Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow SINGULARITÉ
SINGULARITÉ Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-08-2019 22:38

Pages vues : 184    

Favoris : 18

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Silence, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Ulysse, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
porte_khunrath.jpg
 
 
SINGULARITÉ
Rien dans le Tout et tout dans le Rien
PARADOXE,
FICTION = EGO ESSENTIELLEMENT, EGO BOUFFE.
Le Premier bouffeur ou Premier suceur
est le SAUVEUR DU MONDE :
Mais, qui lui a demandé de « sauver le monde » ?
Si celui que certains nomment « Jésus » ou « Christ »
est opinioné comme « sauveur »,
ALORS C’EST UN FAKE NEW (comme on dit de nos
jours d’idées reçues de big data en tout connecté).

« Ceci étant la vérité [aucun monde à voir et
à avoir], l’homme n’en continue pas moins de
discuter en se basant sur la réalité du monde.
QUI LUI A DEMANDÉ DE PLAIDER LA
CAUSE DU MONDE ? » (R. Maharshi, entr. 442)
Plus de 2000 ans de « sauveurs du monde »,
d’étatisme, ou d’antienne Talmudiste (1), ça
commence à bien faire et c’est usé jusqu’à la corde
qui commence à étrangler toutes formes de vie !
 
 
Les « sauveurs du monde » et autres philanthropistes nécessairement milliardaires pour posséder et ensuite « donner » sont tous des killers, comme Louis Pasteur, Nobel et les vaccineurs et antiseptiques et les septiques de ce monde.
 
En effet, quand je demeure dans le Soi, en étant moi-même le Soi, il n’y a plus de monde à voir et donc à sauver. « Quelle est alors la Réalité ? Seul celui qui voit est Réel, et certainement pas le monde [en conséquence celui ou ceux qui se présenteront, ou auront l’intention de « sauver » ou d’aider le monde en proposant leurs « services » comme les Talmudiste seront des escrocs, des voleurs d’âmes] » (en référence à l’entretien 442 de Ramana Maharshi, du 8 janvier 1938.

SAUVEURS DU MONDE OU « PEUPLE PRÊTRES » COMME LES TALMUDISTES = CONTRE-VIE, PETITESSE DE VIE MAL COMMENÇANTE ET DESTRUCTRICE DE TOUT.

Dès que l’on commence dans la CONCEPTION, ÇA VA TOURNER À LA CATASTROPHE.
C’est pourquoi il existe une « Immaculée Conception ».
La Seule réalité ne peut qu’être Immaculée Conception, le Non-Faire/Fer : L’INCONCEVABLE, LE NON-CONCEPT ; LE « SOI TRANQUILLE » (méditation), LE SANS IDENTIFICATION, LE SANS CHOIX (les 3 Stargates ou 3 ZÉRO INDIEN [pas de s à Zéro]).

En effet, le Rien dans le Tout et tout dans le Rien (Ouroboros qui se ferme la gueule), n’a pas d’apparence mais correspond au Tout (in-fini des possibilités de noms-les-formes- ; ici le Tout ou Vacuité du Seul Réel.


LES RAYONS-AXES-ESSIEU (Arbre de Vie).


Les chars antiques ont essentiellement deux roues, avec une roue ça se casse la gueule… L’essieu va supporter la totalité du poids du véhicule ; il est fixe et les roues tournent sur les fusées (chacune des extrémités de l'essieu d'une voiture qui entrent dans les moyeux des roues). L’ensemble forme une TRIADE.
ROTA : ROUE, avec formes gauloises ret-, roto- et ritu- soit les trois degrés marquant l’éloignement sonore des radicaux, c’est-à-dire reth-, roth-, rth-. Courir, aller. (réf. dic. Français-Gaulois, de J.-P. Savignac).
Char à deux roues : carruca en gaulois, dérivé de carrus (chariot), voir le vieux provençal carruga (charrette), puis le français charrue, qui possède deux roues.
Proche du mot essieu nous avons ESSEDON : déduit du latin essedum, emprunté au celtique par César pour désigner les chars de guerre bretons par ceux qu’il nomme essédaires, dont il expose la tactique de combat…
Chariot : carros en gaulois, du latin carrus, forme empruntée au gaulois, mais qui désigne un char à quatre roues, différent du char de guerre. Voir la racine kers (courir) qui se retrouve dans le grec epi-kouros (secourable, ou qui accourt auprès de) et dans le latin currus (char de guerre).

LES RAYONS-AXES-ESSIEU à rapprocher de COUR-VASE-VALLÉE et CHAUDRON : pario- en gaulois, reconstitué du provençal par, pairol, du lyonnais per, du catalan perol, de l’italien paiolo (chaudron) issus de formes gallo-romaines parium et pariolum, d’un gaulois pario-, comparable au nom propre Parisii (nom actuel de la ville de Paris), au gallois pair, au vieux cornique per, etc. remonte à la racine k’arios ; voir le sanskrit caruh, le vieil islandais hverr, l’anglo-saxon hwer (chaudron), le hittite kuraya (large vase).
Par le mot Chaudron ce terme a une valeur symbolique capitale, comme l’attestent les noms de peuple cité et, objet archéologique majeur, le Chaudron trouvé à Gundestrup (Danemark), qui porte d’exceptionnelles représentations mythologiques du monde celtique.

CHAUDRON = IMMORTALITÉ (comme l’exprime des légendes helléniques, et comme l’exprime les initiations ; Chaudron, lieu de régénérescence, voir de la résurrection, bref, de profondes transmutations dans le Vase). De plus, il y a des Chaudrons à trois pieds (tripode comme le Trigramme Kouen, la Terre ou principe passif, réceptacle) et à quatre pieds.

Ceux qui tentent de saisir, de posséder, font la partie de ces « sauveurs du monde », de ces RELIGIONS DU SALUT (religion abrahamistes).

Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ (Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante. « Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi » : Sentier. « Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore » dit l’adage alchimique en cette même définition de l’Éveil.
Dès qu’il y a saisie, succion par l’ego, L’ÉVEIL DISPARAÎT :
Le Tao qu’on tente de saisir n’est pas le Tao lui-même ;
le nom qu’on veut lui donner n’est pas son nom adéquat.

Sans nom, il représente l’origine de l’Univers ;
avec un nom, il constitue la Mère de tous les êtres.

Par le non-être [Sans Pourquoi], saisissons son secret [paradoxe] ;
par l’être, abordons son accès [succion par orifice : kiao = k’iao : orifice].

Non-être et Être sortant d’un fond unique
ne se différencient que par leurs noms.
Ce fond unique s’appelle OBSCURITÉ.

Obscurcir cette obscurité,
voilà la porte de toute merveille.

(Verset premier du Tao-tö king qui résume l’ensemble du Tao-tö king. Trad. Liou Kia-hway)

Le principe de la FRACTAL est qu’elle est UN MOTEUR INSAISISSABLE :
Le Tao lui-même n’agit pas,
et pourtant tout se fait par Lui.

Si princes et seigneurs pouvaient y adhérer [valable aussi de nos jours],
tous le êtres du monde se transformeraient d’eux-mêmes.

Si quelque désir surgissait parmi les êtres
au cours de la transformation du monde,
je les maintiendrais dans la limite du fond sans nom.

Le fond sans nom
est ce qui n’a pas de désir
[je l’appelle Zéro indien].

C’est par le sans-désir et la quiétude
que l’univers se règle de lui-même [identique à Mazu (2)].
(Tao-tö king, Verset 37)

RAYONS-AXE ne sauve pas mais RAYONNE en libérant tous les horizons, se dévouer aux autres DANS LA GRATUITÉ = SANS JAMAIS ŒUVRER À PARTIR DE L’EGO. Définition du Rayonnement (d’un saint authentique par exemple, et non « reconnu » par une institution nécessairement dogmatique ou conceptuelle).

Le Gate gate pâragate… NE PEUT PAS SE RÉALISER « POUR SOI », il RAYONNE naturellement vers ou plutôt DANS L’EAU PRIMORDIALE, COMME UNE TEINTURE.
TEINTURE :
TRANSMUTATION / MUTATION.
1) A disparaît (mort de A) et est remplacé par B (naissance de B) mais dans la continuité de A.
2) Enlever ou ajouter un atome ou plusieurs à un corps (« jonglerie » d’atomes en Alchimie).
TEINTURE MÈRE : dissolution d’un corps dans un liquide pour en faciliter l’absorption par l’organisme qu’il “teint” de son pouvoir (Putréf-Action). Teinture Mère identique à l’Éveil.

Certain que la gate gate ou porte est DIFFICILE NON SEULEMENT À TROUVER MAIS À OUVRIR, car à son ouverture les réponses des Êtres éveillés ne seront pas les mêmes.
Gate gate = trouver l’introuvable : comportant la Passion-Patience le non-confort, alors que le confort est le tout tout de suite en tout connecté.
PATIENCE OU COUR.

RAYONNEMENT = TRINITÉ : Éveil, Rayon, Sel (ou Eau Primordiale : résultante ou origine de l’harmonie du Tout. On parle aussi de « Sel de la sagesse ». Sel ou Sceller = Incorruptibilité modèle « alliance avec Dieu » ou « scellé ou sel de l’alliance »). Dans le Rayonnement il n’y a plus la tendance à la croyance, et aux extrêmes de l’être et du néant…

Réalisation du Soi-Instant.

ON NE PEUT QU’ÊTRE SEUL QUAND ON EST VRAIMENT SOI-MÊME.
Ainsi le « Vivre ensemble » et sa mode du tout connecté et des réseaux sociaux ou électromagnétique informatique EMPÊCHENT D’ÊTRE SOI-MÊME.
TOUT CE QUI EST SOCIAL AVILIT.
IL FAUT CHOISIR ENTRE SINGULARITÉ, OU VULGARITÉ.
CHOISIR ENTRE LE « JE SUIS CE JE SUIS », OU LA MODE IDOLÂTRE DU VULGAIRE (L’EGO ET LE SOCIAL).

ON NE PEUT QU’ÊTRE SEUL QUAND ON EST VRAIMENT SOI-MÊME :
Celui qui sait ne parle pas,
celui qui parle ne sait pas [hautement valable pour tous les politistes oligarchiques de la planète].

Bloque ton ouverture
ferme ta porte,
émousse ton tranchant,
dénoue tout écheveau,
fusionne toutes les lumières,
unifie toutes les poussières,
c’est là l’identité suprême [à ne pas confondre avec n’importe quel démocrato-socialisme ou Union européenne singeant la catholicité].

Tu ne peux approcher du Tao
non plus que t’en éloigner ;
lui porter bénéfice
non plus que préjudice ;
lui conférer honneur
non plus que déshonneur.
C’est pourquoi il est en si haute estime dans le monde.
(Tao-tö king, Verset 56 : 5+6=11 Nombre du Tao)

3 Stargates ou 3 ZÉRO INDIEN.
La gate visible sur la gravure dans l’ouvrage d’Henri Khunrath : L’Amphithéâtre de l’éternelle Sagesse ; cette Gate cachée dans une forteresse aux triples enceintes et défendue par un labyrinthe circulaire à vingt et une portes. En résumé de cette gravure : ni le Faire/Fer, ni le Big Data à la Google-Transhumanistes et la raison ne sont capables d’aider l’être humain à pénétrer dans le gouffre sans fond de la Saint Chimère et de l’Eau primordiale. La Voie MÂÂT ou directe est celle du non-confort, la PATIENCE contraire du speed actuel ; Patience ou SOUFRE (sens calvaire-passion et alchimique).

Dans la gravure seul un minuscule escalier à 16 marches en haut duquel se trouve un cœur feuillu, épineux en plus et fleuri, seulement semble, se trouver une UNIQUE ouverture.
Les ignorants se permettent de blasphémer sur des symboles comme le Christ-Jésus qui fut injurié et traité de « sauveur » ou de « bouffon de carnaval », ce qui est kif-kif. Ces ignorants n’ont-ils pas joué aux dès les vêtements du « Fils de L’homme » ou Réalisé vivant, et cet exemple de la subversion et inversion totale des valeurs déjà inventées ne nous prouve-t-il pas que ce monde-ci a été souvainement jugé ?

Les ignorants par principe veulent tout posséder :
Lorsqu’un mental supérieur entend le Tao
il pratique avec zèle [Torche devant pour le Grand Renoncement].
Lorsqu’un mental moyen entend le Tao,
tantôt il le conserve, tantôt il le perd [Torche de côté pour le Moyen Renoncement et Torche derrière ou dans le dos pour le Petit Renoncement].
Lorsqu’un mental inférieur entend le Tao,
il en rit au éclat [et invente la Laïcité, il blasphème en se croyant « libre » ou dans son système égoïste et mercantile, possessif, appelé « liberté d’expression »] ;
s’il n’en riait pas
le Tao ne serait plus le Tao.


Car l’adage dit :
Le chemin de la lumière paraît obscur,
Le chemin du progrès paraît rétrograde,
Le chemin uni paraît raboteux.
la vertu suprême paraît vide,
la candeur suprême paraît souillée ;
la vertu surabondante paraît insuffisante,
la vertu solide paraît négligente,
la vertu de fond paraît fluctuante.

Le grand carré n’a pas d’angles (3).
Le grand vase est lent à parfaire.
La grand musique n’a guère de sons.
La grand image n’a pas de forme.
Le tao caché n’a pas de nom.
Et pourtant c’est lui seul
qui soutient et parachève tous les êtres.
(Tao-tö king, Verset 41).

Notes.
1. Antienne du Talmud : « Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent », déjà définition du RÉSEAU ou tout connecté aux pages 340, 359 et 365 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent.

2. « Toutes choses sont parfaites en soi, rien ne manque. Utilise-les spontanément, à quoi bon chercher vers l’extérieur [et dans l’intérieur où ne réside pas non plus de loi qui peut être obtenu comme on possède une voiture pour aller à x endroit].

3. Le saint ou Réalisé rayonne de telle sorte qu’il ne puisse blesser l’amour-propre de personne (contrairement au grégarisme oligarchique productiviste de nos jours, le Réalisé vivant n’est pas un fabricant d’âmes, comme tentent de le faire les cancéreux du pouvoir dans leur régime capitalo-république).
 
 

Dernière mise à jour : 18-08-2019 23:22

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >