Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Pèlerins ou Nomades, communauté sans salariat
Pèlerins ou Nomades, communauté sans salariat Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-06-2019 03:00

Pages vues : 298    

Favoris : 34

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
tarot_fou.jpg
 
 
Pèlerins ou Nomades, communauté sans salariat
Ils ne se fixent pas, vont chez les uns
et chez les autres, se rendent des services,
et par le non-agir tout en vacant paradoxalement
aux actions de la vie quotidienne vivent à l’état
naturel de sainteté : retour à l’état de sa Vraie Nature,
le sans faute de l’Homme originel.
Une fois au monde l’humain, et toutes formes de vie,
y compris un caillou, aspire à la Vraie Liberté
des enfants du Royaume des Cieux, des enfants du
Pays du Rien du Tout dans la Demeure du Rien du Tout
car Elle n’est pas fixe : Elle est Ici et Maintenant.

« Le Royaume des Cieux est en Nous » : Ici et Maintenant
veut dire : pèrégrines dans le Soi, demeures dans le Soi,
revêts l’habit du Christ.

Nous ne sommes que des Pèlerins, des Voyageurs sur cette planète.
« Je suis un pèlerin sur la Terre ». (Psaume 119 (118), 19).


Page dédiée à Mat, le Pèlerin et Ministre du Rien du Tout.
 
 
 
Le langage est l’équivalent du mode de vie du sédentaire : IL EMPRISONNE, COMME LE MENTAL, comme le langage écrit dans le rouleau d’un volume puis plus tard dans les pages d’un livre, puis plus tard sur l’écran de la machine de l’Internet informatique, ou par les objets derrière la vitrine des musées. Pire : le langage emprisonne dans l’opinion des préjugés et conventions du grégarisme chargeant chaque opinion de toute la pesanteur de ce que ce langage a conditionné à voir, à entendre, à posséder, et dans le désir irrépressible de l’annexer à ses propres catégories, étiquettes et classes.

Par ce mental et ce langage nous avons des difficultés extrêmes à nous dégager des conventions et opinions inculquées par le grégarisme-égrégore et ses « références culturelles », si puissamment programmées que ces conventions en altèrent nôtre vision.
La Grèce et l’Égypte anciennes FIGENT, FIXENT. Fixe = Temps. C’est la géométrie horizontale, le symétrique.
Chez les Pèlerins ou Nomades comme les Scythes tout est mouvement, espace et tourbillons, ANTI-GRAVITATION, ANTI-GÉOMÉTRIE, ANTI-SYMÉTRIE, refus de boucler la boucle : cycle imprévisible, verticalité en opposition à l’horizontalité grecque et égyptienne.

Contre le Pèlerin ou Nomade nous avons actuellement l’outil du capitalisme : le VERT ou ÉCOLOGIE, dont le réchauffisme est l’axe central. La maladie du capitalisme est telle qu’il se tourne depuis peu vers la Nature, qu’il a contribué à détruire (surtout par le nucléaire et l’industrie chimique commencée au 19è siècle), donc à se détruire lui-même. Il y a peu c’est l’engouement pour la « voiture intelligente » fonctionnant à l’électricité. Mais, ET LES BATTERIES hyper polluantes, vous en faites quoi ? Pourtant c’est le même cancer que le nucléaire ! C’est même pire, s’il y a peut-être 600 centrales nucléaires sur la planète, il va y avoir des dizaines de millions de batteries polluantes sur des dizaines de millions de voitures électriques !!! Nous sommes bien là dans la sédentarité contrairement à ce que pourrait laisser croire la mobilité et le « libéralisme » offert par la voiture (et l’avion etc.), pour ceux qui peuvent s’en payer ou en louer une ; nous sommes toujours dans la culture du narcissisme : vouloir SA voiture, SA maison, SA femme, SA piscine, SA ceci, SA cela ; comme : votre député, votre santé, votre médecin, votre président, votre boucher, votre chien, votre voyante, etc., dans cette mode des spécialistes de la mode du tout confort de cette civilisation qui croit posséder la Vérité et que tout est définitif ou « éternel ».

Le capitalisme libéralisme EST MORT, il ne peut plus s’en sortir. Décembre 2020 risque d’être terrible, y compris du point de vue parasite et cosmique (tout est lié, tous sur la même planète).
Il n’y aura pas comme il y aura de « jeux olympiques » liés nécessairement au capitalisme en France en 2024 ; il n’y aura et il n’y aura pas de suite ; le « Tokyo 2020 » risque d’en prend un coup dans la gueule. Macron ne terminera pas et terminera son mandat. Nous sommes déjà entré dans une période révolutionnaire, insurrectionnelle ; le « petit coq » du Rav Ron Chaya attend sa « fin des temps » pour s'emparer du Pour-Voir. Être humain en voie de disparition grâce à son ego de libéralisme.

PÈLERIN = RÉALISATION DU SOI-INSTANT, anti-béton anti-urbain anti-géométrie. Le Pèlerin ou Nomade se cherche, pour se perdre (symbole de la Putréfaction), puis qui se retrouve, très clairement exprimé dans le magnifique livre : Récit d’un Pèlerin à la recherche de la Prière, ouvrage résumant la spiritualité contemporaine englobant aussi bien le Soi du Maharshi, que la Voie du Bambou du chan/zen et de la Taoïcité, et bien-sûr la catholicité.

Le mental doit se perdre car il détruit tout. Seulement en se perdant il peut se retrouver, conformément à la devise alchimique et du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante : Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ, « Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi » ; et le Mantra alchimique : « Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore ». IL FAUT SE PERDRE, DANS LA STEPPE, COMME LE SCYTHE, COMME LE PÈLERIN QUI SONT DES GENS AUTHENTIQUEMENT LIBRES (ne pas confondre le mouvement Hippie des années 1960-70 et le New Age encore lié au capitalisme dont vont sortir les Beatles et autres « albumistes » toujours bon tiroir-caisse de l’entertainment juif.
Le mouvement des Gilets Jaunes fut une tentative de perdition fortement en baisse au moment où j’écris, ce qui correspond à la phase alchimique de Putréfaction.
Donc le mouvement des Gilets Jaunes ce n’est pas de l’évolutionnisme avec au bout la démission de Macron façon singerie de 1789. Il y a un conflit permanent entre intérieur et extérieur ou Moi-Collectif/Moi-Individuel, le Moi-Individuel ne va pouvoir re-naître que parce qu’il se sera perdu, à la façon du RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE comme l’indique le manuel chan du Secret de la Fleur d’Or, car le vrai ne peut pas être vu, il cesse d’être vrai dès qu’il est vu, possédé ou identifié.

Donc ce qui est intéressant ce n’est pas ce qu’il se passe en ce moment, mais la façon dont le chaos va s’agencer, se calmer APRÈS décembre 2020, dans une approche vraiment libératoire dans l’histoire de l’humanité (1789 ne fut qu’un piétinement avec allé-retour constant, du surplace, du stérile mais dangereux) ; une Vraie Révolution avec, enfin, la suppression de l’État et de ses bandes prédatrices organisées.

Se souvenir du calendrier de route du pouvoir et de la servilité, avec ses serviteurs politiques, qui de l’extrêmes gauche capitaliste à l’ultra droite capitaliste vont vouloir urbaniser, bétonner les PÈLERINS (Nous, les Gilets Jaunes, les Artisans, Paysans, Terroristes), soit ceux qui ne sont pas de leur paroisse, AFIN DE LES ENFERMER DANS UN NOUVEL HABILLAGE DE LEUR SERVILITÉ. Et les Pèlerins dans leur calendrier propre, dans leur « Temps philosophique », par delà de la clownerie « grand débat », va commencer à remonter, décembre 2020 est à J moins 18. Certains ronds-points se re-mobilise, débarrassés du « débat » et de l’européisme…

Rien de nouveau sous le Soleil, il n’y a de nouveau que ce qui a été oublié, comme les humains vivants pendant des millions d’années SANS ÉTAT, SANS ÉCONOMIE.

Donc vivre l’ESSENCE ou « Visage originel ». Vivre au Pays du Rien du Tout et « Retourner la Lumière » (pointer, Point Focal) pour examiner l’ego et le libérer des influences extérieures (les opinions et conditionnements du moment).
« Retourner la Lumière » : absence de dualité, la pensée pure ou qui n’a jamais existé apparaît ; c’est ce que certains appellent « Énergie libre » ; l’impression d’un non-être dans l’Être. Mais une fois le labeur achevé, quand on a un corps au-delà du corps, on a l’impression d’un Être dans le non-être.
« Retourner la Lumière ne signifie pas retourner la Lumière d’un seul coup : c’est retourner l’énergie même de la Création [puisque l’Univers est dans le mental et pas ailleurs]. Il ne s’agit pas d’arrêter provisoirement les errances de l’imagination désordonnée [le principe du vagabondage mental], mais d’évacuer définitivement les pulsions de l’habitude [le conditionnement ou programmation par le conventionnel, par le grégarisme-égrégore] », dit le Secret de la Fleur d’Or.

Moi-Collectif/Moi-Individuel.
« La Lumière n’est ni en soi ni en dehors de soi. Les montagnes, les rivières, le soleil, la lune et toute la Terre participent aussi de cette Lumière qui ne se trouve pas seulement en soi. Toutes les opérations de l’intelligence, la connaissance et la sagesse, participent également de cette Lumière qui ne se trouve donc pas en dehors de soi. De même que la Lumière du ciel et de la terre emplit l’univers, la Lumière d’un seul Être s’étend naturellement aux cieux et embrasse la Terre. Voilà pourquoi si l’on retourne la Lumière, le monde entier se retourne également », dit si clairement le Secret de la Fleur d’Or. Centrum Centri, se concentrer là-dessus « pour passer la Porte [Stargate] »…

Le Pèlerin dans la Fleur d’Or : « Ayant cherché mon mental, j’ai compris qu’il était insaisissable. Et bien je te l’ai pacifié ! ». Ramana Maharshi, entretien 618 : « L’intellect est l’instrument qui permet de connaître des choses inconnues. Mais vous êtes déjà connu, puisque vous êtes le Soi, qui est Lui-même Connaissance ; VOUS NE POUVEZ PAS DEVENIR L’OBJET DE LA CONNAISSANCE. L’INTELLECT VOUS PERMET DE VOIR LES CHOSES À L’EXTÉRIEUR, ET NON PAS CE QUI EST SA PROPRE SOURCE [C’est moi qui souligne] ». L’intellect ne sert qu’à s’analyser soi-même. « Il doit finalement se résorber dans l’ego, et la source de l’ego doit être recherchée. Ce faisant, l’ego disparaît. Demeurez en tant que cette source et l’ego ne se manifestera plus ».

Le Pèlerin n’est pas sédentaire : CONCENTRATION ET PÉNÉTRATION : « Désormais, quand les pensées surgissent, ne restez pas immobile [sédentaire] comme vous le faisiez auparavant mais explorez l’idée suivante : où est cette pensée ? D’où vient-elle ? Où disparaît-elle ? Prolongez ce questionnement, répétez-le inlassablement jusqu’à ce que vous compreniez qu’on ne peut saisir la pensée et, alors, vous verrez d’où elle vient. Vous n’aurez plus besoin de chercher son point de départ. « Ayant cherché mon mental. j’ai compris qu’il était insaisissable. Eh bien, je te l’ai pacifié ! », dit le Secret de la Fleur d’Or, et pareillement le Récit d’un Pèlerin à la recherche de la Prière.

Toujours prier sans jamais se lasser = Retournement de la Lumière ou Réalisation du Soi. Le Christ Jésus a dit : « Frappez et on vous ouvrira », conforme à cet article et titre ; mais ce ne sont pas les paroles, ce genre de langage qui frappe, MAIS LES ACTES, PARADOXALEMENT EN FORME DE NON-AGIR.

« Quand j’arrivais dans un village, je demandais un sac de pain sec, une poignée de sel et je remplissais d’eau ma gourde - et de nouveau je parcourais une centaine de verstes », raconte le Pèlerin à la recherche de la Prière.
La dimension cachée de l’Être humain, le Pays du Rien du Tout ou Royaume des cieux en vous : là où l’on pèrégrine avec le Soi, avec le Christ. Vivre Ici et Maintenant est le Pays du Rien du Tout, la Vraie Demeure.
« Vous avez un grand Arbre et vous vous souciez de son inutilité. Pourquoi ne le plantez-vous pas dans le Pays du néant et de l’infini ? Tout le monde pourra se promener à loisir sous son ombrage et s’y coucher à son aise [description de l’énergie libre]. Il ne subira ni les coups de la hache, ni les attaques des autres êtres [insectes, champignons, etc.]. Ainsi, comment son inutilité [sa gratuité] peut-elle vous inspirer du soucie ? » (Tchouang-tseu, chapitre : Liberté naturelle, trad. Liou Kia-hway).


[En haut de page : Mat, le Fou dans le Tarot ; le Zéro (Mat n’a pas de numéro et c’est ça qui va inquiéter tout ce monde qui calcul, qui digitalise). Mat est HORS CONVENTION, C’EST LE DÉVERGONDÉ, LE BANDIT, LE TERRORISTE, LE NON-IDENTIFIABLE, même le chien des humains des villes le poursuit pour le mordre comme pour le rattraper et le ramener dans le troupeau des humains ; même le crocodile qui peut symboliser l’enfer le menace. Les « gens de bien » derrière le confort du conventionnel civilisationnel de la Cité le prennent pour un fou : il n’est assurément pas humain, ni un animal. Mat est bien le Maât du DIRECT de Maât la Déesse égyptienne femme de ménage du Cosmos ; il avance. Zéro indien : la culture ou le Silence révélant la Connaissance infinie. Mat Zéro indien parce qu’il n’est pas le néant. Dans le Secret de la Fleur d’Or, Mat est « un mental vide qui ne pense pas à sa vacuité, correspondant à ce qu’on appelle la Véritable Vacuité »]
 
 

Dernière mise à jour : 10-06-2019 03:46

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >