Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Argent, mon cher argent juif
Argent, mon cher argent juif Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-04-2019 01:08

Pages vues : 378    

Favoris : 41

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Apocalypse, Apparence, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
salamandre_nomm.jpg
 
 
Argent, mon cher argent juif
le séfaradisme (à y ajouter l’ashkénazisme) qui a
pour nom : FED et City de Londres et Israël.
Argent qui se cache (le Plan, le Réseau)
et se montre à la fois (leurs médias)
.
Le parallèle de Notre-Dame incendiée et
le 11 septembre 2001 avec la projection
« jeux olympiques » de 2024 est, peut-être,
un nouveau PLAN tant le capitalisme est mourant
et veut RELIGIONER (HARMONISER).
2000 ans de catholicisme n’ont absolument rien
réformé mais seulement apporté un
sentimentalisme sous forme de morale,
donc une opinion.
Le capitalisme voudrait remplacer le catholicisme.

Civilisation de l’appât du gain, du winnerisme façon jeux olympiques.
 
 
L’être humain n’est pas un « BUT » (comme le prétendent les capitalistes jeux olympiques), l’être humain EST, et même moins que les oiseaux dans le ciel et même moins que les poissons dans l’eau !
 
 
La logique et moteur interne des nations sous religion du capitalisme fonctionne sur ce que ces nations appellent : progrès technologique ; qui évidemment ne pouvait que déboucher sur les inégalités sous toutes les formes possibles, bien plus que sous l’Ancien Régime.
NE DONNEZ PAS POUR NOTRE-DAME, CAR VOUS ÊTES ARRIVÉS AU POINT DE CIVILISATION OÙ L’INACCEPTABLE NE PEUT PLUS ÊTRE ACCEPTÉ : COMMENT POUVEZ-VOUS JUSTIFIER VOTRE PARTICIPATION À CET INCROYABLE ÉVOLUTION DE LA FORTUNE DES CRIMINELS NANTIS ; C’EST VOUS QUI LES AVEZ RENDU SI RICHES. Où est le « partage des richesses ? », certainement pas dans Notre-Dame de Paris devenue depuis l’incendie le nouveau « liberté-égalité-fraternité » de ce régime capitalo-républicain ! QUELLE AUBAINE, QUELLE SOLDERIE !!!

L’argent déforme tout, Quasimodo le bossu devait le savoir !

RAPPEL : toute difformité, innocence, pas « normal », est signe de mystère, soit maléfique, soit bénéfique COMME TOUT CE QUI EST SACRÉ (chez un saint cherchez le Diable et chez le Diable cherchez un saint). Ce qui indique aussi une VALEUR.
Le pas normal, le dévergondé peut cacher des trésors très précieux, mais qui exigent un effort pour être gagnés. Par exemple la société africaine témoigne du respect envers le fou, l’estropié, et surtout les aveugles censés voir au-delà des choses. Bref, dépasser la norme ou couverture du social. La difformité fait de celui qui subit CETTE FORME D’INNOCENCE un intercesseur, un réparateur, un agent qui peut être redoutable ou bienveillant, entre l’inconnu et le connu, de ce monde spatio-temporel et des autres dimensions à l’infini (tout est FRACTAL). Le Bossu est particulièrement bien placé pour être ce réparateur.

INNOCENCE = LE FOU (sin en chinois, la foi, la sincérité). Selon un mythe courant, la foi suffisait autrefois pour que soit tenu l’engagement pris de cœur à cœur (Maât), osmose, NON-DUALITÉ ET VRAIE TÉLÉPATHIE. Puis, suivant une lente dégradation et complexification, elle commença à s’appuyer sur le langage parlé, puis sur le serment oral, et enfin sur le contrat concrétisé, matérialisé par un objet dont on gardait une moitié ; cet objet gardé est alors appelé sin, la foi (on passe donc CONTRAT mais c’est la finalité dégénérée actuel du sens du mot fou : sin). Les fou contresignaient en particulier le lien qui unissait le vassal à son suzerain, le premier promettant fidélité et le second s’engageant à récompenser pour services rendus. On voit donc la dégradation considérable pour aboutir au système de la marchandisation absolue de ce monde. Ensuite, les fou vont servirent de lettre de créance, de signes de reconnaissance et d’insignes de fonction. (En référence à : Méditation Taoïste, d’Isabelle Robinet).
Je dis que L’ARGENT EST LE CONTRAIRE DE L’INNOCENCE.
En sumérien Sin devient « hirondelle » : sim (tendre, filtrer, tamiser de la farine, regarder au travers) (réf. Lexique sumérien). Quant à l’Hirondelle elle symbolise L’ÉTERNEL RETOUR ET ANNONCE LA RÉSURRECTION. L’Hirondelle ne se posant jamais sur la terre, elle est exempte de souillure. Dans l’Islam l’Hirondelle est le symbole de la PUTRÉFACTION ou RENONCEMENT et est appelée « l’Oiseau du paradis ».

L’INNOCENCE C’EST ENCORE UNE FORME SUBLIMÉE DE LA VICTOIRE : Gustave Thibon aimait à rappeler cette phrase de Simone Weil : « Tu ne pourrais être né à une meilleure époque que celle-ci où on a tout perdu », donc la possibilité incroyable et MERVEILLEUSE où l’on peut tout retrouver.
Les difformités humaines (physiques ou mentales) sont semblables aux animaux faisant partie de la Haute Classe des animaux bannis comme la Salamandre. La Salamandre qui a une grande capacité à se régénérer (une « énergie libre » à elle toute seule). Selon les études de Lazzaro Spallanzani, la Salamandre peut remplacer sa mâchoire et les lentilles de ses yeux. IMPORTANCE : LA CAPACITÉ DE RÉGÉNÉRATION DE QUASIMENT TOUS LES ORGANES DIMINUE À MESURE QUE L’ON PROGRESSE DANS L’ÉCHELLE DE L’ÉVOLUTION, DU SIMPLE VERS LE COMPLIQUÉ ET DÉFORMÉ (alors mieux vaut manger peu et vivre plus longtemps…). MAIS LA SALAMANDRE EST LA PRINCIPALE EXCEPTION, CEPENDANT LES JEUNES SALAMANDRES LE FONT MIEUX QUE LES PLUS ÂGÉES.

Évidemment la pensée unique actuelle n’admet que seule le règne végétal est capable de se régénérer, le règne animal : non. Le Lézard régénère pourtant sa queue entière. LA SALAMANDRE EST COMME NOUS : UN VERTÉBRÉ. Comme tout est dans tout et fractal, il est possible - et sans la quincaillerie de prothèses transhumanistes - que l’être humain sache un jour, comme naguère, se régénérer pour vivre plus de deux siècles.
Comme de nos jours matérialistes et même depuis des millénaires, l’être humain est uniquement tourné vers l’extérieur, la possibilité de cette régénération GRATUITE OU NATURELLE a presque totalement été oubliée. Nous sommes depuis longtemps à l’ère des mécanistes, en terme uniquement du mental, de la physique et de la chimie qui régiraient nôtre « réalité ». La technologie actuelle qui se prend pour de la science insiste de plus en plus sur des explications matérielles à propos de tout ! Le mécanisme de plus en plus domine la biologie, voir notamment le freudisme, le béhaviorisme, les « sciences cognitives », etc.



« Bien que Thomas Hunt Morgan soit surtout connu pour ses recherches en génétique sur la mouche du vinaigre, il a fait ses débuts en étudiant la régénération des membres de la salamandre, et a fait une observation cruciale. Il a constaté que le nouveau membre était précédé d'une masse de cellules apparues sur le moignon et ressemblant à la masse cellulaire non spécialisée de l'embryon précoce. Il a appelé cette structure blastème et a ensuite conclu que le problème de la régénération du membre formé était identique au problème de la façon dont un embryon développé depuis l'oeuf.
Après les travaux de Morgan sur la repousse des membres de la salamandre au début du 20è siècle, des centaines d'autres expérimentateurs ont étudié le miracle encore et encore dans beaucoup de genres d'animaux. Leurs travaux ont révélé un certain nombre de principes généraux, tel que : la Polarité.
La salamandre, issue directement du prototype évolutif de tous les vertébrés terrestres, est un animal merveilleusement complexe, presque aussi compliqué qu’un être humain. Sa patte antérieure est fondamentalement la même que la nôtre. Pourtant toutes les parties interdépendantes repoussent dans le bon ordre - le même emboîtement os et muscles, tous les os du poignet délicats, les doigts coordonnés - et ils sont câblés en liaisons avec le nerf et le vaisseau sanguin appropriés ».
(En référence à : The body electric, de Robert O. Becker, M.D., and Gary Selden)
Voir aussi la page : Nomade, Errance ou Mental.

La RÉGÉNÉRATION fait la partie du PARADIS OU ÂGE D’OR PERDU, qu’en 2019 des milliardaires véritables Dieux veulent reconstruire sur Notre-Dame de Paris. Mais la régénération fait la partie de l’éternalisme matérialiste qui veut qu’il y ait quelque chose plutôt que rien !!! Qui a commencé : les petiotes chouses, ou les grosses ??
La différence entre une SALAMANDRE et un HUMAIN est que la première sait se régénérer, alors que l’humain ne sait plus. De nos jours on parle de « cellules souches » : sorte de racine à l’origine d’une trame, puis d’un organe. Lorsque la cellule souche ou racine se divise en deux cellules, l’une d’entre elles peut faire des réserves dans la cellule souche, et l’autre peut se différencier en se constituant par exemple du tissus mûr (cellules du sang, de la peau, etc. (On trouve aussi des cellules souches dites : totipotentes (engendrer un organisme entier) ; des cellules souches multipolentes (qui peut se différencier en une multitude de tissus, mais incapables de constituer un organisme entier) ; des cellules souches pluripolentes ; des cellules souches unipotentes (ne peut se différencier qu’en un seul type de tissu).

En matérialisme la seule chose qui se régénère est bien l’argent ! Pourront se régénérer comme l’argent ceux qui en auront beaucoup !

LA SAGESSE EST CE QUI NE CONÇOIT PAS, SURTOUT DES OPINIONS ! ALORS NE FOMENTEZ PAS DE FICTIONS. Les opinions qu’on se fait sur les opinions des uns et des autres, voilà la guerre de tous contre tous, le dualisme contraire de la Vraie Paix : le Silence. Si les ignorants font dans le business des cellules souches, c’est parce qu’ils ont inventés quatre types d’impermanence : le temps, l’anéantissement, l’absolu [leur Dieu et tous ismes ou dogmes], et l’exclusion mutuelle [la tyrannie de l'opinion].

Non, non, il ne faut pas être innocent pour faire des affaires. Déjà sous Néron en 67 pendant que l’Empereur proclamait l’autonomie de la Grèce, à Athènes et Corinthe ça grouillaient de toutes les races comme de nos jours à Oxford et Marseille, la ville était pleine de juifs, de trafiquants et d’esclaves d’Alexandrie et du Levant ; la majorité des colons de César se composait d’affranchis, de gens de négoce nécessairement sans scrupules. Corinthe était célèbre pour ses courtisanes, dont certaines vendaient leurs culs un haut prix. Le sobriquet de Corinthiastès désigne un souteneur. (Réf. L’enfant d’Agrigente, de A.J. Festugière, chapitre : Saint Paul à Athènes). Festugière précise que c’est dans ces populations mêlées si tarées de Corinthe, d’Éphèse, de Rome, que le christianisme prit le mieux ! D’où les chrétiens en 64 sont appelés ingens multitudo, UN PARALLÈLE AVEC LE MIGRANISME DE NOS JOURS ? MAIS LUI TOTALEMENT NON-CHRÉTIENS, inverse de celui des villes citées mais tout aussi ingens multitudo
TOUT ÉTANT FRACTAL, LES CYCLES SE SUIVENT COMME THÈME ET VARIATION DEVENANT NOUVEAU THÈME ET AINSI DE SUITE EN NOUVELLE VARIATION…

Le ingens multitudo va devenir le moderne « United Colors of Benotron » si valorisant pour le mondialisme capitaliste : la fièvre égalitariste, le « Vivre ensemble » et le grouillement de « spécialistes » (vous allez en voir une armée sur N-D de Paris) ; là où on cherche en vain un cordonnier, mais dans l’urbain on trouve une banque à tous les coins de rue et à côté un distributeur de billets, un café, un marchand de fringues ou un ensemble de commerces. Précision : la vraie spécialité professionnelle est de nature organique, donc LIMITÉE : les métiers vitaux et artisanaux ne sont pas industrialisables façon CAC 40. L’actuelle fausse spécialisation au contraire résulte de l’uniformité, de cette pensée unique marchande, et par la même paradoxalement elle ne connaît pas de limites : on peut diviser sans fin un corps indifférencié ! Ainsi nous avons le paradoxe qui fait croître simultanément l’atomisation et l’uniformité qui se veut pouvoir d’achat singeant une libération.

Les Juifs se sont vengés de la Sainte Russie en plaçant à leur tête le criminel Vladimir Ilitch Lénine organisateur de la maffia qui mit en place un État hautement criminel (institution du Goulag). Avant 1917 Lénine et ses Juifs cadres bolcheviques avaient organisé les cellules de leur parti d’après les structures des groupes criminels russes avec leurs rituels et leur discipline pour empêcher l’infiltration de la police. L’argent provenait des criminels de droit commun : pillage de banques et de négoces. Ces criminels allaient construire le socialisme…
Il faut être un CRIMINEL pour posséder un savoir faire et une grande technique commerciale, et ce sont ces gens-là qui donnent la plus grande partie de l’argent pour reconstruire N-D de Paris ! Mon Dieu !
Pour être dans la finance, la politique ou les « renseignements », il ne faut surtout pas être INNOCENT, selon l’adage du KGB : « Cœur ardent, tête froide, poches pleines » (à l’origine le ”poches pleines” était ”mains propres”…).
ARGENT = CONTRÔLE POLITIQUE ET ÉCONOMIQUE ET DU CRIME ORGANISÉ, ce qui va servir à reconstruire N-D de Paris (argent = construction ”en cinq ans”).

La grande finance privée et logique du libéralisme ne peut qu’être criminel car entièrement complice des États ces premiers criminels, et c’est cette finance qui veut permettre la reconstruction de N-D de Paris ! Les capitalistes sont très rusés pour réaliser des profits privés avec de l’argent public. Ils disent aussi n’importe quoi et sont totalement inconscients comme le Dominique Strauss-Kahn qui le 18 novembre 2008 est « décoré des insignes de « Grand officier de l’ordre de la République » par le dictateur tunisien Ben Ali. Strauss-Kahn déclare alors : « L’économie tunisienne va bien, malgré la crise […], la politique économique qui est conduite est saine [sic], et je pense que c’est un bon exemple à suivre pour beaucoup de pays […] le jugement que porte le FMI sur la politique tunisienne est très positif […] les choses continueront de fonctionner correctement [puisque c’est une religion, ça peut durer « éternellement »] ».
Non, non, non, on ne peut pas être INNOCENT ET JUIF ! ÇA NE VA PAS ENSEMBLE. OR CHRIST-JÉSUS = INNOCENCE (pourtant il serait ”juif”...).

ARGENT OU OR = CRIMES ET SANG. Jacques Attali dit dans son livre sur les Juifs et l’argent cette monstruosité que « l’argent est d’abord un moyen d’éviter la violence ». Il montre le MARCHANDAGE ET CE MONDE MARCHANDISÉ : remplacement du SACRIFICE par l’ARGENT : « Le peuple juif [sic] annonce son destin : il utilisera l’argent comme un moyen de réparer les dommages [dont ceux de N-D de Paris] et d’arrêter les engrenages des représailles. L’argent va devenir pour lui un moyen de négocier au lieu de combattre, de faire la paix [sic]. Par l’argent, le peuple juif [sic] va dire sa haine de la violence [sic : voir la Palestine…]. Jusqu’à ce que la violence de l’argent se retourne contre lui », écrit Attali page 22. Page 24 : « Isaac et Jacob confirment la nécessité de s’enrichir pour complaire à Dieu [donc un Dieu extérieur] ». Isaac plein pot dans la voie de l’Agriculture : grands troupeaux, beaucoup de fric, beaucoup d’esclaves (Genèse 26, 13-14). Ensuite c’est Jacob qui devient riche : troupeaux, servantes et serviteurs (Genèse 31, 43). Évidemment « Dieu bénit sa fortune ».

L’innocence régénère, mais ne va pas avec l’argent qui détruit tout sur son passage.

Les PENSÉES DU MENTAL SONT L’ARGENT DE LA DESTRUCTION DE CE MONDE.

VRAIE NATURE OU INNOCENCE.
« La méditation est votre nature véritable. Vous l’appelez méditation parce que des pensées viennent vous distraire et que vous voulez les écarter. Quand ces pensées sont dissipées, vous restez seul, c’est-à-dire en état de méditation, libre de pensées ; et c’est votre vraie nature, celle que vous essayez maintenant d’obtenir en éloignant toutes les autres pensées. Vous appelez maintenant « méditation » le fait de tenir éloignées d’autres pensées. mais quand la pratique deviendra stable, il se révélera que votre nature réelle est la vraie méditation.
Dès que vous essayez de méditer, d’autres pensées vous assaillent avec plus de force. […] Oui, toutes sortes de pensées surgissent lors de la méditation. C’est tout à fait naturel, ce qui repose caché en vous remonte à la surface [les fèces]. Comment les pensées pourraient-elles être détruites si elles ne se manifestaient pas [paradoxe du causisme] ? Elles surgissent donc spontanément pour être détruites en temps voulu ; et cela pour fortifier le mental [paradoxe et ”fortifier” dans le sens de purifier] ». Ramana Maharshi, entretien 130.
 
 

Dernière mise à jour : 19-04-2019 02:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >