Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’anti-gratuité ou le Divin Marché
L’anti-gratuité ou le Divin Marché Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-12-2019 22:16

Pages vues : 106    

Favoris : 13

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Nihilisme, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
rothschild_marche.jpg
 
 
L’anti-gratuité ou le Divin Marché
ce qui est amplification de l’ego,
parce qu’aller contre ce nouveau Dieu est
complètement une NOUVELLE HÉRÉSIE, et traiter
un Talmudiste de « Sale Juif » est effectivement
une hérésie en faisant la partie surtout
universalisée, mondialisée, depuis 1945
vu que ce Talmudiste se prétend « peuple élu »
(le peuple « réparateurs » du monde) et
que depuis 2000 ans « il a beaucoup souffert »
et qu’il aurait de cette opinion le droit
de son contraire : le « droit au plaisir ».

FÉTICHISME = PASSION DE LA MARCHANDISE, au sens chrétien et de Karl Cousin-Marx, et au sens de Wall Street et de la City de Londres (y compris et surtout son souverain(e) et ses banques).
 
 
 
Ce monde du capitalisme et de l’argent est par principe anti-démocratie et trouble : L’ARGENT SE CACHE, SE DISSIMULE (dans les paradis fiscaux) COMME LES MENSONGES ET COMME LA MERDE DANS LES INTESTINS. Il se cache aux yeux des voleurs et de l’opinion comme on pose un verrou sur un coffre (le « secret bancaire »). Alors les riches couilles en or feront dans l’idolâtrie et la philanthropie ! Et ce n’est pas étonnant puisque nous sommes dans une époque paradoxale : on cache l’argent (notamment dans les « paradis fiscaux ») et on fait dans la FAUSSE transparence du « vivre ensemble » et du tout et tous connectés où la vie privée se réduit de plus en plus dans ce monde de Big Brother et de son Big Data en « intelligence artificielle ». De plus dans cette mode du social tout devient de plus en plus « couverture » donc superficiel. Ce qui va parfaitement avec l’actuel principe social découlant de 1789 qui veut que tout le monde soit « libre », entendez ce mot par « RICHE », c’est-à-dire ce monde possédé par la fièvre de l’égalitarisme ; ce qui conforme Gustave Thibon dans Diagnostics : « Ce n’est d’ailleurs pas l’effet du hasard si les époques où le primat social est dévolu à l’argent sont aussi celles où sévit la pire fièvre égalitariste ».

FÉTICHE : « fétichisme de la marchandise », slogan de Marx et de Francis Cousin, soit le fétiche est une production du mental en un objet fabriqué, d’imité à l’image de quelque chose d’autre, comme le rappel le latin facere et le portuguais feitiçaria (sorcellerie). Bref, le fétichisme de l’argent est bien dans notre époque devenant total artifice par le virtuel informatique et la démence technologique.
Fétichisme en général et de la marchandise il y a fuite de l’Instant, REFUS DU GRATUIT considéré comme cru-El, ou refus du divin. Le fétiche étant soumis au désir, le regard du désir NE PEUT FAIRE QUE DANS LA CROYANCE, DANS LE MESSIANISME : LE REGARD DU DÉSIR EST CELUI DU DISTRAIT : IL GLISSE SUR LE PRÉSENT, L’ICI ET MAINTENANT TROP IMMÉDIATEMENT VISIBLE OU TOTALEMENT GRATUIT, DIRECT, ET NE RÉUSSIT À ÊTRE « PRÉSENT » QU’À LA CONDITION DE DÉPORTER SON REGARD À CÔTÉ OU AILLEURS.
Le fétichiste reste froid devant l’Instant ou la chose directe, laquelle lui apparaît comme inexistante, sans saveur ; il réagit seulement « à côté », donc par quelque chose ou un REFLET qui le signal. D'où d'ailleurs la mode des SPÉCIALISTES ces ailleurs tarifés....

Ce qui amène le grave problème du langage humain actuel si souvent mis sur le site en refrain et que je remet une nouvelle fois :
« Mais il semble peu douteux que l’écriture et la lecture aient joué un rôle essentiel dans la genèse d’un bouleversement, par lequel nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée [donc le RE et une distance entre comme la RE-présentation, la COPIE]. Notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est, pourrait-on dire, un sous-produit de l’invention du monde sur le papier », dernière page.
Page 220 : « Les signes ont été considérés au Moyen-Âge comme faisant intrinsèquement partie des choses, tout comme leur nom ; au XVIIè siècle, les signes deviennent des ”modes de représentation”. Les représentations finissent par être radicalement distinguées des choses représentées. Pour représenter de manière fidèle, la langue doit être amenée le plus près possible des mots ». (David R. Olson, L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée).
Le virtuel ou difficulté de distinction entre réel et artifice commence avec l’arrivée du langage écrit, puis imprimé ; de même que l’État commence avec le langage écrit (les lois, les institutions, le commerce).
Quand un LANGAGE quel qu’il soit devient un système, donc un CONFORT, alors arrive l’asservissement et la robotisation (comme pour l’informatique qui ne pouvait d’ailleurs qu’être inventé par l’humain).

Donc nous sommes de plus en plus prisonnier de ce monde des phénomènes, à l’exemple du policier voleur représenté par le mental qui voudrait procéder à sa propre arrestation : un phénomène ou un effet ne peut pas en examiner un autre, mais la pensée ou mental illusionne comme si cela était possible, comme ces policiers pourris qui pillent les gardés à vue ou qui se servent sur les saisies et confiscations ! Ainsi la pensée utilise l’effet miroir : « image-reflet » qui engendre des noms-les-formes différents, problème du langage et parlé, et écrit !… Dont les reflets sont maintenant identiques au « palais des glaces » de fêtes foraines, si bien que c’est le chaos une chatte n’y reconnaitrait pas ses petits….

L’être humain étant lui-même l’Univers, comme le policier et voleur, il ne peut pas procéder à sa propre arrestation, c’est-à-dire SORTIR de l’Univers pour l’examiner comme s’il se posait en un sujet étudiant un objet « Univers » qui de ce fait lui serait extérieur. C’est géométriquement impossible ! De ce paradoxe la connaissance de l’humain par l’humain n’est aucunement une science, car elle impose la dualité d’un sujet étudiant un objet à étudier, paradoxe de la Réalisation du Soi…
RAPPEL : Les civilisations humaines se sont toujours construites sur des compromis, des conflits, entre Absolu et perceptions par les sens, donc civilisations limitées par le spatio-temporel. Arrive le règne de l’opinion en 1789 et sa « démocratie » arrivée à maturation historique qui donnera la « liberté d’expression » et donc LA PARADOXALE PRISON DU MENTAL.

Les civilisations humaines refusant le Ici et Maintenant, refusant le Seul Réel ou le Gratuit en tombant dans l’idolâtrie, dans le fétichisme le plus gras, alors que naguère les Hébreux voulaient combattre cette idolâtrie, ce fétichisme de l’adoration d’un objet matériel, qui de nos jours de fétichisme de la marchandise est arrivé à sa vieillesse et doit s’attendre à bientôt mourir……
Car qui cherche le fétiche ou le virtuel ne trouvera que le virtuel et le fétiche qui enrichissent si bien certaines économies ; et qui cherche ce que le fétiche représente ne trouvera RIEN (même pas le fétiche).
Ainsi, NE CHERCHEZ PAS AILLEURS CE QUI SE TROUVE ICI ET MAINTENANT, CAR IL EST DANS L’INSTANT ET PAS AILLEURS.
MAIS SI L’ON REFUSE LA GRATUITÉ, L’INSTANT, ALORS IL EST EFFECTIVEMENT PRÉFÉRABLE DE REGARDER AILLEURS, VERS LE MESSIANISME DE L'ARGENT, C’EST TOUT CONFORT PAR LE FÉTICHISME DE LA MARCHANDISE !
ALLER VOIR AILLEURS EST PRÉCISÉMENT DU MESSIANISME, LA SUPER CAROTTE DE FIN DES TEMPS QUI PROMET LE DORG (Demain On Rase Gratis). Le système de fêtes de Noël est du même Thème en double : une pour les croyants, une pour les non-croyants qui par nature ne peuvent que croire en dualité !

LA SOLUTION TIENT JUSTEMENT AU PARADOXE OU SUPER CONTRADICTION ABSOLUE DE LA RECHERCHE DU SOI : LE « QUI SUIS-JE ? ». CONTRADICTION SUPER MOTEUR À ÉNERGIE LIBRE OU GRATUITE : TUER LA PESANTEUR BIEN PLUS QUE LE « TUER LA MORT » DES JUIFS DES GOOGLE !
Soit tuer DANS LE MENTAL les facteurs de compositions ou diversité marchande modèle Union européenne.
Avec le massacre des facteurs de composition ou diversité, ON RETROUVE LA VRAIE PAIX ORIGINELLE, qui peut alors s’appeler DOCTRINE OU TAO. Ainsi on peut enfin reconnaître sans faillir que les apparences phénoménales sont illimitées (évolutionnisme) et qu’elles se manifestent sous tous les aspects sans jamais s’interrompre. Une fois que le Zéro indien fait office, la source des marques non imaginaires coule en une pureté absolue qu’aucun mental ne peut imaginer par sa « raison ». Cette Source porte le nom de BONTÉ ou AMOUR. LA BONTÉ N’EST PAS IDENTIFIABLE CAR NATURELLE (elle ne naît pas à un moment ou n’a pas une étiquette à un moment puis l’étiquette est décollé à un autre !….)

Maintenant dans ce Paradoxe de la Réalisation il est évident qu’il y a urgence à examiner les phénomènes de plus en plus grossiers de ce monde. Toute paix ou Retournement de la Lumière qui discerne tout parfaitement lorsque le Retournement prête attention à l’expérience vue d’ensemble et spontanée des phénomènes illusoires avec leurs signes est un recueillement dépourvu d’enquête et d’analyse nécessairement liés à la dualité sujet-objet. Et paradoxalement, tout Retournement de la Lumière issue de l’enquête approfondie est un recueillement analytique accompagnée d’enquête. Tout Retournement qui provient de l’analyse est un recueillement analytique dépourvu d’enquête ; et tout Retournement de la Lumière qui a pour objet la Doctrine ou le TAO est un recueillement dépourvue d’enquête et d’analyse, donc exempt de bidouillage du mental !

 
QUELLE EST LA CAUSE DU NEUTRISME ET CELLE DU FIXISME OU COAGULATION ?

Lorsque le mental est excité ou lorsqu’il craint de l’être, toute attention portée aux phénomènes inspirant le renoncement et au vagabondage mental interrompu est considérée comme une cause de PAIX. Mais lorsque le mental sombre dans la torpeur ou craint d’y sombrer, toute attention portée aux phénomènes inspirant la joie et aux qualités du mental est considérée comme une coagulation ou fixation parfaite.
Lorsque l’on pratique uniquement le Retournement de la Lumière, et que le mental est spontanément attentif, icelui entre naturellement dans un état sans passion, non affecté par les deux passions secondaires de l’excitation et de la torpeur, on peut parler de cause de neutrisme (le ni ceci, ni cela [neti neti]).

Paradoxalement la Connaissance utilise des Mots/Maux :
- Mots,
- Phrases,
- Syllabes,
- Leur état séparé,
- Leur réunion.
Avec cela on désigne la nature propre et les particularités souillés par les passions et les phénomènes parfaitement purs.

Les phrases : combinaisons de mots comme une chimie de Big Pharma qui tiennent lieu de moyens de désignations CONVENTIONNELS, donc par OPINION D’OBJETS SOUILLÉS PAS LES PASSIONS COMMERÇANTES ET PAR LES OBJETS PARFAITEMENT PURS.
Les syllabes sont comme des semences verbales qui forment l’assise des mots et des phrases.
L’éveil qui les distingue est l’attention discerne les objets sans aucune confusion.
Quant à la connaissance parfaite de leur réunion elle est la distinction entre les objets et leurs combinaisons.
Toute ces connaissances peuvent, paradoxalement, contradictoirement, se ramener à la connaissance sans faille relative aux doctrines ! C’est d’ailleurs ce qui permettra de séparer les Vraies Doctrines des fausses !

Cette connaissance comporte à son tour dix aspects :
- Variété de ses manifestations,
- L’existence en tant que telle,
- Le sujet,
- L’objet,
- Ce qui a une durée,
- Les objets de la jouissance,
- La méprise,
- L’absence de méprise,
- Les déprimes,
- Le purifié.
Avec CELA on peut déjà se blinder contre cette civilisation du fétichisme de la marchandise.
Il est un fait que les Couilles en Or deviennent toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres.  
LE « TUER LA MORT » DES JUIFS DES GOOGLE ET RICHES LEUR PERMET L’ÉVOLUTIONNISME (pas de limite à la religion de l’argent, c’est la « liberté » jusqu'à réduire la conscience dans une puce informatique), ALORS QUE LES PAUVRES IRONT VERS LA LIMITE NOMMÉE : MORT.
Si la richesse doit faire le « bonheur » de ce monde (par exemple selon un Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent, pages 690-695), pourquoi il y a tant de détresse, tant de destructions de formes de vie (animaux et gens, environnement, etc.) et surtout tant de guerres, de violence et de divisions, et cela depuis des millénaires ?

Pour résumer : raison, évolution, argent = NO-LIMIT. Mais ce système et ses adeptes IGNORENT PLUS QUE JAMAIS LEUR VRAIE NATURE : « Demandez à l’homme le plus fortuné du monde s’il connaît son Soi. Il vous dira « non ». Que peut-on connaître si l’on ne connaît pas le Soi ? Le savoir humain est bâti sur une fondation si fragile ». (Ramana Maharshi, entretien 43 du 28-3-1935).
À y ajouter l’exemple qu’il suffit de deux Anglais pour faire un match de football et de trois pour faire un Empire ; soit il suffit de deux humains dont l’opinion sera en harmonie pour fomenter ce qu’ils appelleront « Réel ». Là encore c’est dire la fragilité de l’humain et de son monde fétichiste qui renonce à l’Instant parce que c’est mieux ailleurs, c’est mieux dans la fiction et la friction ou les guerres.
 
 

Dernière mise à jour : 30-12-2019 22:39

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >