Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Je suis partout, en chaque poussière
Je suis partout, en chaque poussière Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-11-2019 23:03

Pages vues : 628    

Favoris : 84

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Axe, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Champignon, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Enfer, Excréments, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Inquisition, Instant, Intérêt, Intérieur, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Paradoxe, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Shiva, Silence, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
email1.jpg
 
 
Je suis partout, en chaque poussière
 
 
Page dédiée à Python, Serpent, né de l’argile (ADN) de Gaïa la TERRE, donc né de la Poussière. Il fait partie des deux courants cosmiques du Caducée, et de l’ambivalence du Fixe et du Volatil qui se poursuivent l’un et l’autre afin de s’instanter (ou s’actualiser). Typhon est un monstre de la légende Grecque. Il engendre Cerbère, l’Hydre de Lerne, la Chimère, etc. Typhon dans l’un de ses symboles est représenté par un âne ; les premiers Chrétiens étaient vu par les Païens comme des « âniers »…. On a fait aussi de Typhon un gaz dangereux (volcan), et en Ancienne Basse Égypte les tertres élevés le long de rivières pour empêcher les fréquentes inondations, d’où le nom de Typhoniens ou Taphos. Le DRAGON est aussi symbole de Sagesse, de renaissance d’immortalité ; en Chine les Immortels chevauchent les Dragons volants. Si certains Grecques ont inventé que Python fut tué par Apollon, c’est qu’il y a un sérieux problème avec ce Dieu qui veut faire pourrir, putréfier, de force, Python !!! De même que des Chrétiens ont fait du Serpent le terroriste, le méchant….. le négatif… Ainsi des Grecques ont fait de Python le CREUSET ou CROISEL CONTENANT LE SOI, CORRESPONDANCE AVEC L’INTELLECTUEL APOLLON TROP PRESSÉ, TROP LIBÉRAL… IDENTIQUE À ALEXANDRE TRANCHANT EN TOUT CONFORT LE NŒUD pour ne pas se casser le cul à le démêler ! Aussi analogie avec Cendre et Excréments ou résidus, voir ci-dessous.
APOLLON sera le déclencheur en Occident de l’ego, du Moi-Individuel (l’« individuation » à la C.G. Jung, la différenciation, ou la diversité du mercantilisme et productivisme capitaliste, aboutissant aussi au causisme et évolutionnisme : un embryon devient un organisme compliqué). APOLLON-RELIGION-BOÎTE DE PANDORE….
 
 
POUSSIÈRE = SEMENCE, CENDRE, POLLEN (des fleurs). Dans la Genèse 28, 14, l’humain est raconté « formé de poussière », mais aussi sa postérité est comparée à la Poussière. Les Anciens Égyptiens en signe de désespoir se lançaient de la poussière sur la tête et le corps, comme un signe de deuil, qui sera, comme de tout, copié par les Hébreux-Juifs dans Josué 7, 6 ; Lamentation 2, 10 ; Ezéchiel 17, 30 ; à y ajouter Psaume 22, 16.
POUSSIÈRE = CENDRE, RENONCEMENT OU PUTRÉFACTION ; RÉDUCTION EN POUSSIÈRE AFIN DE RENAÎTRE DE SES CENDRES, COMME L’OISEAU PHÉNIX. Le mot PUTRÉFACTION résume à Lui seul toute l’Alchimie. Voir la cérémonie des Cendres dans la liturgie chrétienne, afin de se préparer à l’éternité.

TOMBER EN POUSSIÈRE OU RE-NÂITRE, sans les limites imposées par la dualité de cause-effet.
Une CHAR-OGNE ou un « Char de Coin » (cogne ou fendre comme fend l’éclair. L’Anglais parle actuellement de « bitcoin », soit « frapper » ou « battre » monnaie).

L’EAU ou la POUSSIÈRE pénètre partout, à la différence du mental QUI NE PÉNÈTRE RIEN, QUI RESTE COINCÉ, LIMITÉ. C’est d’ailleurs pourquoi l’environnement de l’humain LUI SEMBLE HOSTILE, LA NATURE QUE L’HUMAIN VOIT EXTÉRIEUR À LUI LUI SEMBLE HOSTILE ALORS IL VEUT LÉ RÉGENTER EN TOUT CONFORT, SELON SON EGO-OPINION. CE SONT ACTUELLEMENT LES CHAÎNES DE CAUSES-EFFETS À L’INDÉFINISSABLE QUI ENTRAVENT L’HUMANITÉ ET L’ENSEMBLE DES FORMES DE VIE. Comme déjà écris, LA LIBÉRATION PASSE PAR LA DÉLIVRANCE DE LA CROYANCE EN DEVENANT UN SACHANT, C’EST-À-DIRE EN ABANDONNANT LE MENTAL, POUR ENFIN, ENTRER EN CONTACT AVEC L’INFINI DE DIMENSIONS VISIBLES ET INVISIBLES, et RE-découvrir le Zéro indien, la Fontaine de jouvence : LA CONSCIENCE INFINIE.
Seule l’Eau ou la Réduction des corps réduit à leurs premiers principes, leur EST, leur AINSITÉ, amplifie à l’infini leurs vertus séminales et germinatives (Creuset ou Coupelle de l’Eau en Poudre jaillissante à partir du CREUSET-FONTAINE).
Croyant = Social et sa couverture, donc vie dans le superficiel et nul réalisation du Soi. Vie seulement par le mental ou la raison.
Sachant = Vie dans la profondeur et la Réalisation du Soi et du Zéro indien. Domaine de l’Éveil et du Pays du Rien du Tout.
RÉDUIRE ou PUTRÉFIER en Cendre pour re-partir, pour re-naître.


Je suis partout, en chaque poussière.
Indique que SURTOUT, le cerveau de l’humain N’EST PAS le siège de ce qu’encore actuellement certains nomment « conscience », ce qui fabrique et amplifie l’ego, le « Moi je » si rentable pour cette société capitalisme de consommation et de destruction mondialisées. La Conscience n’est pas non plus le rêve des Google et Juifs et Cie qui veulent mettre la conscience, leur conscience, dans leur puce informatique, Elle est partout, Elle n’est donc pas localisable ni identifiable à un endroit quelconque, et n’est aucunement le bidouillage de réactions électro-chimiques du cerveau ni de l’activité des neurones ! Comme déjà écris, le cerveau [Cervel, en français du M-Âge] est un ÉMETTEUR-RÉCEPTEUR situé à la fois sous un crâne et dans des intestins. Émission-Réception MICROCOSME-MACROCOSME EN RÉSONANCE de l’un avec l’autre. Cervel ne fonctionne que si l’on sait s’en servir ! Le troisième Œil entre autres a été perdu.
Depuis au minimum l'époque de la Renaissance, le Cerveau est devenu de plus en plus limité !

La Conscience infinie n’« arrive » pas à un moment et ne « repart » pas à un autre. Elle EST, partout.
À nouveau voici le « secret » de la Vraie Liberté, énoncé dans le Svetashvatara Upanishad (Upanishad du Sage Svetashvatara) 6, 20 : « Seulement lorsque les hommes seront capables d’enrouler le Ciel comme un parchemin, verra-t-on alors la fin de leurs misères sans qu’ils aient besoin de réaliser la Divinité [disparition des religions] ».

Je suis partout, en chaque poussière, énoncé dans le Svetashvatara Upanishad 4, 2 : « Cet Atman [le Soi et soi] est Agni, le feu ; il est Aditya, le Soleil ; il est Vayu, l’air ; il est Chandrama, la Lune, ainsi que le firmament étoilé. Il est Brahman [l’Absolu], il est les eaux, il est Prajapati, le Progéniteur ».
Et à 4, 3-4 : « Tu es la femme et tu es l’homme. Tu es le jeune homme, et la jeune vierge aussi. Tu es le vieil homme qui va chancelant sur son bâton. Tu es né, tes faces tournées vers tous les horizons.
Tu es l’insecte d’un bleu profond et le perroquet vert aux yeux rouges. Tu es la nuée tournante, les saisons et les océans. Tu es sans commencement, déployé au-delà du temps et de l’espace. Tu es Celui de qui tous les mondes sont nés ».

Et à 4, 17-20 : «  Ce Créateur de l’univers, qui s’est répandu en toutes choses, qui est l’Atman auguste (Mahatman ou Grande Âme), demeure en permanence au cœur des créatures. Il est connu par le mental, contrôlé par l’intellect et perçu par le cœur. Ceux qui le réalisent ainsi deviennent immortels.
Quand les ténèbres (tamas) se dispersent, il n’y a plus ni jour ni nuit, ni être ni non être. Il n’y a que cet Unique, ce Propice, qui est impérissable et suscite l’adoration de Savitri lui-même. C’est de Lui qu’émane l’Intelligence primordiale.
Nul ne peut le saisir, que ce soit par le dessus, par le travers ou par le milieu. Nul qui soit égal à lui, dont le nom est « Gloire insurpassable ».
Sa forme ne se laisse pas contempler. Nul ne peut le percevoir de ses yeux. Ceux qui le connaissent au moyen de leur faculté intuitive et le trouvent siégeant dans leur cœur, deviennent immortels ».

J’arrive tout seul, je m’assois tout seul.
Je n’ai aucun regret que les humains de ce jour ne me connaissent pas.
Il n’y a que la conscience du vieil Arbre, au sud du village,
qui sait pour sûr que je suis un Immortel de passage.

(Poème d’un Immortel, tout comme le Vieux Monsieur de 10 millions d’années dont seulement seuls quelques rochers ont conscience. Pourquoi un Monsieur de « seulement » 10 millions d’années ? Parce que le principe d’un Immortel est de savoir mourir quand il le désire, et donc de pratiquer aussi son contraire….. Ainsi cela se termine toujours par : « Nul ne sait ce qu’il est devenu »).

La science actuelle et sa technologie en thermodynamique est l’amplification de la sottise ! Car basée sur le mental et l’astuce, donc le calcul et la division à n’en plus finir, l’idolâtrie du gain, et un faux confort, ce sera tout bon pour l’économie du voleur et du sécuritaire qui en jouiront jusqu’à l’extase de leur ego possessif !
Cela a produit l’humain sans racine, sans particularité sauf celle qu’on lui colle artificiellement sous le nom de « diversité », produisant L’ÊTRE LE PLUS DANGEREUX DE TOUTE L’HISTOIRE HUMAINE : UN HUMAIN MÉCANISÉ, CALCULATEUR ET PRISONNIER DE SON MENTAL, DE SA RAISON, DEVENU HYPER CONFORT ET CONFORMISTE, ET MÊME FASCISTE, POUR PRODUIRE CE MONDIALISME TOTALITAIRE, AFIN DE FABRIQUER UNE CIVILISATION INHUMAINE, COMME LE RÊVE LES GOOGLE ET CIE : FABRIQUER UNE CIVILISATION DE L’UTILE, DU FER/FAIRE À L’INDÉFINISSABLE (évolutionnisme).
Le désir Big Brother d’investir l’autre et uniquement l’extérieur, le matériel, trahit un très grave déséquilibre en nous-mêmes.

Cet être humain déraciné est la production de ce régime capitalo-république qui encore pour peu de temps nous maintient dans ses vieilleries et par là même dans nos vieux conditionnements et réflexes, comme les poissons qui tournent en rond dans leur bocal rond, impuissants à imaginer en sortir.

La science actuelle et sa technologie en thermodynamique est l’amplification de la sottise ! Sottise au combien amplifiée par la technologie : certains disent que la matière est formée d’atomes ou des trucs comme ça et que des êtres qu’ils voient comme « intelligent » ils les appellent des « personnes ». Or « atomes » et « personnes » n’est qu’une opinion et rien de plus. De même que certains humains fabriquent par leur mental et leurs cinq sens des « appareils de mesures » afin de « mesurer l’infiniment petit », genre « atomes » et autres trucs qu’ils affublent de noms tous plus grotesques les uns que les autres. Ainsi ces humains fabriquent une CONNAISSANCE-OBJETS ou UTILITARISTE, UNIQUEMENT EXTÉRIEURE, MERCANTILE, DE POUR-VOIR OU POUVOIR, en dualité d’un sujet face à un objet. Avant 1789 et son encyclopédie de Diderot et Cie., l’être humain était la mesure de toutes choses ; les mesures étaient fondées sur la largeur du pied humain par exemple. La mesure de toute chose était l’être humain. Après 1789 et maintenant, l’être humain est mesuré par les choses du capitalisme et de son monde-machine et binaire informatique et bancaire ; on est donc dans l’abstraction pour tenter de mesurer le non-mesurable !
Comment peut-on prétendre comprendre quoi que ce soit de la Matière, donc de Nôtre Nature, alors que depuis le berceau nôtre corps ou mental est SOUMIS, CONDITIONNÉ, PAR DES LOIS HUMAINES, DES HABITUDES ROBOTIQUES DONC IMPLACABLES. Le Fluide va, un peu, circuler dans nôtre jeunesse, puis très vite arrivent toutes sortes de lois ou opinions, religieuses, philosophiques, politiques, scientifiques, produisant la sclérose… jusqu’au tombeau. C’EST LE PIÈGE, LE PRIS-AU-NIER (négation du Soi).

SEULE L’INUTILITÉ PEUT ÊTRE UTILE ! C’EST LA GRANDE UTILITÉ DE L’INUTILITÉ (que l’auteur du site utilise souvent….). Ne pas servir à quelque chose, surtout ne pas être utile au régime capitalo-républicain. Ne pas se servir de son corps, par conséquence de son mental, POUR quelque chose ! GRATUITÉ : PAN le TOUT ou SUR-prise (PANique), parce que le mental dans l’Instant n’existe pas ou du moins il ne peut plus raisonner ou aviser et que ça dépasse sa chère raison ; et alors il déteste ça, il PANique, il a horreur des surprises, d’où le succès du sécuritaire et de l’identification tout azimut et du « service d’ordre », parce qu’avant tout, le mental veut son confort, sa sécurité, ses habitudes de vieux garçons ; il veut son château-fort comme s’il idolâtrait ses propres limites.
Ainsi, VIVE LE PAYS DU RIEN DU TOUT : « Vous avez un grand Arbre et vous vous souciez de son inutilité. Pourquoi ne le plantez-vous pas dans le Pays du Rien du Tout ? Tout le monde pourra se promener à loisir sous son ombrage et s’y coucher à son aise. Il ne subira ni les coups de la hache [de nos jours les déchirements de la tronçonneuse], ni l’attaque des autres êtres. Ainsi, comment son inutilité peut-elle vous inspirer du souci ? ». (Tchouang-tseu, fin du chapitre Liberté naturelle).

Terrible est le pouvoir de l’ego qui provoque l’attente de voir, et le désir d’obtenir quelque chose, et du Faire/Fer qui va rouiller. Je rend service, donc j’en attend quelque chose en retour, application de l’enfer de la cause et effet…. Merci madame, merci monsieur d’être à votre merci, D’ÊTRE À VOTRE PRIX SUR LE MARCHÉ. Ainsi nous sommes continuellement, à la merci de quelque chose en ce monde du consommateur à la merci des objets et choses de la consommation, ce qui prouve que la laïcité n’existe pas, la liberté de pensée n’existe pas ; la laïcité est une fois encore un truc pour engrosser le capitalisme, et faire vendre toujours plus…..
« L’ego appartient déjà au Soi. Nous n’avons aucun droit sur l’ego [contrairement à l’invention par les Grecques de leur Apollon et du Moi-individuel qui deviendra à ce hui le consommateur et son pouvoir d’achat], même tel qu’il est maintenant. Mais à supposer que nous en ayons un [grâce à Apollon…], nous devons y renoncer ». (Ramana Maharshi, entretien 201 du 14-6-1936).

Le monde entier attend autre chose, sous une forme ou sous une autre, et la « poussière » Gilets Jaunes voltigeant en France en est un des grands symptômes. Ce vieux monde du régime capitaliste et républicain ne répond plus (s’il a jamais été une réponse au vivant et donc à la Vraie Liberté), ne répond plus aux bases fondamentales du vivant et de l’humain, de même que ne répondent plus les trois religions abrahamiques.
La Vraie Liberté est éternellement là, Elle n’est pas prisonnière du temps qui coule et des opinions ; ainsi la transformation de ce monde pourrait être INSTANTANÉ….. dans 10 ans, dans plusieurs siècles…….
Ce vieux monde qui consiste à obtenir du « bonheur » par quelques choses d’extérieures est terminé, la société de consommation est mourante CAR ELLE EST FAUSSE DÈS SA NAISSANCE, car il n’existe pas dans le spatio-temporel un seul objet ou un seul fait qui soit capable de procurer le Bonheur ou Vraie Liberté. Quand l’individu est tourné vers l’extérieur et donc vers la consommation, il expérimente la souffrance, parce qu’il y aura toujours UN MANQUE, manque si favorable aux banques du capitalisme comme le marché de la drogue leur est aussi vitale économiquement.
UN MANQUE À CAUSE DE LA LIMITE PAR L’EGO ET SON MENTAL, limité par une connaissance nécessairement toujours limitée et un bonheur limité (même pour les Couilles en Or qui n’en ont jamais assez), car le consommateur est soumis à une naissance et donc à une mort certaine. Cependant, il peut échapper à cet asservissement en se RE-tournant vers le Soi ou vers sa Vraie Nature (pas celle que tente de débusquer une psychanalyse quelconque qui ne fait que dans le mental et l’utilitaire…)
 
 
python_typhon.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 16-11-2019 01:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >