Talmud-baby]
Car nul ne peut atteindre ce qu’il perçoit [voir la Chanson du Cavalier, de Garcia Lorca].

Les enseignements se diversifient
Et changent selon les situation
Car, s’ils ne répondaient à rien ni personne,
Ce ne seraient en rien des enseignements.

De même que le bon médecin prescrit
Le traitement en fonction du malade,
De même les Ainsi-Venus [les Libérés vivants] instruisent
Chaque être selon ses capacités (3).

Ceux qui offrent refuge au monde œuvrent
Au sein de la sagesse qu’ils ont réalisée
Et non dans le champ d’expérience
Des non-bouddhistes, ni celui des Auditeurs.
(Sutra de l’Entrée à Lanka [Lankâvatâra], extrait du chapitre : Compendium de tous les enseignements).

Se guérir de la Talmud-baby c’est SE DÉLIVRER DE TOUTES LES FICTIONS (de toutes les HOTC : Histoires-Opinions-Temps qui coule).

SE GUÉRIR DE LA TRINITÉ : OCCIDENT-ORIENT-JUIF.
SE GUÉRIR DE LA DUALITÉ : NATURE-HUMAINE ET LES AUTRES (Nature).



Notes.
1. Iti désigne l’ainsité (ainsi), le Soi, la Seule Réalité, le « JE SUIS », tathata en sanskrit, shinyo en japonais.

AINSITÉ : ni s’enfuir, ni s’approcher. Le Centre est nulle part et la Circonférence est partout.
Ni apparaître, ni disparaître, seulement « Je suis ce JE SUIS » ou immortalité, éternité du ‘Je’. Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux : « Il m’arrive encore de désirer le retour au Néant, l’anéantissement du ‘Je’. Mais, écrivant cela, je m’aperçois que c’est impossible. Retour au Néant ? Mais on ne peut retourner « à quelque chose » qui, par définition, ne peut être le Néant, le Rien. L’anéantissement du ‘Je’ ? Mais ce ‘Je’ est la fine pointe de mon âme, par laquelle je suis une « personne », selon la définition qu’en donne Olivier Clément, par laquelle je touche Dieu, je suis Dieu. Pouvoir tuer mon ‘Je’, ce serait pouvoir tuer Dieu. Idiot, stupide ! Le fleuve qui va à la mer ne peut supprimer sa source ».

2. Cette réalisation ne peut venir de personne d’autre que soi-même, en une BALANCE Lumière de l’Essence et lumière de la conscience [celle qui analyse et calcul] et son FLÉAU.

3. « Les instructions spirituelles diffèrent selon le tempérament des individus et leur maturité spirituelle. Il est impossible d’instruire en masse », explique Ramana Maharshi à l’entretien 107.
 
 
person_monster_talmudbaby.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 17-01-2019 21:31

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >