Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Rien dans le Tout et tout dans le Rien
Rien dans le Tout et tout dans le Rien Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-12-2019 21:34

Pages vues : 677    

Favoris : 108

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
camembert_quiestu.jpg
 
 
Rien dans le Tout et tout dans le Rien
Tout dans la diversité (1) et rien dans
le Tout (l’Absolu) et tout dans le Rien
du Tout et rien dans la diversité.
Pourquoi « rien » ?
Parce que ni dans l’un ni dans l’autre
il n’y a de dualité telle une caractéristique
ou une division entre un sujet et son objet.
Avec la division sujet et objet on fabrique
le temps et l’histoire et l’opinion, ce que
des Bouddhistes appellent « la pesanteur »,
car effectivement ça laisse un « poids »
sur le ventre et surtout dans les intestins !
 
 
Pour ne pas se laisser bouffer par la tyrannie de l’opinion et de l’histoire et du temps, il convient de ne pas opinioner qu’il n’y a pas de différence entre la diversité et l’unité ou Réalité, comme le fait le machin du capitalisme l’Union européenne en son slogan mercantile. Déclarer qu’il n’y a pas de différence est aussi diviseur et ignorance, et PARADOXE, que ceux qui vendent leur laïcité pour soi-disant permettre une « liberté de pensée » !
Quant à la « pesanteur » (dausthûlya) qui se traduit si bien par le désir de l’humain de « s’envoyer en l’air » (conquête spatiale… drogues...) elle est le messianisme biblique de l’Occidental : la CHUTE, soit les tendances du corps ou mental des habitudes du comportement contractées dans l’existence samsarique (2) depuis des temps immémoriaux se manifeste actuellement comme des résistances ou des trucs qui chauffent comme la technologie de la thermodynamique qui font obstacle à une réalité et une vie conforme à la Félicité naturelle ou Éveil, le LÉGER (absence de poids ou pesanteur : prasrabdhi (shin sbyangs en tibétain) de la Réalisation du Soi).

De la même manière que l’Union européenne, et que la laïcité à la française, il ne convient pas de déclarer que la diversité ou « facteurs de composition » et la Réalité absolue sont différents par leur caractéristique essentielle. Les gens qui opininent cela ne sont pas libres, et en plus ils sont des dictateurs en puissance en imposant leur opinion à tous.

De plus, si la caractéristique essentielle de la diversité (1) et celle de l’Unité ou Réalité absolue l’étaient pas différentes, alors même que la caractéristique essentielle de la diversité appartient à la dimension de la Chute ou souffrance, la Réalité absolue aurait une caractéristique essentielle qui elle aussi appartiendrait à la dimension de la Chute.

On entre là dans la dimension du dilemme du Moi-Individuel et du Moi-Collectif : si la caractéristique essentielle de la diversité n’était pas la même que la caractéristique essentielle du Seul Réel, ce Réel ne pourrait plus être la caractéristique essentielle commune à toute la diversité. Non compréhension du : « Rien dans le Tout et tout dans le Rien ».

Ainsi, ceux qui opinionent que la caractéristique essentielle de la diversité et celle du Seul Réel ne sont pas différentes que par ceux qui déclarent le contraire, aucun n’est un Libéré.

On ne peut pas rechercher la Réalité absolue à travers la diversité, ni à travers cette Réalité. Car les caractéristiques de la diversité sont à la fois distinctes et non distinctes, le Libéré recherchera alors le Seul Réel par-delà son mental qui ne fait que connaître la diversité illusoire, alors que le Seul Réel en est complètement distinct, comme il est prouvé que la caractéristique essentielle des phénomènes du spatio-temporel et celle des phénomènes purifiés soient des caractéristiques différentes et simultanées, il ne convient pas d’opinioner que la caractéristique essentielle de la diversité et celle du Seul Réel sont à la fois identiques et différentes.

C’est la même chose que la blancheur des pétales de la Pâquerette : il est difficile d’opinioner si la blancheur des pétales est indistincte de la Pâquerette ou si elle s’en distingue. Et il en va de la couleur jaune de l’Or métal comme de la blancheur des pétales. Il est de même avec un camembert posé sur mon assiette. Son aspect, sa couleur, sa pâte sont des caractéristiques, à y ajouter son parfum et son goût confirmant que c’est un camembert et pas un brie ou un livarot ni quoi que ce soit d’autre. Mais cela ne m’apprend rien sur la nature première de cette saveur et de ce parfum que je serait bien incapable de la décrire en tant que telle.
IDENTIFIER UN CAMEMBERT OU UNE PÂQUERETTE NE ME RENSEIGNE PAS SUR SA SAVEUR OU SUR LA NATURE DE LA PÂQUERETTE. ON NE PEUT QUE RESTER : TRANQUILLE, SILENCIEUX, ÉVEILLÉ, DEVANT LE SEUL RÉEL. Toutes descriptions ne seront que de l’opinion comme la rédaction d’un collégien prié, un jour de rentrée, de composer sur le thème de ses souvenirs de vacances.
AINSI LE RAPPORT AU SEUL RÉEL EST CELUI DU SILENCE (que certains vont prendre pour de l’ignorance…..) CAR LA DESCRIPTION OU L’INFORMATION SUR UNE CHOSE EN ARRIVE À UNE STÉRILITÉ TOTALE. Et à nos jours de tout connecté et de « culture » pour tous et de big data nous en sommes arrivés à cette stérilité totale.

Il en est de même de l’angoisse ou de l’affliction, qui sont caractéristique du désir : il est difficile de déterminer si le désir est indistinct de ces caractéristiques ou bien s’il est distinct. Il doit en être de même en opinion avec l’aversion, la bêtise et le désir (de posséder) si commun en régime capitalo-républicain.

NON-DUALITÉ.
Il n’est pas possible de déterminer si les caractéristiques des facteurs de la diversité et les caractéristiques du Seul Réel sont indistinctes ou distinctes de l’objet qu’elles caractérisent. Par CELA on devient un Libéré ou un Éveillé à la Réalité absolue, Laquelle ne peut qu’être infiniment subtile, non compréhensible et très très très difficile à réaliser, PARCE QU’ELLE EST NÔTRE NATURE MÊME, sa caractéristique essentielle transcendant complètement toute tyrannie de l’opinion, de la diversité et de ses caractéristiques.

NÔTRE NATURE MÊME : ne vient de nulle part et ne va nulle part, résumé sous le mot : « Tathâgata », ou Bouddha, ou Éveillé, Libéré.
Le Thahâgata est libéré de la possession y compris de celle de la Réalité absolue, parce que dans cet état on ne peut concevoir aucune « réalité » ni aucun « absolu ». En conséquence, on ne peut que parler d’Éveil insurpassable et pur. On est libéré du messianisme, du Salut et de sa Super Carotte « fin des temps » qui sert de MOTEUR TEMPOREL (pour faire avancer les masses humaines, du moins en Occident).

La laïcité à la française et essentiellement judéo-maçonnique du Grand Orient de France est dans le faux puisque restant dans le domaine de l’opinion. Car la caractéristique essentielle des facteurs de la diversité et de celle de l’unité ou Réalité absolue ne peuvent qu’être ni différentes ni identiques. Aucun de ceux qui leur attribuent identité et différence n’est dans le Vrai.
La laïcité à la française est une véritable dictateur déguisée en cette imbécilité de « liberté d’expression », laquelle est devenue impossible depuis qu’existe un État, monarchique ou républicain c’est kif-kif, puisqu’aucun gouvernement ne peut accorder à chacun le droit de ne pas être d’accord ! Alors, comment procède le gouvernement d’un État, à votre avis, pour obtenir votre consentement à vous soumettre ? À y ajouter les amis des gouvernements : les entreprises liées aux banques de la City de Londres…

Les Êtres qui sont Éveillés ont RE-trouvé la Tranquillité naturelle puisqu’Ils sont libérés de l’entrave des pesanteurs ou Chute, soit libérés des chaînes sans fin de causes et d’effets ou caractéristiques de la distinction du sujet et de l’objet.

Les êtres ignorants veulent posséder du concret, de la chose qui se « voit », c’est là leur drame de vouloir bouffer de l’opinion.
On ne trouverait aucune Félicité dans le Soi ou Réalité absolue si Elle n’était pas éternelle !
« Demeurez sans effort avec la conscience toujours éveillée est l’état de Félicité et c’est la Réalisation ». Ramana Maharshi, entretien 295 du 16-12-1936, proche du solstice d’Hiver…. de nos jours INVERSÉ : FÊTES DE LA SOCIÉTÉ DU RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLIQUE ET DE SES ENTREPRISES : CONSOMMEZ-CONSUMEZ !!! Soit : anti-Tranquillité et aliénation.

Mais non, cela leur semble impossible de « rester Tranquille », au même titre que le Paradoxe de la Réalisation du « QUI SUIS-JE ? » impliquant aussi une dualité entre sujet et objet, or le Vrai ne supporte pas d’être identifié pour aussitôt devenir faux ou copie.
ANTI-TRANQUILLITÉ = LE SENTIMENT D’ÊTRE CELUI QUI AGIT ET AINSI D’AMPLIFIER SON EGO ET SA SERVITUDE.
VIVRE L’INSTANT LE SPONTANÉ :
- RÉALISEZ « JE SUIS », et non pas chuter dans le temps ou le mental en pensant « Je suis ».
« Il est dit : « Sache que je suis Dieu » [vivre l’Instant] et non pas « Pense que je suis Dieu ». Ainsi, demeurer en tant que ‘Je’. On est alors toujours le seul ‘Je’. On n’est rien d’autre. Et cependant, on demande ”Qui suis-je ?” Seule une victime de ses illusions demanderait ”Qui suis-je ?” et non un homme pleinement conscient de lui-même [comme l’Éveillé]. C’est la fausse identification du Soi avec le non-Soi qui incite à demander ”Qui suis-je ?”. (Ramana Maharshi, entr. 354 du 8-2-1937 et Paradoxe de la Réalisation et du ”Restez tranquille”)



[En référence à : Soûtra du Développement du sens profond]


Notes.
1. Diversité ou « domaine des facteurs de compositions », en tibétain : ‘du byed khams ; et le Soi ou Réalité absolue : don dam.

2. Samsara : cycle des naissances et des morts ; monde phénoménal des noms-les-formes.

 
Vidéo qui vaut le coup, tant l’État sous toutes ses formes et en tous pays est mourant et en devient dangereux. Beaucoup de gens maintenant sentent CELA.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 22-12-2019 21:55

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >