Accueil arrow News arrow Dernières news arrow New World Order = war of religions
New World Order = war of religions Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-05-2019 23:36

Pages vues : 274    

Favoris : 49

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
anim_fond_point.gif
 
 
New World Order = war of religions
Mais ne pas confondre avec la
Communion des Saints dans le christianisme.
 
 
Source des guerres d’opinions : la croyance au libre arbitre, cette machine à déterminisme en forme d’œil qui voit tout ; c’est bien le problème du corps, des sens et des amas de pensées, mais pas celui de la Conscience infinie. Les pensées s’élèvent parce qu’il y a un penseur, c’est lui le problème, l’ego.
Demeurez CELA (le Soi), et vous transcendez le libre arbitre et la fatalité (pour faire référence à l’entretien 209 de Ramana Maharshi).
Le libre arbitre ne peut exister que s’il y a une individualité, un ego. « Cherchez pour qui le libre arbitre ou le destin a de l’importance. Demeurez en CELA. Alors les deux sont transcendés », dit le Maharshi à l’entretien 426.
 
PRÉCISION : nous subissons de plus en plus les temps du DOGME DE L’INFAILLIBILITÉ façon papale, transhumanisme, façon winner, façon de la science et de la technologie, façon de régime politique et de partis politiques. La prétention à l’infaillibilité de tout parti politique a atteint son paroxysme démentiel dans le parti socialiste ou communiste de l’URSS et actuellement du parti unique en Chine ; tous sont des singeries qui prétendent à une infaillibilité christique ou de Libération à la place de nôtre Liberté innée. Tous sont des ismes ou systèmes logiques clos sur eux-mêmes. Chacun se prétend l’incarnation dans le grégarisme du groupe d’une vision juste et correcte de l’universalité des choses, de leur Soi. Le problème multi-millénaires est qu’il ne peut pas y avoir plusieurs universalité(s) et que la lutte entre les pseudo-universalité(s) est cruelle, impitoyable, binaire, sanglante. Les ismes ou systèmes quand ils s’emparent des foules, sont des démences collectives, y compris le catholicisme ; la catholicité n’est toujours pas faite vu que sur un peu plus de sept milliards de Terriens il n’y en a probablement qu’une centaine QUI CONNAISSENT VRAIMENT LEUR VRAIE NATURE. La plupart des Terriens se font UNE CERTAINE OPINION OU IDÉE QU’ILS SE FONT D’EUX-MÊMES, à ce jeu-là, tous les Terriens sont victimes de la « mystification idéaliste » (se croire un winner, un premier de la classe ou de la cordée, un premier possédant), et « vogue la galère »….

Cela veut dire que parmi les têtes d’œufs de l’étatisme à travers la planète, dans cette chefferie qui dirige le monde, à coup sûr il ne doit pas y avoir le moindre être humain qui connaisse sa Vraie Nature ; sinon, il n’abuserait pas de son ego. C’est pourquoi toute chefferie, en politique comme en science et en religion et en philosophie, sera tenté plus ou moins consciemment de posséder et de disposer à son gré du mental des humains.

GRÉGARISME, ÉGRÉGORE (définition) : L’Être étant double : Involution (dimension créationnelle involutif dans l’incarnation)-Évolution (dimension de l’Imaginaire créationnel), abolir le Rebis (le couple Créateur-Créature ou Ange-Être), c’est détruire pour l’Être terrestre sa dimension d’être unique, de SINGULARITÉ, détruire son Soi, détruire son « Ange » ou son Créateur. N’étant plus à même de recourir à « leur » Seigneur ou Créateur, les êtres seront la proie de l’égrégore à la mode et du grégarisme inhérent à cet égrégore, comme c’est le cas actuellement avec le phénomène du tout connecté et de ses réseaux sociaux. Les gens ne connaissant jamais leur « Seigneur », leur « Ange » ou Vraie Nature, ils se retrouvent ainsi livré à UNE MÊME TYRANNIE, UN MÊME ABSOLUTISME, UNE MÊME DOMINATION INDIFFÉRENCIÉE, or on peut diviser sans fin un corps indifférencié, qui va faire croître simultanément l’extrême division et paradoxalement une uniformité mécanique, robotique, puisque les gens comme actuellement sont réduit à des marchandises, des consommateurs, des estomacs sur deux jambes. Les humains sont ainsi réduits à être tous équidistants et confondus en même temps, en une bouillie ou même soupe religieuse ou même pensée unique pour tous ; ce sera la mode du social si présente depuis l’après 1789. Alors il leur sera loisible de confondre LEUR CRÉATEUR, ANGE OU SEIGNEUR QU’ILS NE CONNAISSENT PAS TEL QU’IL EST : ILS NE CONNAISSENT PAS LEUR VRAIE NATURE, alors ils prétendront imposer à tous l’égrégore ou pensée unique du moment. Cela s’appelle LE MONOTHÉISME UNILATÉRAL (actuellement l’égrégore est le régime capitalo-républicain et sa démocratie marchande).
MONOTHÉISME UNILATÉRAL = CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE.

Ayant perdu et oublié sa racine, son Seigneur ou Ange archétypique propre, sa Signature (son Timbre comme le timbre d’un instrument de musique ou d’un objet), c’est-à-dire ayant perdu conscience de Soi, du ‘Je’, chaque ego ou ‘je’ est livré à une hypertrophie dégénérant facilement en impérialisme spirituel, avec division entre croyants et mécréants ou entre winners et losers ; alors nous vivons comme en ce moment la guerre de tous contre tous où chacun tente d’imposer à tous le « même Créateur », le « même Seigneur » (ou le même Ange), le même New World Order. Voir le cas de « l’État islamique ».

C’EST ESSENTIELLEMENT CELA LE NOUVEL ORDRE MONDIAL.
La tâche n’est plus que chacun s’unisse à son propre Seigneur ou son propre Soi, il s’agit d’imposer la tyrannie de l’opinion, son IMPÉRIALISME, CE QUI VA AMPLIFIER LE VIEUX DILEMME MOI-COLLECTIF/MOI-INDIVIDUEL TOUJOURS NON RÉSOLU DANS LA COMMUNAUTÉ HUMAINE. L’unité et la pluralité n’est pas résolu. Monothéisme et panthéisme ne sont pas résolu ; il ne peut pas y avoir de paix quelconque.

Être un Réalisé ou un Libéré vivant, c’est celui qui est conscient de l’unité essentielle : Divinité-Humanité ou Créateur-Créature. Seulement là-dedans il y a encore trace de division, de discrimination : le Réalisé est le ‘je’ sans lequel le ‘Je’ ne serait pas, mais en quoi aussi, ce ‘Je’ lui-même n’existerait pas. Le terme « craindre Dieu » est une horreur qui va créer des divisions et des crimes à n’en plus finir. Mais le terme « SAUVEGARDE », adopté par Ibn’Arabi, indique bien le sens du FIDÈLE D’AMOUR : le Divin ou Soi et sont Fidèle sont la SAUVEGARDE l’un de l’autre, les garants répondant l’un POUR l’autre. C’est, selon moi, le sens des deux cavaliers hommes assis sur un même cheval, médaille-sceau de l’ordre des Templiers, typiquement l’illustration des Fidèles d’Amour.
Dans l’Islam l’état de Réalisé est l’état de « Qorân » ou état de fanâ’.
Le mot « sauvegarde » veut dire, à peu de chose près, proche de la sauvegarde en informatique : de « craignez votre Seigneur », ça va devenir : « Faites de votre forme apparente (visible comme le corps ou ego) la sauvegarde de votre Seigneur, et de ce qui est caché en vous et qui est votre Seigneur (votre Vraie Nature et forme non-visible, ésotérique), FAITES UNE SAUVEGARDE DE VOUS-MÊME ». (En référence de la note 208, dans L’imagination créatrice dans le soufisme d’Ibn’Arabi, de Henry Corbin).


La Communion des Saints ce n’est pas le grégarisme New world Order !

La Communion des Saints est le ‘Je’ ou Soi vécu dans la plénitude de la Vacuité, sans une individualité à côté d’autres, comme maintenant. Le ‘Je’ n’est pas non plus le communisme ou socialisme de ce grégarisme à la « vivre ensemble » ou sentiment d’une collectivité, d’un troupeau de consommateurs. Le ‘Je’ est au-delà des accidents et de la quantité cosmique. Le ‘Je’ est pure Essence, retrouver le véritable infini. En ce ‘Je’ est la transcendance du moi. En ce ‘Je’ il n’y a plus la différenciation du sujet et de l’objet, alors s’efface l’opposition de l’individuel et du collectif, toile de fond de tous ce qui est politique et étatisme.
Le ’Toi’ et ‘Moi’ sont transcendés dans le ‘Je’ qui les unifie par triangulation :

     Je
Moi   Toi

C’est dans ce ‘Je’ que se réalise ce que le christianisme nomme la Communion des Saints, ce qu’exprime le Christ-Jésus en disant : Je suis le cep (‘Je’) et vous êtes les sarments (‘Moi’-’Toi’ - ‘Nous’-‘Vous’).
Ce ‘Je’ réunion avec le ‘je’ ego, qui sans lui le ‘Je’ n’est rien.
Voir la page : Mariage du ‘Je’ et ‘je’
Il faut qu’il y ait un ‘je’ pour aimer son Seigneur (ou pour prier Dieu). « Ce ‘je’ est immédiat et intime pour chacun, tandis que Dieu n’est pas considéré comme tel. Cherchez lequel est le plus intime [le plus le Seigneur, le plus Ange] ; vous pourrez ensuite déterminer l’autre et le prier si nécessaire ». (Ramana Maharshi, entretien 580, du 17 novembre 1938 et quasiment mention de la Trinité alchimique : SOUFRE-MERCURE-SEL).

Au niveau de la dimension vulgaire ou exotérique, celle du grégarisme et de la pensée unique, ici en France il est clair que le régime capitalo-république cherche par tous moyens à ramener sur le trône cet égrégore de pensée unique. Il est très clair que la contestation, LA VIE DU FIDÈLE D’AMOUR, ou de celui ou celle qui s'oppose à la pensée unique, ne peut pas s’étaler dans l’inform-atique aux yeux de tous les espions du régime. Il est très clair que le droit de manifester se réduit de jour en jour tant le régime VEUT NOUS FAIRE TOUS CONSOMMER SA MÊME SOUPE. Le régime mène la guerre ouverte à la contestation, et sans cachotterie : voir les masses d’arrestations préventives ou non, de blessés, d’emprisonnés, de mutilés à vie et de peines « exemplaires » prononcées envers les manifestants interpellés sous l’ego-guillotine d’une justice au service de l’État et de l’argent.

Il est naturel que DÉSORMAIS TOUTES MANIFESTATIONS NE PEUT QUE S’ORGANISER EN DEHORS DU SYSTÈME INFORM-ATIQUE ET DE SON « TOUT CONNECTÉ », ET BIENTÔT TOUS DIGITALISÉS POUR MIEUX NOUS ENRÔLER DANS CETTE RELIGION DU NEW WORLD ORDER. Les comptes des réseaux sociaux sont espionnés à qui mieux-mieux par les espions du régime capitalo-républicain.
Bref, LA DÉLIVRANCE ACTUELLE NE PASSE PAS PAR LE GRÉGARISME AMPLIFIÉ DU TOUT CONNECTÉ.
Il est certain que surtout depuis 1789, le mythe de la « liberté » n’a fait que détruire dans l’âme des masses, la Vraie Liberté, l’union du ‘Je’ et du ‘je’.
L’être humain qui n’accepte pas d’être relativement libre sera totalement esclave !
La montée en puissance du New World Order est corrélative de la montée en puissance de l’étatisme ou État-abstraction comme l’est le régime républicain, voir l’Union européenne ou simplement « l’Europe », et la fonctionnarisation ou laïcisation croissante des citoyenisés qui aggravent beaucoup le décalage mortel entre le moi-collectif et le moi-individuel.
L’humanité est maintenant menacée de se voir plongée dans le climat politique le plus rigoureux (qui déjà se fait entendre à l’hystérie dans une radio d’État comme France-Info) et le plus corrupteur. Rien n’isole et ne désespère plus que de dépendre uniquement de cet abstraction qu’est l’État.
« Le régime a d’autant plus besoin d’être inhumain [technocrate, mécaniste, autoritaire] qu’il a sapé, pour s’établir, le sens de la responsabilité personnelle et de la résignation sociale, qui est la base vivante de toute communauté humaine », écrit Gustave Thibon, dans : Diagnostics.

Involution-Évolution sont comme les battements du cœur : CYCLE ET RYTHME SONT L’IMAGE DE LA VIE. La ligne droite et le « service d’ordre » et tout ce qui est uniforme sont l’image de la mort. Être Fidèle d’Amour c’est re-naître sans cesse dans l’Instant qui échappe au temps qui coule et à sa norme. Charles Péguy disait que « Le fleuve passe toujours et ne part jamais » (le fleuve ne fait pas dans le Big banguisme, le causisme). Ce qui rejoint le PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI et dans LA PARADOXE DE LA COURSE D’ACHILLE ET DE LA TORTUE :
Le ici et maintenant insaisissable dans la course d’Achille et la tortue, figurant le Paradoxe de la Réalisation du Soi, ou : « on ne possède pas l’Instant », ou « Il n’y a pas de but à atteindre », car le but n’existe pas, le ici et maintenant ne sera jamais atteint puisqu’il est « là-bas », et qu’aucune route ou espace-temps ne mène à cet ici. Dans sa course, Achille ne rattrape jamais la tortue, car il n’atteint jamais d’abord que le point où ÉTAIT la tortue, et il a toujours à atteindre le nouveau point où elle EST, qui devient le point où elle ÉTAIT. (Pour cet Paradoxe en son ensemble voir aussi cette page).

Rejoint le Catéchisme occulte.
“ Qu’est-ce qui est toujours ? “ - “ l’espace, l’éternel, le sans parents “ - “ Qu’est-ce qui fut toujours ? “ - “ le germe dans la racine “.
“ Qu’est-ce qui, sans cesse, va et vient ? “ - “ le grand Souffle “.
“ Il y a donc trois Éternels ? “ - “ Non, les trois sont un. Ce qui est toujours est un, ce qui fut toujours est un, ce qui est et devient sans cesse est un aussi : et c’est l’Espace “.........
(La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky, vol.1, Préface)

Page d’archive préhistorique.
Un manuscrit archaïque - assemblage de feuilles de palmier rendues, par quelque procédé inconnu, inaltérables à l’eau, au feu et à l’air - se trouve sous les yeux de l’auteur. Sur la premier page l’on voit un disque blanc immaculé, sur fond noir.
Sur la suivante, il y a un disque semblable, avec un point au centre. L’étudiant sait que le premier représente le Cosmos dans l’Éternité, avant le réveil de l’Énergie encore assoupie, émanation de l’Univers en des systèmes postérieurs. Le point dans le cercle jusqu’alors immaculé, l’Espace et l’Éternité en “repos“, indique l’aurore de la différenciation. C’est le Point dans l’Œuf du Monde, le Germe qu’il contient deviendra l’Univers, le Tout, le Cosmos illimité et périodique, ce Germe étant périodiquement et tour à tour latent et actif.
Le cercle unique est l’Unité divine, dont tout procède, où tout retourne : sa circonférence, symbole forcément limité de par les limites de l’esprit humain, indique le PRÉSENCE abstraite, à jamais inconnaissable, et son plan, l’Âme Universelle, bien que les deux ne fassent qu’un. La surface du disque est blanche et le fond est noir : cela montre clairement que ce plan est la seule connaissance qui soit accessible à l’homme. (D’après La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky, vol.1, début de la Préface)

« Toute chose qui persévère dans sa qualité propre [avec son Seigneur, sa Vraie Nature], est incorruptible, car le mystère dont elle procède est éternel [le disque blanc sur fond noir évoqué plus haut]. En naissant à elle-même, elle manifeste ce mystère dans lequel elle est enracinée », est-il écrit par Jacob Boehme, dans le chapitre XV de : De la signature des choses.
Boehme parle du Soi au chapitre XIII : « Tous les êtres qui vivent dans le monde des quatre éléments, sont issus de l’élément unique qui en est la source. La paix règne au sein de cet élément éternel. Le froid ne s’oppose pas au chaud. Toutes les qualités sont dans un juste tempérament. Elles se jouent dans l’effusion de leur amour [non-dualité], le saint élément est le Paradis. Avant la malédiction divine, le Paradis [Âge d’Or] rayonnait à travers la Terre.
Le Paradis existe toujours [Âge d’Or et Soi], il est caché au cœur de toute chose. L’Intelligence et l’Art peuvent le mettre au jour. Alors la vertu première l’emportera sur la malignité… »
 
 

Dernière mise à jour : 11-05-2019 00:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >