Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Nirvana : état de libération
Nirvana : état de libération Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-03-2019 00:22

Pages vues : 383    

Favoris : 58

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Apocalypse, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Confort, Corps, Cul, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Fléau, Fouet, Gratuit, Histoire, Humain, Imatrau, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Pagan, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sacrifice, Sagesse, Serf, Sexe, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Toupie, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
vid4_tr.png
 
 
Nirvana : état de libération
et de Félicité = PERTE DE L’INDIVIDUALITÉ

Ça fait peur ? Ne peut-il y avoir de conscience
humaine en nirvana ?
Réponse du Maharshi : Y a-t-il deux soi dans
ce cas ? Considérez votre expérience du
sommeil et dites ce que vous en pensez.

Irréel = diversité, pour qui re-trouve la Félicité
cet irréel ne se manifeste pas.
Pour les autres, il est diversité (et pouvoir d’achat).
 
 
« Le nirvana est perfection. Dans l’État parfait, il n’y a ni sujet ni objet ; il n’y a rien à voir, rien à ressentir, rien à connaître [sûr que c’est anti-société de consommation, anti-culture de masse…] Voir et connaître sont des fonctions mentales. Dans le nirvana il n’y a rien que la Félicité de la pure Conscience « Je suis » (Ramana Maharshi, entretien 406).
 
Anti-nirvana = évolutionnisme (1) en géométrie euclidienne de la ligne droite ou ÉVOLUTIONNISME INVERSÉ : toutes choses étant des perceptions elles sont dépendantes du sujet et de l’objet et de l’existence ou de l’inexistence réelles des objets extérieurs. Il est donné un exemple de cet évolutionnisme inversé quand le Bouddha parla de la chaîne sans fin des causes et effets, propre de l’évolutionnisme genre régression à l’infini ou évolutionnisme inversé dans lequel nous sommes actuellement aspiré ; parce que le Bouddha avança : « Ceci est parce que cela est » qui peut être pris pour une négation des causes.
Le Bouddha répondit :
« C’est en voyant que, toutes choses n’étant que des perceptions au sein de mon mental, il n’y avait pas de sujet ni d’objet que j’ai enseigné que « ceci est parce que cela est », et cette [proposition] est libre de l’erreur qui nie les causes et la production interdépendante. Mahâmati, celui qui n’a pas réalisé que toutes choses sont des perceptions invente le sujet et l’objet et forcément s’attache à l’existence ou à l’inexistence réelles des objets extérieurs. On ne peut imputer cette erreur à mes enseignements ». (Lankâvatâra, Compendium de tous les enseignements, paragraphe 41).

Nirvana définition, par le Lankâvatâra, Compendium de tous les enseignements, paragraphe 38.
« C’est le renversement complet des schémas habituels [pensée unique égrégorienne révélatrice de son passé, de sa culture, de son cadre de vie, de sa société et de son hérédité] qui constituent l’essence de chaque conscience, de même qu’aux tendances à croire [ceci ou cela particulières] à la conscience fondamentale, au mental et à la conscience mentale [celle qui invente des concepts] que les bouddhas [les Réalisés] et moi-même [le Bouddha] donnons le nom de « nirvana » - en d’autres termes : à la sphère de la vacuité essentiellement de toutes choses. La sphère d’activité de la sublime sagesse que nous avons réalisée se trouve totalement au-delà de l’annihilation et de l’éternité, de l’être et du non-être.

Elle n’est pas éternelle parce qu’elle n’obéit pas aux idées fictives que représentent les caractères généraux des choses et leurs caractères particuliers. Elle ne s’anéantit pas non plus puisque c’est là même qu’œuvre la sagesse réalisée par tous les êtres sublimes du futur et du présent [c’est moi qui souligne].

Mahâmati, ceux qui ont atteint le grand nirvana complet [Vacuité du Vide : non pensée à ce Vide] ne sont pas sujets à la dégradation ni à la mort. S’ils mouraient, il leur faudrait renaître ; si leur nirvana se dégradait, ce serait un phénomène conditionné. Voilà pourquoi le nirvana, libre de la mort et de la dégradation, est le refuge de tous les pratiquants.

Mahâmati, nous parlons de « nirvana » à propos de quelque chose qu’on ne peut ni accepter ni refuser, qui ne s’anéantie pas plus qu’il ne dure éternellement, et qui n’est ni un ni multiple.

Mahâmati, les Auditeurs [ceux qui ne sont que temporels mais doublé d’atemporel : le ‘Je’] et les bouddhas-par-soi s’éloignent du désordre et du tumulte une fois qu’ils connaissent les caractères généraux et particuliers des choses. Libres des distorsions de la pensée, ils ne produisent plus d’idées fictives, et c’est cet état qu’ils perçoivent comme le nirvana ».

Le Bouddhas dit encore à Mahâmati que l’essence de toutes choses est double : émanation de la croyance et de l’attachement à la réalité des mots et de la croyance et de l’attachement à la réalité des choses elles-mêmes. Donc on croit aux mots qui fabriquent des jugements ou opinions depuis l’invention du langage ; par attachement aux choses elles-mêmes (comme de découvrir le feu et aboutir à l’actuelle thermodynamique), c’est un phénomène de la croyance à l’existence réelle des choses, croyance à laquelle on est soumis que lorsque l’on ne voit pas que ces choses ne sont que des perceptions individuelles.

Donc ne pas confondre nirvana et nihilisme pour qui il n’y a même pas d’illusion ! Le nirvana critiquant le pour-voir ou l’existence ou non-existence des choses exprime qu’icelles sont des apparences liées aux cinq sens et au mental, alors que la Vérité est indépendante de l’être et du non-être, puisque icelle n’est autre que Shûnyata ou Vacuité [svarûpa le Soi réel, l’Être réel]. Nirvana ne doit pas non plus être confondu avec le néant. Vacuité = évacuer à la fois toute affirmation et toute négation, soit le FLÉAU.

Vacuité ou Conscience infinie n’est pas l’inconscient collectif à la C.G. Jung : ELLE EST PUREMENT INDIVIDUELLE (LA « TRÈS-PROFONDE NATURE DE BOUDDHA » (tathâgatagarbha), le « corps absolu des bouddhas pris dans une enveloppe de passions douloureuses » : le moteur même de la Quête de la Vérité, l’omniscience.
Conscience infinie purement individuel ou INNÉ-IGNÉ : IMMERSION DANS LA CONSCIENCE SUPRÊME.

COMME TOUT EST VIDE, TOUT NE PEUT QU’ÊTRE DIVIN ! (comme l’affirme le Lankâvatâra, la laïcité n’existe que dans la société de consommation du régime capitalo-républicain, et de son école l’ENA : école « d’administration de l’économie », parce que normalement le pouvoir politique implique que ceux qui l’exerce SAVENT CE QU’EST L’ÊTRE HUMAIN, ce qui est une connaissance d’essence qualitative, et non quantitative comme cette actuelle gérance d’État uniquement économique… un peu moins du temps de l’Ancien régime moins technologique, moins mécanique).


NIRVANA ET RAYONNEMENT (auréole chez les saints du christianisme)

Les Réalisés vivants ou « Grands Êtres » qui entrent en extase ne peuvent que rayonner de façon intense : les forêts, les montagnes, les fleuves, les arbres, les rochers, les villes et les banlieues, la palais des riches, rayonnent alors par HARMONIE. À plus forte raison les êtres sensibles, les aveugles, les sourds, les muets se libèrent alors de leurs souffrances. « Telles sont, Mahâmati, les effets immenses des bénédictions d’un bouddha », dit le Lankâvatâra.

Les Vœux très-purs du Vénéré des mondes
Produisent les grandes bénédictions
Des extases de la première à la dixième terre,
Ainsi qu’à l’initiation sur cette dernière.
(Lankâvatâra, Compendium de tous les enseignements, paragraphe 40)

Le Sutra du Cœur de la Connaissance transcendante dit : « La vacuité n’est autre que les formes, et les formes ne sont autres que la vacuité. La vacuité est ce que les formes sont, et les formes sont ce qu’est la vacuité. De même pour les sensations, les représentations, les formations et les consciences ».
« Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » Grande Formule de l’Éveil ; la Connaissance transcendante : « Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi ».

Catéchisme occulte.
“ Qu’est-ce qui est toujours ? “ - “ l’espace, l’éternel, le sans parents “ - “ Qu’est-ce qui fut toujours ? “ - “ le germe dans la racine “.
“ Qu’est-ce qui, sans cesse, va et vient ? “ - “ le grand Souffle “.
“ Il y a donc trois Éternels ? “ - “ Non, les trois sont un. Ce qui est toujours est un, ce qui fut toujours est un, ce qui est et devient sans cesse est un aussi : et c’est l’Espace “.........
(La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky, vol.1, Préface)
Page d’archive préhistorique.
Un manuscrit archaïque - assemblage de feuilles de palmier rendues, par quelque procédé inconnu, inaltérables à l’eau, au feu et à l’air - se trouve sous les yeux de l’auteur. Sur la premier page l’on voit un disque blanc immaculé, sur fond noir.
Sur la suivante, il y a un disque semblable, avec un point au centre. L’étudiant sait que le premier représente le Cosmos dans l’Éternité, avant le réveil de l’Énergie encore assoupie, émanation de l’Univers en des systèmes postérieurs. Le point dans le cercle jusqu’alors immaculé, l’Espace et l’Éternité en “repos“, indique l’aurore de la différenciation. C’est le Point dans l’Œuf du Monde, le Germe qu’il contient deviendra l’Univers, le Tout, le Cosmos illimité et périodique, ce Germe étant périodiquement et tour à tour latent et actif.
Le cercle unique est l’Unité divine, dont tout procède, où tout retourne : sa circonférence, symbole forcément limité de par les limites de l’esprit humain, indique le PRÉSENCE abstraite, à jamais inconnaissable, et son plan, l’Âme Universelle, bien que les deux ne fassent qu’un. La surface du disque est blanche et le fond est noir : cela montre clairement que ce plan est la seule connaissance qui soit accessible à l’homme. (D’après La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky, vol.1, début de la Préface)

« Qu’y a-t-il à atteindre ? On ne peut atteindre que quelque chose qui n’est pas encore atteint. Mais ici, l’être propre à chacun est CELA » (R. Maharshi, entretien 601).
Il est un fait incontestable que NOUS SOMMES ENFERMÉS DANS UN CORPS (depuis la dérive hors de l’Eau Primordiale). Comme dit si justement Francis Cousin : « Ni parti, ni syndicat, vive la guerre de classe mondiale pour la fin du spectacle de l’économie politique de la servitude en l’oubli de l’Être ! ». Soit RE-TROUVER CE QUI NOUS EST NATUREL, ET PAS LES POUVOIRS-OPINIONS DES FORTS EN GUEULE ET EN ARGENT.


Note.
1. La théorie de l’évolutionnisme est une conception mentale puisque basée sur un appareil de mesure construit par ce même mental et qui mesurerait des fossiles végétaux sondés au « carbone 14 », ce qui pour l’humain mesureur est une « preuve » par le pour-voir du message du « carbone 14 », soit des faits incontestablement provenant de conscience matérialisés par le langage et ses idées reçues. Donc CE SONT LES OPINIONS QUI INVENTENT LA MATIÈRE, ET QUI N’APPORTENT AUCUNE PREUVE, MÊME AVEC LEURS APPAREILS DE MESURES CONSTRUIT PAR EUX-MÊMES. Et si la conscience est un produit de la matière (le cerveau) comme le serine les adeptes de Karl Marx, rien ne prouve encore l’antériorité et le caractère causal des processus cérébraux sur les opinions qu’ils produisent.

Aucune preuve par l’humain n’est valable, car rien ne garantit que Charles de Gaulle, filmé et enregistré sous toutes les coutures du temps de l’ORTF et autres médias, ait été plus sûrement réel que Napoléon 1er, dont personne n’a pris de photographie et même une peinture à l’huile censée le représenter n’est pas une preuve de sa réalité. De Gaulle populaire par les médias, donc TYRANNIE DE L’OPINION OU FAÇON DE JUGER. Charles de Gaulle pourrait très bien être une « fake new » comme on dit de nos jours de big brother et big data, une fake new dont la France exsangue avait bien besoin en 1944 ; alors dans nôtre monde de déluge d’informations-images que dire des discours de politicards et autres ? Ainsi faut-il créer de toute pièce des fake news comme Charles de Gaulle sous la théorie du complot visant à susciter le fantasme égrégorien d’un général « sauveur de la France », comme une Jeanne d’Arc messianique ?
Bref, la montagne de photos et de films ne prouvent rien, comme dans celle de l’évolutionnisme n’apporte absolument rien comme preuve.

La seule fake new qui est actuelle : le MENTAL, et elle est identique à la tentative de se libérer d'un mental en se disait que « Demain j’arrête ». Exemple, un médecin conseille à son malade de prendre un médicament prescrit à une seule condition : il ne doit pas penser à un singe. Le malade pourra-t-il jamais prendre le remède ? Ne pensera-t-il pas au singe à chaque fois qu’il tente de le faire ? « Il en est de même avec les gens qui essaient de renoncer aux pensées, la simple tentative de se fixer cet objectif voue celle-ci à l’échec » (en réf. de l’entretien 601 de Ramana Maharshi).
Se faire avoir par l’autre et ses fake news : le mental. Ainsi toute tentative de la part de la conscience conceptualisante pour maîtriser l’ego et en faire son véhicule est vouée à l’échec, car ce véhicule sera toujours happé plus avant pas les sens et le mental. Mais si cette conscience fait dans la GRATUITÉ, LE RENONCEMENT OU PUTRÉFACTION, l’ego ne verra plus le jour et l’on vivra la Félicité du Soi.

De même qu’untel disait de Dieu qu’il existait puisqu’il l’avait rencontré, ou que de Gaulle existait puisque je l’ai vu et que je lui ai serré la main, qui m’assurera qu’il ne s’agissait pas d’un acteur déguisé ou d’un sosie ? Les Allemands ont bien crus un temps, pendant la seconde guerre mondiale, avoir à faire au général anglais Montgomery, alors qu’il ne s’agissait que d’un sosie obéissant aux ordres de l’armée britannique.
Qui me prouve que le banquier-théâtreux de 2017 à la tête du régime capitalo-républicain a bien été élu : RIEN ! (Surtout pas les médias et encore moins les statistiques du politisme actuel en fièvre). Ainsi comme cela : tout est illusion.

RAPPEL : l’emblème du régime capitalo-républicain LA GUILLOTINE « TIRAIT LE PORTRAIT » DE SES OPPOSANTS : le système des ficelles actionnant le couperet d’acier nous tire le portrait de façon selon la Conscience infinie ; on appelait d’ailleurs « Photographe » l’aide du bourreau qui maintenait, pendant une exécution, la tête de l’opposant en dehors de la lunette de la Guillotine. De nos jours l’armée, les policiers du régime « photographient à bout portant » les Gilets Jaunes, qui vont y laisser, tantôt une main, un œil, etc. Ainsi, LA PHOTOGRAPHIE OU LA VIDÉO TUE LE SEUL RÉEL. Les photographes comme les républicains et leur Guillotine qui tire les portraits sont des voyeurs. (Voir le film Peeping Tom, de Michael Powell, où un caméraman voyeur film le visage de jeunes femmes au moment où il les assassine, chose impossible à filmer, l’Instant ou Point Focal, alors le criminel cinéaste crie : « Raté ! Encore raté ! », ce qui va le pousser à recommencer sans cesse…)

Dans cette tyrannie de l’opinion et son déluge d’images, les gens préfèrent les opinions aux faits, ça s’appelle « RÉSISTANCE À L’INFORMATION », un paradoxe dans ce temps de l’égalitarisme où tout le monde veut « savoir » en bouffant des informations à en devenir obèse. Cette « résistance à l’information » est des plus banales à nôtre époque. En cette tyrannie de l’opinion et du triomphe de l’ego les gens font « comme ça les arrange »… et c’est ça qui va donner des élections avec les résultats que nous subissons tous……

Le chan et la taoïcité disent d’ailleurs que RIEN NE SE TRANSMET. On peut tout au plus regrouper des circonstances favorables et se disposer à les rendre disponibles : accompagner l’autre dans sont lit (son jus) ET À NE PAS INTÉRFÉRER, ce qui va ajouter de la confusion, puisque la Libération passe par l’état de NON-ACTION (anti faire/fer). Il y a donc un mystère que ne résoudrons jamais les autres, le réseau, l’autre. Ce qui peut faire écho est éventuellement l’Imataur et les mondes subtils.

Un sage s’interrogeait ainsi : « Je ne sais même pas si c’est le vent qui me chevauche ou moi qui chevauche le vent » ; alors vous pensez, si Charles de Gaulle et Emmanuel Macron sont de la bouffe pour VOYEURS : ces « Plus jamais ça ! », ces fixistes QUI RÊVENT D’IMMORTALISER LE VIVANT, ET TOUT EST VIVANT DU GRAIN DE POUSSIÈRE À LA MONTAGNE ET NÉCESSAIREMENT MOBILE !!! DONC INSAISISSABLE À CAUSE DU TEMPS QUI COULE : dualité du sujet par rapport à l’objet QUI PAR NATURE N’EST JAMAIS LE MÊME D’INSTANT EN INSTANT. C’est pourquoi le mot « cliché » (mot de 1809 et tuer : fixer, coaguler, posséder) ne peut qu’être hautement négatif. CLICHÉ, FICHER (par la police = VOYEURISME), DÉROBER (observer à la dérobée), CHASSER DES IMAGES COMME CERTAINS VONT À LA CHASSE AUX FEMMES OU AUX GAYS : ces proies à la capture impossible, comme le cameraman frustré de ne jamais réussir à tuer des femmes en goutant correctement leur dernier et ultime Instant, comme si la Vérité, le Soi, se refusait à lui. L’objet (illusoire) convoité à la fois s’offre et se refuse, Paradoxe de la Réalisation du Soi.

Vaut-il mieux savoir ce que l’on veux, ou non, si on veux l’obtenir ? pourrait se demander le romantique déprimé du 19è siècle… Mais au combien certain que les illusions ça fait vendre ; alors vous pensez, les illusions perdues, ce n’est pas bon pour l’économie et ça met des gens au chômage ! Alors, vous pensez, comme la Réalité est ce qui n’existe pas, c’est encore pire pour l’économie… Sauf, sauf, sauf pour les Talmudistes comme les frères Abraham et Simon Oppenheim, qui en 1840 disaient : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà qui s’appelle faire des affaires ». Citation fondamentale et extraordinaire ou devise capitaliste, mentionnée dans le livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent.

Un secret : TOUT COMMENCE PAR LA GRATUITÉ, ENSUITE, CE N’EST QUE DE LA CUISINE…

[En haut de page : calligraphie de Chen Dehong Wu : le Vide] 
 
 

Dernière mise à jour : 11-03-2019 01:32

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >