Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Sortir de l’enfer de la cause et l’effet
Sortir de l’enfer de la cause et l’effet Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-11-2019 22:17

Pages vues : 52    

Favoris : 5

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Axe, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Champignon, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Enfer, Excréments, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Inquisition, Instant, Intérêt, Intérieur, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Paradoxe, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Shiva, Silence, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
flammes_temps_causeffet.jpg
 
 
Sortir de l’enfer (1) de la cause et l’effet
particulièrement actif ici en Occident.
Donc en finir avec les anciennes structures
matérialistes et de leurs « constantes,
dont nous sommes dépendants, drogués aux
lois fixées par certains au gros ego
et aux gros comptes en banques,
CAR TOUTES CROYANCES, COMME LES RELIGIONS,
LE POLITISME, LES SCIENCES, FAISANT
DES CONSTANTES, SONT SANS RÉALITÉ
PUISQUE ELLES SONT DE SIMPLES OPINIONS,
DE SIMPLES POINTS DE VUE IMPOSÉS À TOUS
DANS CE MONDE TOTALITAIRE MERCANTILE.
 
 
La difficulté du Terrien actuel est qu’il s’imagine être l’auteur, le possédant de ses actes et il prend ça pour de la « libération » (engendrement de « démocratie » et de « libéralisme » et de s’enrichir et posséder toujours plus…). Voilà l’erreur du Terrien de la voie de l’Agriculture qui ainsi INVITE TOUS LES ENNUIS ET SOUFFRANCES.
 
 
Se libérer de l’enfer de la cause-effet, du créationnisme en big bangisme et autres causalité en démiurge pour conso et mateur, tel que le relatait Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux :
L’idée de « création » ne peut venir que dans la dualité SUJET-OBJET ou CAUSE-EFFET !!! « C’est parce que vous dites que vous êtes né, que les Écritures [abrahamisme] vous disent « d’accord » et ajoutent que Dieu vous a créé » (Ramana Maharshi, entretien 238).
Avec un Dieu créateur on fabrique une sanctification de la dualité. C’est ce que symbolise parfaitement Jean Coulonval dans « L’œuf et la Poule » : « Une jeune cousine, élevée par les bonnes sœurs, me disaient un jour : ”Pour avoir un œuf il faut une poule et pour avoir un monde il faut un Dieu”. À quoi je répondais : ”Pour avoir une poule il faut aussi un œuf. Tu t’enfermes dans une chaîne de causes et d’effets dont les deux bouts ne se rejoignent pas, et que tu peux allonger à l’infini, sans que ton raisonnement soit valable” ». Notre monde malade actuel fonctionne de cette façon : l’évolutionnisme en une course sans fin (ou vers la Super Carotte « fin des temps »). « Pourquoi une ligne aurait-elle une fin, puisque après un pas je peux en faire un autre ? ». Je « progresse », donc je « construis » (Faire/Fer), JE CAPITALISE, JE POSSÈDE…


L’ENFER DE LA CAUSALITÉ OU LA CAROTTE POUR FAIRE AVANCER,

L’être humain de l’après 1789 est prisonnier de l’histoire et de sa flèche du temps dans un sens unique et de la dualité cause-effet ou sujet qui observe ou achète un objet, cet enfer du causisme ou du big bangisme.
Sortir de l’enfer intérieur-extérieur ou dedans-dehors, et du mental-matériel qui n’est qu’une seule et même chose : le corps du délit.



SORTIR DE L’ENFER DE LA THERMODYNAMIQUE et de sa « temp-érature » QUI DÉTRUIT CETTE PLANÈTE (mythe actuel du réchauffisme provoqué par la dualité dedans-dehors et de l'ego….).

En en effet, rien de plus dualité que le FEU.
Parce que le FEU est lié à l’IMAGE et que dans nôtre actuel délire technologique l’ÉCRAN-IMAGE PARASITE TOUS LES HUMAINS : VOYEZ L’HISTOIRE-MÉMOIRE SI PRÉSENTE COMME JAMAIS AUPARAVANT, dans les médias et le « tout connecté » modèle « réseaux sociaux ». Le FEU est un ANIMISME EN VARIATION DU THÈME BIG BANG : LE FEU CRÉATEUR STYLE « ZEUS » OU JUPITER ET SA FOUDRE, SES GRONDEMENTS ET SES ÉCLAIRS.
Ce qui est actuellement nommé « chaud » est considéré comme « vivant », et dehors les « animaux à sang froid ». Nous sommes depuis l’après 1789 DANS L’ÉPOQUE DES SENTIMENTS ET DE L’ÉMOTION, voyez la mode du terrorisme et autre « État islamique » ou chez les Yahvistes leur « Jérusalem céleste ». La chaleur devient capitalisme ou preuve de richesse par excellence, LA PREUVE MATÉRIELLE DE LA SUBSTANCE-OBJET. À CÔTÉ, LA « CHALEUR INTIME » C’EST DE LA LAÏCITÉ OU CROYANCE POUR CERTAINS PRÊTRES DU RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLIQUE, CAR LA « CHALEUR INTIME » N’EST PAS VISIBLE OU MESURABLE (chaleur intime qui n’a rien à voir avec l’émotion ou le sentiment, le rouge de la passion) ; cette chaleur intime ne sera pas rentable, elle ne chauffera pas pour le capital.

En conséquence, FEU = ET CROYANCE ET ÉVOLUTIONNISME, C’EST BIEN L’INVENTION HUMAINE DE L’ENFER SUR TERRE. Donc le FEU provoque l’HISTOIRE, la DIALECTIQUE (les opinions et passions qui « s’enflamment »), on en arrive à » s’enflammer » dans des contradictions et débats sans fin comme l’exprime l’exemple de l’Œuf et la Poule cité plus haut. Encore une fois, avec cette ère du « tous connectés », le sentiment-émotion est grandement amplifié, CHAUFFÉ, ce qui est tout bon pour les bandes organisées médiatiques.

LA GENÈSE = LE SOUFFLE DE « DIEU » OU DU SOUFFLE CHAUD QUI M’EMPOURPRE = ROUGE DU PASSÉ OU ROUGE D’ADAM = LE ROUGE DE LA CAUSALITÉ. ALORS QUE « LE FRISSON ME GLACE », TOUJOURS DANS CETTE DUALITÉ CHAUD-FROID OU DEDANS-DEHORS, etc.
C’EST BIEN L’ENFER DE LA DUALITÉ SUR TERRE, l’actuelle unique loi de l’humain des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture et de la CUISSON.

« LA DUALITÉ C’EST LA GUERRE » écrivait Coulonval dans les dernières lignes de son livre, résumant LA CAUSALITÉ DU FEU : UNE GUERRE PERMANENTE, ET RENTABLE POUR CERTAINS


SORTIR DE L’ENFER DE LA THERMODYNAMIQUE ET DU CAUSISME, PAR LA GRATUITÉ OU AMOUR (aussi appelée : Beauté, Vérité, Conscience infinie, etc.).
SORTIR DE LA DUALITÉ PAR LA TRINITÉ : chaque fois qu’une manifestation se produit à partir du NON-MANIFESTÉ, elle ne peut qu’avoir trois aspects : à chaque jour et chaque nuit, il y a toujours une aube ou un crépuscule ; avec chaque flux et reflux, il y a toujours une mer étale et, de la même manière, partout où il y a Vérité ou Gratuité, il y a toujours Félicité naturelle ou BÉATITUDE (du latin beatus : bénédiction, qui ne dépend en rien de l’extérieur).

Un repère certain, une seule Réalité, est que l’Amour ou Gratuité ne sont pas de la « dimension » de l’espace-temps ou, c’est la même chose, du domaine du mental.

Les opinions ne seront jamais la Vérité ou Seul Réel, parce qu’il ne peut y avoir QU’UN UNIVERSEL, puisque le moi ou ego se définit par rapport à un toi ou un ego extérieur au mien, que mon ego est alors limité par ce qui le différencie de cet extérieur et donc de cette autre opinion. La théologie chrétienne l’exprime en disant qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu, car s’il y en avait deux, chacun serait limité par ce qui le différencie de l’autre et ne serait donc pas in-fini. C’est le même dilemme de vie en communauté humaine entre le Moi-Individuel et le Moi-Collectif. L’annulation de ce dilemme se trouve dans la Réalisation du Soi ou ‘Je’-‘Je’, le COUR, la NON-DUALITÉ où n’existe plus aucune opposition, plus aucun conflit entre le sujet et l’objet ou entre la cause et l’effet.
Ainsi une totalité d’opinons de l’ensemble des Terriens ne formera JAMAIS la Vérité, comme semble le vouloir réaliser les Google et Cie avec leur Big data…..
Deux opinions contradictoires, donc en guerre de dualité, ne retrouveront leur Paix originelle quand passant au-delà de la dualité, par la TRINITÉ ou par un CHAMP AU-DELÀ, NON IDENTIFIABLE OU NON POSSÉDÉ PAR UN MENTAL QUELCONQUE.

Dans le régime capitalo-républicain nous nous trouvons en dualité de sujet face tel ou tel objet opinioné comme « beau ». Cet objet peut être une personne, un paysage naturel, une peinture dans un musée, un morceau de musique, une voiture, etc. Et ainsi nous sommes convaincus du fait, que la beauté de l’objet, que ce « bel objet » devant soi devient la réalité parce qu’il est extrêmement important, ON LUI COLLE UNE VALEUR DONC DU FEU, DE LA VIOLENCE DE LA THERMODYNAMIQUE OU LUTTE POUR LE POSSÉDER OU LE METTRE À L’ABRI DES VOLEURS, CRÉANT AINSI TOUT, SAUF DE LA BEAUTÉ !!! Cette dualité en forme d’opinion classe les choses et les êtres en pur-impur ou goût-dégoût, en prix : cher, pas cher. Ainsi la perception de la Réalité est fragmentée.

VÉRITÉ, BEAUTÉ OU GRATUITÉ = SEUL UNIVERSEL, LA NON-DUALITÉ OU ABSENCE DE SUJET ET D’OBJET :

LA GRATUITÉ OU BEAUTÉ, VÉRITÉ EST DANS UN MENTAL, DONC DANS LES YEUX, QUAND IL N’Y A PAS DE SPECTATEUR [pas de mental], PARCE QUE LE VRAI CESSE D’ÊTRE VRAI DÈS QU’IL EST VU. NOTION ESSENTIELLE. Le sens ici du mot « spectateur » veut dire l’ego, le ‘je’ ou la personnalité, l’individu (sentiment de séparativité) qui se développe dans l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), soit le monde inventé de l’évolutionnisme.

L’enfer de l’Occidental, et maintenant du monde entier avec le nouveau capitalisme chinois, fabrique les humains pour qu’ils considèrent la beauté, la « paix », l’« amour », le bonheur et la « liberté » à travers les objets extérieur, et une approche culturelle, donc encore mentale, tentera de réaliser la Gratuité ou Beauté à travers l’Amour-Paix-bonheur à partir de l’intérieur, donc encore dans cette dualité intérieur-extérieur.

Le gros problème, est que nous sommes tous conscients du fait que, dans la Nature, donc en chacun de Nous, la solution ou la Vraie Paix existe. C’est ce qu’exprime à plusieurs occasion Ramana Maharshi dans ses entretiens, d’ailleurs EN EXEMPLE FONDAMENTAL CAR TELLEMENT SIMPLE : « Une femme portait un collier autour du cou. Ne s’en souvenant plus, elle se met à le chercher, questionnant son entourage. Une de ses amis, se rendant compte de ce qu’elle cherchait, lui désigna le collier autour de son cou. La femme le toucha de ses mains et fut aussitôt rassurée. Avait-elle récupéré le collier ? La encore, l’ignorance causa la douleur et la connaissance, le bonheur. Il en va de même en ce qui concerne l’homme et le Soi. Il n’y a rien de nouveau à gagner. L’ignorance du Soi [ou de sa Vraie Nature] est responsable de la souffrance présente ; la connaissance du Soi apporte le bonheur.
De plus, si quelque chose de nouveau devait être obtenu [comme par exemple un régime politique telle la république], cela implique que c’était absent auparavant [et que ça crachait ou éliminait tous les Anciens]. Ce qui a été une fois absent peut disparaître encore. Ainsi, le salut ne serait pas permanent. Mais le salut est permanent parce que le Soi est ici et maintenant, et éternel.
Les efforts de l’homme sont donc dirigés vers la disparition de l’ignorance [à ne pas confondre avec l’actuel course ou aux marchés du big data]. La sagesse semble survenir, alors qu’elle est naturelle et toujours présente ». (Entretien 63 du 6 juillet 1935).



Mais, inventer une Ici et Maintenant ou un Instant, c’est déjà fabriquer son contraire : l’avenir, le messianisme et son DORG (Demain On Rase Gratis). Seul un mental qui ne s’attarde ou ne se fixe pas sur sa vacuité est véritablement purifié, et retrouve son état de EST ou de Sans Pourquoi, bref, son état de MAINTENANT ou GRATUITÉ ! Voir l’exemple de l’enfant qui n’est pas encore contaminé en adulte : il voit un soldat de plomb et le transforme en papillon, en sous-marin ou en boulangère, selon les circonstances ; il est émerveillé devant une araignée, un caillou, une grenouille, etc., hélas, en devenant adulte et atteint du cancer du consommateur, il perd sa fraicheur d’émerveillement devant les petites choses de la vie quotidienne, et ensuite devenu adulte, il ira se conforter auprès d’une femme, ou d’un homme, et d’un parti politique, et recherchera en bonus le confort dans les mosquées, les synagogues ou les églises, les monastères.

GRATUITÉ OU STARGATE : L’OUVERTURE VERS LE TOUT ET LE RIEN CAR DÉLIVRÉ DE L’ENFER DU LA PERSONNALITÉ POUR RETROUVER LA FÉLICITÉ-GRATUITÉ.
Le Ici et Maintenant est aussi PAN, LE TOUT, L’INSTANT ET ABSENCE DE MENTAL (qui n’a jamais existé).
PAN ou PANique : LA SURPRISE QUI SAISIT PARCE QUE DÉPASSANT LE POSSESSION, DONC DÉPASSANT LA RAISON (on ne peur(t) plus calculer ou aviser avec son mental).

LE REFUS DU GRATUIT AU PROFIT DE LA RAISON EST LE GRAND SYMPTÔME DU REFUS DE LA SEULE RÉALITÉ, UN DES MÉCANISMES DE DÉFENSE QUI ENTRERA EN JEU DÈS QUE L’AMOUR OU GRATUITÉ SERA PERCU COMME CRU-EL (EL ou absence de dualité (2)). D’où d’ailleurs la trouvaille du FEU et de ce qui s’en suivra avec la thermodynamique. La thermodynamique est la directe conséquence du refus de la Gratuité, LE REFUS DE VÉRITABLE AMOUR.
LE REFUS QUE JE TRADUIS TOUJOURS PAR CONFORT, PARCE QUE LA GRATUITÉ OU VÉRITÉ, BEAUTÉ, C’EST ENFIN VOIR QU’IL N’EXISTE PAS DE SÉCURITÉ DANS LE SEUL RÉEL, ET QUE PAN OU LA SURPRISE BRISE, DANS L’INSTANT, DANS PAN, LE CHÂTEAU-FORT OU LE RÉGIME POLITIQUE REFUGE DU CAPITALO-RÉPUBLIQUE DE PSEUDO-SÉCURITÉ CONSTRUIT PAR LE MENTAL.
C’EST POURQUOI LA GRATUITÉ EST BELLE, PARCE QU’EN ELLE IL N’EXISTE PAS LE SÉCURITAIRE À LA MODE D’APRÈS 1789 ET 11 SEPTEMBRE 2001.
C’est l’état d’ÊTRE le plus vulnérable, L’ÉTAT NATUREL OU ORIGINEL D’INNOCENCE : « L’innocence devant le mal : une plaie toujours ouverte et qui ne s’infecte jamais, une espèce de blessure invulnérable », écrit Gustave Thibon dans : Notre regard qui manque à la lumière.
Et depuis un moment beaucoup de Terriens s’éveillant enfin deviennent Innocents devant le mal et en souffre beaucoup sous cette forme de blessure qui ne s’infecte jamais, et qui de ce fait engendre la peur dans tous les pouvoirs.

CONCLUSION : LE MOT AMOUR EST UN DES MOTS, SINON LE PLUS MAL COMPRIS !!! PAREIL POUR LE MOT GRATUITÉ OU LE MOT BEAUTÉ.
Le mot Amour est même dévalorisé en le classant, par le mental en divers dualités : conditionnel-inconditionnel, matériel-spirituel, humain-divin, laïcité-individuel-collectif… Ce qui amplifie le mental travaillant du chapeau de l’amour humain, alors qu’icelui contient déjà le Soi ou Liberté…
Tant qu’il y aura Moi, et Vous, et en politique Moi et les électeurs qui m’ont élu, et l’initié manipulant sournoisement et inconsciemment le profane, il n’y aura jamais Gratuité ni Vraie Paix.
Alors, quand ces Terriens cesseront-ils de se dire les uns les autres « Je t’aime », engendrant ainsi le multiple ? (La diversité mercantile chère à la mercantile Union européenne).
Quand le Terrien aura cessé son chaos de cacophonie de diversité, il pourra enfin entendre l’UN, le SON intérieur où n’existe ni dedans ni dehors. Alors seulement il se dépouille du faux, pour entrer dans ce qui n’est ni vrai ni faux, car inventer un vrai c’est inévitablement avec le mental engendrer tôt ou tard son contraire.



Notes.
1. Enfer : les Anglais en inventeront leur « Hell », d’après le nom de la Déesse Hela.
« et, par les Slavons, du grec Hadès [le Soufre, le Rouge adamique du Passé, le Yang-Roi masculin, Ré], l'enfer étant dans les langues russe et slave – âd, et la seule différence entre l'enfer froid des Scandinaves et l'enfer chaud des Chrétiens devant être recherchée dans leurs climats respectifs. Mais même l'idée de ces régions surchauffées n'est pas d'origine européenne, de nombreux peuples ayant nourri la conception d'un climat souterrain, et nous pouvons aussi bien localiser notre enfer dans le centre de la terre. Toutes les religions exotériques – les croyances des Brahmanes, des Bouddhistes, des Zoroastriens, des Musulmans, des Juifs et d'autres peuples font de leur enfer un lieu brûlant et ténébreux bien que certains soient plutôt plus attirants que terribles. L'idée d'un enfer brûlant est une idée plus tardive, déformation d'une allégorie astronomique. Chez les Egyptiens, l'enfer ne devient un lieu de châtiment par le feu que lors de la dix-septième ou dix-huitième dynastie…. » (extrait de l’article : Enfer, dans le Glossaire théosophique, inachevé, de H.P. Blavatsky).

2. EL ou divinité considéré comme le Soleil, donc encore un « truc qui chauffe » et qui cuit ! (« Un nom de la Divinité emprunté par les Juifs au phénicien Elon, un des noms du soleil », précise H.P. Blavatsky dans le Glossaire théosophique).
 
 

Dernière mise à jour : 12-11-2019 23:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >