Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’Homme qui s’est fait Dieu, et Juif-Musulman
L’Homme qui s’est fait Dieu, et Juif-Musulman Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-10-2019 22:39

Pages vues : 135    

Favoris : 14

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Axe, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Champignon, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Inquisition, Instant, Intérêt, Intérieur, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Paradoxe, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Shiva, Silence, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï, Zéro

 
religions_envahisseurs_colonisateur.jpg
 
 
L’Homme qui s’est fait Dieu, et Juif-Musulman
L’Islam est un démarquage du judaïsme :
le Quoran, texte descendu du Ciel, intouchable,
parodie de l’alphabet sacré des Hébreux.
Juifs-Musulmans tiennent le Réalisé
Christ-Jésus pour un imposteur et
se moquent de l’Universelle Trinité.
Leur Mohamed et dernier winner en prophéties
avance la Super Carotte de fin des temps avec
des jeunes femmes toujours vierges et
toujours prêtes à être dépucelées et des
jeunes garçons à sodomiser du matin au soir.
Une religion qui fait de leur Dieu un patron de Bordel !
Et un évolutionniste winner, UN MARCHAND DE CONTRAT :
l’initié s’assure qu’après sa mort il ira chez les
Dieux le Pays des Bienheureux.
Le Dieu des Judao-Musulmans est Celui des ombres de
la Caverne de Platon : tout est si bien organisé et
en tout confort que l’humain parfaitement rassuré
et épanoui, ne désirerait plus rien, et aurait toutes
les raisons de se croire au paradis par erreur (1).
Car dans la Caverne sédentarité capitaliste nomadisé
par l’argent circulant partout, le bourgeois vit
doublement : il n’a que les ombres de ces ombres
que sont les choses créées (2).
Le bourgeois est Fixe, comme l’Axe du monde, le EST, et
son argent (”l’autre Face de Dieu”] est nomade partout.
 
La Caverne-Sédentarité = poser un acte, faire un
contrat, fabriquer une convention, un concept.
Correspond à la MÉMORISATION (3), au BIG DATA.
Aussi, plutôt boire de l’eau du Léthé que de l’eau
de tuyau qui tuyaute partout en tous connectés
de cette eau de tuyau des techniciens du bonheur
qui creusent le désert partout en bétonnant tout !
Les ignorants s’abreuvent à l’eau de tuyau (le
lieu commun ou pensée unique),
les libérés s’abreuvent à l’Eau vive du courant.
Il y a Manne et Manne….

Les trois religions monothéistes du Livre ne
peuvent avoir surgit QUE D’UNE SOURCE PAÏENNE,
chez les habitants des Pagi (Païens), de pagani,
fêtes saisonnières des pagani. Pagani de Page :
domicilié en un lieu, donc déjà sédentaire, comme le
page ou domestique est lié à son maître ou patron
comme le chien est lié à son maître,
comme le PAÎTRE ou PÂTRE, le PASTEUR est lié à sa
sédentarité (comme les pasteurs Abraham, Isaac, Jacob).
De là va s’inventer le mot CAPITAL : autant de têtes
de bétail, autant de fruits, et alors il faudra
des forces pour veiller, comme la police qui veille,
sur ce CAPITAL. DONC DÉPART DU FRIC/FLIC.

Dans ce monde du Big Data, on doit être À LA PAGE :
Avant 1789 les âmes faisaient le plein à la
station-Service Église, de nos jours les gens font
le plein chez Google-Facebook et leur tout connecté,
le plein dans leurs « réseaux sociaux » pour
remplir leurs « voitures autonomes et intelligentes ».

Avec l’arrivée des trois religions monothéistes du
Livre, du FIXE, LES PAÏENS SE RETROUVENT HORS LA LOI,
comme la femme actuelle qui « porte le voile » dans un lieu
sacralisé par le régime capitalo-république : comme une école.

Mais cette laïcité malodorante oublie que son opinion
repose elle aussi sur une base païenne, comme le
christianisme a conservé de nombreuses pratiques païennes.



Cette faune qui s’est faite Dieu va errer dans son monde essentiellement bourgeois (habitants des bourgs ou mégalopoles) pour qui la vie du berceau à la tombe consiste à gagner de l’argent, et pour qui le travail ou la matière ouvrée, ne sera qu’un moyen de la multiplier. Si c’est en empoisonnant ses frères et sœurs humains en gagnant de l’argent, il le fera en toute sérénité (voir la catastrophe pétrolière de la plateforme Deepwater Horizon et l’incendie de Lubrizol). Inversement, s’il reste encore de Vrais Ouvriers, dans le sens de ceux, qui comme les Trouvères ou Trouveurs VOIENT, ŒUVRENT SUR LE TROU, DONC SUR LA NON-DUALITÉ TERRESTRE, ils ne seront jamais régis par la carotte « pouvoir d’achat ». De nos jours de tout informatique et « d’objets intelligents » il y a beaucoup de faux ouvriers qui ne seront anti-bourgeois que par jalousie et frustration. C’est l’actuelle situation de cette démocratie reposant sur le conflit d’intérêt créant sans arrêt des frustrations dans sa dualité argent-travail, même une trinité : argent-travail-pouvoir (d’achat). Le socialisme de l’URSS a tenté de résoudre cette dualité, sans résultat si ce n’est des dizaines de millions de morts depuis 1917 jusqu’à la mort de Staline.

Cette faune judao-musulmane a opté pour l’Homme qui s’est fait Dieu ou Seigneur (saigneur), au lieu d’opter pour Dieu qui s’est fait Homme (se réaliser, vivre l’Instant.
Il y a donc deux options au choix :
- Opter pour ce monde Luciférien dans une Super Carotte ou mirage promettant un avenir ou un évolutionnisme super éclatant mais SANS ÉTERNITÉ.
- Opter pour un monde en une Seule Réalité non manifestée dans une éternité sans temps, donc sans évolutionnisme.

Pour l’humain moderne il ne faut plus proposer une Foi sécurisante, le complexe militaro-industriel s’en charge, mais proposer une Foi exaltante : s’envoyer en l’R.

L’Homme qui s’est fait Dieu, et Juif-Musulman est déjà dénoncé dans le Shiva-purâna, chapitre 9, 31-32 : « Très chers enfants, d’abord sous la forme de la Colonne et ensuite sous cette forme personnifiée, je vous ai exposé ma Nature sous forme de suprême Brahman et Ma Nature personnifiée de Seigneur ».
14 : « Très chers fils, votre égarement a été dû au fait que vous aviez cessé de méditer sur moi [ce n’était pas rentable…]. Si vous aviez la connaissance de Ma Présence, vous n’auriez pas été gonflés par cette prétention déplacée d’être le Grand Seigneur Lui-même ».
Ces deux Natures sont présentent seulement en Moi et en nul autre, c’est pourquoi vous ne pouvez pas prétendre à la condition de Principe Suprême régissant l’Univers (Ishatva) [non, les Google-Transhumanistes et leurs Judao-Musulmans ne régiront pas prochainement l’Univers…] ».
À rapprocher du terme chrétien trompeur : « Dieu créé l’Homme à Son Image », qui va faire que l’humain consommateur de nos jours se CROIT Dieu.


La Trinité des Chrétiens, des Anciens Égyptiens de l’Un, ou Shita non manifesté (Amon-Ré-Ptah), se retrouve dans son sacré AUM (ou OM) : lettre du pranava : accord, harmonie, linga sonore ou Vaisseau-Vase permettant de traverser ce monde des accidents (monde phénoménal du spatio-temporel). À la Trinité AUM s’ajoute le Point Bindu et Nada (son primordial représenté par le demi-cercle au-dessous du Point Bindu dans l’écriture sanskrit ; sonorité créatrice originelle, ayant Shiva pour nature essentielle, appelée « le linga qui tire son origine de Lui-même » (comme pour Ptah).

Les cinq fonctions de AUM consiste en : Création, Maintien, Destruction, Occultation, Grâce.
Shiva-purâna, chapitre 10, 3-4 : « La Création est la manifestation de l’Univers. Son Maintien est de lui donner permanence dans la durée. La Destruction est sa résorption dans le Principe. L’occultation consiste à rendre la Vérité plus cachée, la Grâce à la révéler.
La Grâce est de montrer la Vérité qui délivre, la Grâce est la cause de la Libération du cycle des naissances et des morts. Ce sont là Mes cinq Activités mais elles sont accomplies par d’autres comme le cas du gardien qui veille silencieusement à la porte accomplissant la volonté de son maître ».
5 : « Les quatre premières fonctions concernent l’évolution de l’Univers, elles sont cosmiques. La cinquième, cause de la libération spirituelle, est relative aux âmes incarnées. Toutes ensemble elles constituent Ma Prérogative ».

Shiva pour s’occuper de ces cinq fonctions a cinq visages, quatre dans les quatre directions de l’espace et la cinquième au centre.
Concernant AUM, la lettre A = Shiva vers Nord ; U = Shiva vers Ouest ; M = Shiva vers Sud ; Bindu = venu du visage de Shiva tourné vers l’Est ; la résonance Nâda est venue de Son visage central. « Ainsi les sonorités jaillissant de Ma quintuple Forme s’unifièrent et formèrent la syllabe OM (AUM).
Le Mantra AUM qui pénètre tous les noms-les-formes tout en suggérant la polarité de Shiva et de Shakti (rayonnement).
AUM, Bindu et Nâda contient aussi le Mantra à cinq syllabes : Na (Nord), Mah (Ouest), Shi (Sud), Vâ (Est), Ya (visage central).



Notes.
1. Selon la formule de Simone Weil, rapportée par Gustave Thibon, dans : L’ignorance étoilée, page 202.

2. Le riche ou bourgeois se croit dans l’apparence ou illusions du vrai ; il est dans un simulacre de la sincérité. Comme avec son langage parlé devenu maintenant, depuis l’imprimerie : l'écrit ; et depuis l’électronique du binaire : langage digitalisé, virtualisé sur écran, comme le précise David R. Olson dont je cite souvent la conclusion de son livre important : L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée :
« Mais il semble peu douteux que l’écriture et la lecture aient joué un rôle essentiel dans la genèse d’un bouleversement, par lequel nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée [donc le RE et une distance entre comme la RE-présentation, la COPIE]. Notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est, pourrait-on dire, un sous-produit de l’invention du monde sur le papier », dernière page.
Page 220 : « Les signes ont été considérés au Moyen-Âge comme faisant intrinsèquement partie des choses, tout comme leur nom ; au XVIIè siècle, les signes deviennent des ”modes de représentation”. Les représentations finissent par être radicalement distinguées des choses représentées. Pour représenter de manière fidèle, la langue doit être amenée le plus près possible des mots ». Alors que dire de l’informatique et de son artifice de plus en plus criant !!!
Le virtuel ou difficulté de distinction entre réel et artifice commence avec l’arrivée du langage écrit, puis imprimé ; de même que l’État commence avec le langage écrit (les lois, les institutions, le commerce).
Quand un LANGAGE quel qu’il soit devient un système, donc un CONFORT, alors arrive l’asservissement et la robotisation (comme pour l’informatique qui ne pouvait d’ailleurs qu’être inventé par l’humain).

3. Mémorisation (laquelle = met I à mort) qui condense un autre JET que le JEt, un JET messianique et non le IET de la Tautologie Je suis ce JE SUIS. Donc une É-laboration (E) : installation dans l’objet en oubliant le sujet puisque l’Objet se prend pour le Sujet ou oubliant sa source ! D’où cet actuel monde du spatio-temporel ; d’où cet actuel monde de l’AD-ministration (complexité sans fin par le ou les ministres ou AD-ministrateurs, la chefferie si présente dans une civilisation dont l’égrégore supérieur ou idée reçue prétend que le « peuple est devenu le roi »).
 
 

Dernière mise à jour : 21-10-2019 23:05

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >