Accueil arrow Musiques arrow Sommaire Musiques arrow The Pirates of Penzance - Overture
The Pirates of Penzance - Overture Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-02-2009 01:59

Pages vues : 4951    

Favoris : 478

Publié dans : Musiques - OST, Sommaire Musiques

Tags : Musique, Opérette, Sir Arthur Sullivan



quercy2jo.jpg
 
" The Pirates of Penzance - Overture "
(Mesures 104 à 306)
 
AUTEUR : SIR ARTHUR SULLIVAN
La première des Pirates eu lieu le 31 décembre 1879 à New York

Instrumentation : 2 Flûtes (2 Piccolo), 2 Clarinettes en si, Bassons, 2 Cors,
2 Cornets à piston, 2 Trombones, Timbales, Percussions (Triangle, Cymbales,
Caisse claire), Violons 1 et 2, Altos, Violoncelles, Contrebasses

Partition en pdf (extrait)


Sir Arthur Sullivan (Londres 13 mai 1842 - Londres 22 novembre 1900)

Élève de Sir William Sterndale Bennett à la Royal Academy of Music, puis du conservatoire de Leipzig. En 1871 débuta sa collaboration avec un célèbre humoriste, William S. Gilbert, qui écrivit les livrets de presque toutes ses opérettes. Pendant vingt-cinq ans, leurs noms furent associés (Gilbert and Sullivan) dans la production de pièces charmantes, qui peuvent être considérées comme l'équivalent britannique des œuvres de Strauss ou Offenbach.
Avec son ami Sir George Grove, il retrouva à Vienne, en 1867, les manuscrits perdus de Rosamunde de Schubert et de quelques lieder. Il fut aussi très actif comme chef d'orchestre, notamment au festival annuel de Leeds. Il a écrit 1 opéra, 22 opérettes, de la musique de scène pour des pièces de Shakespeare, de nombreuses œuvres chorales (dont 70 hymnes), 1 symphonie, des pièces pour piano, de nombreuses mélodies. (Dictionnaire des musiciens, de Roland de Candé)

(Ma critique de l'orchestration de Sullivan : malgré des originalités et de belles sonorités, je trouve certains passages trop chargé, il y a trop d'instruments alourdissant en rendant prisonnier des timbres noyés dans le flot de l'harmonie d'ailleurs somptueuse ; et pourtant, il n'y a pas beaucoup d'instruments dans ces Pirates. L'orchestration des Pirates de Penzance n'a pas la transparence de celle de Boieldieu dans l'ouverture de la Dame Blanche, pourtant comportant seulement 54 ans de différence par rapport à celle de Sullivan. Bien-sûr, la Dame Blanche est un opéra et les Pirates une opérette ! Mais même qualité de l'harmonie chez les deux compositeurs. Je retrouve la transparence de l'orchestration de Boieldieu chez André Messager. La qualité de mélodiste de Sullivan est proche de celle de Bellini et plus près de nous, de celle de Vincent Scotto.)


http://en.wikipedia.org/wiki/Arthur_Sullivan
http://math.boisestate.edu/GaS/
http://www.lib.rochester.edu/camelot/sullivan.htm
Sir Arthur Sullivan Society :
http://www.britnett.net/sirarthursullivansociety/
 

Dernière mise à jour : 23-02-2009 02:10

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >