Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Elle ou il est en chaleur
Elle ou il est en chaleur Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-12-2019 02:00

Pages vues : 773    

Favoris : 104

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
thermodynamique_icare_landon.jpg
 
 
Elle ou il est en chaleur
la thermodynamique ou le foyer a encore frappé.
Tout comme la « soupe chaude » héritage de la
« découverte » du feu et du cuire, comme si
ça allait rendre plus « digestif », comme le
« cordial » alcoolique et sa brûlure œsophagienne.
Tout ça dans l’illusion ou phénomène de la digestion.

Pourtant en thermodynamique on parle de
« brûlures d’estomac ».
Le calorisme était né et allait conduire jusqu’à
la bombe nucléaire et ses centrales pour alimenter
la technologie de la thermodynamique et
alimenter l’opinion du réchauffisme de la planète ;
et surtout la survie humaine autour
du FAIRE/FER qui nécessairement rouille
puisque dans l’espace-temps.
Thermodynamique qui donnera pétrole et
nucléaire et bombes.
 
L’anti-thermodynamique est LE FEU FROID :
ni dedans ni dehors, ni hors de nous,
ni à l’intérieur de nous.
Sinon, on fait du feu un phénomène amenant
la CUISSON.



CUISSON (sens de Feu froid) : faire fondre, RAMENER À SON EAU PRIMORDIALE. Voir le catalan coure, à rapprocher de Cour ou la Voie du Bambou
Feu froid ou HYLÉ : bois, forêt, mais aussi mondes manifestés :
1) Latent (Vierge froide)
2) Réveillé (Mère) d’où sortit la Matière.
Flamme froide ou Chaleur cosmique ou FOHAT (1) : électricité intelligente ou “électricité cérébrale”. Fohat est le lien entre Mental et Matière qui ”électrifie” le Point focal et lui donne vie. Fohat est une énergie qui actionne la Matière, issue de la Matière Première Primordiale Éternelle, coexistante à l’Espace du ‘je’ (ni chaude, ni froide, ni commençant, ni finissant, mais possède une nature propre spéciale !).
Feu froid, Fohat, Feu noir (mentionné au Zohar) : « noir » parce que en dehors du mental ou de la raison.

Feu froid = LA CENDRE : un mantra appelé « les sept mantra Agni » mentionnés dans la Jâbâla-upanishad sont récités pour les trois lignes (tripundra : Brahman, Vishnu et Rudra) tracées avec de l’eau sur le front : « Cette cendre, c’est le Feu ; cette cendre, c’est l’Air ; cette cendre, c’est l’Eau ; cette cendre est le Lieu ; cette cendre est le Firmament ; cette cendre, c’est les Dieux ; cette cendre, c’est les Sages ». « Il doit inhaler la fumée du feu en prononçant ce mantra : ”Ô Feu, ce qui est la source de ta naissance c’est cette vie. Ayant jailli de cette vie, tu as brillé ! Ce qui est la vie est la source du feu. Ô Feu, assume la forme de la vie, ta source !”.
L’Atharva-shiras-upanishad décrit ainsi le rituel fondamental d’onction de cendres : « Prenant des cendres, qu’un homme touche ses membres et s’en frotte le corps en prononçant ces mots : ”Le Feu est réduit en cendres, le Vent est réduit en cendres, l’Eau est réduite en cendres, la Terre est réduite en cendres, le Ciel est réduit en cendres, la Pensée est réduite en cendres, ces deux yeux sont réduits en cendres”. Tel est le rituel Pâshupata ».
Shiva représenté par les cendres sanctifie directement les trois mondes.

Le « feu chaud » de la thermodynamique s’inscrit dans le temps, dans le messianisme du type devant son « foyer » est celui qui rêve à des lendemains qui chantent ou des DORG (Demain On Rase Gratis). C’est-à-dire que le temps est illustré par la dualité du sujet face à l’objet, comme celle d’avoir une idée, dans les illustrations on dessine ce type avec une ampoule qui s’allume au-dessus de sa tête. Cette thermodynamique considérée comme un « germe », l’ampoule ou le feu s’allume, elle « donne naissance », elle fait la cause genre « Il n’y a pas de fumée sans feu ». Surtout chez le sculpteur Rodin, on peut parler de profondeur, mais aussi chez un Antoine-Louis Barye. En sculpture, cela doit pousser de l’intérieur vers l’extérieur, comme l’écrivait Auguste Rodin. (La Forme/Volume doit être “habillée” d’énergie, comme “gonflée” tel un ballon).

LE FEU EST LE PREMIER SYMPTÔME DU PHÉNOMÈNE ou du SPECTRE-SPECTACLE : voir le tonnerre, la foudre ou l’éclair qui « frappe ». En effet, on ne peut parler de phénomène ou d’illusion que dans la dimension DE LA DIVERSITÉ, celle d’un monde qui change selon surtout l’ego de l’humain : le sujet qui voit l’objet ou la cause qui crée l’objet, comme la personne voyant le temps va le créer en quelque sorte, sinon ce temps n’existe pas « par lui-même » ; comment peut-il en être autrement ? Le temps ne dit pas « J’existe », ou « Je suis »….

FEU = PHÉNOMÈNE PAR LE FEU.
FEU = DUALITÉ : IL FAUT LE SURVEILLER ET LE NOURRIR (sinon il s’éteint). Comme le temps, il faut le surveiller, l’activer en s’activant dans les phénomènes, sinon lui aussi n’existe pas.
PHÉNOMÈNE : étymologie : fantôme, spectre-spectacle actuellement de la marchandise en marche. FANTÔME-IMAGE-IMAGINATION. FAIT LA PARTIE DE LA CROYANCE : CROIRE = FANTÔME, ILLUSION, FEU. VOUS CROYEZ AGIR ET CROYEZ ÊTRE LIBRE ALORS QUE VOUS N’ÊTES QU’AGI, preuve de votre servitude et preuve de votre propre destruction et de celle de votre entourage et de votre planète.     
MENTAL = FEU, sinon il n’existe pas ! Comme le mental, le feu est un redoutable ennemi qui bouffe tout, comme l’ego. En labour artisanal tout écart fatal, et la pièce sera ruinée, bonne à jeter. Si le feu s’endort ou s’emballe en jouant à la révolution, c’est aussi la ruine.
Le feu en certaines circonstances est difficile à allumer, de même qu’il peut être très difficile à éteindre. Surtout un « feu social » tant la substance est capricieuse car hautement diversifiée.

Ceux qui ont le feu au cul ce sont les « élus », le « peuple élu », CEUX QUI SE DISENT INTERMÉDIAIRES, OU CES SPÉCIALISTES (ces experts) QUI VEULENT « R(V)ENDRE SERVICE ». Comme le Soi ou Dieu ou le mental pur (non-mental) est partout et que le mental impur reflète beaucoup moins les actions du Soi, des gens peuvent pousser le bouchon à prétendre qu’ils sont « élus de Dieu » (des spécialistes).
Mais le véritable élu ou vrai spécialiste ne parle pas ainsi de lui-même. « S’il pense être un intermédiaire [un spécialiste], alors il est évident qu’il conserve encore son individualité et qu’il n’est pas totalement soumis à la volonté divine », pour faire référence à Ramana Maharshi à l’entretien 594 du 15-12-1938. Le Maharshi ajoute qu’un Réalisé (un brahmane, celui qui a réalisé le Soi) n’a pas le sens de l’individualité en lui, alors il ne peut pas penser qu’il agit comme un intermédiaire ou un spécialiste, genre « peuple élu » ou peuple-prêtres façon socialisme juif.
« Quant à la prière, un homme réalisé ne voit pas les autres comme étant différent de lui. Comment peut-il alors encore prier, et pour qui et pour quoi ? Sa simple présence est le summum du bonheur pour tous [fait romancé vers la fin du scénario : Le Jardin de Ptah]. Aussi longtemps que vous croyez qu’il y a les autres, différents de vous [dans la mercantile « diversité »], vous priez pour eux. Mais le sens de la séparation est de l’ignorance [c’est moi qui souligne]. Et cette ignorance est encore la cause du sentiment d’impuissance. Vous savez que vous êtes faible et impuissant. Comment voulez-vous alors aider les autres ? Vous dites « par la prière à Dieu » ; mais Dieu connaît son affaire [Il EST] et n’a pas besoin de votre intercession en faveur des autres ».
C’est-à-dire que l’individu actuel CROIT, agir de son plein grès. D’ailleurs les Chrétiens finissent leur prière par : « Que Ta Volonté soit faite ! ». « Si Sa Volonté doit être faite, pourquoi le prient-ils encore ? La Vérité est que la Volonté divine prévaut en tout temps et en toutes circonstances [Le Royaume des Cieux est en Vous]. L’individu ne peut pas agir de son plein gré. Reconnaissez donc la force de la Volonté divine et restez tranquille ».


Le feu de la thermodynamique est typique de la RAISON, du ME(N)TAL (FUSION) : ce genre de feu travaille uniquement DANS LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS, si dangereuse. Car le feu de la thermodynamique prépare la raison, la croyance et n’aura jamais de propriété « objective » ou de preuve de « vrai » ; il ne sera jamais dans le Sachant mais restera toujours chez le Croyant, chez le Spectre-Spectacle-Fantôme-Phénomène.
L’être humain des 10.000 ans de cette voie de l’Agriculture et de la thermodynamique est le premier CORPS artificialisé amenant la Nature à se contredire ! Voyez ce que l’humain a fait de sa planète toute bétonnée et de sa communauté humaine toute divisée et soumise à seulement de petites bandes organisées nommées : « États », ou « industries », ou entreprises comme celles des banques.

Ce feu de la thermodynamique a fabriqué le social : socialiser les opinions en une OPINION MONDIALISÉE, conséquence de l’autonomie de l’égrégore produit de cette opinion généralisée. Cela a amené le « savant » devant rentrer dans le moule de cet égrégore : il doit refuser sa propre personnalité (paradoxe), S’ALIÉNER, devenir un salarié comme tout le monde - contradiction même du sens du mot « savant », proche de « sachant » - pour faire dans le conventionnel façonné par l’égrégore, devenu UN IMPÉRIALISME MESSIANIQUE, PIRE : UN MESSIANISME INCARNATIONISTE (matérialiste, corporel).

FEU DE LA THERMODYNAMIQUE = MONDE DE LA CROYANCE.
FEU FROID DU TOUT = MONDE DU RÊVE OU DU EST (Sans Pourquoi, Monde originel). Monde délivré de la fiction liée à la thermodynamique et à l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) qui se croit AUTONOME ou « LIBRE ».
Le monde du Feu de la thermodynamique SE CROIT LIBÉRÉ, CHUTE DANS LE MOI-INDIVIDUEL, et ainsi n’étant plus AGI par le Divin, il est livré à un autre divin qui a prit la forme d’un égrégore en une CHOSE OMNIPOTENTE INDIFFÉRENCIÉ (égalitarisme à la républicaine judéo-maçonnique spécu. et droits de l'hommisme) qui sera confondu dans le socialisme religieux ou de la croyance. Alors il est tout confort de confondre son « Seigneur », le Soi, confondu depuis longtemps avec le corps du consommateur, et par la tyrannie de l’opinion tenter d’imposer à tous : l’État, cet égrégore Omnipotent et son monde économique capitaliste.
Ainsi LE RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLICAINE EST UN MONOTHÉISME UNILATÉRAL (flèche du temps dans un sens unique, ou dans la dualité à la place du « bien » opposé au « mal »), ce qui est typiquement ce monde de la CROYANCE, CE MONDE DU DIEU EXTÉRIEUR ET DÉMIURGE AU BUG BANG, UN DIEU CRÉÉ DE TOUTE CROYANCE ENGENDRANT CE MONSTRUEUX ÉGRÉGORE FAISANT FUREUR DANS LE MESSIANISME QUI A POUR NOM À CE HUI : RÉFORME (notamment en France macroniste : des retraites dans cette société du salariat esclavagiste).

Ayant perdu son lieu avec le Soi propre, chaque Moi-individuel ou ego consommateur est livré à une hypertrophie dégénérant en impérialisme de cette tyrannie de l’opinion. Ainsi, le messianisme actuel du régime n’est pas de faire que chacun réalise son Soi, il s’agit désormais d’imposer à tous LE MÊME SOI (avec un s minuscule, donc LE MÊME EGO).
Dans cet impérialisme et lavage de cerveaux mondialisé, il est devenu IMPOSSIBLE de marier la pluralité et l’unité, de marier le vieux dilemme Moi-Individuel et Moi-Collectif, il ne reste plus que le ravageur Moi-Individuel du « votre ceci, votre cela », celui de LA POSSESSION, CELUI DE L’EGO-ÉGOÏSME. À tel point que ça se retrouve dans l’écologie lié au capitalisme avec leur « triez les déchets » : les industriels du capitalisme en appellent à la « responsabilisation écologique » des consommateurs comme le : « votre député, votre santé, votre voiture, etc. ». Soit la DIVISION : on proclame une norme valant pour tous sauf pour l’oligarchie industrielle (responsabiliser les autres pour mieux se déresponsabiliser soi-même, et tout est comme ça dans ce système du « votre » du Saint Graal de la possessionn, DU CORPS.
DONC AU FINAL NE PLUS OPPOSER MONOTHÉISME ET PANTHÉISME OU RELIGIONS ABRAHAMISTES CONTRE PAÏENS.

« RESTE TRANQUILLE ET SACHE QUE JE SUIS DIEU » EST BIEN LA CLÉ. Car le sentiment ou la croyance d’être celui qui agit, celui qui se croit « libre », EST LA SERVITUDE (et non les actions elle-mêmes) comme l’énonce Ramana Maharshi à l’entretien essentiel 354 du 8-2-1937.
« LA PRÉTENDUE RÉVOLUTION DEPUIS LES ANCIENS GRECS AVEC LE MOI-INDIVIDUEL COMME « AUTOSUFFISANCE » ou confort EST UN CHAOS MONDIALISÉ TOTALEMENT STÉRILE À POUVOIR CHANGER LES CHOSES  DE MANIÈRE PUREMENT INCRÉMENTALE OU ÉVOLUTIONNISTE, SANS ACTION DE TOUS ET EN MÊME TEMPS DE CHACUN, CE QUI ÉVIDEMMENT IMPLIQUE, EN PREMIER, LES BANQUES ET LEUR OLIGARCHIE.
QUAND VOUS VERREZ DES BANQUES SE METTRE EN GRÈVE, ON VERRA ENFIN UNE FAIBLE LUEUR AU BOUT DU TUNNEL, MAIS PAS AVANT ! Alors l’homo œconomicus commencera à changer, et d’habits, et de nature (Fermentation-Putréfaction).

Car l’abandon total = la GRATUITÉ : LE RENONCEMENT OU PUTRÉFACTION, AUCUNE TRACE DU MOI-INDIVIDUEL. « Le calme prévaut et il n’y a plus d’agitation mentale [l’aliénation]. L’agitation mentale est la cause du désir, du sentiment [la croyance] d’être celui qui agit et de la personnalité [Moi-Individuel]. Si cela s’arrête, la tranquillité s’instaure. Là, « savoir » veut dire ÊTRE. Il ne s’agit pas du savoir relatif qui implique la triade : connaissance, sujet et objet ».
CROYANCE = PENSER DIEU, OU PENSER JE SUIS.
SAVOIR = MAÂT, DIRECT, RÉALISER JE SUIS, mais ne pensez pas « Je suis ».
« Il est dit : « Sache que Je suis Dieu » et non pas « Pense que je suis Dieu ».
ÊTRE = ICI ET MAINTENANT OU MAÂT, DIRECT, DANS L’INSTANT, SANS HOTC.

Résistance ou syndicalisme = thermodynamique par essence : ÇA CHAUFFE, C’EST POUSSIF ET PEU EFFICACE, ET DANGEREUX ET POLLUEUR, MAIS ÇA SERT DE EYES CANDY, DE SPECTRE-SPECTACLE !



Note.
1. FOHAT (tibétain). Terme utilisé pour représenter la puissance active (mâle) de la Sakti (pouvoir reproducteur féminin) dans la nature. L'essence de l'électricité cosmique. Terme occulte tibétain pour Daïviprakriti, la lumière primordiale, et dans l'univers de la manifestation, l'énergie électrique toujours présente et le pouvoir incessant, destructeur et formateur. Ésotériquement, c'est la même chose, car Fohat étant la force vitale motrice universelle est à la fois le moteur et ce qui en résulte. (Glossaire théosophique, de H.P. Blavatsky).
 
 

Dernière mise à jour : 13-12-2019 02:34

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >