Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Invention de l’asservissement
Invention de l’asservissement Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-06-2019 00:19

Pages vues : 126    

Favoris : 14

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
gutenberg_loi_administrerasservissemnt.jpg
 
 
Invention de l’asservissement,
par le mental ou ego, surtout des Hébreux-Juifs,
par leur argent, par la contrainte à leur loi,
donc soumission à l’État et au politisme.
La politique réelle consistant à se défendre
de la politique et de toutes chefferies !

L’asservissement commence avec la pensée ‘je’, l’ego.
ASSERVISSEMENT À LA LIBERTÉ.
L’asservissement commence donc PAR LA DUALITÉ,
PAR L’ÉCHANGE, surtout à travers le langage parlé, puis écrit…
ÉCHANGE (troc) = ASSERVISSEMENT, LIMITATION,
puis MARCHÉ (Wall Street, etc.) ; il va se développer
LE DÉVOUEMENT, SOIT LA FORME SUPÉRIEURE DE L’EGOÏSME,
DÉVOUEMENT DES TALMUDISTES
AUTO-PROCLAMÉ « PEUPLE ÉLU » (1).
Dans l’ÂGE D’OR il n’y a pas d’échange : TOUT EST SPONTANÉ,
NON SÉPARÉ, PAS BESOIN DE DÉVOUEMENT, aucune contrainte
par l’autre, par un système, par l’extérieur.
Mais « un jour » cet « extérieur » se manifeste et décide
DE DIVISER par imposition d’une « loi » au Spontané :
LE TEMPS DE L’HISTORICISME, LE TEMPS DE LA RAISON OU
« LIBERTÉ D’EXPRESSION », LE TEMPS DU LANGAGE,
LE TEMPS DU BRUIT.
Les limites sont inventées, le temps ne coule que dans un
seul sens, celui de l’évolutionnisme.
 
 
 
ASSERVISSEMENT = FAIRE LE JEU DE L’AUTRE.
« Ne vous occupez pas de la libération. Y a-t-il asservissement ? Comprenez cela. Connaissez-vous d’abord et avant tout autre choses » (R. Maharshi, entr. 578).
Depuis l’invention de l’État le Pour-Voir ou pouvoir est engendré : il sera CONTRE les individus, donc CONTRE le Soi ou CONTRE la réalisation individuel du « Connaissez-vous d’abord » (qui n’est pas le « développement personnel » de la société de consommation qui ne concerne que le corps ou mental et ses cinq sens, donc l'utilitarisme).

ASSERVISSEMENT = FAIRE LE JEU DE L’EXTÉRIEUR AVEC DES TALMUDISTES QUI SE VEULENT « RÉPARATEURS » (Tiqoun) OU « PEUPLE ÉLU » : LES ILLUSIONNISTES ÉLUS.

En Réalité : OÙ EST « TOUT LE MONDE ? » Si ce n’est dans le mental ?
Le « Tout le monde » va surtout se fabriquer dans la concentration urbaine laquelle va ENGENDRER LE SPECTRE-SPECTACLE (voir la courte vidéo en fin d’article) AVEC EXALTATION OU AMPLIFICATION DU CORPS OU MENTAL À COUPS DE DROGUES OU DE « RAISON » OU PIRE : DE CROYANCE-CRÉDIT-CRÉDO, CES DROGUES TRÈS DURES QUI ÉLOIGNENT DE L’INSTANT.
« Il n’y a pas non plus de libération. Elle pourrait exister seulement s’il y avait asservissement. Mais en réalité, il n’y a pas d’asservissement et, par conséquent, pas de libération non plus », dit Ramana Maharshi à l’entretien 264, du 20 octobre 1936.

Nous n’en sommes plus au temps des croyants et du « développement personnel », ça c’était le « vieux monde ». NOUS SOMMES AU TEMPS DES SACHANTS : « Je suis ce JE SUIS ». Car la croyance implique la raison, le vagabondage du mental, elle n’est pas la Connaissance.

SUR LA RÉINCARNATION.


Entretien 136 du 15 janvier 1936 : « Le Soi réel est continu et inaltérable. L’ego qui se réincarne appartient à un plan inférieur, celui de la pensée. IL EST TRANSCENDÉ PAR LA RÉALISATION DU SOI [le Ici et Maintenant, c’est moi qui souligne]. LES RÉINCARNATIONS SONT DUES À UN « REJET SAUVAGE ». C’est pourquoi les bouddhistes en nient l’existence. L’état présent est dû au mélange de chit [conscience] avec jada [non-conscience] ».

Entretien 164, du 24 février 1936 : « La réincarnation n’existe que si vous êtes incarné. Mais là vous n’êtes même pas né ». Concernant un autre question : « L’ego est la racine de toute maladie. Abandonnez-le et il n’y aura plus de maladie [mal-a-D.I.T., déité] ».

RÉINCARNATION = SUPPLICE RENOUVELÉ DES COUCHES-CULOTTES, DE L’ÉCOLE, PUIS DU SALARIAT, PUIS DES RHUMATISMES (faire/fer), DONC CONTRAIRE À LA VRAIE PAIX OU LIBÉRATION.


Ramana Maharshi à l’entretien 247 du 8 septembre 1936 : Il était resté auprès de sa mère agonisante pendant 12 heures consécutives (de 8 heures à 20 heures), jusqu’à sa fin. Pendant tout ce temps il lui soutenait sa tête d’une main et de l’autre il la tenait sur la poitrine de sa mère. « Le Maharshi expliqua plus tard qu’une lutte s’était engagée entre sa mère et lui-même, jusqu’au moment où l’esprit de sa mère était parvenu à rejoindre le Cœur [Instant ou Centrum Centri absolu] ».
Par le décès l’âme passe par toute une série d’expériences subtiles. « Le contact de la main du Maharshi avait engendré un courant qui avait ramené l’âme errante dans le Cœur ».
Le Maharshi explique plus tard que les tendances innées de sa mère luttèrent contre la force spirituelle engendrée par le contact de Sa main. Cette lutte dura jusqu’au moment où les tendances innées (samskâra) furent totalement détruites. « L’esprit de la mourante put alors rejoindre le Cœur et y trouver la Paix éternelle, ce qui revient au même que la Libération ».
L’entrée de l’esprit dans le Cœur se reconnaît à une sensation particulière, perceptible à un Mahâtma [Adepte, Sage] et comparable au tintement d’une cloche. Quand le Maharshi se tint aux côtés de Palaniswâmi (2) sur son lit de mort, il retira sa main à ce signal. Les Yeux de Palaniswâmi s’ouvrirent aussitôt, ce qui indiquait que l’esprit s’était échappé à travers eux, impliquant une renaissance sur un plan plus élevé mais non la Libération. Fort de cette expérience avec Palaniswâmi, le Maharshi garda ses mains sur le corps de sa mère encore quelques minutes après avoir senti le signal indiquant le PASSAGE de l’âme dans le Cœur. Il put ainsi assurer sa Libération. Ce qui fut confirmé par l’impression de calme et de paix parfaite qui se dégageait de son visage », explique la note du compilateur des entretiens du Maharshi.

ESCLAVAGE, SOUMISSION, SERVITUDE : « Le sage véritablement libéré est celui qui, par tempérament, n’est plus le jouet du plaisir des sens et n’est plus mû par le désir de célébrité, ou tout autre motif » (Yoga Vasistha, L’histoire de Suka).

« Laisse cette Conscience [le Soi] briller à sa guise : elle n’est ni réelle ni irréelle, ni quelque chose ni rien. Elle est Cela même qui loge dans le Cœur en tant que notion d’un objet conçu pour être au-dehors. Qu’est-ce qui est dedans ou dehors ? Considère que c’est OM [le Soi] et repose en Paix » (Yoga Vasistha ; Vasistha au Prince Rama, dans L’histoire du chasseur et du sage).

La Voie sans État, sans limite, sans asservissement : LE DAO ou conduite (traduit « Tao » ou « Taoïsme » par des traducteurs incompétents). VOIE = CONDUITE ou RÉALISÉ, ceux qui vivent le Soi, permettant, éventuellement, le « bon » fonctionnement d’une supposée communauté. Le mot DAO n’est pas fixe ou « loi » au sens des Têtes raides (Talmudistes), mais peut devenir selon le point de vue : « lois de la Nature ».

 
La Réalisation.
Le mental rentre chez lui,
Le corps retourne à son origine,
Comment le moi désirerait-il perdurer ?
(L’empereur Jaune, Huangdi, un des fondateurs mythiques de la civilisation chinoise, qui aurait régné de -2697 à -2599, période du début de la culture de Yangshao ; mentionné par Lie Tseu dans le Traité du Vide parfait)

C’est-à-dire que les êtres ne s’opposent plus au vieillard [sauf de nos jours de non-civilisation où certains jeunes paumés par l’ego décuplé n’en ont rien à foutre des Anciens], vieillards chez qui désirs et soucis s’atténuent, le corps a besoin de repos. Bien qu’elle soit loin d’être la plénitude de l’enfance, la vieillesse est préférable à la maturité. La mort apporte le repos, le retour à la perfection. (Pour référence à Lie Tseu, Traité du Vide parfait, paragraphe 7, du chapitre Présages célestes).

Vouloir la « liberté », c’est comme la « ligne droite », ça n’existe pas dans la Nature. L’univers étant dans le mental, comment voulez-vous qu’il y ait une « ligne droite » dans votre mental ; elle est bien une invention du mental, tout comme imaginer que « la lumière se propage en ligne droite » !!! Inventer une ligne droite est comme inventer un « espace », un spatio-temporel… donc une « lumière qui va en épouser la forme »
Inventer la ligne droite = UTILITARISME HUMAIN, qui va jusqu’à fourbir le GPS…. Cette nouvelle boussole du capitalisme du monde du consommateur…

Rendez-vous compte : sans ego, c’est la fin du commerce ! C’est la fin de l’économie mondiale de la drogue. C’EST LA FIN DE L’ARTIFICE ET DE SON FEU, DE SON JEU.



Notes.
1. Antienne talmudique des réparateurs ou peuple-prêtres : « Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent », cité pages 340, 359 et 365 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent.

2. Palaniswâmi : disciple qui rejoignit le Maharshi en 1897 et resta auprès de lui le reste de sa vie (pendant 17 ans).


MONDE DES SAUVAGES, DES ANIMAUX, ET MÊME PIRE : QUI « PARLENT ». NON-ÉVOLUTION HUMAINE DANS LE SENS LIBERTÉ DEPUIS LES 10.000 ANS ; PAR CONTRE SES TECHNOLOGIES LIÉES AU BUSINESS ONT ÉVOLUÉES EN…… MOINS DE CENT ANS produisant ce monde acier-béton-goudron-verre et électricité pétrole-nucléaire.

La « ci-vil-isation » ou le spectre-urbanisation. (J’ai bien connu ce quartier dans les années 1950 et jusqu’en 1980. On pouvait s’y promener tranquillement ; la « pollution » n’était aucunement visible ; c’était le temps du PARIS-VILLAGE OÙ HABITAIENT ENCORE LES « PETITES GENS », DONT MES PARENTS ET MA POMME. Habitant pendant 4 ans rue de Suez, j’allais acheter fruits et légumes rue Dejean et l’empruntait pour prendre le métro à Château-Rouge juste au bout de la rue en tournant ; ce n’était pas encore l’Afrique et le mahométisme mercantile…)

Comme déjà souvent écrit sur le site : NOUS VIVONS UN TEMPS DE GUERRE, QUI NE PEUT QU’ALLER EN S’AMPLIFIANT.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 20-06-2019 00:50

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >