Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Union eur€péenne = socialo-capitalisme
Union eur€péenne = socialo-capitalisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-10-2019 22:44

Pages vues : 118    

Favoris : 10

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Guerre, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Inquisition, Instant, Intérêt, Intérieur, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Silence, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï, Zéro

 
socialism_gregarious.jpg
 
 
Union eur€péenne = socialo-capitalisme
Quatre refuges, quatre matrices juives (1)
de la modernité : « le socialisme, la psychanalyse,
l’américanisation [l’Empire], le sionisme ».
Ces matrices-refuges carapaces consolidés
surtout après 1789 et tout au long du 19è siècle.

LE CAPITALISME, LA PREMIÈRE DROGUE DURE.
 
 
Le désir de savoir ou possession procède de l’avoir, de la diversité chère à l’Union européenne en son slogan publicitaire mercantile et temporel : « Unie dans la diversité ». Et le désir d’ÊTRE procède du Soi ou Instant. Voir ou ressentir un Élémental dans une forêt c’est ÊTRE, et ça peut à cet Instant, faire très peur, comme de s’éveiller au sortir d’un long sommeil.
L’oligarchie de l’Union européenne fait dans la fiction et friction ! La friction des objets et des mots et de leurs sens en s’appropriant l’ensemble ; la fiction et friction qui engendrent les opinions.
Lorsqu’on sait que son propre corps et ses possessions, de même que l’espace occupé, ne sont que le champ d’expérience de la Conscience une et éternelle, il n’est plus de sujet pour se les approprier, plus aucun objet ou de diversité d’appropriation, et plus rien qui naisse, dure et disparaisse…

DIVERSITÉ définition : dans les états de dualité par la conscience fonctionnant par relativité : l’oubli (sommeil profond) et souvenir ou mémoire (veille), l’individu souffre de méprise, quant à sa nature véritable, et il s’identifie au corps. De cette identification va naître CE MONDE DE LA DIVERSITÉ, lequel à son tour engendre naturellement l’attachement sous la forme duelle d’aversion et de désir (le pour et le contre, ou le binaire informatique du zéro et du un), qui sont source des actions dont les fruits génèrent le cycle des naissances et des morts.
DIVERSITÉ = OR, POISON : pas besoin d’y toucher ni de l’avaler, car il suffit seulement d’y penser pour qu’il agisse et, une fois que ce désir s’empare de nous, il est très difficile de s’en guérir, c’est, comme le pouvoir, une drogue dure. LE CAPITALISME COMME SON POUVOIR EST LA PREMIÈRE DROGUE DURE.
DIVERSITÉ = DÉMOCRATIE OU TOUS DES ROIS : la grandeur d’un roi consiste à amasser sans limite, ainsi pour le VRAI démocrate elle consiste à réduire à un grain de sénevé en éradiquant tout attachement à quelque existence que ce soit. Le Soi-Instant est au-delà des Essences en étant l’état de Félicité. Cependant, à l’ultime stade de la Réalisation, le Réalisé doit même abandonner ce dernier vestige de sa conscience personnelle (il se retrouve dans ce que Saint Jean de la Croix nomme « la Nuit obscure »)
La connaissance de nature pluriel, donc diversité, est ignorance, dit Ramana Maharshi à la strophe 13 d’Ulladu Narpadu.
La connaissance discriminante ou en big data EST PROPRE AU MENTAL ET À L’EGO QUI BOUFFE TOUT. C’EST LE VAIN-VANITÉ DES GOOGLE-TRANSHUMANISTES et de leur rêve de mettre cette « connaissance » dans leur puce informatique.
Le NOMADISME ou « monde-hôtel » de Jacques Attali est le coursier de l’ego cavalant sur les routes goudronnées des cinq sens : une conscience semblable à une fusée qui tourne en rond : incontrôlable, qui part dans des directions imprévisibles en crachant flammes et étincelles. Semblablement, une fois enflammé par le désir des objets des sens, le mental se précipite vers eux sur les autoroutes des cinq sens.

L’Union européenne ne peut qu’être CAPITALISTE ET SOCIALISTE quand elle par « d’unie » et de diversité proprement marchande et productiviste. L’Union européenne est totalement dans la dualité cause-effet. Elle fonctionne et veut faire fonctionner ce qui reste des États sous sa coupe en productions interdépendantes : « Ceci étant, cela se produit ; de la production naît cela » (dualité). En d’autres mots, l’ignorance (la possession et la dualité) conditionne les formations karmiques ou de la dualité de cause à effet, ce qui va conditionner le mental, puis les noms-les-formes qui, à leur tour, vont conditionner les cinq sens ; les sources des sens conditionnent le contact ; le contact conditionne la soif ; la soif conditionne l’appropriation ou possession ; l’appropriation ou ego conditionne la naissance ; et cette naissance conditionne la mort, la souffrance, etc. (En référence au Soûtra du Diamant [la Voie médiane]).

La racine du mal est donc la possession du sujet envers l’objet, la dualité guerrière et sa vision du dedans et du dehors (si présente en « science » actuelle depuis surtout la Renaissance et Galilée et la lunette grossissante).

La causalité va faire naître le monisme, le pluralisme, et d’autres opinions du même genre.

Le Juif ne remercie son Dieu que  pour mieux s’admirer lui-même en se prenant pour le « peuple élu » et en se prenant pour un « hébreux » (celui qui dialogue avec Dieu) ; comme Jeanne d’Arc dialoguant elle aussi avec Dieu ; ainsi le « médecin » Laurent Alexandre pourrait dire des Hébreux comme il le disait de Jeanne d’Arc : « Aujourd’hui on la mettrait sous médicaments Jeanne d’Arc », à remplacer Jeanne d’Arc par « les Hébreux » (en psychose socialiste ou collective).
Ces Hébreux-Juifs narcissiques qui se prennent pour des winners.
Il n’existe pas de winner : un infusoire est aussi intelligent qu’un chien de chasse… en sa situation, en sont état d’ÊTRE, de EST. Il n’y a pas la plus petite raison de considérer que l’intelligence d’un caillou ou d’un infusoire n’existe pas ou est « endormie », ou de la déconsidérer par rapport à celle du technicien aux prises avec ses calculs, ou d’un écrivain aux prises avec des mots/maux et une page ou un écran informatique encore vierge.
Ces Hébreux-Juifs CES GROS NARCISSES qui se prennent pour des élus SONT LES PIRES EGO HUMAINS QUI SOIENT SUR CETTE PLANÈTE. CAR EGO = OBSERVATEUR, VOYEUR, LE SUJET FACE À L’OBJET. CAR CELUI DONT LA NATURE MÊME EST PURE CONNAISSANCE, PURE CONSCIENCE, NE PEUT PAS, PAR DÉFINITION, SE CONNAÎTRE LUI-MÊME ; IL NE PEUT QU’ÊTRE (soi-même, le Soi), comme le fait remarquer Ramana Maharshi dans Ulladu Narpadu, la question même de savoir à la Seule Réalité, substrat de la conscience individuel ou conceptualisante, peut se connaître par elle-même est totalement ridicule.

Dire « Je ne me connais pas », ou « Je le suis connu » est franchement ridicule. Pourquoi cela ? Peut-il exister deux soi, l’un faisant de l’autre son objet, quand chacun sait par expérience qu’ils sont un ? »
(Ulladu Narpadu, strophe 33)
Dans le même ordre d’idée le Libéré vivant ne peut rien connaître en dehors de lui-même, parce que la dualité dedans-dehors n’existe que dans le mental :
« Puisqu’il brille sans rien connaître d’autre que lui-même, ou rien d’autre qui le connaisse, le Soi est authentique Connaissance ».
(Ulladu Narpadu, strophe 12)

CELUI QUI CALCUL OU MESURE EST UN OBSERVATEUR, UN VOYEUR, UN EGO QUI NE RÉSOUDRA JAMAIS RIEN CONCERNANT SA LIBERTÉ OU SA CONNAISSANCE-NON-CONNAISSANCE. La mesure ou analyse par le sujet ne modifiera JAMAIS l’objet : un corps ne peut pas modifier un corps, même s’il le démont(r)e jusqu’au moindre atome !!! Ces gens procèdent en inventant la dualité DEDANS-DEHORS.

Apparemment, tout est conscience, même les objets extérieurs, l’Univers aussi puisque nous sommes dedans, l’Univers est DANS le mental ! Et comme pour le temps, il faut bien une personne pour l’observer et ainsi le fabriquer (le temps qui coule ou l’Arc-en-Ciel sans observateur n’existe pas puisque aussi dépendants de la POSITION de cet observateur) ; comme il n’y a pas d’objet ou phénomène sans conscience, qu’elle est alors la vérité de la Conscience seulement, l’unique Conscience éternelle ? Comme disent de nombreux Sages ou Libérés vivants anciens et actuels, la réponse ne peut qu’être dans le : « Qui suis-je ? », doublée après l’investigation de la Tautologie à la Moïse : « Je suis ce JE SUIS », le EST, le Sans Pourquoi, le sans temps qui coule. Le Centre est nulle part et la Circonférence est partout.

L’Univers ne peut qu’être DANS le mental : ce sont tous les ‘je’ ou ego qui le fabriquent, c’est-à-dire que la dimension du spatio-temporel est une PRODUCTION INTÉRIEURE DU MENTAL, comme la coquille de l’escargot qui l’habite. L’espace métrique ou en « années lumière » est une construction du mental humain, UNE CONVENTION, UN CONTRAT, QUI PERMET SEULEMENT LA COMMUNICATION ENTRE LES OBSERVATEURS VOYEURS PRISONNIERS DE LA DUALITÉ SUJET-OBJET. C'EST CE CONVENTIONNEL QUE LES GOOGLE-TRANSHUMANISTES VOUDRAIENT MODIFIER ET CODIFIER, DIGITALISER, POUR LE METTRE DANS UNE « PUCE INFORMATIQUE », genre clé USB comme on peut le voir dans le film Chappie où les gens sur le point de mourir transfèrent leur « conscience » dans une clé USB puis dans un tas de ferraille anthropomorphisé….
L’Union eur€péenne comme Hollywood font dans l’illusion, l’irréel. SEUL L’IRRÉEL PEUT ENGENDRE LE MULTIPLE OU DIVERSITÉ.
LA DIVERSITÉ de l’Union européenne = le moi individuel construit par le mental qui nous convainc que c’est ce moi la Réalité. Ainsi le « réel » devient une simple construction mentale qui le mental perçoit comme extérieur ou en dehors de lui-même ; quelque chose qu’il convient de rechercher, de mesurer ou de posséder, de bouffer.
.
Si les Juifs qui se disent élus et l’oligarchie de l’Union européenne parlent « d’unité », comme si c’était Dieu, l’Un, il demeure nécessairement en ces personnes une trace d’ego ou trace de ‘tu’ (« tu seras », comme pour devenir, dans le temps, une chose qui existe déjà. Autrement dit, il restera encore une trace d’ego qui tente faussement de se différencier du Soi-Instant le Seul Réel). Par conséquent, l’affirmation de « peuple élu » est stérile.
Quant à la « diversité » elle ne peut qu’être marchande, productiviste en ces illusions d’une « réalité » qui enrichit une petite bande d’illusionnistes Terriens tout en laissant le plus grand monde de Terriens dans la pauvreté (dualité winners-losers).

QUI EST LE ‘JE’ QUI CONNAÎT TOUT ? En retournant l’ego par le Retournement de la Lumière ou « Qui suis-je ? », cela va produire la perte de l’ignorance, par la retrouvaille du « Zéro indien » : il ne reste alors plus personne, aucun ‘je’ pour connaître ni rien qui soit connu. C’EST AINSI LA CONNAISSANCE QUI N’EXISTE PAS (ou qui ne peut pas être connue ou inventée).



Note.
1. Les quatre « matrices » juives mentionnées par Jacques Attali en page 481 de son livre : Les Juifs, le monde et l’argent.
 
 

Dernière mise à jour : 04-10-2019 23:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >