Accueil arrow News arrow Dernières news arrow GRÉGARISME : corde à virer le vent
GRÉGARISME : corde à virer le vent Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-08-2019 00:10

Pages vues : 211    

Favoris : 21

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Silence, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Ulysse, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
 
corde_va_cassertr480.png
 
 
GRÉGARISME : corde à virer le vent
Cette bêtise étant en usage chez les
Scouts de France avant Vatican 2,
ceux qui étaient envoyés chercher cette corde
à l’occasion du camp d’été et qui se laissaient
« programmer » par l’autre étaient plutôt des naïfs ;
ce fut mon cas tout en devinant que
c’était une sorte de connerie de bizutage
comme il en existe dans certains métiers et
certaines usines à diplômes pour estudiants.
Mais trop bonne poire, je me laissais faire
et allais quémander de patrouille en patrouille
tel le moine et son bol à aumônes et à
nourriture cette fameuse corde à virer le vent.

Ainsi l’animal humain ici-bas, dans la dualité,
est PROGRAMMÉ du berceau au tombeau.
Pour preuve simple : il va voter !
(veau-T du T de Tout et du Tas et des Tunes,
et de Terre, et veau d’Or du pouvoir d’achat…
des densités et lourdeurs maxi comme carte sur
Table ou comme Big Brother et ses informations)
 
 
GRÉGARISME, GRUMEAU : motte, caillot ou coagulation, FIXE. Le caillot ou fixe dans une artère cause la mort, notamment dans l’AVC (et preuve de la fragilité de cet être humain). Grumeau ou être une bonne pâte, ou une bonne poire comme exposé ci-dessus.
Le CIMENT OU BÉTON en plus armé est la PÂTE ou fixation de ce monde de Terriens qui se vend pour une « civilisation ». CIMENT CIMETIÈRE PAR FIXATION (du ”Circulez ya plus rien à voir” ni à consumer).


INVENTION DE LA DUALITÉ :
Le messianisme des religions abrahamistes est purement la Super Carotte pour faire avancer les masses : leur Carotte (1) ou Salut a pour stricte et paradoxale condition de son utilitarisme en mental encombré, que cette Carotte ou Salut ne doit en aucun cas advenir, comme en témoigne surtout le judaïsme appliqué à la lettre hébraïque par les frères Oppenheim déjà souvent cité sur le site (fabriquer la création d'un besoin pour faire avancer).
MESSIANISME = DUALITÉ SUJET-OBJET : créer la valeur c’était du même coup créer l’effet : les voleurs, les serrures et la trinité armée-police-justice pour protéger ses valeurs.
CE QUI EST ALUMÉE UN JOUR EXIGERA DE L’ÉTEINDRE UN AUTRE JOUR. (Dans la non-dualité ce qui n’est jamais allumé n’exige pas qu’on l’éteigne !)
L’invention de « la fin des temps » est de la pure Carotte pour faire avancer les masses, POUR CRÉER UN BESOIN.
MESSIANISME À L’ŒUVRE DANS LE MARXISME : eux ils placent l’ÂGE D’OR « à la fin au lieu de le placer au début et partout », et de ce fait ils inventent le temps qui coulent avec l’Histoire et l’opinion ; de ce fait ils déforment le sens du mot DIA-ble en en faisant le « terroriste » ou le méchant.
En fait le messianisme et le marxisme procède à l’envers : ce sont les accidents du spatio-temporel qui engendrent les essences et le divin ; il y a inversion comme le DIA-ble fut inversé en méchant.

POURQUOI A-T-ON INVENTÉ LA DUALITÉ ?
RÉPONSE : Par confort ; pour éviter la CATASTROPHE ou APOCALYPSE, pour ÉVITER LE GRATUIT.

CATASTROPHE : le Seul Réel : on devient vraiment soi-même quand on agit DANS L’INSTANT, DONC EN CATASTROPHE, SANS LE FONCTIONNEMENT DE LA « RAISON » ; SANS LE FONCTIONNEMENT DU MESSIANISME OU CAROTTE : IMPOSSIBILITÉ D’AVISER, DE SE RETOURNER ; IL EN RÉSULTE UN COMPORTEMENT SPONTANÉ, SANS ANALYSE OU VAGABONDAGE DU MENTAL, SANS CE CONFORT DU MENTAL. SPONTANÉ = AUCUN FAIRE/FER ET ÇA NE ROUILLE PAS PUISQUE C’EST L’ÂGE D’OR.

CATASTROPHE, FLÉAU = SEUL RÉEL, comme L’APOCALYPSE (découvrir, soulever le couvercle). C’est bien l’anti-confort, l’anti-messianisme.
APOCALYPSE : du A privatif et calotte ou tête, peau, couvercle ; et aussi caliaco- (coq en gaulois. Remonte à la racine kel (crier, appeler), au grec kalé et au latin calare (appeler) ; le coq par son cri matinal annonce l’arrivée du soleil, donc LE COQ DÉVOILE, et dans la symbolique franc-maçonnique le Coq est signe de vigilance et de l’avénement de la lumière initiatique), donc APOCALYPSE = PRIVER DE COUVERCLE POUR RÉVÉLER. Correspond au MERCURE alchimique : LE JARDIN OU TAPIS VOLANT : LE VOILE OU COUVERCLE EST LEVÉ, surtout pour celui qui est arrivé au « dissolvant universel » dévoilant le SOUFRE (son « non-mental » ou « Fontaine de Jouvence » en ZÉRO INDIEN).

CATASTROPHE = ÂGE D’OR : TOUT DEVIENT POSSIBLE : il en résulte au pire un comportement erratique, évidemment imprévisible, dans le domaine de tous les possibles il peut alors surgir des phénomènes magiques en comparaison desquels les miracles de Lourdes seront des phénomènes poussifs et aléatoires comme de gagner à une loterie.

CATASTROPHE, APOCALYPSE, SAINT CHAOS, ÂGE D’OR :
LE SURNATUREL ET L’INSOLITE DU SPONTANÉ EST LA RÈGLE : MIRACLES ET MÉTAMORPHOSES CONCRÉTISENT CETTE RÈGLE. Objets et êtres volent sans mécanisme, les humains se métamorphoses en animaux ou en objets et réciproquement, évidement comme ça rayonne sur les trois Règnes : les cultures germent spontanément, les chairs d’animaux dépecés ne peuvent que repousser dans l’Instant. C’est l’ÂGE D’OR, LA CATASTROPHE, L’APOCALYPSE, LE NON-CONFORT OÙ L’ON NE PEUT PLUS AVISER OU POUR-VOIR (le mental n’ayant encore jamais existé, l’ordre n’étant pas encore inventé). Certains voient dans l’ÂGE D’OR celui des sacrifices humains, l’âge de la cruauté et de l’horreur, mais EN MÊME TEMPS C’ÉTAIT L’ÂGE DE LA VRAIE CRÉATIVITÉ PAR EXCELLENCE, EN COMPAGNIE DE LA SAINTE CHIMÈRE, voir par exemple ce que cela peut donner dans l’imaginaire d’un Jérôme Bosch ou d’un Francisco de Goya qui en montre une pâle petite idée.

La Catastrophe ou Apocalypse sera toujours LA PEUR DU DERNIER MOMENT, SOIT « LA FIN DES TEMPS » QUI NE DOIT JAMAIS ARRIVER, COMME LA MORT QUI NE DEVRAIT JAMAIS ARRIVER SELON LES TALMUDISTES MESSIANIQUES DES GOOGLE-TRANSHUMANISTES (qui veulent augmenter leur réalité comme ils fabriquent des imprimantes 3D conformément au conventionnel de la Renaissance… La perspective totale illusion me fait maintenant vomir…).
Donc peur du Seul Réel, non pas parce qu’il est le Réel, mais en tant que comme une météorite menaçant de percuter la Terre, il menace de devenir ce Réel, d’où la signification du mot Apocalypse ou Catastrophe.
Ce n’est donc pas le Réel mais SA TRANSFORMATION EN TEMPS QUI COULE qui va engendrer la peur : son voisinage, son approche telle la météorite menaçant la Terre.

CATASTROPHE, APOCALYPSE = PEUR, PARCE QUE LE ICI ET MAINTENANT MENACE, IL S’APPROCHE DANGEREUSEMENT. LE MONDE EST TOUT PRÈS DE S’ÉVEILLER, ET ÇA C’EST PAS BON POUR LE COMMERCE
(des frères Oppenheim de la planète).
La « raison » à la mode des perruques poudrées de leur siècle des « lumières », adoubée du peuple élu des oppenheim, FAIT DE CHACUN DE NOUS UN COUARD. Le non-big data comme la nuit noire d’encre rendant tout invisible et donc redoutable, va engendrer la peur, d’où cette psychose du tout connecté, tout augmenté ou « intelligent » (confondu avec « autonome », comme les voitures prochaines, bien dans ce Thème du social et du culte du narcissieme).

CAROTTE, MESSIANISME, FRÈRES OPPENHEIM = CRÉER UN BESOIN, COMME LA FABRICATION EN 1948 D’ISRAËL : UN ÉTAT TERRORISTE AU MÊME TITRE QUE LES USA, le colonialisme sous la forme : CE QUI EST BON POUR NOUS EST BON POUR VOUS. Ainsi les prêtres du peuple élu et leur ONU vont chasser les Palestiniens (800.000) qui vont devenir des réfugiés en 1948. SIONISME = COLONIALISME, CAROTTE, MESSIANISME, ET HORREUR : CIVILISATION, OCCIDENT, MORTS. Il est effectif qu’Israël a construit le plus grand camp de concentration au monde : la Bande de Gaza.


MONDE DE LA CAROTTE OU DU MESSIANISME.

Nôtre spatio-temporel n’est plus l’ÂGE D’OR depuis la Carotte :
- Durée de vie ridiculement brève.
- Tyrannie de l’opinion, dans les sciences, le philosophisme, les religions, le politisme étatique.
- Le sentiment et les émotions négatives sont en évolution de plus en plus puissantes (voyez la mode du terrorisme)
- Les êtres animés sont chaque jour et en évolution de plus en plus débiles, ce qui va irradier jusque dans les trois Règnes.
- L’environnement sur cette planète n’a jamais subit pareille pollution.
Ce sont cinq dégénérescences ou décadences en forme INVERSE de l’évolutionnisme, une décroissance vertigineuse qui accompagne la trinité : épidémies, famines, guerres (le capitalisme dedans faisant office de circumincession inverse).
À ajouter à cette descente suite à l’oubli de l’ÂGE D’OR les dix actes nuisibles :
TUER, VOLER, FORNIQUER, MENTIR, PARLER (rudement), SEMER LA ZIZANIE, BAVARDER (règne de l’opinion et du social), CONVOITER, NUIRE, PASSION POUR LES OPINIONS EXTRÉMISTES (nécessairement en dualité).

L’ensemble des cinq dégénérescences le culte actuel du narcissisme : amplification maladive de la re-présentation : l’image offerte à l’autre, au social, et à soi par le retour et détour de l’autre, donc en parfaite dualité sujet-objet. C’est-à-dire un EXTÉRIEUR en coïncidence de la chose et du mot qui fait estimer l’opinion à la seule mesure de son existence illusoire. L’existence d’une représentation dans le culte du narcissisme devient une VALEUR. « J’ai un souvenir, donc il est intéressant » ; « J’ai acheté ce matin cet objet, donc c’est génial ». TOUT CELA REFLÈTE L’AMPLIFICATION DE L’INDIFFÉRENCE, LE MONDE DU BLASÉ EST AMPLIFIÉ, LE MONDE DU TOUT TOUT DE SUITE ET SON CONFORT EST DANS L’ÉVOLUTIONNISME.


NON-COLONIALISME ou anti « ce qui est bon pour nous est bon pour vous », soit l’anti-talmudisme de ces Juifs pour qui « Rien n’est bon si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent », devise sioniste programmant les Palestiniens : Ne blessez pas ceux qui n’ont, naturellement, pas de plaies ! N’indiquez pas de petits sentiers à ceux qui veulent marcher sur la grande voie ! ne cherchez pas à verser l’océan dans l’emprunte d’un sabot de buffle ; ne confondez pas davantage l’éclat du soleil et le lumignon du ver luisant !
De même, par de colonisation qui voudrait enseigner le Soi ou Apparence réelle en recourant à des formations mentales soumises à la naissance et à sa cessation.
Comprendre que les cinq agrégats ou cinq dégénérescences de la POSSESSION sont nulles et ne produisent rien ; ils ne produisent que la SOUFFRANCE QUI SERA PRISE POUR DU CONFORT !!!

En Seul Réel les phénomènes n’existent pas, ce qui signifie le sens du mot « VIDE » ; L’INCOMPOSÉ OÙ IL N’Y A PAS DE POUR-VOIR, RIEN À VOIR. Les apparences composées se situent dans le spatio-temporel et ses diversités si vendeuses.

Le Seul Réel ne s’est jamais allumé, pas de Big Bang du vendeuse, si Carotte ; et ce Réel ne s’éteindra pas davantage : c’est le sens du mot « cessation », qui est extinction dans la Paix (ce qui ne s’est jamais allumé n’exige pas qu’on l’éteigne).

Dans les trois Règnes tout est lié et délié : l’essence des actes nuisibles en nous est ni intérieure, ni extérieure, et cette essence ne se trouve pas entre les deux. Comme le dit le Bouddha [le Réalisé] : « Les êtres sont souillés parce que leur mental est souillé ; les êtres sont purs quand leur mental est pur ».
Ce mental non plus ne se trouve pas à l’intérieur, encore moins à l’extérieur [style égrégore, ou inconscient collectif à le C.G. Jung], ni entre les deux. Or, il est de la souillure de l’acte négatif comme du mental, et de toutes les réalités aussi, dont aucune n’échappe au Soi ou Ainsité [un des noms du Soi].

La saisie ou possession, le vouloir, le pour-voir ou pouvoir tout mesurer, tout identifier : VOILÀ LA SOUILLURE. Pas de possession par l’ego, voilà la Pureté.

En spatio-temporel toutes les réalités naissent et obligatoirement meurent sans jamais exister, comme des illusions magiques, comme les éclairs dans le ciel ; comme l’indique le principe du Yoga Vasistha : « L’apparence de ce monde est une confusion ; de même que le bleu du ciel est une illusion d’optique. Mieux vaut ne pas s’y intéresser et l’ignorer ». TOUT LE RESTE N’EST QUE CRÉATION D’UN BESOIN, D’UNE ILLUSION COMME SAVENT LE FAIRE TOUS LES FRÈRES OPPENHEIM DE CETTE PLANÈTE.

Pas de social si dangereux, ne voir aucun autre, afin d’être libre de tout désir et de tout besoin. Dans cet état d’ÊTRE ne se trouve aucun ‘je’, ni de ‘tu’, ni ‘des autres’. Dans cet état d’ÊTRE : SEUL, SINGULARITÉ (tout + un, ou le Centre est nulle part et la Circonférence est partout).

Comme l’exprime le Yoga Vasistha, les réalités dans le spatio-temporel sont hallucinatoires comme les mirages et les rêves, comme les lunes reflétées dans les flaques d’eau et les reflets dans les miroirs. Elles naissent toutes des tromperies du mental.


PUTRÉFACTION = MÊME THÈME QUE LA CATASTROPHE OU APOCALYPSE : RENONCEMENT [RENOIERIE] / DIGESTION / ABANDON. LACHER PRISE / FLUIDE / COULER / COLON. RENONCEMENT [RENOIER) [NOIER] [NIER] : TUER, NOYER.

NOIR de qui découle la BLANCHEUR, puis la ROUGEUR. BLANC + ROUGE = ROSE ou OR (du Pommier…). Cela correspond à se mettre au centre du symbole, au centre du cercle et faire un avec icelui, pour gommer les apparences, les illusions.
PUTRÉFACTION/I-TINÉRAIRE/ÉVEIL du Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ (Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante), « Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi ». I-Tinéraire ou Sentier…. et Paradoxe puisque oblige à ne pas être et être en même temp Ici et Maintenant…..

RENOIERIE : « Renoncer au monde, c’est le lot des sages, le lieu où les êtres subliment pratiquent ; c’est soumettre tous les démons, échapper aux cinq destinés, purifier les cinq yeux, gagner les cinq forces et établir les cinq facultés.
Celui qui renonce au monde n’est plus contrarié par les siens [oui, à cause de cette tyrannie de l’opinion] ; il se dégage de tous les actes troubles et élimine les voies extérieures ; il va au-delà des désignations conventionnelles [de l’inconscient collectif], s’extrait de la fange [le bouillie ou le grégarisme souillé] et n’a plus attache ni lien ; n’ayant plus de « mien », il ne se résigne plus à rien ; libre de la confusion [actuellement entretenue par ce tout connecté informe-atique], il ne se contient plus de joie et, dans le respect de la pensée d’autrui, il suit l’ordre des concentrations et des recueillements jusqu’à l’entière disparition des imperfections les plus subtiles.
S’il en est ainsi, on est en présence du véritable renoncement au monde », dit le Soûtra de la Liberté inconcevable, dans les enseignements de Vimalakirti.
RENOIERIE OU SILENCE du BLANC potentiel, et aussi jour de repos chez les « civilisés »….
- Dans la Fermentation le corps change de Nature.
- Dans la Putréfaction le corps échange ses vêtements ; c’est donc la phase qui suit la Fermentation.
FERMENTATION, LEVAIN (Enzymes, Fèces, Putréfaction). AGENT/FERMENT : le fruit où ce qui va grandir, mûrir. Ce sont les Enzymes qui donnent le mouvement/agitation à la Matière.
MOISISSURE : sorte de Champignon qui attaque l’Organique. Symboliquement : Mûrissement de la Matière.
C’est bien une Porte ou UN PASSAGE VÉRITABLE. Car la Fermentation change les corps de nature, alors que dans la Putréfaction : le corps échange ses vêtements.
Le Mercure Universel c’est :
1) FERMENTATION – Feu acide et froid
2) PUTRÉFACTION – Feu alcalin et chaud (matière Vase et Fourneau puisque le Feu introduit est le Feu Naturel qui cuit la Matière).
Le Mercure Universel dissout et fixe en même temps, car il provient de l’union de deux feux en contraire l’un de l’autre, MAIS DE MÊME ORIGINE.

CATASTROPHE = DANGER : d’Anger, d’Ange. DANGER = ISSU DE L’ANGE (voir l’Imagination créatrice d’après Ibn’Arabi…). Danger : la circumincession décrite si abondamment dans Synthèse et Temps Nouveaux, de Jean Coulonval. Ici-bas la longue voie de l’existence est devenue duelle, par le simple exemple que le DIA-ble est devenu le « terroriste », le mal, le méchant, soit inventer son contraire le « bien » ou le « vrai » ! DIA : à travers et BL : boule ou Bolg (enfler) comme ventre ou outre, sac, peau, paquet, emballage = balle, projeter, donc racine de jeter. DIA-ble : à travers la boule, l’outre, la peau.
DIABOLIQUE OU CATASTROPHE : L’ÂGE D’OR OU PAN LE TOUT COMME SI LE SAINT CHAOS ÉTAIT LE MAL ABSOLU DE LA CIVILISATION ET DE SON ORDRE !
DIA = I-TINÉRAIRE mais sans dualité. DIA-Ble par I-Tinéraire engendre par Diagonale l’effacement de la dualité (ni bien ni mal). Ici en dualité le Diable a été fabriqué (surtout par un christianisme ignorant) comme étant le « mal » (le malin), soit l’opposé du « bien » qui sera alors assimilé faussement au « VRAI » ! Même inversion que les marxistes et évolutionnistes qui placent l’ÂGE D’OR à la fin en oubliant le TOUT !
Évidemment DIA-ble peut aussi se décrypter en DI (deux) de DIchotomiste, de DIffamateur (très à la mode en justice avec l’attaque en DIffamation), toutes implications de séparation-non-séparation de l’ÂGE D’OR AUPRÈS DE LA CONSCIENCE INFINIE.
CATASTROPHE = COMME LE SYMBOLE : RÉVÉLER UN INSTANT POUR ENCORE PLUS REVOILER L’INSTANT SUIVANT. Certain que c’est anti-confort, anti-pensée unique ou conventionnelle.


[En référence au Soûtra de la Liberté inconcevable, dans les enseignements de Vimalakirti, chapitre III : Les auditeurs (disciples)]
 

Note.
1. LE RAPPORT
Timour Leng (ou Timur Lang) a convoqué Nasr Eddin pour une affaire sérieuse.
- Nasr Eddin, tu as acquis, dit-on, la connaissance des mystères. Je voudrais donc que tu me dises ce qu’est une certaine science occulte appelée « ésotérisme », paraît-il.
- Par la barbe du prophète, seigneur, je n’ai jamais entendu parler de cette science-là !
- Eh bien, informe-toi, questionne. Je veux que tu me fasses un rapport là-dessus dans un mois.

Un mois plus tard, Nasr Eddin, qui entre-temps s’est borné à cultiver son jardin et à bichonner son âne comme d’habitude, revient à la cour, mais les mains vides.
- Nasr Eddin, je vois que tu as oublié ce que je t’avais demandé.
- Oublié ? Ô maître du monde ! J’ai parcouru des provinces entières, j’ai questionné les plus grands sages, j’ai lu des centaines de traités. Et qu’Allah me maudisse si je mens !
- Mais alors donne-moi ton rapport. Je ne le vois pas.
- Mon rapport tient en un seul mot !
- Comment ? fait Timour stupéfait, un seul mot pour expliquer toute une science secrète ! Dis-moi donc lequel.
- CAROTTE ! crie soudain Nasr Eddin aussi stupidement que glousse un dindon.
- Comment carotte ? Que signifie cette incongruité ?
- CAROTTE ! répète sur le même ton Nasr Eddin. J’ai appris deux choses sur « l’ésotérisme ». La première, c’est que beaucoup d’ânes s’y intéressent. Le deuxième est que, fort heureusement, la partie la meilleure en est cachée.
[D’après l’édition préparée et présentée par Jean-Louis Maunoury, Phébus Libretto]
 
 

Dernière mise à jour : 23-08-2019 01:07

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >