Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow VÉRITÉ : ce que tout le monde cherche
VÉRITÉ : ce que tout le monde cherche Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-08-2019 21:37

Pages vues : 193    

Favoris : 18

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Silence, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Ulysse, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
soleil_joo_niaugnicont.png
 
 
VÉRITÉ : ce que tout le monde cherche
depuis déjà des millénaires.
Inventer la vérité est inventer son contraire et
inventer le POUR-VOIR (pouvoir et son contraire :
celui qui s’efforce en conscience de démontrer
ses pouvoirs ne peut que recevoir son contraire :
voyez les « forces de l’ordre » qui reçoivent).
 
 
Vér-I-T-é = non-sentier : I-Tinéraire (tin, tingere ou teinture, le VASE, le CHAUDRON OU BAQUET) = COMBAT POUR L’ÉTAT PRIMORDIAL OU EAU PRIMORDIALE ET POUR LE ZÉRO INDIEN et sa Conscience infinie, le D’I-rect, le Maât.


LE PLUS GRAND TERRORISTE EN CE MONDE :
LE MENTAL DE L’HUMAIN ET SA « RAISON » OU SES PENSÉES.
DIEU OU LE CRÉATEUR, LE DÉMIURGE, LE YAHVÉ EST LE TERRORISTE.
 
 
Le mental des auditeurs ou paroissiens du dogme et leur
grégarisme qui bouffe tout par leur tyrannie de l’opinion.


Vérité : NOUS SOMMES TOUS SOUS CONTRÔLE MENTAL, CONTRÔLÉS PAR NÔTRE PROPRE MENTAL, PAR NÔTRE PROPRE MK-ULTRA. CONTRÔLÉ PAR LE PRINCIPE DU CERVEAU HUMAIN : LE VAGABONDAGE.
« Que les gens trouvent le mental, et ils comprendront », dit Ramana Maharshi à l’entretien 326 du 13 janvier 1937. (Dès qu’un humain s’assoie pour méditer aussitôt des douzaines de pensées l’attaquent). « Le mental n’est qu’un faisceau de pensées. Toutes les tentatives pour forcer ce barrage de pensées s’avèrent infructueuses. En revanche, si l’on parvient, par tous moyens, à demeurer dans le Soi, c’est bien ».

Le PAPILLON (voir en fin d’article) symbolise le vagabondage mental ; de même que la Vache ; les pâturages du voisin sont les pensées ; l’étable est notre propre être primordiale, libre de toute pensée, explique le Maharshi.
« L’homme profondément endormi déteste être réveillé et être rappelé à ses devoirs. La félicité du sommeil profond est trop captivante pour être sacrifiée à l’activité, née des pensées. L’état libre de pensées est nôtre état originel. Il est toute Félicité. N’est-il pas déplorable de quitter semblable état pour un état malheureux, fourmillant de pensées ?
 
Si on désire rester dans un état libre de pensées, LE COMBAT EST INÉVITABLE. L’ÉTAT PRIMORDIAL EST LE RÉSULTAT D’UNE CONQUÊTE [c’est moi qui souligne]. On doit se frayer le chemin en se battant pour regagner son état originel et primordial. Si le combat est bien mené et le but atteint [paradoxe car pas de but à atteindre…], l’ennemi - autrement dit les pensées - sera vaincu. Toutes les pensées s’apaiseront dans le Soi et disparaîtront entièrement. LES PENSÉES SONT L’ENNEMI. ELLES CORRESPONDENT À LA CRÉATION DE L’UNIVERS. EN LEUR ABSENCE, IL N’Y A NI MONDE NI DIEU CRÉATEUR. IL N’Y A QUE L’ÊTRE UNIQUE ET C’EST LA FÉLICITÉ DU SOI », exprime si simplement le Maharshi toujours à l’entretien 326.
Entretien qui se termine ainsi : « La bonté n’est qu’une conception relative [de ce monde des « gens de bien » et de leur dualité]. Le bien implique toujours le mal [comme la liberté implique toujours son contraire l’asservissement, la soumission, l’obligation, etc.] Ils coexistent toujours. Ils sont comme la face et le revers d’une médaille ».



CE QUI NE S’EST JAMAIS ALLUMÉ N’EXIGE PAS QU’ON L’ÉTEIGNE.
Ainsi, le pouvoir du mental ne peut qu’être L’ÉTEIGNOIR DE LA CHANDELLE. IL EST L’ASSASSIN, LE SEUL TERRORISTE EN CE MONDE.

LIBÉRATION : éveille à connaître que toute chose est pareille à une fantasmagorie, une ”fiction” comme dirait Fernando Pessoa dans Le Banquier anarchiste : chose qui n’a pas d’essence ni en soi ni hors de soi.

CHANDELLE SIGNIFIE TRANQUILLE : corps et mental ne se manifestent dans aucun des trois mondes (veille, rêve, sommeil profond).



INSTANT, ZÉRO INDIEN (conscience du Soi], NON-DUALITÉ, NON-CAUSE.

Enseigner le Réel ne peut s’enseigner que selon le Réel (Un Tout ne peut se comprendre que par un Tout : pas besoin de « spacialiste » ou « spécialiste », ceux qui divisent en temporalité).
« Or, dans le Réel, il n’y a pas d’êtres animés, car le Réel est libre de souillure des êtres animés [ceux qui bouffent et qui chient].
Dans le Réel, il n’y a pas de soi [ego], car le Réel est libre de la souillure du soi [et de ses opinions].
Dans le Réel, il n’y a pas de vie éternelle, car le Réel n’est pas sujet à la naissance et à la mort [pas de création ou de début ni de fin].
Dans le Réel, il n’y a pas d’individu, car l’avant est séparé de l’après [spatio-temporel avec hiérarchie, winnerisme et impossibilité d’égalité].
Le Réel est à jamais paisible, puisque toutes les particularités s’y abolissent [et les guerres d’opinions aussi].
Le Réel est libre de caractéristiques, puisque rien ne le conditionne [pas de diversité donc pas de packaging, pas de choix qui divise].
Le Réel n’a pas de nom puisqu’il transcende le langage [pas de data ou de déluges d’informations].
Le Réel ne s’enseigne pas puisqu’il ne se prête pas à l’analyse [ni à la mesure et ne programme rien, ne projette rien].
Le Réel n’a pas de forme puisqu’il évoque l’espace.
Le Réel est libre des proliférations conceptuelles [les opinions, les constantes ou dogmes] puisqu’il est ultimement vide.
Le Réel n’a pas de « mien » puisqu’il est détaché de tous les objets du « moi » [la possession, la propriété ou copyright, le pouvoir d’achat].
Le Réel ignore les discriminations puisqu’il est libre des consciences [il ignore par conséquent la démocratie].
Le Réel ne peut être comparé à rien puisqu’il est absolu.
Le Réel n’a pas de cause puisqu’il est inconditionné [pas d’effet].
[…]
Le Réel obéit à l’Ainsité [le Soi-Instant] car il n’obéit à rien.

ET EN FIXATION CAVALANTE :
Le Réel ne va ni ne vient PUISQU’IL NE DEMEURE JAMAIS LE MÊME.

Le Réel est conforme à la Vacuité, obéit au sans-caractéristique et répond au sans-souhait.
Le Réel est libre du beau et du laid. Il n’augmente ni ne diminue [pas d’évolutionnisme et de winnerisme]. Il ne naît ni ne cesse. Il n’a pas de principe où se résorber. Il transcende les cinq sens et il n’a ni haut ni bas. Il est éternellement lui-même et immuable, indépendant de toutes les pratiques et de toutes les contemplations.
BREF, ON NE PEUT PAS ENSEIGNER LE DHARMA OU RÉEL.
(En référence au Soûtra de la Liberté inconcevable - Les enseignements de Vimalakirti).

Fixation cavalante : ni fixation dans le monde, ni fixation dans le nirvana. Comme l’exprime le Soûtra de la Liberté inconcevable : « Celui qui fait l’aumône de cette nourriture n’en retirera aucun mérite, ni petit ni grand [non-winnerisme] ; il n’y gagnera rien et n’y perdra rien non plus [vraie égalité ou FLÉAU] ».




Le Soi-Instant inversé, illusions amplifiées.
Dans le symbole du PAPILLON important chez les programmés Disney ou du washingtonisme, les papillons se hâtent vers la mort dans la flamme brillante d’un feu, comme on peut le lire dans la Bhagavad-Gîtâ, chapitre 11, 28-29, ainsi les humains courent à leur perte : « Comme ces eaux nombreuses qui déferlent, courant vers l’océan, ainsi tous les héros du monde des hommes entrent dans Tes multiples bouches de flamme ».
« Comme un essaim de moucherons d’une vitesse toujours croissante se hâtent à leur perte dans le feu brûlant, ainsi les hommes se précipitent dans Tes feux pour s’y brûler ».

Pour le Soi inversé du monde capitalo-républicain de l’Empire le papillon sortant de l’œuf contient la potentialité de l’être, ici en phase d’être AUGMENTÉ, la marionnette Disney s’élève au-dessus de son lit. Dans le freudisme le papillon est symbole de renaissance, donc selon le rêve des Google-Transhumanistes et leur « Homme augmenté » et leur « réalité augmentée ». Le papillon-Disney-washingtonisme singe la renaissance, la libération… CONSEIL : coupez le son inutile de cette vidéo qui lui-même agit comme une lavage de cervelle… Il y a un long temps déjà que tout est devenu FAUX !    

« On peut avoir l’impression de sortir de son corps. Mais le corps n’et pas plus que notre pensée. Il ne peut y avoir de corps en l’absence de pensée ; ni évasion ni retour en absence du corps. Cependant, l’habitude de penser peut provoquer en nous l’impression de quitter nôtre corps » (R. Maharshi, entr. 327 du 13 janvier 1937.

La manipulation des masses en démocratie devient OBLIGATOIRE dès lors que depuis la Renaissance la libre pensée signait son arrêt de mort, puisqu’il est évidemment impossible à n’importe qu’elle système étatique et à son gouvernement de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord ; le système des élections faisant obligatoirement des mécontents : ceux qui ont vu leur candidat devenir un loser, un « opposant » ou « dans l’opposition ». La démocratie actuelle vendue par les « ismes » à toutes les sauces repose sur les conflits d’intérêts et est ainsi condamnée à la frustrations par ses propres limitations, la démocratie ne mène qu’à la nullité.

Le monde Disney et son washingtonisme de l’Empire qui veut coloniser le monde, tout comme son capitalo-républicain, procède du SENTI-MENT ET DE LA MOR-AL (la mort de AL le divin) pour en faire un PACKAGING DE VIE = SENSATIONS, SENSATIONNELLE OU S’ENVOYER EN L’R comme l’homme augmenté ou la réalité augmentée du demain on rase gratis ; ainsi ces manipulateurs sont des éteignoirs de la Chandelle et des constructeurs, DES CRÉATEURS DE LA GLÈBE OU GRÉGARISME ADAMIQUE AUGMENTÉ, et leur Immanou-EL = « Dieu avec nous », et par ici les pépètes, virtuelles, de fictions et frictions évidemment……..
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 20-08-2019 22:19

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >