Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’Univers sous DÉPENDANCE
L’Univers sous DÉPENDANCE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-01-2019 23:10

Pages vues : 822    

Favoris : 107

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Apocalypse, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Confort, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Pagan, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Serf, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Toupie, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
scarabee_transpasachant.png
 
 
L’Univers sous DÉPENDANCE
sous forme larvaire et sapiens (mental), soit :
- Naturelle dans le cas de la traditionnelle
finitude humaine, destructrice.
- Artificielle par ingénierie humaine des
Google-transhumanistes, tout aussi destructrice
ce qui vouent inexorablement à
DÉPENDRE DU « AILLEURS » (l’autonomie absolue,
le soi-même n’existant pas).
Le « ailleurs » actuel se traduisant par le
« ALLO » du tout connecté en smartphonisme et pire,
sous dépendance de la montée du « tout intelligent » !

ALLOS en gaulois indique le deuxième
(voir Allecnus (puiné : puis, né) né le deuxième
par rapport à l’ainé)

Nous sommes un « ROUAGE » de la Conscience infinie.
 
 
 
Or il existe en chaque individu une infinité de mondes, car chaque individu, plongé dans son propre rêve, vit dans son propre monde, il se blinde de concepts, d’opinions, d’interprétations toutes plus fumeuses les unes que les autres, DE SORTE QUE LE HEURT ET LA COLLISION (haine de l’autre) DEVIENNENT POSSIBLES, AUTOMATIQUES.
Deux personnes vivant dans la même pièce ou couchant dans le même lit cohabitent, mais leur affrontement sera inévitable à un moment donné ; ce ne sont pas seulement deux personnes dans la même pièce ou le même lit, car la pièce ou le lit est assez grand pour deux individus ; mais la pièce ou le lit ne l’est plus pour leur deux univers : pour ces deux univers ils leur en faudrait un troisième !

À chaque fois que deux individus vivent et travaillent dans une même pièce, ce sont deux mondes qui sont en présence et entrent collision. Car jamais deux corps ou matière ne communique ce qu’il est sous quelque forme que ce soit. L’Alchimie nous enseigne que seule la réduction de deux corps en « EAU » permet la communication. EAU = GÉNÉRATION (Éve). En Égyptien ancien N : Nwit : Eau, et Nwn : Eau Primordiale ou Chaos (NOUN). Pour le Coléoptère (Scarabéidés), l’eau est SOLIDE quand icelui la transporte ; car il POUSSE
l’eau de Rosée du matin sous forme de boule d’environ 2,5 mm de diamètre devant lui (observation réelle à côté de La Rochelle en 1987).
SCARABÉE en Égyptien : KHEPRA, celui qui se transforme par lui-même et produit ainsi sa genèse ; KHEPRA du Dieu KHÉPRI.
Le Scarabée sait lui, que l’eau tend à prendre une forme sphérique. (En hiéroglyphe : HPR : adulte).
Voir l’Eau du baptême ou l’ablution universelle (OINDRE : bénir)(1)

Ce n’est pas comme la récolte un peu partout de vérités pour en former une grosse et unique, comme plein d’éléments en communication directe et dans l’immédiateté technologique de l’actuel « tout connecté » qui fausse tout, parce que se prenant pour LA vérité, le Big Data rêvé des G.T., mais d’une mise en rapport entre des totalisation actives. NOTRE ÉPOQUE DE KALI-YUGA est celle du FAIRE/FER, SOIT L’ÂGE DE L’OPINION DES DÉBATS ET DES QUERELLES : TOUT LE CONFLIT DES RELATIONS ET ÉCHANGES ENTRE HUMAINS EST UN CONFLIT ENTRE DEUX MONDES, ET NON ENTRE DES PERSONNES : il s’agit des rapports entre des pouvoirs-opinions se voulant absolus qui sous le principe évolutionniste ne cesse de vouloir se supplanter l’un l’autre et s’annexer mutuellement en voulant bouffer l’autre, autrui.

Mais nous ne sommes pas pour autant mutuellement condamnés au solipsisme collectif, comme maintenant chacun enfermé dans son culte du narcissisme engendré par cette civilisation uniquement de consommation et de son pouvoir d’achat.

L’idéalisme, et de nos jours le « libéralisme » (un non sens puisque non-liberté car comportant le système ou isme), s’il professe le dogme ou constante de l’autonomie de conscience dont rêvent les G.T., que cette conscience est la liberté en son domaine comme la fameuse « liberté d’expression » si chère à la démocratie mercantile ET DU CHOIX À GOGOL, est conduit à découvrir que tout domaine de conscience est lui-même dominé (par Dieu ou le Soi en dernier analyse comme l’explique Ramana Maharshi dans de nombreux entretiens), enveloppé, et, partant, à prendre conscience de la priorité de la Conscience infinie.

Il existe donc une Conscience infinie posant le rapport de l’Un et du multiple (dilemme Individualisme-Collectivisme), de son JEU, QUI NE PEUT ÊTRE SAISI RÉELLEMENT QUE PAR CHAQUE CONSCIENCE OU EGO SOIT DANS CHAQUE CENTRUM CENTRI (et aucunement en masse).
En effet, qu’est-ce que l’expérience ontologique, sinon l’expérience, non pas l’opposition d’un sujet et d’un objet, mais dans NE FAIRE QU’UN avec un être auquel je participe, par exemple en peinture à l’aquarelle ne faire qu’un avec le vase ou le paysage que je retranscrit sur le papier, ce qui au final sera la PREUVE que mon travail sera une réussite.
Ainsi il y a bien une Conscience infinie où n’existe plus aucune séparation entre sujet et objet ; nous sommes alors SOUMIS ET AUCUNEMENT AUTONOME OU DANS LE « LIBÉRALISME » À LA MODE MERCANTILE DE L’APRÈS 1789 ! En peignant à l’aquarelle une vieille tour à côté de Volvic, j’étais les pierres de la tour et peu importe les personnes qui y avaient vécu il y a des centaines d’années. J’étais donc SOUMIS à la tour, je n’étais plus moi-même. De cette façon, moi-même ou sujet individuel, je suis intérieur à cette pensée matricielle (à ne pas confondre avec celle de la trilogie cinéma des Matrix…). En Taoïcité cette pensée matricielle est l’enfançon (embryon d’immortalité) symbolisé par l’Idiot (idiotès ou Soi, représenté en image par un imbécile rieur qui aurait perdu la raison, soit qui serait plutôt délivré du mental).

EMBRYON D’OR ou ENFANÇON = CONTENANT/CONTENU
(contenant-cause et contenu-effet, et l’inverse évidemment). VASE : Aludel, Ciel, Cucurbite, Lac, Vallée, Cour, Arche. Le Vase est contenant et contenu par la force des choses !
Par conséquent, c’est seulement en franchissant les limites du principe d’individuation soi-disant accès à l’autonomie ou « libération », issu ici en Occident du monde hellénistique (après Alexandre), où l’on voit alors s’installer la vie individuelle qui occupera une place centrale, ne serait qu’à travers la fameuse « démocratie », QUE LE SOLIPSISME, en tant « qu’égoïsme théorique » ou « égoïsme de la Connaissance » (comme un intervenant l’avança au Maharshi), se trouve surmonté le dilemme Individualisme/Collectivisme.

L’unicité de l’Univers ne peut passer que par la Connaissance du « Domaine de tous les Domaines », le plus que le total des parties ou en Taoïcité la LUMIÈRE DE L’ESSENCE, le ZÉRO INDIEN assurant l’interliaison universelle ou MENTAL COSMIQUE, MAÂT : « Le mental cosmique, se manifestant en de rares individus, est capable d’effectuer chez autrui la jonction entre le mental individuel (faible) et le mental universel (fort) [les Essences de Jean Coulonval] des profondeurs de l’homme. Un tel être rare est dénommé GURU ou Dieu manifesté ». (Ramana Maharshi, entretien 188). Le Christ-Jésus (1) est un de ces rares individus. Ce MAÂT ou Ici et Maintenant n’est plus une croyance, mais le CENTRE, qui est générateur de la Circonférence, bien que n’étant Lui-même ni surface ni volume et donc en aucun lieu. Sans le Centre qui n’est RIEN, il n’y aurait rien. Ainsi en est-il de ce que les Chrétiens appellent Dieu.

Encore une fois, cette Lumière de l’Essence n’est pas la somme de vérités récoltés un peu partout, ELLE N’EST PAS UNE SYNTHÈSE de tous les phénomènes pour former une Réalité sous-jacente qui ne sera que bidouillage du mental, comme le précise le Maharshi à l’entretien 427 : « Pourquoi prenez-vous encore les phénomènes en considérations ? Cherchez celui qui les voit. Établir une synthèse signifie engager le mental dans d’autres poursuites [et cela à l’infini]. Ce n’est pas la voie de la Réalisation ».

En aucun cas il ne peut y avoir d’addition de vérités récoltées un peu partout pour former LA Vérité : l’Univers n’est pas un puzzle ou une mosaïque d’éléments qui existeraient comme des marchandises dans le supermarché, ni une communauté d’êtres distincts rapprochés par l’extérieur comme de nos jours et dont chacun serait définissable par devers soi.
En fait, l’action du Tout sur ses parties domine l’interaction des parties entre elles (comme avec mon exemple de la tour) ; en d’autres termes : mais toute interaction suppose une entente commune, comme « passer un contrat », comme si le mot « chaque » supposait celui du mot « tout ». Le monde est fait de participations et de correspondances qui vont jusqu’à former des « sacs de Nœuds » : l’Univers est un système totalitaire d’objets-événements interdépendants, séparables par « pointage », focalisation, se définissant ainsi comme un SEUL POINT FOCAL,  c’est-à-dire comme le Seul Réel insécable (le EST), il ne peut pas y en avoir deux : car alors aucun ne pourrait être qualifié d’universel, parce que ne contenant pas l’autre et étant limité par lui. S’il y avait deux Points Focaux, chacun serait limité par ce qui le distingue de l’autre, aucun ne pourrait être dit infini ; ce qui revoie à la tragédie de l’individualisme ou ego mortifère.

Les parties agissent, mais elles n’affectent aucunement le Tout puisqu’Il est insécable, et certainement pas la république qui se veut elle aussi insécable (indivisible)…

Intelligence Universelle ou Focal : le Brahman ou Connaissance suprême ou claire (vijnana).

Vijana désigne aussi bien la Réalisation du Soi que la connaissance des objets. « Le Soi est sagesse. Il fonctionne de deux manières : quand il est associé à l’ego, il est connaissance objective (vijnana) ; quand il est dissocié de l’ego et que le Soi universel est réalisé, on l’appel également vijnana. Ce terme soulève un concept mental. C’est pourquoi nous disons que le Sage connaît par son mental ; mais son mental est pur. Nous disons aussi que le mental vibrant est impur et que le mental apaisé est pur. Le mental pur est Brahman. Il s’ensuit que le Brahman n’est rien d’autre que le mental du sage ». (R. Maharshi, entretien 204).
Dans le même entretien : « En l’absence d’individualité, il n’y pas de fonction mentale. Individualité et fonctions mentales sont donc coexistantes. L’une ne peut subsister sans l’autre.
L’expérience de la lumière du Soi [Lumière de l’Essence] ne peut se produire que dans l’enveloppe intellectuelle. C’est la raison pour laquelle le vijnana, de n’importe quelle nature (d’un objet ou du Soi), dépend du fait que le Soi est pure Connaissance ».
Dans l’entretien 314 : « Pourquoi ce pur ‘Je’ [le Soi, l’Instant] n’est-il par réalisé maintenant par chacun de nous, ou pourquoi n’en conservons-nous pas même le souvenir ? C’est simplement faute d’avoir fait connaissance avec Lui. Et il ne peut être connu que s’Il est perçu consciemment [pointé, Maât]. Par conséquent, faites des efforts pour y parvenir consciemment ».

Entretien 481 : « Le prajnana (Connaissance absolue) est ce d’où le vijnana (connaissance relative) provient.

Par rapport à la Lumière de l’Essence, nos perceptions n’ont pas d’essence, elles ne sont qu’opinions et que ce qui n’existe pas réellement n’est pas né, à l’instar des cornes du lièvre auxquelles les sots ont tort de s’accrocher. « La sphère d’activité de la seule sagesse de la réalisation intérieure [Réalisation du Soi] n’est pas le domaine de la bêtise dualiste » écrit avec justesse le Lankâvatâra.

Le Réalisé ou Lion :
« J’ai épuisé les naissances [je suis délivré] ;
Ma conduite est pure ;
Les actes sont décidés [Maât] ;
Je n’ai plus d’existence à subir [celle des renaissances].

L’accès au Réel par la Vérité absolu
Est fort éloigné de la saisie dualiste :
S’il ne se trouve dans aucun monde d’objets,
Pourquoi instituer trois véhicules ?

Les concentrations et les illimités,
De même que les extases du monde Sans-Forme
Jusqu’à l’extinction des perceptions et des sensations;
N’étant que mental, sont introuvables.
(Lankâvatâra).

LIBÉRALISME = LES MANGEURS (de par leur ego) : comme le Temps n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer et ainsi le fabriquer. Certains « libéraux » créationnistes voient la cause de tout, comme un Dieu fabricant ou producteur. Iceux ne sont nullement libres, parce qu’ils ne peuvent pas voir l’inexistence du soi des choses. Ils appartiennent au messianisme : ILS NE PENSENT QU’À S’ÉCHAPPER, À SE LIBÉRER DE LA NATURE DE LÀ OÙ ILS SE CROIENT PRISONNIERS (cas surtout des Juifs) !

Les Réalisés réalisent trois choses :
1 - l’absence d’essence propre des trois natures (veille, rêve, sommeil profond),
2 - la Réalisation intérieure du Soi,
3 - extérieurement, l’immensité des champs du Soi-Instant (la Gratuité).

Au terme de l’Originel, lorsque vient à se re-trouver la Vraie Nature de toute existence, y compris chez une Coccinelle, disparaît l’antique dilemme Individualisme/Collectivisme : INTÉRIEUR ET INDIVIDUEL NE SONT PLUS SYNONYMES. Qu’est-ce qui vraiment nous appartient à tous, au plus profond du profond, y compris chez la Coccinelle et chez la Rose (qu’on ne me parle pas « d’instinct » ou « d’automatisme » chez la Coccinelle confondu en un robot…) ? C’est la Racine de l’Être, l’EAU PRIMORDIALE, car l’ego ou séparations individuelles sont des choses de SURFACE COMME L’EST LA COUVERTURE SOCIALE OU GÉNÉRALEMENT TOUT LE SOCIAL : LA SURFACE QUI CACHE TRÈS BIEN LES INÉGALITÉS ACTUELLES DU MINIMUM VITAL…. Ainsi le politisme si à la mode de nos jours d’après 1789 ne résoudra jamais rien, il est à l’origine un ŒUF CLAIR ; le politisme d’aucun humain dans aucun système politique, philosophique, scientifique ou religieux ne fera jamais éclore l’ÊTRE mais seulement et avec grandes difficultés l’Avoir et son pouvoir d’achat…. Et même de nos jours cet Avoir est mourant (voir les révoltes Gilets Jaunes…).

Le politisme (dont cette judéo-maçonnerie actuelle comme le Grand Orient de France) c’est comme la religion : IL CROIT.
Or celui qui sait, qui réalise la Connaissance ne dit pas je crois, mais « JE SAIS ». De nos jours il y a plein de faux « je sais » (à cause de l’ego-opinion et sa « liberté de pensée »)…. ce qui complique beaucoup l’établissement de la Vraie Paix surtout en Occident des spécialistes de jargon dialectique appelé « débat », qui ne résoudra jamais la relation du moi et du monde en vue d’y harmoniser les rapports entre les ego : nous n’en sommes plus au béhaviorisme, à l’introspection et au freudisme du début du 20è siècle, et de l’époque du New Age et du coaching industriel de l’actuel winnerisme…).


Note.
1. Oint : « Les termes Christ et Christiens écrits, à l'origine, Chrést et Chréstiens, ont été empruntés au vocabulaire en usage dans les Temples des Païens. Chréstos, dans ce vocabulaire, désignait un disciple en probation, un candidat hiérophante. Lorsqu'il en avait atteint la stature par l'initiation, de longues épreuves et la souffrance, et qu'il avait été "oint" (c'est-à-dire, "frotté d'huile", comme l'étaient les Initiés et mêmes les idoles des dieux, en tant que dernière touche de l'observance rituelle), son nom était changé en Christos, le "Purifié", en langage ésotérique ou langage des mystères. A dire vrai, en symbologie mystique, Christés, ou Christos, signifiait que la "Voie" (le Sentier, le TAO en Chine) était déjà foulée et le but atteint, quand les fruits du dur labeur, unissant l'éphémère personnalité d'argile à l'indestructible individualité, la transformait par là en un immortel EGO. "A la fin de la Voie se trouve le Chréstés, le Purificateur, et une fois l'union accomplie, le Chrestos, l'"homme de douleur" devenait Christos lui-même” ». (Extrait de l’article CHRESTOS, dans le Glossaire théosophique de H.P. Blavatsky).
 
 

Dernière mise à jour : 29-01-2019 00:40

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >