Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Fontanelle de Jouvence, suite 1
Fontanelle de Jouvence, suite 1 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-01-2020 23:26

Pages vues : 100    

Favoris : 11

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Nihilisme, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
soi_nondualite_maya.jpg
 
 
Fontanelle de Jouvence, suite 1
Nous sommes tous en FAUX Apocalypse.
APOCALYPSE = TUER LA BÊTE DE L’UTILITAIRE.

Le Vrai Communisme, il n’y a pas besoin de
l’étudier (en « science sociale »), nous
l’avons nativement, instinctivement,
au fond de nos moindres cellules.
Cela se ressent intuitivement,
comme l’Eau et le Feu qui circulent partout.
 
 
LA GUERRE EST LE PRINCIPAL UTILITAIRE DE L’HUMAIN (depuis le Néolithique)
Tellement utilitariste et prisonnier de son FAIRE/FER que l’humain a inventer le mot « VÉGÉTAL » et « VÉGÉTER » (où vais-je été ? comme si les arbres, les plantes et les salades, que certains mangent, étaient capables de « végéter » (sens négatif de se fatiguer, de s’amoindrir. Il n’est plus étonnant que jusqu’à récemment les chiens et chats et autres animaux comme une poule ou un mouton étaient comparés à des « meubles », des objets, comme les esclaves sous les Anciens Grecs et Romains : « L’animal végète comme la plante » [Balzac]).

Page précédente : Le Gratuit Fontanelle de Jouvence.
 
 
À bas la dictature de l’efficacité et de son binaire informatique zéro et un qui ne sait pas voir ENTRE ! (Qu’on ne m’avance pas la machine « ordinateur quantique », qui chie encore du chiffre et du calcul en évolutionnisme du ”toujours plus”…)
À bas l’efficacité économico-financière et de rentabilité et la dictature utilitariste du Talmudiste (1).


Ceux qui pensent avoir obtenu ou réalisé quelque chose ici-bas sont des mal-à-dits à eux tout seul (et par leur « social » ils vont en contaminer les autres).

Apocalypse révèle ou lève le Voile, le Paradis-Rideau. Apocalypse = INITIATION, ICI ET MAINTENANT, PANique car révélation. Et comme TOUT est symbole, dans une Apocalypse ou Renoncement (Renoierie en Vieux français), Tout a une valeur symbolique : chiffres, choses, parties du corps, personnages de la persona qui eux-mêmes rentrent en scène.

Actuellement et plus que jamais, la Bête de l’Apocalypse c’est le culte de la personnalité, celui de l’empereur romain, culte impérial et depuis la décapitation de Louis XVI NOUS sommes tous devenus des « empereurs » au pouvoir d’achat et à la « liberté d’expression ». Culte de la Bête obligeant les humains à appartenir par un baptême symbolique blasphématoire à l’Empereur : le capitalisme et la City de Londres, ses billets et sa carte bancaire et son « droit de vote »… La lutte de l’Empire idolâtre du social et du ‘moi’ et de l’argent contre le Christ ou le Ici et Maintenant, soit contre « Le Royaume des Cieux est en vous » (et c’est Gratuit et pour tous).

Plus généralement la Bête représente, l’État persécuteur, ainsi la Bête ne devait pas exister avant le Néolithique qui lança l’invention de l’État. La lutte de l’Empire idolâtre et de ses ‘moi’, ses social et son argent ; contre l’Instant donc contre le Christ est le reflet spatio-temporel de la guerre de Satan le Grand Architecte et Administrateur (qui pourrait ressembler à ce hui au washingtonisme qui se prend pour le gendarme de la Terre).
La Bête est la figure centrale de l’Apocalypse : elle représente le principe de l’illusion de ce monde et le blasphème qui va avec, pas besoin de « Charlie hebdo » ! Et elle représente le principe du Satan sous chaos organisé et perdition des collectivités humaines qui accompagne tout l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) de l’humanité.

Après son winnerisme en oiseaux Phénix de l’argent, depuis de nombreux millénaires, la Bête née à un moment sera morte à une autre (pas besoin de l’agneau pour CELA).
Strabon dit que selon les Druides, régneront seul un jour l’EAU et le FEU (Inné-Igné). Eau et Feu situés dans la non-dualité, hors de la dualité pur-impur :
- L’Eau peut faire vivre comme elle peut tuer aussi, action dans les deux sens ce qui n’est pas le cas de la flèche du temps ; et selon le principe homéopathique, une goutte d’eau souillée polluera l’Univers entier, et une goutte d’Eau absolument pure pourra purifier et régénérer un océan entier.
Tout dépend de l’intention et du sens de l’Imagination matérialiste : si elle rêve le mal en tombant dans la dualité bien-mal, il lui sera tout confort comme actuellement de propager la pollution et de faire éclore le germe du winnerisme du Grand Administrateur Satan.
Si elle rêve de la libération de la possession et de l’ego, alors la pureté de Félicité rayonnera toujours partout.
- L’eau impure est insinuante, fixiste, insistante ou répétitive, fatigante (poids ou pesanteur comme l’eau stagnante).
- L’Eau pure est subtile et sans poids (pas de pesanteur dans tous les sens du mot). L’Eau pure n’est pas utilitaire comme l’actuelle eau de tuyau qui sert à laver et à boire. Comment l’Eau pure peut-elle se retrouver dans un tuyau, cylindrique ?

- L’Eau pure : la Communauté ou Vrai Communisme.
- L’eau souillée ou de tuyau : la civilisation de vil et villes et village forment la DIVISION, LE SOCIAL-SOCIÉTÉ et l’ALIÉNATION DES INDIVIDUS PRIVÉS D’EUX-MÊMES. Dans le social-société on essaye de fabriquer une destination ou un utilitarisme collectif qui est plaqué sur le mental, exactement comme nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée ; c’est ça le « placage ».
Le Vrai Communisme n’est pas une opinion sociale qui vient se coller sur la vie des humains. Ce n’est pas un utilitarisme extérieur qui vient coiffer la relation collective.
Le Vrai communisme est une immanence et la Communauté est l’effet de cette immanence, par laquelle les humains, en communauté ou communion, créent une Harmonie de la satisfaction commune de leur Réalisation de leur Soi ou leur « réalité ontologique » d’ensemble. En d’autres morts, ce n’est plus comme maintenant un ensemble de multiples séparatifs, de ‘moi’ qui vont cahin-caha dans leur individualité, mais au contraire, un « Multiple » ou « Association Unitive » de plusieurs individualités autonomes qui marchent en Unité sur la même Voie, sur l’unique but devenu Fontaine ou Fontanelle de Jouvence…. Il faut évidemment le vivre, et cela n’a jamais encore été vécu, pleinement, radicalement…. depuis les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture et du Néolithique…

Le Vrai Communisme n’est donc pas une politique, n’est pas un régime politique : il ne se réalisa pas par décret, ni par éducation ou par « science sociale » (ou pire : par commissaire politique) ! C’est comme la connaissance par l’humain de sa Vraie Nature, qui ne peut absolument pas être une science sans aussitôt tomber dans la dualité d’un sujet et de son objet étudié ; et comme l’Humain est dans sa totalité l’Univers à lui tout seul, il est de ce fait dans l’impossibilité de se poser comme sujet étudiant d’un Univers comme si cet Univers lui était extérieur ! Ainsi le Vrai communisme est Nôtre Nature ontologique.
Et le politisme est inventé depuis l’invention de l’État : la gestion des sociétés humaines selon l’opinion que certains se font de l’Humain (au sens générique). En conséquence et en Vérité même, la politique implique de la part de ceux qui désirent l’exercer de renoncer à tous pouvoirs, donc à tout ego, c’est-à-dire à devenir un Réalisé vivant ou Bienheureux, et dans ce cas, le mot « politique » ne veut plus rien dire et n’a même jamais existé, sauf depuis l’arrivée du Néolithique et l’invention de l’État.
La Communauté Originelle n’a pas besoin d’errer en un labyrinthe de catéchisme politique devenu de nos jours hystérique (à cause de la technologique médiatique). Comme écrit ci-dessus, dans le Vrai Communisme la politique n’existe pas, elle est immanente (la Maison même) et n’a pas besoin d’être inventé.

La Connaissance de l’Homme par l’Homme ne peut pas s’acquérir à partir d’expériences dans le spatio-temporel, pas plus que l’équerre à centrer une pièce grossièrement patatoïde à usiner pour la rendre le plus cylindrique possible ne peut définir un centre absolu, géométriquement vrai, lequel centre absolu ne peut pas être une opinion. De ce fait, au passage vers la civilisation, les sociétés ne furent construites sans arrêt que sur des compromis entre l’Absolu et les perceptions illusoires inhérentes au spatio-temporel. Ces compromis ont donnés 1789 et son règne de l’opinion ou « liberté d’expression » et le faux communisme de l’URSS en était la maturité historique en se parant des prédicats de l’Absolu, ce qui fait de ce régime républicain ni plus ni moins qu’une nouvelle religion, évidemment fausse, inversée. Ainsi il ne fait pas s’étonner d’entendre certains serviteurs de l’État parler de « valeurs » (de la république), valeurs ou FOI engendrant alors le contraire : la perte ou la nullité, le zéro…. (chez les Occidentaux).

Le Vrai Communisme est aussi le sens du mot RELIGION : sens de ART DE VIVRE, MANIÈRE DE VIVRE, la Vraie religion étant un art de vivre, celui du mariage du monde du spatio-temporel et du mental.
RAPPEL : lorsque les hordes de communistes des Juifs bolcheviques envahirent la Chine, elles furent surprises de rencontrer (trop rarement mais leur existence était un miracle) des Communautés autonomes, monastères « ouverts » du dzogchen et du chan qui reposaient depuis longtemps sur le concept que tentait d’imposer de l’EXTÉRIEUR par la violence et l’horreur, ces criminels intolérants et destructeurs, à la différence gigantesque que les moines étaient assumés par leur conscience de l’Éveil d’un ensemble d’êtres en communauté réellement responsables sur la voie de l’émancipation libératrice.
Le Bienheureux ou bodhisattva ou le zen ren, l’Éveille, le Réalisé vivant est la seule énergie pouvant marier les contraires : droite-gauche, pur-impur, etc. et déclencher l’Eau pure de la Fontanelle de Jouvence.
Il est clair à ce hui que la survie de l’espèce humain dépend de cet état d’Éveil et de nouvel agir à travers la Fontanelle de Jouvence, comme en témoignent encore des êtres dans l’anonymat et le Silence, dont un Mazu ou un Ramana Maharshi.


APOCALYPSE = TUER LA BÊTE DE L’UTILITAIRE : Les Hommes « préhistoriques » (ceux d’avant l’HOTC), ne voyaient pas l’UTILITÉ de naviguer comme le firent les Hommes de l’après Néolithique. Aucun utilitarisme ne peut légitimer à creuser un canot et à partir dangereusement sur les flots agités. POUR AFFRONTER LES FLOTS IL FAUT UN BUT OU DES INTÉRÊTS PUISSANTS. Un intérêt puissant sera une idée, un concept, ou mieux : UNE IMAGINATION CRÉATRICE façon Ibn’Arabi (qui n’a rien à voir avec l’image-imagination du Hollywood-Netflix-Apple capitaliste). IMAGINATION CRÉATRICE parce que ce sont des intérêts qu’on imagine, pas ceux qu’on calcul à Wall Street ou par le mental.
IMAGINATION CRÉATRICE façon Ibn’Arabi = FABULEUX et ALCHIMIE.

APOCALYPSE = TUER LA BÊTE DE L’UTILITAIRE : Abolition de la dualité intérieur-extérieur qui fabrique le temps qui coule et le social. Alors que : TON ÉTAT COMMUNIQUE AVEC TOI, IL N’Y A RIEN D’AUTRE (évidemment pas de « réseaux sociaux »).


ESSENCE DU VRAI COMMUNISME.

Question S en Ciel ou en CE(la) dans le Blanc de l’Instant (le Z de Zorro (2) et l’essence en formes et en vagues : IHS du Christ, qui va troubler ou fermer le TROU en se retrouvant sur l’emblème des jésuites…).

Si pour fabriquer ou pour prendre conscience du temps qui coule il faut au minimum une personne, donc si Tout est Conscience et ainsi fabrication de ce TOUT, de ce temps, de cet Univers et de Tout ce qu’Il contient, et comme avec le temps il faut un sujet pour en prendre conscience, qu’elle est alors la Vérité du Soi ou de la Seule Conscience infinie et éternelle ? Questionnement renvoyant au paradoxe de la Réalisation de l’Instant ou du Soi identique à la Chanson du Cavalier.

Cependant, sans plonger dans ce Paradoxe qui correspond somme toute à la Libération, le chaos organisé par l’humain sur Terre n’aura pas de fin et s’augmentera en permanence et en progression géométrique ou exponentielle. Comme le marché du capitalisme, après passage par l’Oiseau Phénix, est en croissance exponentielle, si bien que ses paroissiens, comme les Juifs de Google, croiront avoir vaincu la mort…


La Seule Conscience infinie et éternelle est la FONTANELLE DE JOUVENCE.
SOCIAL ???
PAS SOCIAL, MAIS EAU ET FEU : IDIOTÈS.
LE SOCIAL INNÉ (Eau, I, O) et IGNÉ (Feu) DE LA FORÊT.

Le Libéré Vivant ou Réalisé Vivant [Idiotès, Vierge noire] est comparé au reflet dans un miroir sans tâche [miroir clair] dans un autre miroir semblable. « Que peut-on trouver dans un tel reflet ? Le pur akasha [éther, ou Lumière de la Conscience]. De même, la Félicité reflétée du jnâni [Sage, Bienheureux] représente la véritable Félicité (ânanda).
Ce ne sont là que des mots. Il suffit que la personne devienne antamukti (tournée vers l’intérieur). Les shâstra [écritures sacrées] ne présentent pas d’intérêt pour ceux dont le mental est tournée vers l’intérieur. Ils sont destinés aux autres ». (Ramana Maharshi, entretien 513 du 16-9-1938)


Il est vrai qu’on se garde de la raison par la non-raison ou stupidité, car il n’y a que les ignorants ou les citoyens qui se croient éveillés…. ou civilisés…..
Seuls les utilitaristes, surtout Occidentaux citoyenisés et dualistes, produisent une pensée en présence d’un objet ou d’une opinion de l’autre. Produisant une opinion ils vont se croire libérés, alors qu’ils sont bétonnés et bétonnent tout.


À suivre…

Notes.
1. Antienne talmudique et de peuple-prêtres : « Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent » (pages 166, 340, 359 et 365 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent).
« Peuple-prêtres » ou « pleurniche internationale » : « Le malheur du peuple juif est donc un malheur de tous les hommes », écrit Attali page 166, qui ajoute somme toute une tautologie : « Le monde est dans son meilleur état quand les Juifs sont libres et donc capables d’intercéder en sa faveur [à bon, les Juifs sont copyright « souffrance » ? À ba C pas bien !] Ils doivent aider comme des égaux les monothéistes et pardonner aux polythéistes pour qu’ils rejettent l’idolâtrie [et l’idolâtrie de la finance internationale des Rothschild juifs ?!!!] ».
Toujours cette tyrannie du monothéisme qui ne tolère pas les Païens et le choix de leurs Dieux… Il y a bien UNE POSSESSION OU UN APPÉTIT JUIVE (UNE PANNE JUIVE, UN MANQUE JUIF), UN COPYRIGHT ET TALMUDIQUE ET ANCIENNEMENT HÉBREUX, QUI VEULENT RÉGENTER LE MONDE COMME LE PRATIQUE LE WASHINGTONISME, ET C’EST D’AILLEURS POUR CELA QUE L’ADMINISTRATION AMÉRICAINE EST AUTANT INFILTRÉ PAR CE PEUPLE-PRÊTRE PLUTÔT SIONISTE : LE JUDAÏSME NOSTRA QUI SE SENS TOUT CONFORT.

2. La lettre Z (de Zorro) peut être interprété comme le mythe de l’éternel Retour, le Retournement de la Lumière ou Réalisation du Soi, de sa Vraie Nature. Le trait horizontal inférieur étant la Terre, l’âme s’élève puis « touche le plafond ». Dès lors c’est le Zéro indien, l’énergie libre. Les religions en leur ensemble parlent d’« ascension » équivalent du mot Réalisation, qui Lui n’évoque pas le temps qui coule mais l’Instant ou Ici et Maintenant.
Z : Zodiaque, Zone, Zenith, Zig-Zag (de l’éclair comme celui du Zorro), Zinzin, Zoo, Zahar, Zohar, Zarathoustra, Zend (Avesta), Zahar (zaharra) Zeru Zuri des Basques (vieux ou originel ciel blanc de l’Instant) ; bref, c’est le domaine de la perfection que veut posséder le Zorro ! soit le domaine de la vie spirituelle : LA LETTRE Z EST COMME EN DEHORS DE L’ALPHABET et RIEN DANS LE TOUT ET TOUT DANS LE RIEN : TOUT DANS O.
Galdu duzia aldetik
Izar bat zoinak ez baitu parerik
Arratsian jaliren da ederrik
Baldin zeruan ez bada hodei’ik
Baño hautan harzazu hetarik
Ez izaiteko ondoan dolurik
(bis les 4 dernières).
(Avez-vous perdu
Une étoile qui n’a point sa pareille
Il en apparaîtra ce soir d‘aussi belles
Si le ciel est dégagé
Choisissez-en une
Que vous n’ayez aucun regret plus tard).
 
 

Dernière mise à jour : 10-01-2020 01:01

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >