Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Nôtre monde du spectre ou fantôme phénomène
Nôtre monde du spectre ou fantôme phénomène Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-10-2019 21:20

Pages vues : 117    

Favoris : 11

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Axe, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Champignon, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Inquisition, Instant, Intérêt, Intérieur, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Paradoxe, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Shiva, Silence, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
point_a_la_ligne.jpg
 
 
Nôtre monde du spectre ou fantôme phénomène
Nôtre monde du pyrospectre.
Le premier cerveau a le comprendre fut
« l’Homme des Cavernes » (avant celle de Platon).

« Seul celui qui voit est réel, et certainement
pas le monde [qui est le spectre] »
(R. Maharshi, entr. 442 du 8-1-1938).

Ce premier cerveau ou PREMIÈRE CHUTE : A-PRENDRE,
du A privatif et prendre, il s’en suivra dans
un groupe d’individus, le social, l’OPINION qui
engendrera l’évolution. A-prendre = discussion.
LA CHUTE OU SAISIE (MANOUVRIER et BOÎTE DE PANDORE
avec sa dualité du dedans et du dehors
libérant quasiment tous les mots/maux).
 
Cerveau-corps = sentiment de CHUTE ou d’asservissement.
Sans le Cerveau-corps il n’y a pas de Chute et pas de
social qui chute aussi.
Tout ce qui apparaît l’est à l’état de
FEU-VEILLE. CHERCHEZ QU’EST-CE QUE CE FEU.
VEILLE-PHARE-VAN
(1) : APPARITION, CE QUI ÉCLAIRE
OU MET EN LUMIÈRE COMME LE PHARE.

« Observez le mental. Vous devez vous tenir à
l’écart de lui [sinon c’est la Chute et Lucifer].
Vous n’êtes pas le mental. Il ne subsistera alors plus
que le Soi » (R. Maharshi, entr. 264 du 20-10-1936)

Cause-effet le SPECTRE DE LA POSSESSION !
Cause-effet le SPECTRE de la thermodynamique !
Vous l’avez allumé, il sera difficile de l’éteindre,
car vous voulez toujours plus vous réchauffer,
posséder, vous ATTACHEZ comme le précise l’une des
EAUX des deux pleureuses, Isis-Nephtys :
L’EAU DE MORT-COLLE (Corbeau, couple Nephtys-Seth et
centre des émotions si à la mode de nos jours de
« guerre contre le terrorisme ») !
Cette Eau qui corrompt, ou qui est en « guerre » (2)
pour donner la vie (Putréfaction, Renoncement).

IDOLÂTRIE DE NÔTRE MONDE DU SPECTRE-SPECTACLE-HOLLYWOOD
par le conformisme-grégarisme et sa norme collective
actuel qui est la pire des idolâtries,
avec en second celle de l’argent.



Dans le même entretien 264, le Maharshi parle de l’évolutionnisme : « L’évolution ne peut se faire que d’un état à un autre [donc en dualité cause-effet en chaîne sans fin]. Quand aucune différence n’est admise, comment peut-il y avoir évolution ? »
« Il n’y  ni naissance, ni mort, ni présent [au sens de la géométrie euclidienne de la ligne droite]. La Réalité A ÉTÉ, elle EST, et elle SERA. Elle ne change pas ».

La Chute de l’être humain depuis la Voie de l’Agriculture est qu’il attache toujours une cause à un effet, ce qui construira son évolutionnisme sans fin, interminable car devenant chaos (inversé) : en rattachant une cause à un effet l’humain est obligé de penser, de calculer, de vivre cette dualité infernale. « Finalement, il est conduit qui il EST lui-même. Quand il connaît le Soi, il atteint la Paix parfaite. Ce n’est que pour aboutir à cette perfection que l’homme doit évoluer » (R. Maharshi, entr. 644 du 3-3-1939).
L’évolutionnisme est la Super Carotte religieuse QUI SE SITUE DANS LE MENTAL :
« C’est parce ce qu’il se prend pour un être humain qu’il pense avoir évolué du stade primaire de l’amibe jusqu’à son stade actuel » (R. Maharshi, entr. 644).
Évolution qui se rattache à la dualité CAUSE-EFFET :
« et la cause elle-même doit avoir une cause, cette argumentation devient interminable. En rattachant une cause à un effet,l’homme est obligé de penser. Finalement, il est conduit à découvrir qui il est lui-même. Quand il connaît le Soi, il atteint la Paix parfaite. Ce n’est que pour aboutir à cette perfection que l’homme doit évoluer » (R. Maharshi, entr. 644 du 3-3-1939).


LE FEU EST LA PREMIÈRE CAUSE DU SPECTRE OU FANTÔME PHÉNOMÈNE (voir l’invention du Big Bang).

On ne peut parler de nôtre monde des illusions ou phénomènes que dans un monde de causes et d’effets en chaîne sans fin. Dès qu’il y a Création ou Cause c’est la TERRIBLE PRISON CAUSE-EFFET : « C’est parce que vous dites que vous êtes né, que les Écritures [abrahamisme] vous disent « d’accord » et ajoutent que Dieu vous a créé » (Ramana Maharshi, entretien 238 du 20-8-1936).
Avec un Dieu créateur on fabrique une sanctification de la dualité. C’est ce que symbolise parfaitement Jean Coulonval dans son livre Synthèse et Temps Nouveaux, dans « L’œuf et la Poule » : « Une jeune cousine, élevée par les bonnes sœurs, me disaient un jour : ”Pour avoir un œuf il faut une poule et pour avoir un monde il faut un Dieu”. À quoi je répondais : ”Pour avoir une poule il faut aussi un œuf. Tu t’enfermes dans une chaîne de causes et d’effets dont les deux bouts ne se rejoignent pas, et que tu peux allonger à l’infini, sans que ton raisonnement soit valable” ». Notre monde malade actuel fonctionne de cette façon : l’évolutionnisme en une course sans fin (ou vers la Super Carotte « fin des temps »). « Pourquoi une ligne aurait-elle une fin, puisque après un pas je peux en faire un autre ? ». Je « progresse », donc je « construis » (Faire/Fer), JE CAPITALISE…

TANT QUE LA CHAÎNE (occidentale surtout) DE CAUSE-EFFET NE SERA PAS DÉTRUITE, LE CAPITALISME AURA ENCORE UN PHÉNIX CACHÉ DANS UN DE SES COFFRES. IL Y AURA TOUJOURS UN CHANGEMENT DE CONDITION OU CHANGEMENT DE PACKAGING ! ÇA S’APPELLE « RÉVÉLATION » (en français du M- : revelement, ou revel : rébellion, révolte, orgueil : ”Nen fai jamais vers Deu revel [Adam] ; revelos : disposé à la révolte, mutin ; reveler : dédaigner, se révolter. L’autre sens de Reveler est l’Éveil, D-couvrir, sens du Soi naturel : on n’atteint pas le Soi car Il est nôtre Vraie Nature : L’Éveil ou Soi ne se trouve nulle part ; ainsi nul ne peut donc l’atteindre et heureusement au sens « raison » ou mental du terme, parce que sinon il y aura de gros ego qui commercialiseront le Soi afin de « libérer »…..
« C’est Dieu qui atteint l’Homme et non l’inverse » : En LE connaissant je LUI donne son IL EST, je révèle le CACHÉ, mais si je suis dans la croyance, je fabrique un Dieu extérieur ou la dualité ‘Je’ et ‘je’ : « Or ce qu’on appelle ”croyance au Soi”, le Réalisé a déclaré que ce n’était pas une croyance… » [Sûtra du Diamant, chapitre 25).


Celui qui manipule rêve, et celui qui rêve manipule = FEU FROID (HYLÉ OU NOIR : Flamme froide : bois, forêt, mais aussi mondes manifestés :
1) Latent (Vierge froide et noire)
2) Réveillé (Mère) d’où sortit la Matière.
Flamme froide ou Chaleur cosmique ou FOHAT : électricité intelligente ou “électricité cérébrale”. Fohat est le lien entre Intellect et Matière qui électrifie l’atome et lui donne vie…. Fohat créer des charges électriques +(-) et -(+). C’est une énergie qui actionne la Matière, issue de la Matière Première Primordiale Éternelle, coexistante à l’Espace (ni chaude, ni froide, ni commençant, ni finissant, mais possède une nature propre spéciale !). Fohat est la Lumière du Logos “le Verbe”. (D’après La Doctrine Secrète. Tome 1, page 60, H.P. Blavatsky).
FEU FROID = SAINT CHAOS : LE NOM-LA-FORME N’EST PAS ENCORE INVENTÉ OU CAUSÉ.
Le FORGERON associé au Feu de l’Enfer à cause de son travail sur le Métal et plus particulièrement sur le Fer. « Les Forgerons remodèlent sans ménagement en leur donnant les formes les plus diverses les Âmes appelées à une seconde existence » (vision de Thespésios, citée dans : Les au-delà avant le purgatoire, de Jacques Le Goff, dans : Un autre Moyen-Âge).
Lao-tseu : s’il exista, Philosophe Chinois, Archiviste à la Cour Impériale, également devenu divinité protectrice des Forgerons. Le Forgeron “Magicien” du village puisqu’il sait manier le Feu et le Métal.
FEU = RADIO peut s’entendre dans le sens de RAYON [RAI] [RAIE] : rayon de lumière, et aussi [RAIZ]
[RAIS] : racine, souche. L’étincelle fait penser au mental et à un germe.

FEU FROID HORS DU MENTAL. Sinon, nous avons le Feu de la thermodynamique dans lequel le FEU RÉFLÉCHI : LE MENTAL HUMAIN RÉFLÉCHI, ET AINSI ENTRE DANS LA DIMENSION DES PHÉNOMÈNES. L’Homme des « cavernes » chuta dans sa découverte du Feu, car en découvrant le Feu, cet Homme inventait réellement du même coup l’évolutionnisme et le devenir en chaîne sans fin comme l’exemple de l’Œuf et la Poule donné par J. Coulonval. L’Homme rêvant devant son foyer commença à se perdre dans le PRINCIPE DU VAGABONDAGE MENTAL, IL DEVINT EN QUELQUE SORTE « NOMADE », COMME PLUS TARD SON ARGENT ET SON ÉCONOMIE.
L’Homme du foyer commence à vouloir PERCER, COMME TISONNER LE FOYER DU FEU ; TISONNER LA MATRICE OU FOURNEAU.


Il y a un humain récent auquel cet aspect de rêverie-profondeur n’avait pas échappé : Auguste Rodin, sculpteur et connaisseur du SOUFRE alchimique : « Cela doit pousser de l’intérieur vers l’extérieur », comme l’écrivait Rodin. La Forme/Volume doit être « habillée » d’énergie, comme « gonflée » ou en bonne santé : ”Péter le Feu”.

Nôtre monde du spectre ou fantôme phénomène EST COMME LE FEU CELUI QU’IL FAUT SURVEILLER : comme de l’EAU au-dessus du FEU (l’eau dans une casserole). Les deux éléments sont en relation l’un avec l’autre, il y a aussi production de vapeur.
Attention :
A - Il faut veiller, car si l’eau déborde, elle éteint le feu.
B - Si on laisse l’eau bouillir un temps trop long, elle se répand dans l’air, et le feu attaquera alors la casserole.
Donc bien ressentir les Contraires. Eau absence de forme (Saint Chaos). Toutes les formes sont possibles…..
Ainsi nôtre monde du spectre ou fantôme phénomène EST CELUI DE BIG BROTHER : surveiller les Humains-Feux, parce qu’ils sont dans le phénomène où tout change, tout est en évolutionnisme. LE FEU EST CON-TEMPLÉ (con : avec, et temple : avec le temple ; adorer le Feu, et de nos jours l’énergie : pétrole, nucléaire ou autres…..). Un Feu il faut l’activer et le surveiller, donc DUALITÉ SUJET-OBJET par excellence. Si le feu s’endort, ou s’emporte, c’est le drame, la f(r)iction, ou mieux : LA COAGULATION ou FIXATION, DÉSASTRE. LE FEU EST COMME UN CAPRICE quand il est concept de phénomène ou TISONNER CE FEU (le désigner)…..

Avec un grain d’Éveil, la naissance en ce monde est impossible puisqu’il est ni dedans ni dehors. En revanche, ce qui est une réalité, l’apparence ou nôtre monde du spectre ou fantôme phénomène, nôtre monde du pyrospectre existe bel et bien, QUOIQUE SPECTRE, ET ALLEZ-DONC ESSAYEZ DE SAISIR OU POSSÉDER UN SPECTRE !!!

Enfin, la non-dualité n’est pas un monothéisme de plus, car en inventant le monisme on inventait la dualité avec du même coup le contraire de monisme : le dualisme ou la diversité, le pluralisme, la quantité devenu par erreur « universelle » parce que maintenant sous le Dieu du capitalisme et de son évolutionnisme…



Notes.
1. VAN définition : dans la Vallée souffle le Vent, le Vent d’Hermès, au sens du VAN. Vent ou Van trouve son homonyme en FAN (paraître), mis en Fêmi dont la forme enclitique signifie : rendre visible, se manifester. La latin vanna (van) trouve dans FANOS (Phanos ou Lanterne) la signification de lumineux, brillant, que le sens figuré affirme par « manifeste », « évident » ; c’est aussi proprement le Flambeau, que le second sens de Phanos ou Fanos désigne par Lanterne (la « Lanterne » ou Lumière d’Hermès, cette Pierre nécessairement volatil revivifiant le mort et donnant la vie au Soleil et à la Lune, au « mari et à la femme »…).
FAN : paraître, avec le F de Figure, Feu, Fantôme, Finalité, Forme, Fond, Fin, Fleuve : « Le Fleuve qui va à la Mer ne peut supprimer sa Source » (Jean Coulonval). Le F de Feu qui détruit tout et qui donne cependant au Fer après liquéfaction, la Forme ou la Figure-Fin. Ainsi est la définition du mot VAN : LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE : Le Point Focal, énergie pure sans pensée, un corps au-delà du corps-mental, soit le fantôme du NON-NÉ. « Ce n’est qu’au terme de cent jours de travail concentré que la Lumière est réelle, qu’elle est le Feu du mental. Car au bout de cent jours, la Lumière jaillit spontanément : de même que le rapport entre une femme et un homme forme l’embryon, soudain, d’un point d’authentique énergie positive, surgit une perle [point]. Il convient de l’observer, calmement, tranquillement. Le Retournement de la Lumière est le processus de ”mise à feu” », explique le Secret de la Fleur d’Or (trad. Thomas Cleary). Le monde étant dans le mental, comme le précise le Secret de la Fleur d’Or, quand on retourne la Lumière le monde entier se retourne également…

2. Guerre organique/accidents : DANS LA CHUTE, celle que se font entre eux les peuples et les microbes.
Killers récent : Lavoisier que l’on dit avoir ruiné les idées Alchimistes (il fut guillotiné à l’âge de 51 ans) ; et Pasteur tueur d’enzymes…
Car il y a une guerre POSITIVE comme l’énonce Jabir à la suite du Christ : « Réveillez-vous. Toujours en “guerre” ».
 
 

Dernière mise à jour : 28-10-2019 21:50

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >