Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Liberté = Pouvoir et Cancer
Liberté = Pouvoir et Cancer Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-02-2019 01:27

Pages vues : 2824    

Favoris : 125

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Apocalypse, Banques, Béton, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Confort, Corps, Cul, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gratuit, Histoire, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Pagan, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Serf, Siddhi, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Toupie, Vérité, Vide, Vieux, washingtonisme, Yokaï

 
eau_logo_ys.jpg
 
 
Liberté = Pouvoir et Cancer
Le cancer ne rend pas libre
comme toute maladie emprisonne-empoisonne

Positivisme ou la méthode Coué.
Nôtre monde MAGIQUE.
 
 
Page précédente : Enfermé dans l’Histoire
Page suivante : Les temps sont de plus en plus durs

La laïcité n’existe pas en elle-même, car l’objet ou la dimension de laïcité supposée de « liberté » n’existe pas sans la Connaissance divine : son existence dépend uniquement et invariablement de l’acte de la Conscience infinie qui le rend manifeste sous l’artificiel nom de « laïcité » et qui l’appréhende. Ainsi la Conscience infinie ne peut que former en Elle la nature propre de l’Univers. (Fractal : TOUT est dans tout).
 
 
La bhâvanâ [création mentale, conception, idée, méthode de contemplation] peut facilement se confondre avec la méthode Coué ou auto-suggestion hypnotique (pensée positive et croyance), or  chercher à tout résoudre avec ce système c’est du tout confort très suspect. Bref, qu’est-ce qui permet de distinguer l’hallucination de la réalité ? Si l’auto-suggestion à la Docteur Coué apportait une solution universelle aux problèmes soulevés par certains types d’expériences, il faudrait alors admettre qu’elle se tient à la racine de tous les événements de l’expérience commune. L’hallucination étant l’objet perçu par le sujet, il nous faudrait alors soupçonner toute perception de n’être pas différente d’une hallucination ! sauf à admettre l’argument du Yoga Vasistha.

L’univers étant dans le mental humain, il en devient le reflet ou la copie de la Conscience infinie, et il prétend engendrer le désir humain : ce serait l’Être universel ou Soi qui, en l’humain, voudrait ce que veut le désir et s’y fixerait. Comment douter alors que le rite exactement exécuté et l’investissement intense d’une image mentale servant de support et de relais au désir dans la bhâvanâ n’orchestrent à coup sûr l’univers au rythme de leurs volontés ?

Ne pas oublier la pensée magique et surtout le rite qui entre dans la MAGIE OPÉRATIVE (la plus dangereuse), le rite ou LE COMPAS-ÉQUERRE de cette judéo-maçonnerie spéculative, donc uniquement du domaine mental : le A avec sa barre de mesure et compas du GADLU est l’O per [maison ou vase : per = autour] A : Opera ou ŒUVRE. Ce Père contenant le Sperme ou le Tout (l’écoulement du Principe P manifesté en puissance par la Trinité et les 4 éléments E et R sur Terre en reflet de son image céleste… Le DANGER arrive avec l’HISTOIRE ENGENDRANT LE PÉRILE, LE PÉRIR : L et R, ce qui est AUTOUR du Centrum Centri immuable, cela donnera le PÉRILE, le PÉRIR en la De-meure (fixation, coagulation et séjour dans l’isle déserte avec la mort au bout ; toute station ou point fixe est naturel mais si on s’y fixe il devient le tombeau, la De-meure). PERI en persan se traduit : ailé ! La Tradition associe Paris et Par (pair) YS en proclamant que la fin de la capitale PARIS verrait la re-découverte de la ville engloutie d’YS… YS étant l’Eau Primordiale, le mouvement des Gilets Jaunes en passant par la catastrophique période de 1789, la France et ses Grands Ancêtres Gaulois est bien le moteur du monde, en corrélation avec l’Inde…
Non, non, les Gilets Jaunes ce n’est pas cette propagande capitalo-républicaine qui les re-présente ainsi : ils sont d’extrême gauche, d’extrême droite, récupérés par La France Insoumise, antisémites, anti-migrants, homophobes, misogynes, violents, fumeurs de clopes, manifestants sans autorisation, qui s’expriment mal, incendiaires, casseurs, liquidateurs de petits commerces, consommateurs de diésel, énergivores, complotistes, manipulés par les Russes, qui sont anarchistes et qui n’ont aucun représentants ; en résumé qui ne sont pas identifiables, ce qui fait peur à tous les noms-les-formes dogmés ou DOGUE du régime.

Ville d’YS : engloutie, fond, caverne, gouffre = PUTRÉFACTION, RENONCEMENT. CAVERNE = symbole du monde, lieu de naissance (matrice) et vase-vallée lieu de l’initiation, image du Centrum Centri ou Cœur. Le Christ-Jésus est né dans une caverne et y fut enseveli, pendant la descente aux enfers, avant de s’élever vers le Ciel. La grotte est aussi un passage ou une Stargate du ciel vers la terre (Arc-en-Ciel) car en Chine, les Êtres célestes y descendent. Un rôle intermédiaire avec l’invention du Purgatoire, notamment dans les traditions celtiques, localisé dans les grottes, et que la Caverne de Platon soit par elle-même une sorte de  Purgatoire, où la lumière n’est perçue que par REFLET et les êtres que par leurs OMBRES, en attendant la « fin des temps » ou conversion et ascension de l’âme vers la non-dualité ou absence de temps qui coule ou absence d’histoire. CAVERNE = PUTRÉFACTION, soit lieu de l’identification de la non-identification : le non-individu devient « lui-même » : il est À POINT (focal), il a résolu le dilemme Individualisme-Collectivisme : l’organisation du Moi-individuel intérieur et de sa relation au Moi-collectif est synchrone. La Caverne-Putréfaction symbolise de Point Focal et son dilemme Moi-Individuel-Moi-Collectif.

RITE = POUVOIR D’AGIR SUR LE RÉEL en agissant sur la re-présentation de ce réel, et donc d’agir sur son ESSENCE, soit le supposé mariage de la croyance et de l’artificielle confiance (foi redoublée ou amplifiée comme si on n’en était pas certain). L’auto-suggestion est comme l’opinion ou la polémique: ÇA N’A PAS DE FIN ! Bien-sûr la bhâvanâ parce qu’elle permet à l’adepte de « substituer aux re-présentations fortuites celles qu’il désire et de se créer un monde qu’il commande au lieu de celui qu’il subit par l’effet naturel de la loi de cause et effet, semble à première vue faire œuvre d’énergie magique (autant par résonance que par sympathique) que par magie opérative ou performante. En Inde la distinction entre Magie et Religion est très très très délicate ! parce que la base de toutes Religions ne peut s’établir que sur la Magie, le Verbe : Le signifiant était lié au signifié, le mot à l'être ou à la chose qu'il signifie. Écrire le nom d'une personne ou d'une chose, c'était susciter cette personne ou cette chose, et à l'inverse, détruire le nom abhorré ou sa représentation équivalait à détruire l'être ou la chose elle-même. La psychanalyse de Freud entre dans ce Thème de la Magie.
L’être est donc l’égal de la pensée pour autant que l’existence de l’objet se constitue dans l’énergie de la connaissance de la Conscience infinie comportant le Saint Chaos, soit toutes choses latentes et plus que l’addition de vérités récoltées un peu partout (cette connaissance énergétique de la Conscience infinie ne peut qu’être AILLEURS de la totalité des parties. Du point de vue de la Seule Réalité, quelle différence y a-t-il entre la fleur du ciel et la fleur naturelle, puisque le monde n’existe qu’en tant que conscience vibrante, ou seule Vibration, qui sera supportée par la Porteuse TOUT, soit le RIEN DU TOUT ?

La Magie participe de la satisfaction des désirs, mais elle peut néanmoins entrer dans la sphère du sacré, qui par essence est AMBIGUÏTÉ : LE SAINT EST L’OMBRE DU SORCIER ET LE SORCIER L’OMBRE DU SAINT. DEVANT UN SAINT, CHERCHEZ LE DIABLE, IL N’EST PAS LOIN (opérer par la Magie Blanche et vous risquez de pratiquer la magie noire…. Tout cela se résume par le mot DÉLIVRANCE (qui est cependant nôtre état naturel).

Dans l’État républicain et capitaliste le rite s’appelle INSTITUTION, ÉTABLISSEMENT, BANQUE, CONSTITUTION, donc toute solennité tendant à la production ou utilitarisme ; soit la condition de réduire l’essence du rite à un utilitarisme exclusivement social. La parole solennelle du rite de transmission du pouvoir n’est efficace qu’en vertu du signe qui s’adresse au groupe social déterminé. Cependant la bhâvanâ n’est pas un système à produire du social (on n’instruit pas en masse, comme le répète Ramana Maharshi à l’entretien 107 : « Les instructions spirituelles diffèrent selon le tempérament des individus et leur maturité spirituelle. Il n’est pas possible d’instruire en masse ».

Non, non, les pouvoirs siddhi ce n’est pas du mesurable ou du concret façon « physicalisme » ou matériel comme le croient nombre d’occultistes occidentaux, comme le croient les psychanalystes aveugles au supra-conscient aussi bien que les scientistes, aux yeux desquels ces pouvoirs siddhi et leurs manifestations ne sont que l’expression du désir infantile à pensée magique, quand ils ne relèvent pas de l’obscurantisme ou du folklore et de "primitifs" !!!

ATTENTION : les mises en garde sur la pratique de la magie opérative sont nombreuses, voir notamment la page sur le danger extrême de la magie évocatoire. Il en est donc de même sur les pouvoirs siddhi car ça se résume toujours au DRAME DU POUVOIR OU VOLONTÉ DE PUISSANCE (que procure certaines drogues comme l’ecstasy procurant un artifice de « liberté » sous forme de « vivre ensemble » ; la cocaïne engendre aussi cette puissance artificielle). Ramana Maharshi, le Bouddha rejettent formellement les pratiques de pouvoirs siddhi. Dans l’Inde ancienne et actuel la magie noire est florissante, et nombreux sont les yogi qui ont cédé à la tentation représentée par la progression yoguique vers la délivrance : le yogi en s’enfermant dans les échanges labyrinthiques macrocosme-microcosme et de l’analogie ne se libère pas des illusions fondamentales de la vie et du vouloir-vivre, si bien qu’il risque fort d’abandonner la visée de l’absolu de la non-dualité en re-tombant dans cette dualité ! Or une telle mise en garde contre les dangers inhérents à TOUS POUVOIRS, y compris au pouvoir de l’informatique et de celui que m’impose l’utilisation de ce clavier pour entrer ce texte, semble s’être imposée d’autant plus que la discipline à observer et l’entraînement à suivre sont, on l’oublie tout le temps, en tout point similaire à l’authentique adepte entreprenant la pérégrination sur le SENTIER de la délivrance et celui du magicien noir cherchant à cultiver les pouvoirs occultes dangereux (et pour lui et pour les autres).
POUVOIR = CANCER, DROGUE LA PLUS DURE.



LA VILLE D’YS N’A JAMAIS COULÉ.
L’EAU PRIMORDIALE EST TOUJOURS EN « PLACE ».
LE GRAND PAN N’EST PAS MORT.


Parce que ces pratiques permettent de RETROUVER L’ÂGE D’OR, OU « GRAND TEMPS », LE TEMPS SACRÉ QUI N’A JAMAIS COULÉ (comme YS…) L’ÂGE D’OR OU LA VILLE D’YS EST TOUJOURS LÀ, tout autour du spatio-temporel ou Histoire-Opinions-Temps qui coule (HOTC). Ce Centrum Centri est expérimenté dans les expériences de drogues hallucinogènes (L.S.D., mescaline, etc.) ; tout comme les expériences pathologiques comme les syndromes confuso-oniriques, les bouffées délirantes polymorphes, la schizophrénie ; et tout simplement nos rêves et nos fantasmes. (En référence au psychiatre de courant C.G. Jung : Pierre Solié, et son livre : Médecines initiatiques, aux sources des psychothérapies).

Étant donné que ce qui n’est pas manifeste à la Conscience infinie est sans existence, l’activité de la Conscience est universelle. Le monde n’existe pas sans Shiva qui est capable d’en produire une image mentale : tant que le monde ne devient pas l’objet de Sa connaissance, il est virtuellement inexistant.
La laïcité n’existe pas en elle-même, car l’objet ou la dimension de laïcité supposée de « liberté » n’existe pas sans la Connaissance divine : son existence dépend uniquement et invariablement de l’acte de la Conscience infinie qui le rend manifeste sous l’artificiel nom de « laïcité » et qui l’appréhende. Ainsi la Conscience infinie ne peut que former en Elle la nature propre de l’Univers.
La Conscience infinie est donc la Seule Réalité douée d’existence propre et qui ne dépende absolument de Rien : c’est Elle qui revêt l’aspect de l’objet de l’expérience et forme sa nature. L’objet supposé existant par soi n’est réel qu’en tant qu’il est Sa forme. « Les objets externes dépendant de la connaissance [conscience conceptualisante], ainsi, ce monde est vide, étant donné que le Soi ou non-dualité répugne à la connaissance en sujet-objet et en phénoménale dont dépendent les objets externes au niveau empirique et égotique.

Ville d’YS : engloutie, fond, caverne, gouffre = PUTRÉFACTION, RENONCEMENT, CAVERNE : « Et si au petit matin, un homme ou une femme RENONÇAIT à autant de vie incarnées qu’il y a de grains de sable dans le Gange, s’il en faisait autant à la mi-journée puis le soir, RENONÇANT complètement à l’idée de vivre dans des corps aussi nombreux que les grains de sable dans le Gange, si de la sorte il RENONÇAIT à l’existence incarnée par des centaines de myriades de kalpas [ères cosmiques] et qu’un autre individu, ayant entendu ce discours du Dharma [nature essentielle, Vacuité], ne le rejetait pas, ce dernier produirait une quantité de mérites encore plus considérable, incommensurable et indénombrable. Que dire alors de celui qui, l’ayant recopié, l’apprendrait, le mémoriserait, le préserverait, le réciterait, le comprendrait parfaitement et l’expliquerait dûment et en grand détail à autrui ! ». Grande Énergies : « Tous ces êtres participeront de mon propre Éveil. Pourquoi cela ? Parce que, Subhûti, les êtres de peu de foi sont incapables d’ouïr un tel discours du Dharma, de même ceux qui soutiennent que le moi existe, ceux qui croient qu’il existe des êtres animés, ceux qui pensent que la vie existe, ceux qui conçoivent que l’individu existe ; tous ceux-là seront incapables de l’écouter, de l’accepter, de le retenir, de le lire, de le comprendre pleinement. Car cet enseignement n’offre aucun point où se fixer [comme avec la ville d’YS]
En outre, Subhûti, tout lieu où l’on exposera ce sutra sera honoré dans le monde des Dieux, des hommes et des asuras [Dieux jaloux, sorte de Titans] et sera digne de leurs offrandes. Ce lieu sera digne de leurs prosternations ; il sera digne de leurs circumanbulations. Ce lieu sera pareil à une stupa [édifice reliquaire sacré] » (Sutra du Diamant, chapitre 15).


[En haut de page : la ville d’YS, du Y composé du V de Vérité et du I de l’Axe et Point sur le I, le POINT C’EST TOUT. Le Y dessiné dans un cercle dans le symbole de paix de l’époque hippie… Et aussi le Y de la baguette de coudrier du sourcier, rappel du Point Focal ou Point d’EAU PRIMORDIALE soit la non localisation, la non-dualité. Le Y du Yoga…
À y ajouter le S de Sagesse, Science, Sensation, Sacrifice, Songe, Silence, Sécurité, Saint, Serein, Sein, Soupe, Sceau, Signature, Suaire, Source et Souffle et Sifflement. On retrouve le S sans eSSence : S en Ce (coupure du Tout qui devient manifeste, voir le eSSentiel… l’eSSor, l’eSSai. L’humain actuel qui inverse tout a renversé le V de vérité pour en faire l’accent circonflexe qui métamorphose le S de Sagesse devenu total matérialisme ou anti-gravitation par eSSence, et encore sous la funeste opinion du 18è siècle : un écolier n’est plus en effet un escholier, un hôtel n’est plus une hostellerie, un hôpital n’est plus un hospital, ou ospital, une fenêtre n’est plus une fenestre (alors qu’on a gardé « défenestrer », chercher l’erreur…), la bête n’est plus la beste, etc.
 
Comme écrit souvent sur le site, LA THERMODYNAMIQUE EST NOTRE PLUS GRANDE ERREUR EN NÔTRE PRINCIPALE FAUTE MATÉRIELLE ou MENTALE : dès que l’être humain a réussit à prendre conscience du feu et à savoir le capter et l’entretenir, et accessoirement à faire cuire sa nourriture pour soi-disant la rendre plus digeste, CE FUT LE DRAME, LA SOUFFRANCE (par les armes à feu et les guerres jusqu’à l’actuelle électricité dynamique, que l'humain ne sait pas encore stocker), LES PROBLÈMES SANS FIN COMME L’OPINION. Thermodynamique = Science (actuellement), qui est représentée par l’étincelle électrique, le zigzag, la loi du contraire de l’homme qui se prend pour Dieu et qui de ce fait INVERSE TOUT. Il est significatif que jusqu’à l’arrivée de l’Encyclopédie et son siècle des « lumières » on va utiliser en caractère d’imprimerie le F comme S, par exemple SA s’écrira FA, Sel s’écrira Fel, Source : Fource, Cristal : Criftal…
En haut de page les 3 ondulations de l’eau figurent le NOUN ou Eau Primordiale dans l’Ancienne Égypte, le Saint Chaos. Le N de la vague ou zigzag à l’horizontale et fréquence, rapidité de l’éclair, aussi le Z. Le N de Naissance, de Nombre, de Nécessité et de Nature]

R : Je mets en Relation l’Eau contre le Feu du désert stérile des Hébreux, l’Eau contre les évolutionnistes abrahamistes. L’Eau des canaux vrais Réseaux et non ces réseaux artifices amplificateurs d’ego et d’opinions. L’Eau contre le Feu du bétonnage de la planète.
À oui, vous vous prenez pour Dieu, vous avez défriché, bétonné, mais le Règne Végétal et Minéral veut se défendre et reconquérir sa place, soit lui aussi ÊTRE DANS SA VRAIE NATURE, et les animaux du Règne Animal veulent retrouver leur FORÊT. Et après l’humain s’étonne et fabrique ce qu’il appelle « écologie » ! Alors les animaux et les microbes se vengent, le loup ravit les moutons, le sanglier laboure les champs et propage ses maladies, le renard qui peut transporter la rage détruit les clapiers, les corbeaux dévastent les ensemencements, les lapins détruisent les récoltes, les microbes s'arrangent avec la grippe. Bref, l’être humain doit maintenant faire face à des problèmes en évolutionnisme comme son système évolutionniste ou de « croissance ». De cette lutte pour la vie sont nées les tribus, les clans, les castes et les familles, et par simple rapport sont nés les guerres. L’harmonie disparue grâce à l’être humain qui veut « améliorer la nature » en oubliant de commencer par respecter sa Vraie Nature. Partout où ne régnait que l’harmonie, l’humain n’a apporté que le désordre, que de nos jours il appelle « démocratie » ou « civilisation ». Pourquoi cela ? Parce que dès lors il a été obligé de rentrer en guerre d’abord contre les animaux : disputer aux bêtes les substances dont elles se nourrissaient, et de créer par son mental des objets divers dont il n’aurait jamais dû avoir besoin (l’ordinateur n’a jamais existé pendant des millénaires et n’a pas empêché les humains de proliférer et de détruire, certes, en douceur, alors qu’avec la technologie actuelle l’humain détruit en cinquante ans ce que ses ancêtres détruisirent en 5000 ans). Encore une fois, la pire chute de l’humain fut la prise de conscience du FEU qui va engendrer l’électricité actuelle. Prise de conscience se traduisant avec une étonnante justesse en bande dessinée quand un personnage a une idée : une ampoule électrique à filament est dessinée au-dessus de sa tête…


À suivre…
 
 

Dernière mise à jour : 19-02-2019 02:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >