Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le héros, le sauveur, Superman
Le héros, le sauveur, Superman Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-04-2019 01:22

Pages vues : 379    

Favoris : 50

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Apocalypse, Apparence, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Ptah, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
cccp_ussrheros.jpg
 
 
Le héros, le sauveur, Superman
L’ambiguïté même,
on ne sait jamais s’il agit par orgueil,
ou par sacrifice.
Le héros, et l’américanisme est présentement
le héros, a toujours su tirer de ce pouvoir
la satisfaction d’un orgueil intime,
le pharisaïsme en élu ne datant pas d’hier.
Rien n’est plus trompeur que les manifestations
extérieurs des sentiments : autrefois on
payait des pleureuses à des enterrements.
L’être humain ne vaut que par le cœur
qui n’est nullement le sentiment.

Le héros meurt souvent en héros ! Est-ce un rachat ?
Le héros passe-t-il un contrat ? pour sa mission de sauvetage ?
Le héros est-il du « bon côté de la loi » ? mais de quelle loi ?
Combien un héros (capitaliste) gagne par mois ?
 
 
Go ! Go, Go !! dit Superman…
Je vais te désintégrer ! dit le grand masqué bardé de pointes. Donc mieux vaux ne pas être manchots pour « rassembler son courage à deux mains ». Par exemple un courageux Gilet Jaune qui a perdu une main ne pourra plus prendre son courage à deux mains, ou alors il se fera aider par la police…
 
HÉROS ou CHAMPION : PRY (PERY) en Hiéroglyphe de l’Égypte (le héros rassemble son courage pour une « sortie », combat ou sport, comme un taureau. Dans Pery il y a l’idéogramme de la maison : per, un rectangle avec une ouverture.
Héraclès, prototype du héros oscillant en athlète de fête foraine et de Don Quichotte.
HÉROS = WINNER.

Superman aura du boulot, vu qu’il vient du pays du capitalisme et de la thermodynamique qui engendre cette dualité :
- Capital : sans argent, pas de travail, alors les forces de travail doivent se soumettre au Capital, au citoyenisme. La valeur intrinsèque est alors conférée à l’argent, le travail et son pouvoir d’achat n’en étant que le signe.
-Travail : sans travail le Capital est rien. La valeur intrinsèque est alors conférée au travail, au salariat.
Voilà l’actuelle dilemme dans lequel est prisonnier l’être humain.

Vrai que chez les Anciens Égyptiens le culte du héros était très rare. C’est après la mort de personnages mythiques comme Imhotep, que les humains en firent des héros ; le favori d’Hadrien, Antinoüs, fut divinisé après sa mort dramatique par noyade dans le Nil, le Fleuve-Dieu.

HÉROS = PREMIER DE LA CLASSE (courage à tout épreuve, endurance, beauté, jeunesse, intelligence, etc.). « Ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants » comme se terminent souvent en évolutionnisme ou historicisme les contes français avec un type qui de loser devient winner aux gros sexe et biscoteaux…
Si le Soi est nôtre état naturel de Félicité, je me demande pourquoi le ‘je’ ou ego - qui a besoin du ‘Je’ autant que le ‘Je’ a besoin du ‘je’ - a-t-il besoin d’une première victoire SUR LUI-MÊME ? Il y a ce paradoxe de la Réalisation du Soi.

Sans le héros ou sauveur, l’être vivant et divin vivait dans un cercle merveilleux « d’énergie » et de coutumes qui étaient des non-coutumes car on était dans l’ÂGE D’OR, et autour de lui n’existait encore aucune loi. Au pays des ergoteurs en Grèce, avec le pythagorisme apparait la géométrie des compas-équerres et donc des lois, ces machins « droits » et « d’ordres ». Socrate dit dans Gorgias 408a : « L’égalité géométrique a grande puissance chez les Dieux [entendez : ”Dans le cours des phénomènes célestes” comme chez les hommes ».

Les Dieux sont certainement des héros à énergie créatrice, à Lumière créatrice.
UN CAILLOU PEUT AUSSI ÊTRE UN HÉROS (pourquoi pas ? car il a aussi une influence…). La Matière est composé de :
1 - Matière spirituelle commune à la non-cause et à la Créature.
2 - Matière spirituelle commune à tous les êtres créés, spirituels et corporels.
3 - Matière commune à tous les corps, céleste et sublunaire.
4 - Matière physique (la nôtre) commune à tous les corps sublunaire.
5 - Matière artificielle commune à toutes les figures accidentelles.

Le héros s’il n’est pas du capitalisme est souvent COMPATISSANT, COMPASSIONNEL.
Non, non, le héros ce n’est pas l’évolutionnisme à la Darwin en géométrie grecque de la ligne droite entre un loser ou primitif, faible, et un winner civilisé, fort ; sens parfaitement égoïste et conforme à l’après 1789 jusqu’à nos jours.
Dans le capitalisme et son régime républicain, chaque fois qu’une érection, pardon, une élection est organisée, ont voit fréquemment le politocard qui cherche à être élu à un poste de serviteur de l’État devant une caméra afin de pouvoir être vu par des électeurs potentiels. Les politocards organisent des séances de photos où ils se rendent dans un refuge pour sans-abri. Évidemment les 364 jours restant de l’année on ne les verras jamais dans un refuge. Mais quand les caméras et médias ont été diffusés, ils se sont retrouvés dans la « soupe populaire », apparemment compassionels de nourrir les losers. Cependant, dans le refuge, il se trouvera vraiment un compassionel témoin de la souffrance engendrée par le capitalisme et qui voudra essayer de l’atténuer. Alors, jour après jour, cette personne REND SERVICE. CE QUI N’EST PAS NATUREL PUISQUE CE MANQUE DE NOURRITURE POUR TOUS EST ENGENDRÉ PAR L’ARGENT ET SA VALEUR. Évidemment que le social s’installe entre toute personne compatissante et chaque bol de soupe et d’interaction en véritable tout connecté, mais là encore à cause de l’argent. Et dans le cas du régime républicain, le politocard qui est là au refuge dans un unique but de politisme, la tendance égoïste devient monstrueusement capitaliste.

LE HÉROS, LE WINNER, CE DEVRAIT ÊTRE NOUS TOUS, CE QUI N’EST PAS LE CAS.
Simple exemple : essayez de dire à votre main de s’ouvrir ou de se fermer, elle le fera ; mais essayez de dire cela à la main de votre voisin, il risque de vous prendre pour un emmerdeur et rien ne se passera au niveau de sa main. Oui, nous sommes séparés, je ne peux pas manger pour vous et vous pour moi ! Évidemment tout cela n’est qu’APPA-RENCE au niveau de nôtre dimension. Au niveau de la pureté mentale il n’y a plus de division ou ego. Si je suis élevé et pur mentalement, par mon silence je ne peux qu’élever ceux de mon entourage et par eux le monde entier. Par mon SILENCE je serais un ANTI-HÉROS.

SILENCE = on ne saurait être libre DANS le monde qu’en se libérant DU monde.
Comment voulez-vous comprendre le monde si vous ne vous comprenez pas vous-même, ET PAR CONSÉQUENCE LE MONDE ?

Demander à Dieu quelque chose est passer un contrat avec soi-même : se réaliser ou faire tout pour ne pas oublier sa Vraie Nature, dont la compassion. Ainsi, qui est le plus compatissant, Dieu qui invente l’homme, ou l’homme qui invente Die ?? Et l’objet passif de la compassion en devient le sujet actif. Mais alors, DIEU EST-IL UN INVESTISSEUR ? (par lequel Il compatit à d’autres).

Depuis longtemps ce monde chosifié, matérialisé, ne peut qu’engendrer des héros, des sauveurs ou réparateurs comme le peuple élu et tous ces marchands de pouvoir. Tous ces héros vont considérer que la raison de l’État (de) droit et du citoyennisme est la production d’une activité qui a lieu dans les cellules et neurones du cerveau, des intestins et du système nerveux.

Pourquoi y a-t-il des héros chez les êtres humains ? Quel opinion peut-il y avoir à celle de « genre humain » alors que certains humains inventent un genre (théorie du genre) ?
Pourquoi accorder une importance à la vie D’UN SEUL HUMAIN ou même à celle d’un milliard d’humains ?
Du point de vue salutaire pour la planète Terre, au point de vue politique, économique, énergétique, cette planète serait certainement plus appréciable si dix milles millions d’êtres humains étaient retirés de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), ou, équivalent, si l’on retirait dix milliards de mouches.
L’opinion humaine selon laquelle la vie humaine aurait une valeur per se est une affirmation proprement de la vanité humaine. De même que l’opinion humaine que la vie humaine aurait, de plus, une valeur supérieure à toutes les autres formes de vie, est non seulement injustifiable, mais monstrueusement arrogante.

Le héros peut entrer dans le mythe du pardon, une variation du Thème Sacrifice. Mais, sur le plan des appa-rences, une chose comme le pardon n’est pas une réalité. Et sur le plan de la Réalité, le pardon ne veut rien dire !
Sur le plan psychologique, aucun préjudice au plan phénoménal (réel ou imaginaire) ne peut être effacé, quelle que soient d’ailleurs la profondeur et la force de notre désir de pardonner (bien que cela puisse être équilibré par un service rendu). Sur le plan de la pensée, aucun préjudice ne peut être reconnu comme tel.

Le VRAI HÉROS est le sachant : la Réalité est l’acte de toute action dans l’Instant, la perception de toute perception, l’être de chaque existence. Nous ne pouvons le percevoir puisque le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu. Aussi nous ne pouvons le concevoir MAIS NOUS POUVONS LE SAVOIR.
Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu parce que NOUS SOMMES LE VRAI et que nous ne pouvons nous saisir sans tomber dans l’ego ou dualité. Mais il n’y a rien qui nous empêche de réaliser qu’en Réalité NOUS SOMMES (Je suis ce JE SUIS).
Un swami disait : La Réalisation du Soi vient à notre recherche et nous ne pouvons pas aller à la recherche de la Réalisation ».

Le héros SE RÉFUGIER DANS LE CONFORT DE L’EFFE(ORT (effet). Mais, dans le TAO, et surtout dans le non-agir (Wou-wei ou Wuwéi), tenez-vous seulement à l’ordinaire, sans rien de spécial ; vous serez dans le Wou-wei. « Quand j’ai faim, je mange ; quand je suis fatigué je me couche ». La Stargate est LÀ EN TOUS LIEUX ET TOUS TEMPS À CHAQUE INSTANT : une Stargate-Sentier s’ouvre devant nous, au cœur de tous les Instants de nos vies.

RAPPEL : ce que nous imaginons comme étant le dévouement, les sauveurs, les politocards du régime qui veulent ré-former, a été décrit comme la forme suprême de l’égoïsme. Parce que : qu’est-ce qui pousse le représentant de commerce de la république à faire des ré-formes ?
« Toutes les actions que le corps a à accomplir sont déjà décidées au moment où il vient à l’existence ; la seule liberté que vous ayez est de vous identifier ou non avec le corps » (Ramana Maharshi)

Le HÉROS c’est NOUS TOUS : LE NORMAL EN MÉTAPHYSIQUE QUI EST LA SEULE MAJORITÉ POSSIBLE, alors qu’en physique le normal se place dans la majorité (dans le cas flagrant des élections par scrutin de vote). Il y a une inversion.

Le héros de nos jours c’est le DÉBAT : UN COMBAT D'OPINION QU’IL DOIT GAGNER, À TOUS PRIX, CAR LA RAISON DEPUIS LES « LUMIÈRES » CHERCHENT À RÉFUTER TOUT CE QU’ELLE ENTEND, SURTOUT SI LE SUJET ABORDÉ EST D’ORDRE PERSONNEL.
 
LE VRAI HÉROS : ”Puiser de l’Eau et couper du Bois”.
 
 

Dernière mise à jour : 03-04-2019 01:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >