Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Cette civilisation du doigt et à l’œil
Cette civilisation du doigt et à l’œil Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-03-2019 01:06

Pages vues : 505    

Favoris : 57

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Apocalypse, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Cul, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gratuit, Histoire, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Serf, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
doigts_pointe_vers_main_empreinte.jpg
 
 
Cette civilisation du doigt et à l’œil
Celle qui s’attache à la Loi ou Lettre
de plus maintenant informatisé (rendue informe,
n’ayant plus aucun sens).
Depuis au moins 10.000 ans du Néolithique
les mots sont tous prisonniers du langage
alors que leurs sens ne l’est point, puisqu’il
n’est ni naissance ni corps (il est Essence, à ne pas
confondre avec l’inconscient collectif de C.G. Jung
ou un quelconque égrégore à la mode).

Celui qui s’attache à la lettre s’attache au dogme
du langage écrit. À ce titre, le développement mental
actuel genre Cogito ergo sum est-il un héritage de
la culture écrite ? Lorsque nous pensons aux choses
rien n’en indique le sens, l’Essence.
René Descartes était un « gosse de riches » et de
politicards. Descartes, en voilà un en plein dans
la dualité et dans nôtre société des f(r)ictions !!!



Les enseignements authentiques ne se laissent jamais profaner par les mots/maux.
 
 
 
Pas de corruption par les mots/maux.
« Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore », dit la devise alchimique, ce qui correspond à la Connaissance transcendante : « Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi », exprime le mantra à la fin du Sutra du Cœur de la Connaissance transcendante ET MÊME CATÉCHISME QUE LA DEVISE ALCHIMIQUE : « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » Grande Formule de l’Éveil. Involution-Évolution.
Dans le « ce qui est plus Obscur et Inconnu encore » il ne peut pas y avoir d’obscurcissement puisqu’il n’y rien à atteindre, précisément, par de fruit à récolter : le Libéré vivant repose sur la Connaissance transcendante. Libre d’obscurcissements, il reste impavide et, bien au-delà des distorsions de la conscience, il finit par atteindre le nirvana », dit le Sutra du Diamant.

Or en nôtre monde de « culture » et de démocratie ou égalitarisme tout est fait pour mesurer, montrer, analyser, big dataïser en lettres et caractéristiques donc enseigner, égaliser, prendre au pied de la terre-lettre. Or jamais les enseignements authentiques ne se laissent gagner par les mots, les data ! Comme le dit le Lankâvatâra, les mots sont tous prisonniers du langage alors que leur sens ne l’est point, puisqu’il n’est ni quelque chose ni rien, puisqu’il n’a ni naissance ni corps. Jean Coulonval parle d’Essence, dans son unique livre Synthèse et Temps Nouveaux.

Exemple souvent donné en Orient du Centre est nulle part et la Circonférence est partout avec : il y a sur Terre autant de reflets de la lune que de surfaces réfléchissantes où la lune se reflète. C’est cela la signification de certains Libérés vivants ou principe du Yoga Vasistha : « J’y suis sans y être ». Donc : « L’apparence de ce monde est une confusion ; de même que le bleu du ciel est une illusion d’optique. Mieux vaut ne pas s’y intéresser et l’ignorer ». Cela aussi est une forme de résistance qui n’en est pas, vu qu’inévitablement son contraire sera : faiblesse, fragilité, soumission, attaque, abdication.
Ramana Maharshi dit souvent qu'il est préférable d'être soumis. Qui n’est ici-bas un PATIENT (par rapport à un AGENT (1)) et se croit le maître de Tout ?… L’occidental est particulièrement soumis à la dualité cause-effet, voir l’actuelle société de consommation…
Coulonval voulait être soumis aux Essences tout en faisant de la résistance : « Je veux bien fabriquer, ce que j’ai fais toute ma vie. Mais je ne veux pas être « fabriqué ». Je veux être soumis aux Essences mais non aux accidents [le monde spatio-temporel]. C’EST CELA LA « LIBERTÉ » [écrit en gras] ».

Notre civilisation d’Occidentaux fait que nous sommes tous au pied de la lettre et au doigt et à l’œil. Toutes les langues s’attachent maintenant à la lettre. Ici-bas, depuis le triomphe du Christianisme romain, remplacé depuis 1789 partout dans le monde par le républicanisme, le SENS des mots est perdu. Voir l’exemple du doigt qui montre la lune et les ignorants, nous, regardant le doigt au lieu de regarder la lune ! Dans ce monde les gens s’attachent à la lettre, qui se traduis par exemple par « les valeurs de la république », entre autres…
Or comme le dit le Lankâvatâra, le sens du Réel est une merveille de subtilité et solitaire, SINGULARITÉ, la cause du nirvana ; les mots se confondent avec les idées fausses dont les flots font tourner le cercle des naissances et des morts (la vie matérialiste et de laïcité à « liberté de pensée »).

Comme écris sur la page précédente et à propos de l’ignorance de Pierre Hillard, il m’est clair que la république française est une religion qui a prise la suite du Christianisme romain. C’est d’ailleurs pour ça qu’il lui est facile de maintenant parler et de vendre sa laïcité !
La république et en premier le Christianisme a apporté la « sécurité sociale » principalement : l’Église romaine fournissait l’essentiel de ce qui constitue en France actuelle la sécurité sociale et l’agence pour l’emploi : elle prenait soin des veuves, des pauvres et des orphelins, des vieux et à soigner les malades en cas d’épidémies ; mais le plus important que tous ces avantages déjà matérialistes, est le sentiment d’appartenir à une COMMUNAUTÉ : LA COMMUNAUTÉ CHRÉTIENNE. Épictète dans III, 13, 1-3 décrit la solitude terrible qui accable un homme perdu au milieu de ses semblables. Solitude ressentie probablement par des millions d’humains : les déracinés des centres urbains, le paysan en ville venu de sa campagne pour chercher un travail, le soldat démobilisé, le rentier ruiné par l’inflation ou des intempéries, l’esclave affranchi ayant perdu son maître protecteur. Non, non, c’était aux alentours de l’an de l’Empereur Marc Aurèle mais vu l’état actuel de nôtre civilisation ça pourrait aussi se situer en l’après 1945 !!!
Donc sous Marc Aurèle quand on était au chômage on n’allait pas à l’agence pour l’emploi mais dans une communauté chrétienne, afin d’abord d’avoir à manger et dormir, mais le plus important d’avoir LA CHALEUR HUMAINE VU QUE L’ÊTRE HUMAIN QUI NE LE SAIT TOUJOURS PAS EST UN LIBÉRÉ VIVANT NATUREL. Ainsi on ne peut pas être surpris que les tous premiers progrès du Christianisme eurent lieu dans les centres urbains comme Antioche, Corinthe, Rome, Alexandrie. S’il n’y avait pas eu cette cause essentielle, majeure, unique, le Christianisme n’existerait plus depuis presque deux millénaires ! et le monde occidental serait encore Païen. Et le jour où il n’y aura plus cela, ce socialisme, le monde redeviendra Païen, IL REDEVIENDRA ORIGINEL (social nature : le EST...).

L’Empereur Julien attribue le succès du Christianisme à sa « philosophie envers les étrangers [voir l’actuel cas des ”migrants”], sa prévoyance pour l’enterrement des morts [les actuels cimetières en Occident] et sa sévérité dans la vie [qui va se traduire en morale-sentiment : fais ceci, ne fais pas cela, etc.] ».

Les Gilets Jaunes retrouvent le sens des Païens qui déjà détestaient les propriétaires fonciers et les fonctionnaires, les ouvriers des villes détestaient les bourgeois des villes, et l’armée était détestée par tous ! Bref, l’Amour était très peu connu !!! Il faudra attendre le Christianisme… pour qu’il l’expose avec violence et le détruise….
Mais, en dehors d’un certain confort matériel, QU’A VRAIMENT APPORTÉ LE CHRISTIANISME PAR RAPPORT AUX PAÏENS, ET LA RÉPUBLIQUE DE 1789 À NOS JOURS PAR RAPPORT À CES MÊMES PAÏENS ?? Pourquoi et comment des Païens cultivés de ce temps de Marc Aurèle qui avaient, en somme, une religion déjà quasi monothéiste, une morale certes différente de notre logique actuel en dualité winner-loser ; il suffit de lire Libanius, un trésor de culture infiniment supérieur à tout ce que pouvaient offrir les Chrétiens, alors, pourquoi et comment ces Païens ont-ils pu devenir Chrétiens ? La question est toujours en repos et attend une éventuelle réponse, et ici je fais référence à A. J. Festugière.
De toutes façons la religion chrétienne ne peut que reposer sur la source païenne ! Comme l’exprime Festugière dans : L’enfant d’Agrigente. Aussi ma communauté ne peut qu’être celle des Païens, que j’appelle « La Religion des Merveilles », en fait l’ÂGE D’OR. Le Soi ou Vérité ne pouvait qu’être connu des Anciens ou Païens, les Hébreux puis les Chrétiens ensuite les Mahométans sont tous des copieurs, comme également la république….

Cette civilisation du doigt et à l’œil est NÉ. Or comme l’indique le principe du Yoga Vasistha cité plus haut « Mieux vaut ne pas s’y intéresser et l’ignorer [ce eyes candy du l’illusion du bleu du ciel] », VOIR LE DOIGT QUI MONTRE AU LIEU DE VOIR LA LUNE C’EST ÊTRE NÉ ET S’INTÉRESSER À L’ILLUSION D’OPTIQUE DU BLEU DU CIEL. MAIS NÉ DE SOI EST ÊTRE NON-NÉ : SPONTANÉ, SANS MAÎTRE. Or comment peut-on percevoir quelque chose qui n’est pas né ? Et s’il n’y a rien, à quoi sert le Libéré vivant ?
L’Ainsi-Venu du Lankâvatâra répond ainsi : « Je dis plutôt que le sans-naissance est un autre nom du corps absolu, de nature spirituelle, de l’Ainsi-Venu. […] On me connaît ici sous le nom d’Ainsi-Venu, mais aussi de Sans-Maître [Wùshî en chinois], de guide (Nâyaka], de Guide Suprême (vinâyaka), de Guide Universel, d’Éveillé, de Taureau Suprême, de Roi Brahmâ, de Dieu, de Nature Primordiale [Eau], de Kapila [philosophie sâmkhya], de Limite de l’Être, d’Inépuisable [Énergie Libre]; de Joyau de Bon Augure, L’Air de Feu, de Kuvera [protecteur du quartier Nord de l’espace et divinité de l’opulence], de Lune, de Soleil, de Roi, de Rishi, de Shuka [un des fils du rishi Vyâsa], d’Indra, de Claire-Étoile, de Vacuité Essentielle, d’Ainsité, de Vérité, d’Essence du Réel, de Limite du Réel, de Dimension Absolue, de Nirvana, d’Éternel, d’Égal, de Non-duel, de Sans-Caractéristiques [non-identification], d’Extinction dans la Paix, d’Apparence de Tout, de Cause des Causes, d’Essence de Bouddha, d’Instructeur, de Libérateur, de Voie [TAO], d’Omniscient, de Vainqueur, de Corps Spirituel, et ainsi de suite jusqu’au chiffre de cent mille démesurés de noms, ni plus ni moins, si bien que dans cet univers et dans tous les autres, il est possible de savoir que, telles la lune qui se reflète dans l’eau, « J’Y SUIS SANS Y ÊTRE ».

« Attachés à la lettre des enseignements [les ignorants], ils se détournent des réalités décrites dans les enseignements. Ils disent que ce qui n’a ni naissance ni cessation ne peut avoir de substance ni d’essence, car ils ignorent que ce n’est là qu’une autre appellation du Bouddha, de même que l’on appelle aussi Shakra le Dieu Indra.
La foi dans les mots leur voile le réel [cette foi qui est l’opinion]. La compréhension littérale de mes enseignements fait dire aux sots du commun que leur sens est précisément ce qu’ils disent, qu’il n’y a pas de différence entre les mots et le sens qu’ils véhiculent. En fait, ils ignorent que le sens n’a pas de corps. Ils ne comprennent pas que les mots ont pour nature de véhiculer un sens dont ils sont le corps ».

L’Ainsi-Venu du Lankâvatâra dit cette vérité : « Qu’aux enfançons [embryon d’immortalité] il faut donner à manger des choses cuites. Celui qui, ne comprenant pas l’expédient de la cuisson, leur donne à manger des choses crues les rendra malades : de même en est-il avec ce qui ne naît ni ne cesse [comme le Réalisé vivant]. Si bien qu’il s’impose de pratiquer correctement en recourant aux bons expédients et non en s’accrochant aux mots comme à la pointe du doigt ».

HISTORICISME = À L’HEURE QU’IL EST.

Dogme, Big data, Google etc., EXPLOSE (en culture de poudre aux yeux), cette obsession de conscience historique style RÉPUBLIQUE PANTOCRATOR prenant le relais du Christianisme en une singerie d’Ainsité décrit plus haut en « cent mille démesurés de noms » est devenu « à la lettre », soit le contraire du FIDÈLE D’AMOUR, les Trouvères ou passeurs de Stargate, passeurs du Trou, tant l’historicité du Christianisme suivi par la république s’attache à la chose historique ou à la lettre, au temps qui coule, et dont la loi se fait sentir si dictatorialement à nôtre conscience d’humains salariés et contribuables modernes. L’historicité est particulièrement présente dans la macronie avec un macron PANTOCRATOR qui a raison sur Tout, et se croit pourquoi pas éternellement locataire du pouvoir républicain.
MACRON = À LA LETTRE : LE GRAND-MONOLOGUE. C’est-à-dire que la macronie républicaine NE COMPREND ABSOLUMENT RIEN À SA PROPRE HISTORICITÉ, C’EST GRAVE vu que le républicanisme ce veut « éclairé », soit une conception matérialiste ou histoire (”Tu en fait tout une histoire”, me disait untel). L’État en fait effectivement TOUTE UNE HISTOIRE en tant que RELIGION BONNE À TOUT FER/FAIRE : l’économie se prend à la fois pour la politique et pour la police (Fric/Flic), et le spirituel se prend…. pour rien…. Et dans un régime totalitaire l’État devient la BONNE À TOUT FAIRE comme dans l’URSS ou la CHINE QUI OBÉISSENT AU DOIGT ET À L’ŒIL DE LA CITY DE LONDRES. De ce fait, un « homme d’État », mais macron n’en est pas un, il n’est qu’un chef du commerce : il malmènera les choses du spirituel, il veillera d’aussi près que possible sur les institutions de production auxquelles il réussira à enlever toute initiative et responsabilité…
Là où règne l’historicisme et l’État, la houlette du berger devient la règle ou la lettre de fer (loi) et ce berger et sa bande organisée deviennent des LOUPS qui mutilent gravement et à vie les populations (à moins de se payer des prothèses oculaires et de mains de chez les transhumanistes des Google et Cie. pour retrouver une main ou un œil).

CIVILISATION DU TOUT CONFORT.
Le fond de macron = l’instinct de conservation de beaucoup de Françaises et Français (tant qu’il y a à bouffer dans le frigo, on soutient les Gilets Jaunes, mais s’ils nous empêchent de faire du pouvoir d’achat, alors ce sont des antisémites, ou mettez à la place la lettre inquisitoriale que vous voulez à la mode). VOILÀ CE QU’EST DEVENUE CETTE CIVILISATION DU DOIGT ET DE L’ŒIL (dont certains furent supprimés par le pouvoir macronien).


Note.
1. PATIENT (SIGNIFIANT) ou INDUIT (Agent, Sel)
PAT = MATIÈRE = MOT
Celui qui attend, est en REPOS.
Celui qui va subir l’effet de la cause.

AGENT, INDUCTEUR
« L’Opérateur ». Ce qui agit, opère, pousse, donne le mouvement au repos. (Patient, Moteur)
AGENT = SIGNIFIÉ (Sens)
Par exemple : une idée, selon Plutarque, est un être incorporel, qui n’a point d’existence par lui-même, mais qui donne figure et forme à la Matière informe, et devient la cause de sa manifestation. (De Placitio Philosophorum, cité dans Isis Dévoilée, vol.1, part.1 de H.P. Blavatsky).
AGENT (ce qui est caché) composé de :
1- le Soufre
2- le Feu inné ou naturel de la Matière
1) CAUSE/AGENT : incendie
2) EFFET/PATIENT : alarme.
C’est aussi la remontée de la « chaîne ». (Paysage, Sel).
AGIR [OVRIER]. On n’agit pas, on est agi (par Dieu ou l’Instant, par ce qui n’est pas visible, en capitalisme et république : par un patron, par l'étatisme).
 
 

Dernière mise à jour : 25-03-2019 01:51

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >