Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Plan… de l’ego… de certains
Le Plan… de l’ego… de certains Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-11-2019 00:48

Pages vues : 65    

Favoris : 7

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Axe, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Champignon, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Enfer, Excréments, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Inquisition, Instant, Intérêt, Intérieur, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Magie, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Paradoxe, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Shiva, Silence, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
enfer_paix.jpg
 
 
Le Plan… de l’ego… de certains
Règle d’Or : En triomphant à partir de la
Renaissance, la libre pensée pour tous signait
son arrêt de mort, car naturellement il est
impossible pour n’importe quel régime étatique
et son gouvernement de gouverner en reconnaissant
à chacun le droit de ne pas être d’accord.
Surtout depuis l’invention de la démocratie et
par là-même l’amplification de l’ego amenant
le principe des conflits d’intérêts et donc la
condamnation de la démocratie à la frustration,
au MANQUE permanent par ses propres limitations.
Ainsi la démocratie semblera positive à la masse,
alors qu’elle sera seulement positive ou profitable
à toute chefferie d’un gouvernement étatique
et à ses supporters.

 
 
Page principale sur la GLANDE PINÉALE.
 
 
La démocratie jouxtée au « libéralisme » ou aliénation de la consommation-production sans fin ni fond a un besoin infini de croissance du niveau de vie, un évolutionnisme que les Google et autres Juifs veulent transformer en « conscience » pour la stocker en une puce électronique informatique ; ainsi selon la dualité de chaînes sans fin de causes et d’effets à chaque désir soulagée succèdera automatiquement une nouvelle envie, et cela sans fin, ce qui sera tout bénéfice pour le capitalisme, s’il existe encore vers les années 2080, ce qui me semble impossible tant ce système est cancérisé, et ne possède plus aucun don de régénération façon Oiseau Phénix (ses cendres sont comme sa démocratie : stériles).

Même réduit à l’état de « puce informatique », la singerie d’humain qui en résultera sera réduite au même état qu’à ce hui : LA PROJECTION, LE MESSIANISME ou LA CROYANCE en la venue du DORG (Demain On Rase Gratis) sous une forme ou sous une autre, comme l’attente d’un individu physique, peu importe, puisque l’envie du « toujours plus » ou du « Nouveau vu à la Télé ! » sera toujours source d’insatisfaction et d’insécurité.
CROYANCE = PROMESSE OU PROJECTION D’UN BONHEUR SUPPOSÉ OU SOUHAITÉ ; COMME LA PUBLICITÉ QUI VOUS VEND UNE PROMESSE DE BONHEUR AVEC SON PRODUIT. C’EST DE LA CROYANCE.

Et même chez les Google pucés, dans la « nanoseconde » s’ajoutera l’envie de l’immédiateté du « tout tout de suite » (1), selon le principe des usuriers que le « temps c’est de l’argent », les usuriers, ces « miséreux » Juifs, qui vendent du Temps ou de l’argent en dehors des besoins de base de la vie courante. Aucun être humain ne doit avoir droit aux fruits du travail, car actuellement c’est cette démence d’amplification des fruits du travail dont l’usure est le principe qui est devenu le principe du SALARIA, SA RAISON DE TRAVAILLER uniquement pour les fruits du travail ou de l’usure, le SUPERFLU, LE TOUJOURS PLUS. misérables Juifs, et SPÉCIALISTES, qui ne travaillent que pour le résultat, QUI NE TRAVAILLENT QUE PAR CE BIAIS, « RENDRE SERVICE », DONT LEUR SERVICE BANCAIRE.
Le paiement complet pour n’importe quel service ou n’importe quelle sorte de travail est devenu UNE IDOLÂTRIE, UNE RELIGION, c’est-à-dire que ce n’est pas le travail nécessaire au maintient de la vie qui est exécuté, mais SA RÉMUNÉRATION AUSSI NOMMÉE « POUVOIR D’ACHAT ». Le tragique manifeste de cette vie aliénante est voilée par la dogme et la propagande qui, comme il est naturel, ne peuvent pas être vrais, sinon il n’y aurait pas besoin ni de dogme ni de propagande…
De nos jours, PAIEMENT PAR CHAQUE HEURE DE TRAVAIL = ABSENCE DE QUALITÉ ET DE RESPONSABILITÉ, SOIT DÉSIR DE RETIRER UN MAXIMUM D’ARGENT EN EN FAISANT UN MINIMUM, OU EN DONNANT LE MOINS POSSIBLE EN ÉCHANGE (soit paradoxalement le contraire du social). Dans ce cas là il n’y que MANQUE, SOUFFRANCE ET MISÈRE.
Ceux qui travaillent uniquement en égoïste pour un résultat ou pour le fruit de leur travail SONT DES MISÉRABLES. Voyez autour de vous le nombre faramineux de ces misérables !
L’être humain est sacré. L’organisation industrielle et capitaliste ne l’est pas. Tout comme des lois sont faites par l’humain et pour l’humain, et non comme maintenant l’humain fait pour des lois ; de même que le commerce a été construit par l’humain et pour lui, et non l’humain pour le commerce, comme semble le réaliser les frères Abraham et Simon Oppenheim qui déclaraient ceci en 1840 : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. page 451 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent) ; la synagogue de Satan…

Le rêve des Juifs des Google et Cie étant de TUER LA MORT est bien marié avec l’argent : NE JAMAIS PERDRE DE TEMPS = NE JAMAIS PERDRE DE L’ARGENT… Donc les Juifs de leur vallée siliconée ne voulant pas perdre d’argent veulent RÉDUIRE l’humain à un machin en nano-truc informatique, comme ça ils ne perdront pas leur cher argent ! Ne pas perdre de temps, d’où la construction d’engins pour se déplacer toujours plus rapidement pour être toujours plus winners ou compétitifs… D’où aussi l’amplification du stress et des maladies nerveuses et autres déséquilibres genre dépression nerveuse.

LE MANQUE LIÉ AU PRINCIPE DE LA DÉMOCRATIE NOURRIT CONSTAMMENT UN SENTIMENT D’INSÉCURITÉ ET SON TOUJOURS PLUS DÉTRUIT LA PLANÈTE. Sentiment d’insécurité nettement amplifié la prise de conscience que les ressources naturelles ici-bas se dégradent de plus en plus et ont de plus en plus de mal à se régénérer.

Comme déjà écrit de nombreuses fois, l’être humain s’est coupé de la Nature et donc de SA Nature, car il est tourné uniquement vers l’EXTÉRIEUR même quand il prétend engager un « développement personnel » devenu à la mode écolo-machine et New Age.

Ainsi, pour en revenir à la Glande Pinéale et à la libre pensée devenu impossible, tout est fait pour que le matérialisme triomphe et rende de plus en plus aliénées les masses, prisonnières des normes et vérités imposées par ce monde démentiel de l’argent et de la consommation qui a si bien sclérosé les masses ; masses qui dès lors sont directement responsables de leur souffrances, puisque se prétendant en démocratie, elles vont voter pour leur bourreaux ! en croyant qu’iceux organiseront bien leur vie, puisque par leurs votes, ils les ont délégué À LEUR PLACE, suivant la mode des spécialistes en tout et n’importe quoi, démocratie et libéralisme obligent…..

Paradoxalement, le développement économique depuis l’après 1789 et son encyclopédie annonçant très visiblement la société industrielle actuelle, apporta un semblant de tout confort en Occident, électricité, moyen de transport, hygiène, images, etc. prolongeant, un peu, la durée de vie des Occidentaux, du moins une partie d’entre eux. Mais maintenant cette société industrielle et de confort DÉTRUIT les êtres humains et paradoxalement participe PRINCIPALEMENT à son mal être.

La démocratie étant lié à un système de chefferie comme l’État, monarchique ou républicain ou en totalitarisme, aucune liberté de pensée ne pourra exister, car la chefferie sera obligé de MANIPULER LES GENS POUR LES AMENER À CE QU’ELLE DÉSIRE : LA PAIX, donc SA paix, et nécessairement MERCANTILE !!!

Désormais s’ouvrent DEUX VOIES :
- Celle de l’actuel monde Luciférien avec blocage ou coagulation vers les Mondes Libres, car il sera créé une « évolution statique » artificielle dans le Minéral, le Végétal et l’Animal ou Humain.
- Celle du Soi ou Unité originelle.
Dans une voie comme dans l’autre, le mot Bien disparaît, car au final il ne restera, ou une Voie, ou l’autre, du moins pour un « moment »………

Ce que dit dans la vidéo vers 6.40 le Dr Dietrich Klinghardt, concernant un « pouvoir supérieur » qui pousserait la chefferie dirigeante de la planète Terre m’évoque avec conviction le POUVOIR SIDDHI (2) DÉVELOPPÉ PAR CERTAINS, QU’ILS SOIENT ENCORE VIVANTS OU EN « APPARENCE » MORTS. Pourvoir qui pousse à détruire le genre humain et son environnement, pour le remplacer par….. je n’en sais rien….. Mais certainement pas par un humain au sens actuel.
Voilà où va conduire la « liberté de pensée » et sa démocratie, à un totalitarisme destructeur comme jamais il n’en exista dans l’histoire humaine. Seulement si l’être humain ne se réalise pas Lui-même, ce qui est autrement que la mode du « développement personnel » qui elle aussi prétend à la « Vraie Nature ». AUTREMENT, parce DÉJÀ EN CHACUN DE NOUS EST LA RÉALISATION DU SOI OU SIMPLICITÉ : Ce que tout le monde cherche et que bien peu trouvent (Transparence). Elle s’apparente à l’Origine. Elle vient dès la première fois en un seul coup, selon certaines Circonstances ; sinon il faut tout démêler pour retrouver la Source de la Simplicité.
« Seule l’abondance mène à la clarté, et c’est dans l’abîme que demeure la Vérité ». Vers de Schiller, cité par Werner Heisenberg dans La Partie et le Tout. Rejoins le Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ, du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi), qui correspond à une devise Alchimique : « Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore  .

En cette époque de Big data et de « culture pour tous », donc démocratique et de « partage » (le vivre ensemble) lié à cette thermodynamique : le feu et sa chaleur partagée, nombreux sont ceux qui cherchent la connaissance avec leur raison, puisque c’est la mode depuis les perruques poudrées du siècle des « lumières », mais bien rares sont ceux qui accèdent à la Connaissance par la non-connaissance.
Dans la « Chambre vide » ou Croisel surgit la Blancheur de l’Instant ; le Bonheur est là où s’achève tout vagabondage ; ceux qui ne savent pas s’arrêter, comme les Juifs, et qui continuent à vagabonder, à nomadiser, sont ceux qui ne connaissent pas puisqu’ils continuent à galoper dans leur toujours plus.
Cette époque du « partage » par ses réseaux sociaux de la thermodynamique, le feu ou la chaleur étant un « bien qu’on partage », voir les anciennes « soirées au coin du feu » (avant l’arrivé de la télé…) ; la chaleur est bien, une possession, qui engendrera la communion ou partage comme la repas pris en commun avec la « chaleur de la digestion » et de la possession par la bouche des aliments. Mais IMPORTANT, ici cette chaleur partagée est une fausse chaleur, celle de la superficialité du social, alors que la chaleur PÉNÈTRE EN PROFONDEUR. Il y a donc chaleur et Chaleur comme il y a amour et Amour, Chaleur (énergie) et Amour étant les deux mots parmi les plus incompris de l’être humain, tournant autour de ce besoin de pénétrer, comme de Re-trouver le Soi.
La « chaleur » dans le partage sur les réseaux sociaux et autres forums est une des pire choses de destruction mondialisée de l’être humain en compagnie de ce qui est dit dans la vidéo ci-dessous sur la Glande Pinéale. Il n’y a pas pire que le grégarisme, l’égrégore qui possède entièrement l’humain. Il est bien loin le temps de la « chaleur de la mine »….. Le temps où l’on « allait au charbon »…… Le temps où il fallait aller puiser l’Eau…… Maintenant, tout est en surface, en sociale et en confort-quantité !!!


Notes.
1. En effet, même dans la nanoseconde suivant le principe et PARADOXE de la Réalisation du Soi, dans l’exemple de la course d’Achille exposant un SANS CAUSE, L’INSTANT, LE SOI OU DIEU SERA TOUJOURS INSAISISSABLE : ON NE POSSÈDE PAS L’INSTANT, ou « Il n’y a pas de but à atteindre », car le but n’existe pas, le Ici et Maintenant ne sera jamais atteint puisqu’Il est « là-bas », et qu’aucune route ou espace-temps ne mène à cet Ici. Dans sa course, Achille ne rattrape jamais la Tortue, car il n’atteint jamais d’abord que le point où ÉTAIT la Tortue, et il a toujours à atteindre le nouveau point où elle EST, qui devient le point où elle ÉTAIT.

2. Concernant les facultés surnaturelles, en Inde elles se nomment pouvoirs Siddhis, et elles sont « huit siddhis » attribués au Seigneur Shiva que l’ascète est censé pouvoir acquérir par ses austérités :
- Anima : se rapetisser soi-même ou toute autre chose, jusqu’à la taille d’un atome.
- Makima : pouvoir augmenter indéfiniment son volume corporel.
- Ilakima : pouvoir se rendre léger ou pouvoir alléger n’importe quoi, donc vaincre la gravité ou poids.
- Karima : pouvoir augmenter le poids de son corps et sa solidité.
- Piratti (en sanskrit prapti) : le pouvoir d’obtenir tout ce que l’on désire.
- Pirakamiyam : pouvoir vaincre les obstacles naturels et aller n’importe où.
- Icattuvam (en sanskrit ishatva) ou icitai : domination suprême sur la nature animée ou inanimée.
- Vacittuvam (en sanskrit vashitva) ou vicitai : le pouvoir d’enchanter, de changer le cours de la nature ou de prendre n’importe quelle forme.
En fait, les pouvoirs siddhis même s’ils font très Hollywood et Superman, ou eyes candy, ils sont comparable à la gourde qui flotte sur l’océan : le mental du jnani égaré peut être assimilé à une gourde qui, plutôt que de s’enfoncer, de se MÉLANGER dans l’Océan du Soi ou EAU PRIMORDIALE, flotte à la surface des illusions renforcées par ces pouvoirs, continuellement ballotés de-ci de-là au gré des mouvements du mental et donc des OPINIONS. Flotter comme la superficialité du social et de sa couverture. Mouvements du mental : cosmopolitisme ou nomadisme à la Jacques Attali… Mouvements du mental : mirage du monde.
Bref, pour qu’il y ait un Pour-Voir ou pouvoir, il faut deux individus : l’initié et le profane, donc le sujet et l’objet, l’intérieur et l’extérieur. De plus, ces fonctions de siddhi ne sont que mental. « Elles ne sont pas naturelles au Soi. Ce qui n’est pas naturel, mais acquis, ne peut pas être permanent et ne vaut pas la peine que l’on s’efforce de l’obtenir », dit Ramana Maharshi à l’entretien 20 du 30-1-1935.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 17-11-2019 01:29

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >