Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Les ennemis des Païens ou Christ-Instant
Les ennemis des Païens ou Christ-Instant Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-02-2019 01:26

Pages vues : 739    

Favoris : 99

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Apocalypse, Banques, Béton, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Confort, Corps, Cul, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gratuit, Histoire, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Pagan, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Serf, Siddhi, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Toupie, Vérité, Vide, Vieux, washingtonisme, Yokaï

 
 
ouroboros_infini.jpg
 
 
Les ennemis des Païens ou Christ-Instant
CE SONT LES HÉBREUX-JUIFS
et voilà que depuis plus de 3000 ans,
après leur attaque en force contre les Païens,
ils attaquent en douce et quand comme
de nos jours ils sont mis en lumière,
ils protestent (certains) !


Nous sommes EN GUERRE DE RELIGIONS, SOIT GUERRE D’OPINION.
GUERRE DES RÉPARATEURS CONTRE CEUX QUE
LES RÉPARATEURS CONSIDÈRENT COMME « CASSÉS »,
MÊME SI LES « CASSÉS » N’EN SONT PAS CONSCIENT.
 
 
QUI A COMMENCÉ, LA CAUSE ?
Ce sont bien les Hébreux qui, avec leur psychose d’un « Dieu unique », un Centre qui serait partout et la Circonférence nulle part (le désert) transformé en matérialisation : le Pour-Voir, le contrôle par le politique et l’économie face aux invasions, aux guerres, bref, pour leur survie, et à ce moment là, pourquoi ils leur fallait « survivre » alors qu’en ce monde, Ici et Maintenant, tout est parfait, la Liberté ou Félicité étant nôtre état naturel. Mais non, les Hébreux arrivèrent et commencèrent à foutre la merde partout en traitant les Païens de « prostitués » : ILS VOULURENT RÉPARER CE QU’ILS CROYAIENT CASSÉ EN IMPOSANT PAR LA VIOLENCE LEUR OPINION. DE CE FAIT ILS DÉVELOPPÈRENT L’HISTOIRE OU ÉVÉNEMENT.
 
Le coup de « Écoute, ô Israël, Ton Dieu est unique » n’est qu’une opinion, un point de vue lancé par le Moïse, et qui constitue la CROYANCE JUDAÏQUE, qui va donner jusqu’au prosélytisme sournois « droits de l’homme » sous le causisme de « Tu n’auras point d’autres Dieux que l’Éternel » (”l’Éternel” c’est de nos jours la démocratie-république et son dogme de l’argent).
Bref, l’opinion de l’unicité de Dieu dans le mental des Hébreux-Juifs est une variation du Thème Hindou du Soi-Instant. Mais comme les Hébreux-Juifs sont des Nuques-raides, des dogmatistes, de ceux qui CROIENT DÉTENIR LA VÉRITÉ, l’opinion judaïque exclut toute forme de représentation de Dieu. Elle rejette donc tout ce qu’elle va appeler « prostitution » et « idolâtrie ».

Pour la première fois dans l’histoire humaine des 10.000 ans du Néolithique, les prophètes des Hébreux-Juifs vont attaquer avec violence les influences cananéennes, ce qu’ils vont appeler « prostitution », c’est-à-dire la forme la plus ancienne et la plus répandue de la spiritualité cosmique en un mélange impossible à déterminer entre MAGIE-RELIGION : LA MÉTA-LOGIQUE OU PENSÉE AU-DELÀ DU GLOBAL, ALORS QU’AVEC L’ARRIVÉE DES HÉBREUX PUIS DES CHRÉTIENS ET DES JUIFS NOUS ENTRIONS DANS UN MENTAL DANS L’ESPACE (PRÉ-LOGIQUE) SOIT UN MENTAL DANS LE TEMPS (comme préoral, préalpes), dont le maître-mot pourrait-être : IDÉATION (principe du vagabondage des idées qui va amplifier et faire triompher l’opinion si destructrice comme essentielle composante de l’ego actuel).

Métaphysique et Magie sont indivisible. Il faudra attendre les perruques poudrées de leur siècle des « lumières » et leur raison pour diviser en reléguant la magie et l’hermétisme au domaine de la fantaisie, voir de nos jours de « théorie du complot », même inquisition « scientiste » qui marginalise tout ce qui n’est pas conforme à son opinion de « raison ». Or l’importance de l’hermétisme et de ce qui est caché commence à être révélé dans la science, notamment du quantisme depuis un Max Planck, en passant par l’anthropologie religieuse.

L’histoire de l’ethnologie et de l’anthropologie, ainsi que de très nombreuses observations de terrain accumulées par l’anthropologie religieuse au 20è siècle au sein d’aires culturelles variées, et les études de textes doctrinaux d’inspirations diverses attestent suffisamment qu’il n’existe pas de manière légitime de partager le champ magico-religieux. Ici en Occident on divise tout : religions, magie, sorcellerie, de sorte que c’est se montrer ignorant en divisant en : mystique ou religion d’un côté, et d’autre part la magie noire ou blanche. En Occident cette division s’est encore accentué avec ici en France le dicta de la laïcité, et ailleurs et partout, avec le développement foudroyant de la technologie de cette « civilisation » qui se dit « moderne » ; ainsi de nos jours rien ne permet plus de lier une mentalité pré-rationnelle ou à un stade primitif de développement social les pratiques réputées magiques ou « occultes » (dont par exemple les dessins de svastika sur des tombes judaïques), ne serait-ce que, encore une fois, parce que la mentalité des Anciens ne pouvait être que MÉTA-LOGIQUE, DANS L’INSTANT OU ICI ET MAINTENANT.

Ainsi, dans ce mental méta-logique les Anciens voyaient le Divin PARTOUT : dans les objets et surtout dans les RYTHMES COSMIQUES. Or une telle croyance a été dénoncée par les adeptes de Yahvé comme idolâtrie par excellence. Or leurs substituts, du moins un certains nombre d’entre eux, font dans l’idolâtrie de l’argent, du calcul (ce que j’appelle « Travail du chapeau »), soit développement dans le temps du mental (idéation).
Avec l’arrivée des Hébreux jamais la spiritualité ou la pensée méta-logique ancienne n’avait été assaillie aussi sauvagement. Les prophètes venant du Moyen-Orient et de régions désertiques évacuèrent la Nature de toute présence divine : ILS VOULURENT RETROUVER L’EAU PRIMORDIALE PAR LE SABLE DE MANIÈRE RAPIDE. RÉSULTAT : ILS INVENTÈRENT OU « ALLONGÈRENT » LE TEMPS EN ÉVOLUTIONNISME QUI DE NOS JOURS EST DEVENU LA FAMEUSE « CROISSANCE », LE GRAAL DE LA TECHNOLOGIE DU PRODUCTIVISME INDUSTRIEL CAPITALO-RÉPUBLICAIN.

Avec les Hébreux du désert, les arbres, les pierres, les sources et les fontaines, certains lieux seront dénoncés comme « impurs », ce qui va d’une façon gigantesque et jusqu’au freudisme et aux « droits de l’homme » amplifier la dualité PUR-IMPUR, WINNER-LOSER. Le désert, c’est le pur, car pour les Hébreux c’est là qu’Israël restera fidèle à son Dieu, DONC DANS L’ESPACE-TEMPS : UN LIEU, UN ÉVÉNEMENT OU INFORMATION (l’apparition ou la prise de conscience de ce Dieu, soit sa fabrication : la cause engendrant l’effet).
BREF, LES PROPHÈTES HÉBREUX POURSUIVAIENT LA FABRICATION DES HUMAINS (leur « réparation », leur « amélioration », comme de nos jours les Juifs des Google-transhumanistes veulent « augmenter » l’Homme).
La désacralisation de la Nature, la dévalorisation de la pensée globale ou métal-logique, et le désir « d’augmenter » l’individu par le retour, non pas de la puce en nanomachin électronique qui se nommerait « Yahvé », étaient LA RÉPONSE POLITIQUE DES PROPHÈTES ET CERTAINEMENT PAS SPIRITUELLE AUX CRISES HISTORIQUES QUI MENAÇAIENT LEURS DEUX ROYAUMES. Donc ils étaient en mode survie, un peu comme actuellement… Mais, depuis, ils sont toujours en mode survie, leur État fantoche et sioniste d’Israël ne résout rien. Les prophètes hébreux sont le prototype de ce que les hommes et plus tard les femmes politiques entreprendrons après 1789 dans leur régime étatique républicain. Le judaïsme est un politisme utilitariste, repris par l’islamisme, et tous deux avec une partie spirituelle comme la kabbale (mystique du Pentateuque et plus tard talmudisme) et le soufisme (mystique de l’islam). La spiritualité dans l’Ancienne Égypte ne divise pas en utilitarisme politique ou laïcité d’un côté, et de l’autre le spirituel ou mystique.

Si chez les Hébreux-Juifs l’absence d’idole était censé renvoyer les adeptes à eux-mêmes afin de trouver leur Vraie Nature, chacun à son Centrum Centri, cela va être totalement annulé par l’IDOLE PRINCIPALE ET EXTÉRIEURE : L’ARCHE D’ALLIANCE (LE SMARTPHONE ANCIEN), QUI DE NOS JOURS S’APPELLE : ARGENT, BANQUE, qui de plus socialisant et de « liberté-égalité-fraternité » que l’argent !
Aussi quand on fait un petit effort de différence entre un Hindou qui adore son Dieu à travers Ganesh, Shiva ou autres, et un Juif qui adore son Dieu à travers son Arche d’Alliance, la différence se situe dans l’opinion, le point de vue : Shiva représente le Ici et Maintenant, le mot « Alliance » de cette Arche peut aussi signifier le Soi, la NON-DUALITÉ mais immanente en toutes choses, ce que ne semblait pas voir les prophètes des Hébreux malgré leur monothéisme.

Quand on prend conscience de l’unicité, de l’infini du Soi ou Conscience infinie, en se libérant des noms-les-formes, ce qu’entendaient peut-être aussi les Hébreux avec leur DÉSERT, il n’y avait aucune raison d’attaquer aussi sauvagement les Païens pour imposer de force ce qui deviendra une opinion-prison au lieu de devenir une libération-élévation déjà naturelle. ÉLÉVATION-LIBÉRATION MAINTENANT PROCURÉE PAR L’ARGENT, CE QU’ÉCRIT UN JACQUES ATTALI dans son livre : Les Juifs, le monde et l’argent. Toutes les religions sont dues à la tyrannie de l’opinion, à la croyance : en des noms-les-formes ; mais si les Hébreux voulurent les évacuer à l’analogie de leur désert natif, ils n’avaient pas à imposer de force leur conception d’évacuation des noms-les-formes, car ce n’était que diviser comme de certifier qu’il n’existe qu’un seul Dieu, que ceci est la vérité, que cela est impur, TOUTES DIVISIONS À N’EN PLUS FINIR. C’EST POUR ÇA QU’IL EST PRÉFÉRABLE D’ADHÉRER À LA VOIE DU MILIEU : LE FLÉAU, LE VRAI ICI ET MAINTENANT.

Les formes de culte ou d'adoration de Dieu peuvent être tournées vers l'extérieure comme les idoles, les icônes etc., ou tournées vers l’intérieures comme les dogmes. Les premières sont des formes au niveau physique, les dernières des formes au niveau mental, et en définitive toutes sont du niveau mental. Si les formes extérieures au niveau physique sont plus on moins faciles à bannir (comme tentèrent de le faire les prophètes en attaquant les Païens), il en est autrement plus difficile pour les formes au niveau mental. Car, à l'inverse de l'être humain très ignorant qui identifierait Dieu aux idoles, l’être humain actuel qui se dit « civilisé » est totalement sous l’emprise de son mental car il identifie Dieu au dogmes : le régime capitalo-républicain et son argent.
Les dogmes, en prenant une telle amplification, ont masqué l'essentiel car ils sont issus de la pensée et la pensée prend racine dans l’ego, le ‘je’. Un individu actuel oublie donc l'essentiel quand il donne trop d'importance aux dogmes quels qu'ils soient (et l’antisémitisme inquisitorial est un dogme qui a la vie très dure).

Donc ne tenir aucun compte, aucun calcul, respecter la Nature ce n’est pas comme les prophètes hébreux déclarer tel lieu ou tel arbre impur à cause de ce qu’en ont fait comme idole des Païens, mieux vaut se tenir dans le FLÉAU : toutes les Réalités sont celles de la Conscience infinie. Et pour ne pas tomber comme les prophètes hébreux, cela veut dire que « toutes les Réalités » NE SONT PAS DES RÉALITÉS. « Si bien qu’on peut dire que toutes les Réalités sont des Réalités du Soi » (pour paraphraser le Sutra du Diamant, chapitre 17).

D’un autre côté les Hébreux-Juifs font dans le créationisme ou causisme : le monde des phénomènes et des noms-les-formes, le pur matérialisme. Pourquoi ? Parce que de nos jours si c’était le contraire, nous ne subirions pas le capitalisme et nous serions « libre » depuis longtemps (depuis au moins plus de 2000 ans).

« FIDÈLE À SON DIEU » = FIDÈLE À SA VRAIE NATURE : ÊTRE L’ŒIL DU SOI, dans ce continuum de pensée, véritable continuum de pensée, ce n’est pas un continuum de pensée. « Voilà pourquoi on l’appelle continuum de pensée. Pour quelle raison ? Parce que la pensée passée n’est plus saisissable [elle est déjà passée ou instantée], pas plus que la pensée future, et la pensée qui surgit au présent ne l’est davantage » (définition de la Fractale, et extrait du chapitre 18 du Sutra du Diamant).

FLÉAU : ceci est, ceci n’est pas, alors ceci est. Exemple : le ceci est : les êtres animés ; le ceci n’est pas : les êtres animés ne sont pas réellement des êtres animés ; ”êtres animés” n’est qu’une désignation. (Réf. Sutra du Diamant, chapitre 21).
Bref, les Hébreux font dans la dualité « ceci est », « ceci n’est pas », en oubliant le troisième terme : le SEL ou RÉSULTAT (le sceller, l’emprunte, la signature) qu’ils vont plus tard dans leur temps transformer en salaire et idolâtrie de l’argent, ce résultat devenu le Suprême.
Pour ne pas arriver au SEL, il ne fallait pas lancer le causisme, soit commencer le premier et se bombarder « peuple élu » Premier causisme !!! Ainsi de nos jours le SEL CORRODE DUR : SEL du Latin SAL : S qui est perfection dans la manifestation et AL le SOLEIL/DIVIN/SPIRITUEL. Équilibrage de la cause *Agent* et l’effet *Patient* : un des aspects que produit l’UN dans la manifestation. AZOTE : NITRATE. SEL. Salpêtre ou Sel de Pierre, formation de poudre sur les vieux murs. Il y a aussi l’AZOTE/Archée de A à Z…

FLÉAU : le Centre est nulle part et la Circonférence est partout. Avec le Yahvé-argent (”l’autre face de Dieu” écrit Attali), le Centre est partout et la Circonférence nulle part ! Une définition du Nouvel Ordre Mondial où les peuples comptent pour des prunes ou des patates dans un sac à code-barres ?

Diaspora : matérialisation du Centre qui est nulle part, de dia : à travers (dialyse) et séparation, distinction (diacritique). La diaspora est copyright « Juif » (bien qu’il y est une diaspora chinoise, libanaise, russe après 1917, etc.) en soi-disant dispersion d’une communauté à travers le monde, donc le Centre nulle part de ces gens qui se veulent être « Dieu », ou peuple-prêtres. Diaspora = matérialisation de leur Dieu sous forme événement-personnification donnant une valeur, une sacralité, une possession.

Comme il n’y avait rien dans leur désert, que du sable, maintenant ils fabriquent (font fabriquer) tout et vendent tout.


La Vérité est par essence CRUELLE, CAR INSTANTANÉE, PAS LE TEMPS DE MENTALISER, AUCUN RECUL OU CALCULE POSSIBLE AFIN D’AVISER, AFIN DE SE SÉCURISER. Comme elle est totalement cruelle, alors les nombreux êtres humains inventent des alphabets, des histoires, des dogmes, des lois, et dissimulent aux masses par invention de chose telle « la théorie du complot ». C’est désormais tout confort de croire le faux ! C’est d’ailleurs une véritable médecine ! La médecine est par essence un pragmatisme. LE JUDAÏSME EST ESSENTIELLEMENT UN PRAGMATISME POLITIQUE ET SENTIMENTAL (affecte ou Chute dans les religions de la déchéance, impulsion et freudisme) TOUT COMME EXACTEMENT LE CHRISTIANISME SOCIALISTE. Dans nôtre ère nous connaissons la matière, nôtre corps ou mental, PAR PUR PRAGMATISME, MAIS NOUS NE LA SAVONS PAS (à moins de pratiquer d’Instant en instant, le Soi, et à longueur d’année comme le Pèlerin à la recherche de la Prière, de l’Archimmandrite Michel Koslov, l’Ainsité russe).

La Vérité est tellement cruelle que les Hébreux-Juifs inventèrent l’opinion du SALUT (sauf, et par là même : nécessité de RÉPARATION), échapper à quelque chose, qui évidemment ne peut qu’être échapper à la Réalité, à l’Instant, à la seule et paradoxale condition de son efficacité est QU’ELLE PASSE PAR LE MENTAL : SALUT = CAROTTE POUR FAIRE AVANCER LE BONHOMME, TOTAL PRINCIPE ET EXEMPLAIRE DU JUDAÏSME. Les Juifs devraient cultiver des gigantesques champs de carottes, ils renforceraient leur fortune. En attendant, comme ils se prennent pour le peuple élu, le peuple-prêtres : la lumière attribuée à l’Autre (le messie) doit demeurer le privilège, la magie de l’Autre, la Carotte. La Carotte CACHÉE COMPARABLE AU CENTRE QUI SE TROUVE NULLE PART MAIS QUI FAIT AVANCER LA CIRCONFÉRENCE QUI EST PARTOUT.
LA CAROTTE IMAGE DE LA BHÂVANÂ [création mentale, conception, idée, méthode de contemplation] EN ABOLISSANT LA DUALITÉ RÉALITÉ PERÇUE ET RÉALITÉ IMAGÉE EST LE POINT FOCAL DE L’ILLUSION DE LA RÉALITÉ EN MÊME TEMPS QUE LA DÉLIVRANCE, GRÂCE AU DESSIN VOLONTAIRE D’UNE IMAGE ABSOLUE JUGÉE PLUS RÉELLE QU’ICI NOUS APPELONS « RÉEL ».

La bhâvanâ est certainement l’héritière d’une forme de mental et d’une forme de logique des Anciens, soit un principe AVANT l’invention de l’histoire et du temps qui coule, car elle a certainement avec justesse précédé toutes les formes élaborées de méditation concentration-analyse pratiquées par l’humanité. Cependant la bhâvanâ ne peut que reposer sur le Soi ou Conscience infinie. En parallèle de la bhâvanâ, voir l’imagination créatrice dans le soufisme, avec la différence entre l’imaginaire (le mental), et l’imaginal (mot d’Henri Corbin et domaine déployé par l’imagination subtile AU-DELÀ DU rêve auto-dirigé (rêve lucide ou éveillé) recouvrant particulèrement l’ÂGE D’OR).



Beaucoup de Juifs sont anti-sionistes. Du point de vue de la conscience, pas étonnant qu’il y ait autant de psychiatres juifs, parce qu’il n’y a pas mieux comme mental pour analyser un problème. Grand merci à eux. Comme écrivait Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, et qui résume les propos de cette page : « Le communisme a été aussi pensé et installé en Russie par les Juifs [le quantitatisme bolchevique]. Voué par Dieu à la pensée globale [ici dans la vidéo l’habilité à pratiquer une analyse], à la synthèse, les Juifs ont tout perverti et [cause leurs prophètes casseurs de Païens], pourtant, ils sont irremplaçables. Le monde a besoin d’eux ».
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 20-02-2019 02:13

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >