Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Historicisme : causalité des faits extérieurs
Historicisme : causalité des faits extérieurs Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-06-2019 23:38

Pages vues : 371    

Favoris : 49

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
bousedevache.jpg
 
 
Historicisme : causalité des faits extérieurs
Le contraire : vécu dans l’Instant ou la manifestation
qui ne peut qu’être divine sont d’Instant en Instant
UNE CRÉATION DISCONTINUE.
Leur vécu est celle de la Réalisation du Soi et
ne comporte aucune trace de causalité des faits
extérieurs, qui de ce fait n’ont aucune réalité
par eux-mêmes, dès qu’ils sont abstraits des
Réalisés qui les vivent.
 
 
LE MONDE DE LA « MAIN-MISE », dans l’Instant, ou dans la Carotte appelée « Futur » (celle qui fait avancer, qui fait évolutionner, qui fait historiser). « Main-Mise » ou POSSESSION conduisant à la dépendance (ce qu’on possède vous possède, comme l’ego ou le mental vous, nous possède ; une fois né, nous sommes possédés).
 
Il y a DEUX images du Christ : le Christ juvénile, ange, qui symbolise la Réalisation du Soi ; et le Christ en homme d’âge mûr avec des signes de la virilité comme barbe et cheveux longs.
Le Christ juvénile est celui de l’Instant, le Christ viril celui de l’historicisme : l’histoire ou le temps qui coule devient essentiel.
- Christ juvénile ou Soi : image du Christ comme emblème intérieur, le Soi, telle la Vraie Nature sous laquelle l’Humain, le Réalisé, s’apparaît à Lui-même. TEMPS QUALITATIF OU DIVIN.
- Christ de la Rome impérialiste et barbu chevelu de l’Église, le christianisme officiel, le monde du créationnisme (Genèse dans l’Ancien Testament) qui va rejeter le monde des Païens et de la Réalisation du Soi ; Nous passions d’un Réalisé vivant à un christicisme matérialiste ou extérieur, corporel, socialiste et dogmatique et historique, qui donnera le catholicisme et non la catholicité synonyme de la Réalisation du Soi. TEMPS QUANTITATIF OU QUI COULE.

Le rayonnement du Christ juvénile ou Soi sera comme une Lumière ou Rayonnement qui ne deviendra effectif qu’en transmutation à travers : une union produite par ce Rayonnement qui n’est pas perçu par les cinq sens ou le mental, mais dans la dimension du Rayonnement qui transfigure le corps et le mental, c’est-à-dire au niveau du ZÉRO INDIEN OU DU SPONTANÉ IMAGINATIF : le Point-Trou : EL ou AL le Divin (1). Le Rayonnement a investi la conscience de l’individu. Son temps devient le « Temps philosophique » en Alchimie, qui n’est évidemment pas le temps du même calendrier et même heure pour tous et des cours de la Bourse…
Dans le Yoga Vasistha, chapitre : L’histoire de Kundadanta, Vasistha dit au Prince Rama : « Regarde la lumière de la conscience en toi-même par ton Soi [Christ]. La lumière n’est perçue qu’en rapport avec autre chose. Puisqu’au commencement n’existait pas pareille division ou dualité, expérimente cette lumière en toi. Cette lumière elle-même est celui qui voit, la vue et le vu (l’objet), exactement comme l’expérience du rêve. Cette lumière de la Conscience elle-même brille au commencement de la création en tant que cette Création ».

Par contre le Christ viril de l’historicisme devient « chair », ‘je’ ego avec ses cheveux longs, un visage amaigri et une barbe plus ou moins longue. Ce genre de Christ ne peut que s’inscrire dans l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule, temps des accidents et de la déchéance, le temps du péché et du « rachat »), le temps géographique et de ses coordonnées, le spatio-temporel, le temps du moi-individuel formant le social, les choses de la « durée », les choses du calendrier et de la date de péremption. Son HOTC DEVIENT ABSTRAIT, SOCIAL, QUANTITATIF, ANONYME OU INDIFFÉRENCIÉ : MÊME SOUPE POUR TOUS : chez les « spécialistes », les « pros », l’uniformité ou le conventionnel règne, et par là même elle ne connaîtra pas de limite, d’où le toujours plus, le toujours nouveau, bref : l’évolutionnisme cher au capitalisme : on peut diviser sans fin un corps indifférencié ou anonyme devenu ESSENCE, THÉOPHANIE COMME L’ARGENT.
Dans le Christ juvénile ou du Réalisé on ne fixe pas de date d’événement, donc pas d’historicité et de « devoir de mémoire » façon étatisme actuel !

Dans la Réalisation du Soi le Zéro Indien fait que d’Instant en Instant il y a CRÉATION AUTHENTIQUE en discontinue ; c’est le Temps philosophique, et pas celui du salarié, donc nullement la trame ni la causalité des faits extérieurs qui sont sans aucune réalité en eux-mêmes, puisqu’ils sont abstraits, étrangers aux sujets qui les vivent.
La Seule Réalité, c’est le Soi, le Sujet, pas les faits extérieurs ou objet qui ne sont que de l’illusion. Mais si nous nous laissons prendre au piège de la dialectique et de la causalité historique, les faits se transforment en « réalité objective » !

Normalement la conscience devrait savoir résoudre ou SYNCHRONISER le fait historique de l’incarnation ou ego avec le Temps qualitatif de la non-dualité. ‘Je’ et ‘je’ forment le TOUT.
Lorsque le Christ juvénile se trouve laïcisé en Christ viril il devient un Christ « socialiste », ce qui entraîne des philosophistes faisant dans l’historicité qui nous enchaînent dans leur mythologie. En revanche, il est impossible de faire de l’histoire et du philosophisme avec la Création continuelle dans le Zéro indien. Le Christos juvénile ne connaît ni le désir ni la passion ni le concept ; il ne devient pas le Christ Pantokrator (en chef barbu-chevelu), il reste le pur Christ-Ange, donc le bel adolescent des visions du Prophète et d’Ibn’Arabi.


L’HISTORICISME, LA MÉMOIRE RÉDUISENT, TUENT L’INSTANT : mémorisation = met i à mort, met l’Axe à mort (Dieu ou Vraie Nature est exécutée), installe dans l’objet qui est pris pour le sujet en oubliant le sujet.



Le CACAHOS est caché, LES ANONYMES DE LA FINANCE QUI DIRIGE LE MONDE SONT CACHÉS.
Les excréments sont dans les intestins en guerres intestines.
Les Bourses font dans les grosses commissions bien boudinées.
Être dans le besoin et faire ses besoins…
Les commodités, le contraire de la gène, donc faire cacare (chier)
CE QUI EST CACHÉ EST DEVENU ESSENCE ET DIRIGE LE MONDE : CORPS, ET ÂMES.

EN ROUTE VERS L’ESCLAVAGE LÉGAL DES ESCLAVES CONSENTANTS SOUS LA HOULETTE DE L’ANONYMA YAHVISTE DES MULTINATIONALES ET « LOIS DU MARCHÉS » = L’OCCIDENTALISATION PROGRESSIVE DES INTELLECTS ORIENTALES (les petites mains chinoises ou japonaises qui montent les productions des Occidentaux, et de leur pays.
Ici le Soleil se lève bien à l’Est et se couche à l’Ouest, la Douat (en Ancienne Égypte le monde souterrain des morts. L’Occident présidé par Khentamentiou ”Celui-qui-est-à-la-tête-des-Occidentaux”, puis Osiris-Sokaris).
Depuis l’après 1789 la séparation nette et brutale entre fabricants (quelques-uns et à la limite un seul nommé « Nouvel Ordre Mondial », ou même une entité d’intelligence artificielle) et les fabriqués (nous tous les plus de sept milliards de Terriens) n’a jamais été aussi nette depuis 2019 ; à y ajouter un État dans l’État comme la BRI. Le pourquoi de cela tient en un mot : l’ARGENT.

On aurait la division suivante : Occident-Corps et Orient-Âme universelle (Or-I-en-T). Donc le fric/flic ne peut pas fonctionner dans la division Prakriti-Purusha ! Par la dualité de l’Orient spirituel et de l’Occident matérialiste, l’Occident est ce monde des ténèbres (le « siècle des lumières »), et de l’immoralité, du matérialisme, de la déchéance et décomposition.

Occidentalisation de la planète, ce monde cruel où chacun doit écraser les autres pour SE FAIRE DE L’ARGENT, par le mensonge et au besoin du toujours plus par les pires exactions, dont la vente d’armes et de drogues de façon « illégale », par rapport à la façon « légale » de l’État et de ses industries qui le pilote.

PROBLÈME NON RÉSOLU DES TERRIENS, CONDAMNÉS À ÊTRE DES CROYANTS ET NON DES SACHANTS, à cause du dilemme multi-millénaires non résolu :
- Moi-Individuel/Moi-Collectif ou
Social/Individuel.
- Sauvage/Civilisé.
- Nomade/Sédentaire.
- Religions du Salut/Païens.
- Campagne/Urbain.
- Orient/Occident.
- Winner/Loser.
RAPPEL : on naît seul, on vit ensemble, on meurt seul.
La résolution de ce dilemme s’appelle : AMOUR ou GRATUITÉ.
Ce monde envahit par l’argent est devenu un mélange inextricable de bien et de mal, où même Hercule et ses travaux en deviendrait un loser, comment alors peut-on y demeurer sans participer au mal, et ainsi voter ?

« Il faisait ça pour l’argent », « Elle faisait ça pour l’argent », combien de gens, dont la police, ont entendus la rengaine de « se faire de l’argent », crime suprême au 19è siècle puni de « travaux forcés à perpétuité » pour ceux qui avaient l’audace de « faire de l’argent » à la place des banques (qui fabriquent de la monnaie ex nihilo, en partant de rien, sinon maintenant par l’informatique). Il y en aussi qui veulent « se faire » quelqu’un…

« Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n'hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents », dit l’économiste Maurice Allais.


À ce hui, l’urbain, le bourg des bourgeois et son béton qui condamne la Terre et l’argent sont devenu ESSENCE : comme le Soi est le miroir de l’être humain, le miroir dans lequel l’humain se contemple lui-même, et l’humain est le miroir du Soi, c’est-à-dire le miroir dans lequel il contemple ses Noms divins dans l’Imagination créatrice identique au Zéro indien : le Trou originel ou Point Focal, qui donnera naissance au Trait (TR : Trois, Triangle, première figure fermée) ; Zéro indien du Réalisé vivant qui fait l’expérience de tout ce qui vient à lui sans l’avoir cherché (comme l’initiation et l’éveil qui arriva sur Jean Coulonval sans qu’il ait demandé quoi que ce soit, comme expliqué dans son livre Synthèse et Temps Nouveaux).
Essence selon Vasistha : le Libéré vivant « est en vérité le magnifique océan infini de la Conscience au sein duquel une quantité d’univers apparaissent et disparaissent comme des rides et des vagues. Demeure dans un état de total sérénité. Tu es semblable à l’espace infini [confirmé par ailleurs par Ramana Maharshi] ».

L’Essence c’est par exemple le parfum de la fleur, la chaleur du feu, la blancheur de la neige, la clarté de la source lumineuse ; et bien l’argent est devenu ESSENCE : prenant la place du sédentaire qui règne partout par l’urbain et son béton, il est devenu par la technologie, et même au temps du cheval : NOMADE, il circule partout et de ce fait n’est pas raciste, il est accepté partout, il se veut égalitaire. Pire : l’argent est anonyme, comme les sociétés anonymes, comme les comptes en Suisse et les paradis fiscaux, et comme le voudrait le projet capitaliste de gouvernance mondiale et de son Nouvel Ordre Mondial : un étatisme anonyme pire que le régime républicain où au moins nous connaissons encore le nom du « président » censé Nous représenter ! puisque depuis 1789 Nous serions tous devenus le roi !!! Nouvel Ordre Mondial dirigé bientôt par une ANONYME INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, peut-être que Google et ses transhumanistes en rêvent…

ANONYMAT = CENTRALISATION et CHAOS. Centralisation et chaos s’appellent mutuellement : faute de pouvoir harmoniser, on centralise. Le social et les réseaux sociaux virtuels de l’informatique sont le type même de l’anonymat et de ce paradoxe du « tout connecté » et des liaisons par avions : DEPUIS LES TECHNOLOGIES ACTUELLES JAMAIS LES ÊTRES HUMAINS N’AVAIENT ÉTÉ AUSSI SEMBLABLES ET AUSSI ÉTRANGERS LES UNS AUX AUTRES, LE CULTE DE NARCISSE ÉTANT PASSÉ PAR LÀ, PARCE QUE JAMAIS NON PLUS ILS N’AVAIENT ÉTÉT RIVÉS ENTRE EUX PAR DES LIENS AUSSI ARTIFICIELS ET AUSSI INHUMAINS.

Si sous l’antiquité des humains furent esclaves, ils en étaient conscient et n’étaient pas des marionnettes. À ce hui de « gens de bien » qui vont voter et qui font dans le conventionnel, les chaînes de jadis qui liaient le corps de l’esclave sont devenus des ficelles qui meuvent, depuis le mental, le corps de la marionnette gens de bien : l’école, les médias, l’entertainment, la politique, la philosophie, la science, les religions du Salut s’acharnent à réaliser la parfaite robotisation de l’humain.
Avec l’« intelligence artificielle » et l’argent du capitalisme, le civilisation mondiale de l’humain se dirige vers une immense machine planétaire où - comme dans toute dimension mécanique, de dualité cause-effet - chaque rouage ou chaque cause sera condamné à la passivité absolue, ou à une rébellion destructrice. Il sera de moins en moins possible de vivre le Zéro indien avec sa Vraie Liberté : il faut choisir entre vivre l’intérieur et l’esclavage de l’extérieur : IL FAUT PLUTÔT TROUVER SON SEIGNEUR, DANS LA TRADITION DES  FIDÈLES D’AMOUR : le couple Créateur-Créature ne formant plus qu’un : il n’y a pas de Vraie Liberté sans Communion et l’inverse ; il n’y a aucune division entre la Connaissance et celui qui connaît. Dans l’Enfer, les esclaves sont solitaires, au sens Narcissique.

À propos de tout confort moderne et d’aisance matérielle, ou comment se soulager, voici une petite histoire conté par Nasr Eddin Hodja.
LA CRUCHE
- Hodja, lui dit un jour sa femme, il va falloir que tu nous achètes une autre cruche. La nôtre est percée. Le temps que j’aille aux lieux d’aisances, elle a déjà perdu toute son eau.
- Qu’importe ! lui répond le Hodja. Il n’y a qu’à faire comme pour la prière : on se lave d’abord et on va se soulager après.

Une belle merde, destinée à ceux qui entretiennent la peur dans ce monde, et toujours conté par le Hodja.
CE QU’UN HOMME PEUT FAIRE
Nasr Eddin s’est introduit frauduleusement dans une melonnière mais juste au moment où il s’accroupit pour voler un beau fruit bien mûr, il se fait surprendre par le gardien, lequel lui fonce dessus, gourdin brandi et force insulte à la bouche.
- Calme-toi donc ! proteste le Hodja en se relevant. Tu ne vois pas que j’ai dû entrer ici précipitamment et m’isoler afin de soulager un besoin urgent ?
L’homme regarde alors à terre et découvre une bouse de vache.
- Ah ! fils de chien, face de goudron ! Tu me prends pour un imbécile ? Tu ne vas quand même pas prétendre qu’un homme peut faire une telle merde ?
- Oh, si ! répond le Hodja : il peut très bien quand on le traite comme une bête (bouse de vache en haut de page).

On peut aussi noter que les voleurs font œuvre de salubrité, d’une certaine façon : ils soulagent les riches qui se font trop d’argent sur le dos des pauvres ! LES VOLEURS SONT LES PREMIERS DE CORDÉE DES PAUVRES : ils les protègent de la constipation, ils les soulagent pour leur éviter la grosse commission (voir le film : Une affaire de famille, Palme d’Or à Cannes en 2018, dont le sujet est la pauvreté criante qui effectivement en devient une « affaire » au sens des frères Abraham et Simon Oppenheim).


Note.
1. ZÉRO INDIEN : de disposer à… consister avant tout à « ne pas faire », à « ne pas interférer », donc fuir l’opinion et son faire/fer, ce qui devient paradoxale puisqu’il s’agit d’une action qui résulte d’une non-action conformément à l’inexistence de la dualité sujet-objet ou cause-effet.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 07-06-2019 00:18

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >