Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Stargates et Miroirs
Stargates et Miroirs Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-02-2009 02:02

Pages vues : 6558    

Favoris : 519

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Miroirs, Roswell, Stargates, Temps, Voyage dans le temps


imh_vol_tr2.png
 
Stargates et Miroirs

MIROIRS ET COULEURS
 
Le miroir reflète, comme « si la vraie vie était ailleurs », comme si c’était un autre monde. Il aide, puisque nos cinq pauvres sens ne sont pas suffisants, il aide comme si un esprit, une autre enveloppe pouvaient INTERFÉRER avec celui qui est devant. Dans ces conditions il devient possible de prévoir l’avenir... La Terre reflète le Ciel et le Ciel reflète la Terre
Dans les temps anciens les miroirs magiques servaient pour la clairvoyance, pour la divination et donc pour lire passé, présent et avenir. On peut se remettre en mémoire par exemple le miroir magique du conte Blanche Neige des frères Grimm.

anipucsac1.gifPage Stargate SG1

Les miroirs ont fascinés les Anciens. Voici un extrait du livre du Sancelrien Tourangeau (1777), évoquant plus ou moins le projet « Looking Glass », pages 71-72.
 
La manipulation de ces miroirs est très facile, si l’on sait composer les eaux qui séparent l’obscurité des métaux, et ensuite en former ce métal, duquel ils sont faits, dont la glace doit conserver une couleur rouge comme le sang ; on fait fondre la matière, on la laisse refroidir jusqu’à ce qu’il s’en forme une glace, que l’on polit subtilement.
On forme après cela les miroirs physiques, et on leur donne les règles de la dioptrique, il faut que toutes ces opérations soient en peu de temps, afin que la matière resplendissante qui sert à leur faire représenter nos merveilles, soit dans la plus grande force, et qu’alors en éprouvant les miroirs au Soleil ou à la Lune, ils fassent une très belle lumière.
C’est la lumière qui illumine l’homme dans un INSTANT, lui fait comprendre toutes les langues, qui lui fait pénétrer le fond de la mer, les entrailles de la Terre, la création du monde, et partie des miracles de Dieu, dans l’ordre qui y règne ; on y voit, comme dans la page d’un livre, tout ce que la Terre contient sur sa superficie, à la distance de l’horizon ; en un mot ceux qui sont assez heureux de savoir composer de semblable miroirs... deviennent gens de biens et de plus haute vertu.

L’emploi de l’eau dans un bassin amena à la catoptromancie, ou « médium au verre d’eau ». Télécharger l’étude très intéressante d’Ernest Bosc sur les miroirs.
 
puce2.gif
 
A propos de couleurs de la Stargate : extraits de l’interview de Dan Burisch, tout en gardant sa propre opinion. Mais le plus curieux, c’est que cela correspond en partie à un rêve fait en 1969 ou 1970... Véritable ouverture dans un vaisseau...

« Dan : C’est ici que les portes des étoiles interviennent. Certaines sont des portes naturelles sur la Terre, et d’autres ont été crées artificiellement. Nous avons crée une porte artificielle dans le désert Égyptien, avec l’accord du gouvernement Égyptien. J-Rod (Terrien venant du futur) y fut amené dans une poussette, et lorsque j’ai entendu sa supplication pour retourner dans sa famille, j’ai agi instinctivement et je l’ai poussé à travers la porte. Je l’ai poussé, mais réellement, je ne l’ai pas vu entrer. Il a disparu au moment, où je le poussais. Après cela, j’avais l’impression d’être autre part. Je n’avais plus de repères, mais je les ai retrouvés.

Paola : Pouvez-vous m’expliquer ces portes des Étoiles et le projet Looking Glass ? Le Colonel Corso m’a décrit les piliers électromagnétiques, dans le désert du Nouveau-Mexique et il disait, que lorsqu’ils étaient activés, on pouvait créer des portes des étoiles et que des choses pouvaient venir, en provenance d’autres dimensions.

Dan : Je vais commencer d’abord, en vous indiquant que je ne suis pas un ingénieur-mécanicien, un physicien ou un dessinateur industriel.. L’image que je vais vous montrer, a été dessinée de mémoire et les parties ont été reconstituées en utilisant l’imagerie existante. (Sur le site il n’y a pas d’image)
Le dessin sur la gauche montre la description apparente de « Looking Glass » durant sa phase de rotation lente, et sur la droite, en plein régime opérationnel. Les objets au-dessus du L-G, sont des caméras qui semblent être des disques ovales, pour condenser une lumière intense et enregistrer. Ce qui paraît un dôme géodésique, au-dessus de l’appareil, enregistre le son. Le L-G. a été composé à partir de diagrammes originaux, gravés sur d’anciens sceaux cylindriques.

Je ne peux mieux décrire les appareillages des portes des étoiles, qu’avec celui-ci modifié (description du L-G.), puisqu’ils étaient basés sur les caractéristiques générales, utilisées dans le L-G. C’est vrai que les piliers décrits par Corso, sont utilisés pour « mettre en résonance » les ERBs, et cette « mise en résonance » est dirigée vers un appareil - porte des étoiles, légèrement incliné vers lui. Pendant le temps présent (2003) le retour de Chi’el’ah, (J-Rod de 52000 dans le futur) sur le Réticule et dans 52000 ans, j’ai vu trois piliers, avec  une sphère dorée au-dessus de chacun d’eux, et une sorte de cage géodésique apparut autour des sphères. Je ne peux décrire l’équipement accessoire. Deux piliers se trouvaient devant et un autre, derrière l’appareil penché de la porte des étoiles. Je n’ai vu le troisième pilier que lorsque j’allais sur le côté, en m’éloignant de l’endroit entre les deux piliers. En face de l’appareil, il y avait un ovale obscur gris, qui constituait le lieu de l’opération.

Mais près du Looking Glass et de la porte des étoiles activée, je notais une très forte odeur d’ozone.

Dans la salle du Looking-Glass, quand il était en opération, nous nous sentions, et nous avions l’impression que la salle était ronde ou ovale, même si celle-ci était généralement rectangulaire. Cette impression s’imposait à notre esprit, et pourtant nous apercevions les coins de la pièce. L’espace semblait courbe autour du cœur central, animé et d’un blanc perlé brillant. Parfois cela pulsait et je voyais un bleu miroitant tout autour.

Le portail activé de la porte des Étoiles d’Égypte paraissait d’un gris dense. J’avais un léger nimbe autour de la tête, lorsque j’étais tout près, et même si je pensais voir la périphérie ovale de la « porte », j’avais une sensation palpable d’un globe épais d’énergie électrostatique. Mes vêtements étaient attirés par l’électricité statique. Après y être allé avec Chi’el’ah, je me suis retrouvé assis tout près, sur un rocher, et j’avais du mal à marcher et à coordonner mes mouvements. Cette sensation dura plusieurs jours.

Quand je tournais dans un corridor, j’avais quelquefois besoin de compenser et je me heurtais au coin du corridor. D’autres fois, je sous-évaluais la distance, laissant trop de vide dans le tournant et j’avais le vertige.
...

Dan : Sur l’image de la technologie Looking-Glass, le bleu est autour, mais pas à l’intérieur. Oui, je crois que le bleu est crée par le gaz d’ozone, produit par l’interaction entre l’électricité et l’air. Si on regarde dans le centre, c’est un nuage blanc. Oui, il y a une sorte de miroitement avant que la lumière devient intense à l’intérieur de l’appareil, mais pas quand je l’ai vu. C’était le moment d’y aller et c’était un gris terne, sans brillance. Quand quelque chose sort, cela se manifeste dedans ou en dehors, puis passe à travers la porte.
Je n’ai jamais vu personne passer, sauf une expérience, dans laquelle une personne est morte en 1994 ».

puce2_19.gif

Ensuite voici un autre extrait concernant la Stargate autour de la fameuse affaire de ROSWELL, où il est encore question de temps et de ses notions si alléatoires...
« Les visiteurs de Roswell étaient des humains du futur. Ils ne venaient pas d’une autre planète, mais d’une Terre future – « marchant » (qui est un meilleur terme que « voyageant ») dans le passé en 1947 pour essayer de régler les problèmes de leur histoire. Leur mission était de changer leur passé en créant une branche alternative de leur propre ligne temporelle, pour que certains événements – qui nous arriverons dans un futur très proche –  ne se produisent pas.

Les visiteurs de Roswell étaient sur une mission purement altruiste. Ils n’étaient pas obligés de faire cela, mais ils ont choisi de le faire... par sympathie. Mais leur mission se termina catastrophiquement – non seulement parce qu’ils se sont écrasés (un accident causé par un radar de haute énergie – l’armée s’en est rendu compte plus tard et en a fait une arme), mais parce qu’ils avaient avec eux un appareil qui était leurs unique moyen telle qu’un appareil orientation dans le temps et l’espace, pour revenir chez eux, dans leur propre temps.

L’appareil était une petite boîte, hautement avancée et multifonctionelle par nature, plus petite que le « Looking Glass » (miroir) que Dan Burisch  et Bill Hamilton (voir plus haut) décrivent avoir été postérieurement utilisé par les scientifiques de l’armée dans diverses expériences. Lorsque la boîte a été reçue et examinée par l’armée, ceci fut une catastrophe en soit. Cela rendit le problème temporelle encore pire à la fois en introduisant la technologie du portail temporelle au mauvais moment... et à la fois en informant l’armée de ce qui adviendrait par la suite.
On ne peut qu’insister sur la dimension calamiteuse de l’incident de Roswell. Ce fut un revers majeur, précisément au moment où débutaient les projets des humains du futur pour tenter de régler le problème temporel. L’acquisition d’un appareil tel que celui que possédaient les visiteurs de Roswell aurait immédiatement altéré la ligne temporelle que les futurs humains voulaient modifier premièrement. Il existerait donc deux lignes temporelles à réparer, au lieu d’une seul ».
 

Dernière mise à jour : 17-02-2009 02:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >