Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Corps = UNIVERS
Corps = UNIVERS Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-03-2019 00:27

Pages vues : 501    

Favoris : 70

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Apocalypse, Banques, Béton, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Confort, Corps, Cul, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gratuit, Histoire, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Pagan, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Serf, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Toupie, Vérité, Vide, Vieux, washingtonisme, Yokaï

 
tel1maison.jpg
 
 
Corps = UNIVERS
L’égoïsme créé le monde
Le Démiurge GADLU est un(e) gros égoïste compas-équerre.
TOUTES CHOSES CHERCHENT À ÊTRE ???
et de nous jours c’est compliqué parce que
les choses de l’humain veulent aussi L’AVOIR.
ÊTRE = ARDENT DÉ-SIRE DE PERSÉVÉRER À ÊTRE
EN PLUS, LES ÊTRES CHERCHENT L’AVOIR-ÉVOLUTIONNISME :
CROIRE-CROITRE ET SE REPRODUIRE ET DÉTRUIRE.


DÉSIR DE TÊTER (de nos jours son smartphone…)
 
 
Suite à la Renaissance dépend essentiellement le 18è siècle, celui des perruques poudrées où les perruques considéraient que l’égoïsme était « naturel » et qu’il remplissait une fonction de maintien de l’équilibre social, ce qui effectivement va produire non seulement la trinité judéo-maçonnique « liberté-égalité-fraternité » et aussi la guerre de tous contre tous ou le exploitez-vous les uns les autres, soit le libéralisme ; mais aussi la « science sociale », qui n’en est nullement une, vu que toute science naît de la dualité entre un sujet qui étudie et l’objet étudié, et que l’être humain est l’Univers à lui tout seul, il est alors dans l’impossibilité de se poser comme sujet étudiant d’un « univers » qui de ce fait lui deviendrait extérieur. Pour l'étudier il lui faudrait « sortir » de l’univers pour l’observer, donc spatio-temporellement impossible.
 
Depuis l’après Renaissance l’attention que l’individu qui porte bien son nom vu qu’il est divisé à l’extrême est l’ESSENCE de la société actuelle et la condition de la prospérité des nations prisonnière ainsi de l’argent du désir. Voir la maxime 563 de La Rochefoucauld : « L’amour propre de soi-même, et de toutes choses pour soi ; il rend les hommes idolâtres d’eux-mêmes, et les rendrait tyrans des autres si la fortune leur en donnait les moyens […]. Rien n’est si impétueux que ses désirs, rien de si caché que ses desseins, rien de si habiles que ses conduites ; ses souplesses ne se peuvent représenter, ses transformations passent celles des métamorphoses d’Ovide, et ses raffinement ceux de la chimie […] Voilà la peinture de l’amour-propre, dont toute la vie n’est qu’une grande et longue agitation ».

Bon, bien, mais on ne peut pas faire de l’anthropomorphisme en disait qu’une Rose est égoïste parce qu’elle est sans pourquoi parce qu’elle fleurit et n’a souci que d’elle-même et se moque d’être vue ou non !
Mais il est évident que plus le système capitaliste se développait et plus l’amplification de l’égoïsme grossissait, et l’idéologie de l’égoïsme prit l’avantage. Désormais tous les êtres humains cherchent LE CONFORT (qui songerait à retourner à l’éclairage à la bougie ? ou au déplacement à cheval ?).

Un certain Helvétius, a fait « l’amalgame » comme ont dit à nos jours, entre aimer et avoir besoin ; bref, une horreur tant le mot « besoin » rejoint la « grosse commission » boursière et des excréments !!! : « Chacun s’associe à chacun pour son propre bénéfice (comme dans le sexe), comme un moyen pour parvenir à ses fins (ce qui s’apparente pour un désastre pour les kantiens…). Pour Helvétius, la « bonne opinion » (comme si une opinion pouvait être bonne…) construit la sociabilité sur un autre principe que celui des besoins physiques habituels, trompe les cerveaux faibles et leur donne une fausse idée sur la morale [la encore, comment la morale pourrait se situer dans le camp du « bien » ? à cause de cette dualité infernale « bien-mal », comme dit dans Colossiens, 2, 21-22 : « ”Ne prend pas, ne goûte pas, ne touche pas”, tout cela pour des choses vouées à périr par leur usage même ! Voilà bien les prescriptions et doctrines des hommes ! ».

Tous ces phénomènes font la partie de ce qu’on nomme « naissance », et évidemment un peu après : « mort », ce qui ne peut que fourbir LE TEMPS. S’il y a un corps, objet du désir, il ne peut qu’y avoir une naissance ou CAUSE. Avec une naissance on a obligatoirement un ego, le Soi n’existant pas sans ego. Avec l’après 1789 et surtout en Amérique du Nord à la fin du 19è et au début du 20è siècle le pire de l’ego est devenu le « meilleur » : la recherche à coups de dollars, de crimes divers, de mensonges tout aussi divers transparaît lorsqu’il y a recherche du bonheur genre « rêve américain », cette Super Carotte qui attira tant de migrants (le melting pot et système de diversité marchande imposé de force au monde entier). Alors l’individualisme possessif et culture du narcissisme devint un droit fondamental qui est reflété dans les « droits de l’homme » et surtout reflété dans l’entreprise Amazon avec son patron devenu l’homme le plus riche d’Amérique, devançant Bill gates (deux richesses issu de l’informatique, ayant moins de 40 ans et construite très rapidement et symptôme du winnerisme découlant de l’ego et de ce qu’il appelle « liberté » (d’entreprendre). Ainsi la libéralisme souhaite quasiment la disparition de l’état, ou au mieux le « bon gouvernement » sera celui qui intervient le moins dans le privé, ce qui devient la règle actuelle presque partout dans le monde.

La civilisation du régime capitalo-républicain est devenu le produit collectif de désirs corporels selon la devise de l’Union européenne : « Unie dans la diversité [marchande] », avec fabrication du monde suivant les fameuses valeurs matérielles et symboliques comme l’Or métal, le pinard rouge, le raisin, le filet mignon, l’eau de source d’ici ou de là-bas. C’est ce qu’on appelle maintenant des « informations » (des datas) irrémédiablement attachés aux désirs, donc aux médias et entertainment tout azimut. SOCIAL = CORPS ET SATISFACTION ARTIFICIELLE DES DÉSIRS QUI PRENNENT LE PACKAGING DE LA « RAISON » ET DE SON « ÉTAT DE DROIT ». C’est le monde enchanté ou du eyes candy anglo-américain, le monde du béton-verre-tôle-boulon, LE MONDE DU DROIT OU LIGNE DROITE.
RAPPEL, concernant ce bétonnage de la planète ou son urbanisation (les villes « intelligentes » et le « tout connecté »), ÇA DÉCOULE DIRECTEMENT DES HÉBREUX-JUIFS CHASSEURS DE PAÏENS QUI PRATIQUAIENT LE CULTE SANS ÂGE DE LA NATURE ; CES HÉBREUX-JUIFS CAUSISTES PAR UN « DIEU UNIQUE » FABRICANT DU MONDE COMME APPEL FABRIQUE L’UNIVERS INFORMATIQUE, SOIT UNE « TRANSCENDANCE » UNIQUEMENT MATÉRIELLE. En effet, puisque « Dieu » a créé le monde à partir de rien, la Nature n’a plus rien de spirituel pour faire « valoir ses droits », elle devient loser. Encore faut-il savoir ce que le mot Nature veut dire !
NATURE : selon le Yoga Vasistha à YV VIa 85, 145cd-146 : « Par Nature, les sages éveillés entendent l’ensemble des conditions et natures propres [les ‘Je’ et ‘je’] sous lesquels Brahma [une des trois divinités de l’hindouisme incarnant la fonction de création] se manifesta en lui-même au commencement, et qui perdure inchangées jusqu’à maintenant, formant les éléments constitutifs de toutes choses (pots, étoffes, arbres, etc.), Nature qui s’est déployée à la manière de la corneille picorant sous un palmier et tuée par la chute fortuite d’une noix de coco, du surgissement et de la disparition fortuits des vagues et des bulles dans l’eau ou du tracé en forme de lettres qui est celui des vermoulures que laissent les insectes rongeant le bois ». Donc NATURE = LE DIVIDU (LA SINGULARITÉ OU IDIOTÈS).
PAGANISME DES PAÏENS = LE CENTRE EST NULLE PART ET LA CIRCONFÉRENCE EST PARTOUT (transcendance du Centre). Alors que le culte des Hébreux-Juifs est une ONTOLOGIE PUREMENT MATÉRIEL (avec le détail qu’il n’est pas étonnant qu’il y ait tant de marchands juifs et dans les « affaires », étonnamment claires, dans le milieu de l’industrie du cinéma hollywoodien, et qu’il existe des rabbins travaillant à Wall Street, tant ils sont calculateurs !….).

Ce monde matériel des Hébreux-Juifs et des objets va produire BESOINS ET DÉSIRS : ce monde du « pouvoir d’achat » donc des « besoins » (fabriqués selon la dualité offre-demande, et l'inverse) et les désirs avec l’égoïsme de l’enfant et ses caprices, et évidemment aussi caprices de pouvoir d’achat des « grandes personnes ».


ÉCHAPPER AU MONDE MONDIALISÉ DES HÉBREUX-JUIFS :

Nous avons quatre méthodes :
1 - Examen méditatif de leurs méthodes (Centrum Centri).
2 - Renoncement ou Putréfaction concernant la croyance à la naissance, à la durée et à la cessation.
3 - Parfaite connaissance de la non-existence ou insubstantialité des objets ou phénomènes extérieurs.
4 - Recherche exclusive de la Libération intérieure.

1 - Examen méditatif des perceptions : voir les trois mondes (veille, rêve, sommeil profond) qui ne sont que le mental de chacun, et qu’il ne s’y trouve ni soi, ni possession de soi, aucun mouvement, aucune création, ni aucune allée-venue [ou faire/fer]. Pur effet des schémas habituels ou pensée unique accumulée par les croyances et les attachements depuis l’absence de commencement, les trois mondes, où sont toutes les formes-couleurs, les activités, les dénominations et les langages, qui ne sont que des apparences qui obéissent aux idées de corps, de possession et d’environnement auxquelles elles sont intimement liées.

2 - Se détacher de la croyance à la naissance, à la durée et à la cessation : consiste à voir que toutes choses sont pareilles aux produits de la magie et du rêve, parce qu’elles ne naissent pas d’elles-mêmes [elles sont seulement opinions], ni d’autre chose, ni de la combinaison de ces deux possibilités, parce qu’elles obéissent aux perceptions ou opinions de chacun, parce que la méditation montre que les objets extérieurs n’existent pas réellement, que leurs causes ne peuvent pas se réunir, et parce que, cependant, c’est en fonction de ces causes que nos idées fictives créent les trois mondes.
« Quand on est plongé dans cette contemplation, il n’est rien que l’on puisse trouver à l’intérieur comme à l’extérieur [et qui aurait une réalité indépendante]. On sait alors que rien n’a de réalité substantielle et l’on se détache de la croyance à la naissance. À l’instant précis où l’on réalise la nature fantasmagorique de toutes choses, on atteint la patience à l’égard du néant de la naissance ».

3 - Insubstantialité des objets ou phénomènes extérieurs : consiste « À voir que toutes choses, à l’instar des mirages, des rêves et des mouches volantes, ont pour cause toute la variété des croyances et des attachements nés de l’immémorial proliférations des jugements [les opinions] qui forment des schémas habituels aussi vides qu’erronés. Quand on examine toutes choses sous cet angle, on se livre à la recherche exclusive de la sublime Sagesse de la réalisation intérieure. Voilà comment, Mahâmati, le bodhisattva accomplit la grande méditation [ou Réalisation du Soi] en maîtrisant ces quatre méthodes. Voilà comment tu devrais, en toute intelligence, te pencher sur ta pratique ». (Réf. Sutra de l’Entrée à Lankâ - Lankâvatâra, chapitre :  Compendium de tous les enseignements, paragraphe 30).


Depuis un moment CORPS = DÉSIR (ne serais-ce que de mettre un pied devant l’autre pour avancer, comme dans la chanson…). Mais, « avancer », signifie-t-il culture et évolution ? Une fleur « avance-t-elle » même si effectivement elle « grandit » comme un enfant depuis le berceau et dans la durée de 16 ans environ « grandit » ? Avancer signifie-t-il écouter ses pulsions corporelles ? Ou Avancer signifie-t-il de savoir maîtriser ses pulsions corporelles ? Avancer, signifie-t-il de boire de l’eau parce qu’il fait chaud ? Avancer signifie-t-il la relation de réciprocités et d’interdépendance nommée « social » ? Et créer un SYMBOLE est-il nécessaire pour avancer ? Et « avancer » signifie-t-il comme actuellement avec le libéralisme à chercher son avantage aux dépens d’autrui, comme ce patron d’Amazon qui « rend service » AUX DÉSIRS d’un côté EN LES AMPLIFIANT mais qui ne rend absolument pas service en devenant la pointe du capitalisme et libéralisme aux USA alors que tant de problèmes à n’en plus finir se complexifient d’années en années et même de jours en jours ? Ce riche est typiquement le « rêve américain » qui attira tant de migrants il y a cent ans. ET C’EST TRÈS GRAVE CETTE ÉVOLUTION.

À CAUSE DE L’ÊTRE HUMAIN DES DEUX DERNIERS SIÈCLES, NOMBRE D’ESPÈCES VÉGÉTAL, ANIMAL ET MINÉRAL DISPARAISSENT, MAIS L’ÊTRE HUMAIN EST TOUJOURS LÀ AVEC SA VIOLENCE INNÉE, SES GÈNES DE LA FÉROCITÉ GRÂCE À LAQUELLE CET HUMAIN DU POUVOIR D’ACHAT A RÉUSSIT À S’ADAPTER ET À SURVIVRE EN TUANT D’AUTRES FORMES DE VIE TOUT AU LONG DE SON HISTOIRE, GRÂCE NOTAMMENT AUX HÉBREUX-JUIFS QUI RÉUSSIRENT SOUS PRÉTEXTE ET OPINIONS D’IDOLÂTRIE À ÉVACUER LA NATURE POUR NE CONSERVER QUE LEUR DÉSERT-NICHE À LEUR DIEU, ET DE NOS JOURS POUR IDOLÂTRER LA PALESTINE DEVENUE ISRAËL ET LES PAYS PRODUCTEURS DE PÉTROLE AU MOYEN-ORIENT… JUSQU’À LEUR INFILTRATION DANS TOUS LES TROUS NOIRS DU WASHINGTONISME.
VIOLENCE PARTOUT ET PRÉDATION SEXUELLE PARTOUT TANT LA CHASSE AU GIBIER OU AUX TERRORISTES OU À L’ORDRE EST COMPARABLE À LA VIOLENCE SEXUELLE, CAR LA PÉNÉTRATION EST UNE VIOLENCE COMME LE COUTEAU OU LA BALLE DE REVOLVER EN PÉNÉTRANT DANS LE CORPS PEUT TUER SI FACILEMENT. ET IL Y EN A QUI PARLENT DE « PRÉSERVATION DE L’ESPÈCE [humaine] ». Le lien entre la chasse et l’acte sexuel est d’une violence inouïe, mais pas seulement pour établir des relations de parenté (et de sang « bleu » dans le cas d’étatisme ou de capitalisme avec les parentés de dirigeants et créateurs d’industries capitalistes se cooptants par lien du sang [le réseaux…]), mais souvent dans la TECHNIQUE de chasse elle-même. Concernant ces techniques elles sont particulièrement visibles, et risibles, en fréquentant le quartier gay de Paris et ses cafés et « boîtes », car la chasse aux partenaires gay est identique à une véritable PARADE SEXUELLE, LE VERBE « CHASSER » PEUT SE TRADUIRE FAIRE L’AMOUR AVEC UN GAY DE RENCONTRE OU AVEC UN ANIMAL DE RENCONTRE DANS D’AUTRES CIRCONSTANCES…. Bref en freudisme ça se traduit par CONQUÊTE (sexuelle) QUE L’ON PEUT RETROUVER DANS LA VIOLENCE DU POLITISME DU RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLIQUE. CONQUÊTE DU POUVOIR = VIOLENCE SEXUELLE ET POLITIQUE…

NATURE = LE TOUT. Aussi : QUI EST SAUVAGE ? L’ANIMAL OU L’HUMAIN (aussi un animal, avant que les transhumanistes n’en fassent leur « produit ») ?
Les animaux dit « bêtes sauvages » ne détruisent pas la planète ni ne se font la guerre en groupes comme une armée de l’humain semant la mort et la discorde. Libéralisme = guerre de tous contre tous ou « L’HOMME EST UN LOUP POUR L’HOMME ». D’ailleurs une grosse injure envers les Loups, comme celle de crier ”Aux loups !", idée reçue maitenant employée en politisme… Les Singes, proches des humains, ne cèdent pas à l’évolutionnisme humain de posséder de la puissance tel le washingtonisme israélien, ce cancer du pouvoir qui ne disparaît qu’à la mort.

Il n’y a rien de plus pervers que l’invention de l’humanisme, de l’existentialisme et autres ismes dont les religions, le politisme, le scientisme, le philosophisme, le droit de l’hommisme (et de quel droit ?), qui résume la perversion nommée « NATURE HUMAINE », PURE OPINION OU PURE INVENTION D’INFORMATION OU DE « CULTURE ». Invention de la « nature humaine » qui va fourbir l’imbécilité chère au juriste et psychiatre Pierre Legendre, une causalité qu’il appelle RAISON, qui serait pour lui la « Loi des lois », et que ce serait la base du politisme et de « l’État de droit », et qu’aucun être humain en tant que subissant le langage parlé depuis un moment, il n’aurait pas le pouvoir de se soustraire à son propre statut de l’espèce. IMBÉCILITÉ au regard de ce qu’expose Ramana Maharshi et le Lankâvatarâ, et de nombreux autres sur la NON-NAISSANCE et L’ILLUSION. Legendre est un pur matérialiste, un winneriste occidental ignorant son contraire ; un produit du Jules ferrysme qui voulait « civiliser » les « sauvages » tels les Conquistadors Portugais et Espagnols qui voulaient eux aussi « civiliser » les Peuples du Soleil pour en faire des chrétiens (on appelle ça COLONIALISME, lui aussi lié au désir et au pouvoir…).

CROYANCE À L’ÊTRE ET AU NON-ÊTRE = DÉSIR, CAUSALITÉ, SOIF ET KARMA ET OPINIONS.
6 types de causes :
1 - Celles du futur où les choses intérieurs et extérieurs agissent en tant que dualité produisant la cause-effet.
2 - Cause par dépendance, les choses intérieurs et extérieurs en tant que circonstance produisent des effets (semences produisant des agrégats ou égrégores).
3 - Causes-Signes ou symbole devenant des effets qui deviennent à leur tour des causes (Thème et Variation devenant à son tour Thème sans solution de continuité au sein de la série).
4 - Cause-Thème ou dominante à influence directe.
5 - Causes en tant que mise en évidence : conceptualisation qui révèle les caractéristiques de l’objet de même que la lampe révèle ce qu’elle éclaire.
6 - Causes en tant que relativité : la cessation s’accompagne d’une solution de continuité libre de nouvelles fictions.
Le Lankâvatâra dit que les choses ne naissent ni graduellement ni subitement. Parce que si elles naissaient subitement, il n’y aurait plus la division cause et effet. Et si les choses naissaient graduellement, on ne leur trouverait aucune substance : peut-on appeler « père » un homme qui n’a pas d’enfants [de chair et d'os] ?


[En haut de page : vieux téléphone PTT 24 des années 1920, dessin à la plume de M. Roudakoff. Téléphone encore en fonction dans les années 1950-60]
 
 

Dernière mise à jour : 07-03-2019 01:27

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >