Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Le Vide « radicalisé » comme la laïcité
Le Vide « radicalisé » comme la laïcité Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-12-2019 21:59

Pages vues : 589    

Favoris : 92

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Nihilisme, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
yi_king_grand_avoir14.jpg
 
 
Le Vide « radicalisé » comme la laïcité
ou comme le régime capitalo-république

DE LA RADICALITÉ DE L’ÊTRE HUMAIN
RADICALITÉ = SOIF D’ABSOLU

Le Vide radicalisé : CANADA
et encore un coup des conquistadors espagnols :
Aqui no hay nada, aca nada, d’ou la traduction :
CANADA : Ici Rien, le Vide, radicalité.
RADICALITÉ = alibi transformant l’Instant
en ailleurs AFIN DE VIDER L’INSTANT,
CAR SI PAR LE FLÉAU DE L’INSTANT ON S’Y
TROUVE, IL FAUT INVENTER LE CONFORT
EN S’ENFUYANT DE CET ICI ET MAINTENANT.
Ainsi le Canada est effacé de la surface
de cette planète : aqui nada (Ici il
n’y a rien), comme si c’était LE FLÉAU,
LE VIDE AYANT BESOIN S’ÊTRE « PLEIN »,
SOIT REMPLI PAR LE MENTAL…..
 
FLÉAU = tragique ICI toujours ailleurs
comme le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu.

Le Seul Réel s’oppose aux fantasmes ou
HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule)


Page dédiée au FLÉAU.


Suite de la page Le Vide qui n’est pas Vide

RADICALITÉ (convergence ou vision d’ensemble) : sens premier : le mental colle des étiquettes sur tout ce qu’il peut bouffer par ses cinq sens et fabriquer en opinions ; sens second, le mental est la radicalité (ou convergence) du dépendant, sa caractéristique. Et à propos de cette radicalité, le Libéré a parlé de l’absence d’essence ou de cause de la diversité ou production de la quantité prise pour l’« universel » alors confondu avec le Seul Universel la Réalité absolue ou Soi.
Or, tout ce qui constitue la dimension des activités mentales, leurs vagabondages, sont marque des facteurs de composition ou diversité, dépourvus d’essence ou de cause, mais pas parfaitement établi en qualité de radicalité purement imaginaire. De ce fait, en l’absence d’essence, l’insubstantialité des phénomènes, l’Ainsité, l’objet pur, est la caractéristique ou radicalité parfaitement établi et depuis l’origine. C’est à ce propos que le Libéré peut parler de l’autre aspect de l’absence d’essence de la Réalité absolue des phénomènes.
Parler de radicalité est de même opinion que parler de laïcité, de république ou d’universel confondu avec du général, de la quantité.

Ainsi, tout ce que le mental attribue en noms-les-formes est la caractéristique ou radicalité purement imaginaire ou purement d’opinion, et est la marque des facteurs de composition ou diversité, soit une caractéristique ou radicalité de la souffrance et c’est cette souffrance que fabrique le mental, en sa radicalité purement imaginaire. C'est en fonction de cette radicalité que le Libéré enseigne l’absence d’essence ou de cause des caractéristiques ou radicalité des phénomènes.

Tout ce qui constitue les activités du mental ayant radicalité purement imaginaire et copyright de la diversité, constitue la radicalité ou caractéristique de l’humain dépendant de cette radicalité. En fonction de cela le Libéré enseigne l’absence de cause ou d’essence de la production des phénomènes, puisqu’ILS SONT, et un des deux aspects de l’absence d’essence de la production d’essence ou de cause de la Réalité absolue.

« Toute attribution nominale [par des noms-les-formes] ou symbolique - sphère d’activité des constructions mentales, base de la caractéristique purement imaginaire et marque de facteurs de composition [la diversité] - d’une caractéristique essentielle ou particulière au « pur recueillement méditatif », aux « obstacles au recueillement » et à leurs « antidotes », à la « stabilisation de ce qui a été produit », à son « non oubli », à sa « reproduction », à sa « croissance » et à son développement, tout cela en constitue le caractère purement imaginaire », dit le Soûtra du Dévoilement du sens profond, conformément à l’absence de cause ou d’essence des caractéristiques des phénomènes.
De cette absence même, l’insubstantialité des phénomènes, l’Ainsité, l’objet pur, est la radicalité parfaitement établie. C’est pourquoi le Libéré a enseigné le second aspect de l’absence d’essence de la Réalité absolue [on ne peut pas tomber dans un monothéisme ou un laïcisme quelconque].


QUANT AU FLÉAU.

En se rappelant de l’absence d’essence ou de cause des phénomènes (leur non appropriation, car leur attribuer une essence est déjà de l’appropriation), en enseignant l’absence de naissance et de cessation, il est un fait que c’est l’état naturel de la Félicité puisque se situant au-delà de la dualité et de son plaisir-douleur.
Ici intervient le FLÉAU entre les deux plateaux de la Balance : celui que les ignorants nomment « réalité », et l’autre plateau que les radicalisés ou nihilistes nomment « Vide ». FLÉAU ou VIERGE NOIRE : PARCE QUE LE SEUL RÉEL EST NATURELLEMENT IMPRÉVISIBLE, COMME UN BIDE (voir plus bas).
Fléau parce que POTENTIELLEMENT il peut engendrer le temps : être proche donc dans le spatio-temporel mais sans vraiment y être ni vraiment être DANS l’Instant, comme si cet Instant était POINTILLISTE (à la manière de l’effet domino….). Ainsi le simple fait de l’invisibilité, et de la nuit en général, peut facilement provoquer l’inquiétude et la peur parce que l’identification ou possession par l’ego devient impossible. Alors LA PEUR SERA TOUJOURS CELLE DU DERNIER MOMENT, PEUR DE MOURIR EN ACCÉDANT À L’INSTANT OU LE SEUL RÉEL VA RENDRE SA JUSTICE.
FLÉAU PAR CE QUE LA PEUR DU SEUL RÉEL EST CELLE QUI EST LA MENACE DE L’ARRIVÉE DE CE SEUL RÉEL, SOIT L’INVERSE DU MESSIANISME-CAROTTE ! MAIS, LEQUEL EST LE BON ??? CAR LA PEUR, PANique, NE SURVIENT QUE QUAND LA SEULE RÉALITÉ EST PROCHE DE DEVENIR SEUL RÉEL ! D’où cette envie humaine de COMBLER LE VIDE : CACHEZ CE VIDE QUE JE NE SAURAI VOIR ! et en même temps ce VIDE DEMANDE UN VBIDE (BIDE). (Et faire un bide en argot veut bien dire faire le vide de spectateur dans un spectacle quelconque qui n’attire pas foule tant l’argument de l’histoire est un bide, un vide, un échec total, un flop, un four, un fiasco).

UN BIDE : la Vierge est Noire parce qu’Elle manque à jamais de son complément en miroir ; Elle est Singularité, Idiotès, Vierge et Noire puisqu’invisible, non identifiable, non propriété d’un ensemble de croyants, non idole, comme l’Univers est sans ailleurs.
VIERGE NOIRE = LE SENS DÉFINITIF SUR LA RÉALITÉ ABSOLUE.

Les êtres à la radicalité de la sphère des constructions mentales et radicalité de ce qui est purement imaginaire ou opinion vont former des CONTRAT et diction : limites liées aux phénomènes substantiels et accomplissement de la Réalisation.
Seul les objets dépourvus de construction par le mental sont Félicité.
- Combien existe t-il de ces objets ?
- Un seul : les images accompagnées de constructions mentales (l’Imagination créatrice dans le soufisme d’un Ibn’Arabi : image pas dans le sens actuel purement lié aux sens. Les Images du monde d’Ibn’Arabi ne sont plus celles du monde empirique lié à l’ego et à la possession et de son historicisme aussi possession [HOTC et causisme]. Ici il s’agit du Mundus imaginalis, LE MONDE DU FLÉAU).
Ensuite, reste les « activités » dans le Pays du Rien du Tout…

Le CANADA singerie du Pays du Rien du Tout : son ICI n’est pas un « lieu » ou ne fait pas partie de l’espace-temps parce qu’un lieu ne se reconnaît, et donc ne se fabrique, que par un personne, le sujet, voyant l’objet et ainsi se l’appropriant ou le fabriquant ! L’Ici du Seul Réel sera effectivement considéré comme un « non-lieu » ou un « lieu imaginaire », parce que considéré comme impossible à situer ou à identifier ; une sorte d’Ici qui n’aurait « sa place » nulle part « par manque de reconnaissance », comme on dit d’un « artiste en vue » et m’as-tu vu…
Avant tout ce qui FAIT PEUR à ce régime capitalo-république c’est le NON-IDENTIFIABLE, à tel point que ce régime rêve « d’identification faciale » pour tous les citoyenisés français, et à cet évolutionnisme là, pourquoi par une IDENTIFICATION FÉCALE ?!
Ce qui fit peur à ce régime, c’est que la masse des salariés du capitalisme devienne « NON IDENTIFIABLE » du genre qu’elle n’utilise plus de régime mortifère,  en s’organisant elle-même, comme ont commencé à le faire certains groupes de Gilets Jaunes les plus « radicalisés ».
Tous régimes étatiques redoutent ce que ses bandes organisées (les cancéreux du Pour-Voir ou ”gouvernement”, ”autorité”) nommeront « un mauvais coup ». La peur, toujours la peur… DU VIDE OU DU BIDE.

V – BIDE / VENTRE / ÉCHEC / BIDON / MEN - SONGE !
C’est donc L’UN des DEUX :
UN / TOUT ou ZÉRO du « IL N’Y A POINT »
ou c’est pas du BIDON !
Sauter dans le Trou du Zéro (indien) pour aller au Pays du Rien du Tout !
C’est UN V(b)ide mais pas LE Vide.
Le Vide ou la Douceur malléable, 5ème trait négatif du Koua 14, le Grand Avoir du Yi-King, est à la place d’honneur et représente celui de qui descendent toutes les positivités, les choses viennent à lui d’où le Grand Avoir, ou Zéro indien (énergie libre). Les qualités de ce Koua ou Hexagramme permettent une liberté absolue. (Traduction P.L.F. Philastre).
Le Vide est « Plein » quand il n’y a plus moyen de faire du relatif.
LE SILENCE EST IMPORTANT : silence temps de repos, vide, le chiffre 7, la Montagne ou l’Immobilisation de l’Hexagramme du Yi-King ; il fait partie du Souffle donc de la Vie (et du bide ou vide).
Non, je ne regrette RIEN (comme dit la chanson). Regretter c’est se radicaliser… c’est s’enrégimenter dans les troupeaux des partis du régime capitalo-républicain.
Rendez-vous compte, ÇA existe, le Seul Réel existe, le V(B)IDE existe, et LA PEUR qu’Il provoque en est une PREUVE ABSOLUE.
Il n’y a pas pire radicalité et fixisme mortifère que ce régime républicain qui se dit « république universelle » en faisant ainsi une religion.

VI(D)E = L’ÊTRE RÉEL (Ramana Maharshi, entretien 333 du 18-1-1937, et entretien 264).

[En référence à : Soûtra du Dévoilement du sens profond (Sandhinirmocanasûtra)]
 
 

Dernière mise à jour : 27-12-2019 22:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >