Accueil arrow News arrow Dernières news arrow GRATUITÉ ET COMPASSION
GRATUITÉ ET COMPASSION Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-12-2019 21:47

Pages vues : 110    

Favoris : 15

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
michel_ange_dieurasegratis.jpg
 
 
GRATUITÉ ET COMPASSION
remède à tous les mots/maux
de cette planète.

Qui Re-trouve la compassion naturelle
possède la Connaissance,
qui ne l’a pas est un ignorant ou croyant
(celui de la croyance à l’ego et à sa raison).
Or depuis un moment,
Nous sommes entrés
dans l’ère des SACHANTS.
 
 
GRATUITÉ = DHARMA OU FLÉAU (vue juste, pensée juste, parole juste, faire/fer juste, profession juste, énergie juste, attention juste, recueillement juste). Fléau car c’est pas bon pour le commerce ou l’échange, le TROC (nous sommes encore à l’ère du troc, la capitalo-république parle de « partage », alors qu'elle ne partage rien, ses riches chefs demeurent toujours au sommet de leur winnerisme)….
 
 
Tu ne pourras parcourir le Sentier, c’est-à-dire devenir Libre, avant d’être devenu ce Sentier Lui-même. Sentier = le Retournement de la Lumière au sens du Secret de la Fleur d’Or (le ”Qui suis-je ?”).
Seul un Total peut connaître un Total. Donc Nous n’avons besoin d’aucun État ni d’aucun gouvernement qui le compose sous aucun politisme existant depuis son invention au début du Néolithique avec la voie de l’Agriculture.
Tant qu’un ego ne sera pas maîtrisé totalement, un État sera toujours diviseur et criminel par essence et méprisant de l’humanité, crimes que ses cancéreux du pouvoir feront passer pour « légitimes » ou pour « vérité » comme le firent les Chrétiens des rois espagnols et portugais avec les ethnocides des Peuples du Soleil (Incas, Layas, etc.) et avec les Amérindiens avec les « rois » du protestantisme mercantile ; principe de l’opinion où chacun veut posséder sa petite vérité et l’imposer aux autres.


L’ère des croyants est celui du messianisme et de l’évolutionnisme par conséquent celui de la raison et de son idéation du sujet vers l’objet. Or aussitôt que le sujet, la raison, reconnaît et en conséquence donne vie à l’objet, icelui ne peut qu’appartenir au PASSÉ, et du même coup la raison invente le passé, car cette raison opère uniquement sur ce qui est déjà passé, ce qui n’est déjà plus dans l’Instant. L’objet arrive vivant dans l’Instant, mais saisit par la raison du sujet il ne peut plus vivre, car la raison ne se nourrit (comme avec les mangeurs de viande animal) que de substances MORTES.

AINSI, QUAND L’ENCRE EST SÉCHÉE, L’ENSEIGNEMENT OU LA LOI DEVIENT FAUSSE (elle n’est plus dans l’Instant).
INVENTER LE TEMPS EST INVENTER LA NAISSANCE ET LA MORT. (Mais les Juifs des Google veulent « tuer le temps »… Cherchez le paradoxe…. alors que ce sont eux qui l’inventèrent, selon Jacques Attali, voir page 18 de son livre : Les Juifs, le monde et l’argent ; et de même ils ne pouvaient que construire le socialisme…).

La raison et le temps qui coule de l’humain procède à la manière de son social : SUPERFICIELLEMENT, EN COUVERTURE, EN SURFACE. Aussi loin que l’ego puisse s’enfoncer, il ne trouvera jamais autre chose que des surfaces, d’où d’ailleurs, et depuis la Renaissance et Piero Della Francesca, son obsession de la représentation de la perspective et de la 3D permises par sa technologie informatique (notamment dans l’industrie de l’entertainment de Hollywood). Ce qui rejoint le Paradoxe de la Réalisation du Soi : le Seul Réel ne supporte pas le double ou la copie, il demeure donc quasiment réfractaire à toute entreprise d’identification (le Vrai cesse d’être vrai dès qu’Il est vu).


Dans ce monde du spectre-spectacle on peut repérer trois caractéristiques de spectres ou phénomènes :
- Ca. purement imaginaire (les opinions),
- Ca. du dépendant (surtout chez celui qui se croit libre avec sa « liberté d’expression »),
- Ca. du parfaitement établi (dans les origines, quasiment devenu introuvables, à cause de l’ego de certains).

Les Ca. imaginaires des spectres sont l’invention des noms-les-formes purement symboliques et nominales qui accordent une essence ou une cause aux phénomènes, aux spectres-spectacles ou particularités différenciatrices qui permettent de fabriquer des contrats ou du conventionnel ; le groupement d’humains qui formule la démocratie du politisme actuel repose sur ce conventionnel, donc SUR LES LIMITES, SUR LE DIVISÉ.

Les Ca. du dépendant repose totalement sur le causisme ou coproduction conditionnée : « Ceci étant, cela se produit » ; c’est par exemple le Big Bangisme du genre : « de ceci naît cela », façon causisme du « il n’y a pas de fumée sans feu ».
Ce sont les Ca. les plus terribles et cause de souffrance en évolutionnisme.
Vous avez 12 éléments de Ca. du dépendant :
- L’ignorance engendrant les formations karmiques.
- Les formations karmiques engendrant la conscience.
- La conscience conditionne les noms-les-formes.
- Les noms-les-formes conditionnent les sources de perception.
- Les sources de perception conditionnent le contact et les échanges (marchands).
- Le contact ou les échanges conditionnent les sensations si valorisés à nos jours par le « vivre ensemble » et le « tout connecté » technologique informatique.
- Les sensations conditionnent la soif et le désir d’achat ou de consommations procurant une illusion de plaisir (avec son inverse la douleur).
- La consommation ou la soif conditionne la possession et l’amplification de l’ego.
- La possession ou l’ego conditionne le devenir et engendre l’évolutionnisme et par là-même le temps qui ne coule plus que dans un seul sens (celui des Juifs et de leur argent et de leur évolutionnisme).
- Ainsi le devenir, la CAROTTE du genre du messianisme des religions du Salut conditionne la naissance et le big bangisme.
- Et la naissance va produire et conditionner le vieillissement et la mort, avec entre les deux la détresse, les lamentations, l’argent, la souffrance et les maladies le tout qui sera un prodigieux bénéfice pour les complexes militaro-industriel et de Big Pharma et les fabricants de lois.

Ainsi :
- Quand cesse l’ignorance, cesse les formations karmiques.
- Quand cesse les formations karmiques, cessent les noms-les-formes.
- Quand cessent les noms-les-formes, cessent les sources de perception.
- Quand cessent les sources de perception, cesse le contact.
- Quand cesse le contact, cesse la sensation.
- Quand cesse la sensation, cesse la soif de la consommation.
- Quand cesse la consommation, cesse la possession et l’ego.
- Quand cesse la possession et l’ego, cesse l’évolutionnisme ou le devenir comme la Super Carotte faisant avancer les masses (messianisme juif et de l’abrahamisme).
- Quand cesse l’évolutionnisme ou le devenir, cesse la naissance.
- Quand cesse la naissance, cessent le vieillissement, et la maladie, la détresse, les lamentations, la souffrance et les douloureux affects.
- Et quand tout cela cesse, une gigantesque masse de souffrance cesse également, ce qui n’est absolument pas bon pour le commerce du régime capitalo-républicain !
Ainsi repose ce monde sur les 12 éléments de la production interdépendante qui se croit « libre » dans son grégarisme en tous connectés.

Quant à la Ca. parfaitement établie des phénomènes, rester dans l’Instant par une totale maîtrise du mental de manière à le garder pur. Une fois cette connaissance établie, le Libéré vivant instante les phénomènes comme il se doit, sans HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), jusqu’à ce qu’il RE-trouve son insurpassable Éveil authentique et pur (EAU PRIMORDIALE).

Quant à la Ca. purement imaginaire, elle est donnée dans l’exemple du cristal transparent placé sur un support de couleur bleue : le cristal apparaît comme un précieux Saphir ; l’identifiant par erreur à cet authentique joyaux, les êtres à la raison se troublent. Au contact de la couleur rouge, ce même cristal ressemble au précieux Rubis, mais les êtres à la raison se troublent et le prennent pour un Rubis.
Ainsi le caractère dépendants affecté et nourrit par les imprégnations des désignations conventionnelles du purement imaginaire est comparable au cristal transparent comme lorsqu’il est en contact avec une couleur. Alors le cristal sera pris par erreur pour un authentique bijou comme le Saphir, le Rubis, soit le Pour-Voir de comment on assimile la caractéristique dépendante aux caractéristiques du purement imaginaires.
Identique est le phénomène avec l’écran de cinéma : « Un film projette un incendie sur un écran de cinéma. L’écran prend-il feu ? Des tonnes d’eau sont déversées. L’écran est-il mouillé ? Du matériel est utilisé. L’écran est-il endommagé ?
C’est pourquoi il est dit : acchedyo ‘yam, adâhyo ‘yam, akledhyah… [Il (le Soi) ne peut être ni blessé, ni brûlé, ni mouillé… (BhG II, 24)]. Le feu, l’eau, etc., sont des phénomènes qui apparaissent sur l’écran du brahman (c’est-à-dire du Soi), et ils ne l’affectent pas ». (Ramana Maharshi, entretien 316 du 3-1-1937).

En comprenant D’INSTANT EN INSTANT les 12 éléments, on devient le SACHANT qui SAIT que ces 12 éléments n’ont pas de naissance ni de cessation, qu’ils n’agissent pas et ne créent pas de conditions ou causes, qu’ils ne saisissent pas comme une loi ni ne s’attachent comme un dogme, qu’ils sont tels quels et Sans Pourquoi donc sans distorsion ou opinion. Alors le Sachant qui voit d’Instant en Instant que les 12 éléments de la production interdépendante n’ont pas d’essence, icelui voit le Seul Réel. S’il peut d’Instant en Instant voir ainsi que ces 12 éléments ne naissent pas ni ne cessent, n’agissent pas, ne créent pas de conditions, ne saisissent pas, ne s’attachent pas, qu’ils sont Sans Pourquoi ou ne sont plus le fruit de la combinaison d’eux-mêmes ou d’autre chose, ou ne sont pas la création d’un Dieu tout puissant et « omnipotent » et maintenant impot-ent au contrat cassé ! Cet être dans l’Ici et Maintenant est un Bienheureux qui voit d’Instant en Instant que les réalités ou phénomènes n’ont pas d’essence, sont sans cause. Il voit le Suprême Corps du Seul Réel. C’est un Éveillé vivant, un FLÉAU, UN DIABLE.
Ces 12 éléments sont aussi le FLÉAU parce qu’ils ne sont pas des causes tout en étant parfaitement des causes : LES CAUSES MÊME DE LEUR EXISTENCE !

Les caractéristiques purement imaginaires reposent sur les nom-les-formes. La caractéristique dépendante repose sur le conventionnel ou le contrat-adhésion actuellement nommé « démocratie » et pure opinion de la caractéristique dépendante. Mais même sur Terre, la caractéristique parfaitement établie ne peut que reposer sur l’absence de contrat ou de conventionnel, donc anti-social, anti-contrat puisque reposant sur l’absence de caractéristique composé d’opinion et de consensus inhérents à la caractéristique dépendante (qui se croit « libre » par sa « liberté d’expression »).
En d’autres mots : la Ca. parfaitement établie repose SUR L’ABSENCE DE CONTRAT OU ABSENCE DE CONVENTIONNEL, L’ABSENCE DE SOCIAL, L’ABSENCE D’ADHÉSION DE LA CA. PUREMENT IMAGINAIRE À LA CA. DÉPENDANTE. (EN GROS, L’ÉTAT ET SON « VIVRE ENSEMBLE » ET SA
« DÉMOCRATIE » N’A PAS LIEU D’ÊTRE).

Lorsque les Libérés vivants reconnaissent la Vraie Nature de la Ca. purement imaginaire par rapport à la Ca. dépendante, ils reconnaissent la vraie nature de ce monde des phénomènes, CETTE VRAIE NATURE DÉPOURVUE DE CARACTÉRISTIQUE, CAR ELLE EST SANS POURQUOI.

Lorsque les Libérés vivants reconnaissent la Vraie Nature de la Ca. parfaitement établie, ils reconnaissent la Vraie Nature de ce monde des phénomènes devenu une pureté parfaite.

Lorsque les Libérés vivants reconnaissent dans la Ca. dépendante la Vraie Nature des phénomènes, laquelle n’a pas de caractéristiques, ils se libèrent des phénomènes de ce monde des accidents ou afflictions, ce monde spatio-temporel de l’HOTC. C’est là franchir la frontière du Pays du Rien du Tout.


« Celui qui reconnaît parfaitement que les phénomènes sont dépourvus de caractéristiques [aucune diversité]
Se dégagera complètement des phénomènes caractérisés par l’affliction.
Dégagé des phénomènes caractérisés par l’affliction,
Il accédera aux phénomènes qui caractérise la pureté parfaite.

Vaincus par la négligence et les fautes, les êtres paresseux [ceux de la technologie thermodynamique mortifère et de son tout confort et tout sécuritaire]
Ne perçoivent pas les défauts des facteurs de composition [la diversité ou quantité productiviste et marchande].
Misérable au beau milieu des phénomènes fluctuants et instables [par exemple les réformes de l’étatisme à chaque changement de bandes organisées]
Ils méritent toute notre compassion ».
(Dit le Bienheureux à la fin du chapitre VI du Soûtra du Dévoilement du sens profond).


[En référence à : Soûtra du Dévoilement du sens profond ; Soûtra du Diamant (Soûtra du Riz en herbe) concernant les 12 éléments de la production interdépendante]
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 25-12-2019 22:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >