Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Fontanelle de Jouvence, suite 2
Fontanelle de Jouvence, suite 2 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-01-2020 00:16

Pages vues : 542    

Favoris : 96

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Nihilisme, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
menhir_carrefour.jpg
 
 
Fontanelle de Jouvence, suite 2
 
 
Page précédente.

1789 = la fin de la paysannerie communautaire pour dériver vers le citoyenisme de l’habitant du béton des villes : division entre « rats des champs » et « rats des villes », et à ce hui et dans le monde, il n’y a presque plus que des « rats des villes » ou citoyenisés.
1789 = « votre député, votre voiture, votre santé, vos vacances, votre assurance, votre ceci votre cela » va détruire la paysannerie communautaire. Puis en 1848 il n’existe plus que des possessions privatives de la terre, comme à ce hui on possède sa voiture ou son chien ou sa maison, etc., du symptôme de 89 du « votre ceci votre cela », comme si c’était ça « la liberté ».
 
Et à propos de la paysannerie communautaire, tout y est clairement évoqué et résumé par le passage de cette communauté à celle du monde ouvrier dans le dernier livre de Hyacinthe Dubreuil : J’ai fini ma journée (surtout au début du livre). H. Dubreuil travailla dans le monde de la sidérurgie mais ne chercha pas à se délivrer du capitalisme. On « n’organise » pas le capitalisme, ON LE DÉTRUIT DÉFINITIVEMENT AFIN QU’IL NE REPOUSSE PLUS ; IL EST NÉ UN JOUR IL FINIRA BIEN PAR EN MOURIR !

Après la fin du monde paysan suite au 1789 et son encyclopédie d’un Diderot utilitariste et productiviste pour faire de l’argent, le monde paysan disparaissant fera place un temps, jusqu’à mai 1968, au monde ouvrier.
1789 A HUMILIÉ LE PAYSAN, 1789 CONTINUERA À HUMILIER L’OUVRIER, comme en donne le limpide exemple de Dubreuil :
« Une scène à laquelle j’ai assisté un jour dans une usine. Un chef, parlant à un de mes voisins, l’avait appelé « mon brave ». L’ouvrier en question se trouvait justement être ce qu’on appelle un « mauvais coucheur », prompt à la réplique si on lui disait quelque chose qui lui déplaisait. Il dit alors à son chef : « Pourquoi m’appelez-vous ”mon brave” ? » - Mais j’ignore votre nom. - Eh bien moi, quand je m’adresse à quelqu’un dont j’ignore le nom, je l’appelle Monsieur… ».
Ceux qui ont toujours vécu dans le confortable matériel, et surtout dans une position « honorable » [l’oligarchie, le winnerisme] ne peuvent pas comprendre le rôle secret du sentiment d’humiliation dans le comportement ouvrier ».

- Communauté paysanne = DIRECT, MAÂT.
- Communauté ouvrière = INDIRECTE, SOUMISE (aux chefs et aux banques liées aux industries, comme dans l’exemple ci-dessus de Dubreuil). Monde de la quantité, du désir et de l’avoir, d’où la mode du « pouvoir d’achat », de Noël, des soldes et de toutes les manipulations mercantiles poussant à acheter jusqu’à ce que mort s’en suive (j’exagère à peine en écoutant quelques instants la radio commerciale nommée Europe 1, chose que je ne fais presque jamais sauf en cas de grève de la radio d’État France-Info, à écouter Europe 1 il faudrait être un auditeur ayant le même porte-feuille qu’un Bill La Porte ou un Jeff Bezos, ou un Bernard Arnault).
RAPPEL : argent = excrément, donc IL SE CACHE (le classement wikipedia n’est, comme de tout, qu’une illusion, du eyes candy, une carotte pour faire marcher les masses qui le regarde).

Le désire d’absolu de l’être humain étant brisé, il se réfugie dans l’aliénation de la consommation, ce qui effectivement va rendre service au capitalisme. L’être humain est brisé, car l’être humain n’est vraiment LIBRE, ne prend vraiment conscience de sa Liberté, de sa Vraie Nature, que lorsque s’est réalisé en lui cette division entre l’Être ou Soi et l’ex-ister, lorsqu’il est devenu à lui-même son propre problème, lorsque son âme est devenu objet de connaissance pour le Soi, lorsque au ‘Je’ s’est soumis l’ego ; lorsque le ‘Je’ qui est divin et le Soi, et le ‘moi’ ou ego qui est de la Terre ont enfin retrouvé la Vraie Paix que j’appelle « Eau Primordiale » à défaut de retrouver prochainement « sous sa forme de ”poudre étoilée” » cet état d’Eau Originelle QUI EXISTE DEPUIS TOUJOURS ET ÉTERNELLEMENT.
Hors de cet état du ‘Je’ ou du Réalisé vivant, l’être humain n’est pas libre, même en son Bezostisme (Jeff Bezos), il subit en zombie les déterminismes sociaux (géopolitiques) ; il devient jusque dans son opinion le résultat du milieu ambiant parce que son ‘moi’, ses sentiments, bref, il n’est construit que sur des opinions EXTÉRIEURES-INTÉRIEURES liées au mental et à ses sens.
Tant qu’un être humain n’a pas été saisi par la PANique de se découvrir lui-même, et il risque fort d’en mourir comme l’avançait vu le Curé d’Ars (faire tomber le masque de la persona), cet humain avant PAN le TOUT n’est pas libre.
Le « Qui suis-je ? » vous rendra Libre, mais est empêché telle une drogue dure par le « pouvoir d’achat » et la « liberté » de posséder (« votre ceci, votre cela »).

Hors du « Qui suis-je ? parler de la « responsabilité » d’une personne comme le serine le régime capitalo-républicain, n’a aucun sens : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font ». Bientôt la voiture sera, peut-être, « autonome », aura-t-elle une « responsabilité » comme le robot aura-t-il une « responsabilité » ??
Hors du « Qui suis-je ? », la soi-disant liberté extérieure, sociale, politique et juridique (et financière pour les Bezostés), n’est que de la réglementation administrative codée ou conventionnelle des manifestations égoïstes ou possessives du ‘moi’ ou ego.

Le communisme de l’URSS rêva de combattre le capitalisme, mais il lui doit son existence même ! C’est la révolution de 1917 qui se dévore elle-même. Capitalisme et communisme ou socialisme actuel co-existent et se conditionnent l’un l’autre. Capitalisme et communisme à la mode des deux derniers siècles sont une seule chose. Rejeter le communisme et garder le capitalisme, c’est rejeter le fleuve et vouloir garder sa source !
Le communisme dans son sens actuel est une tentative de réalisation, À L’ENVERS, du « Royaume des Cieux est en vous », du Soi ou Christ.
À rappeler que toute la dialectique matérialiste de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) est sous-tendue par la foi dogmatique : l’évolutionnisme, l’Homme né de la matière. Que cette foi dogmatique s’écroule, et le communisme ou socialisme du « vivre ensemble » et de son « tout connecté » informatique se dissout.

TOUTE PRODUCTION D’USINE OU D’AGRICULTURE EST SOCIAL, cependant je peux fabriquer un unique petit four avec 9 briquettes de terre-cuite pour ma seule utilisation et éventuellement avec un ami pour lui offrir les petits gâteaux cuits dans mon four. Cela rejoint d’ailleurs Hyacinthe Dubreuil donnant l’exemple des jouets et plaisir que l’on se fabrique soi-même sans recours à l’extérieur : à la nuit tombée et grâce à une simple bougie, on pouvait composer avec ses mains toutes sortes d’images projetées en ombres « chinoises » sur un mur peint de couleur claire. De nos jours on a recours à des marchands extérieurs qui fabriquent des images à notre place et qui vont largement nous robotiser ou nous laisser passif. Idem pour la multiplication des jouets mécaniques et maintenant informatiques, alors qu’autrefois, et même pour mon cas, nous inventions nos propres jouets nous permettant de développer notre imagination, donc pas besoin du pouvoir d’achat du capitalisme et de sa république.
Imaginez les jeux que pouvaient inventer les enfants dans les pauvres cabanes groupées autour du château du châtelain du coin. Une simple salade ou un bouquet de Thym et c'était la forêt de Brocéliande et ses Fées.

(Pour construire un petit four en plein air, il suffit de 4 briquettes en terre-cuite : 2 pour les côtés et 2 pour le dessous et le dessus ; ensuite 2 briquettes pour le fond et pour la « porte ». L’ensemble sera surélevé par 3 briques : une de chaque côté et une comme fond et ça constituera le foyer à alimenter avec des petites brindilles de bois mort, la fumée du feu s’échappant par la face sans brique laissée devant. Cela fait un total de 9 briquettes. Bien-sûr cela constituera un four miniature.
Au cours d’un stage de moniteurs de colonies de vacances à Vaugrigneuse (logé sous des tentes), j’ai construit ce genre de minuscule four, et y ai cuit de petits gâteaux facilement avec un peu de pâte à gâteaux directement posé sur la brique du bloc tout au-dessus du foyer. Donc rien de plus simple pour cuire des aliments pour faire de la « dinette » avant que le genrisme ne frappe en Occident anglo-américanisé ; la « dinette » étant, avant le genrisme, plutôt une activité de petite fille).

Depuis le Néolithique jusqu’à ce hui, les Paysans ou Païens ont perdu leurs combats et ont été écrasés par l’État, parce que c’était l’âge de l’évolutionnisme de l’échange qui entraîna la création de la valeur et du voleur qui lui est nécessairement associé, d’où la nécessaire création de la trinité « armée-police-justice » et des lois.
Tant que le capitalisme peut se réorganiser par son « oiseau Phénix », les grandes dynamiques où l’être humain retrouve un peu son intuition du Vrai Communisme, de l’Eau primordiale, sont condamnées à l’échec. C’est pourquoi j’écris souvent que nous sommes dans l’ère du winnerisme, du régime capitalo-républicain, qui favorise son contraire les losers ou les pauvres en bas de la pyramide du régime, comme la valeur entraîne le voleur.

Tant que le régime peut s’auto-reproduire, s’auto-réorganiser tel son « oiseau Phénix », la guerre contre lui est perdu d’avance. Les bouts de racines du régime repousseront.
Mais il arrivera, et naturellement, que le régime capitalo-républicain en arrivera à S’AUTO-INVALIDER de lui-même, parce que ce sera sa seule possibilité de vivre, parce que l’intuition mondiale des peuples à l’Éveil de l’Ensemble ou Conscience infinie qui est éternelle CONTRAINDRA LE MONDE ENTIER DES LOSERS À PRENDRE LA PLACE DES WINNERS ET ALORS LA DIVISION WINNER-LOSER N’EXISTERA PLUS. Ainsi le régime sera contraint de s’auto-invalider COMME S’IL N’AVAIT JAMAIS EXISTÉ MAIS AVAIT SEULEMENT ÉTÉ UN CAUCHEMAR AYANT DURÉ PLUS DE 10.000 ANS !

On pourra me balancer à la figure que le Vrai Communisme, l’Eau primordiale, ce n’est qu’un RÊVE, ou des mots. Cependant la Source, le Zéro indien ou Fontanelle de Jouvence n’est constitué que du Grand Œuvre de la Saint Chimère. La Fontanelle de Jouvence n’est que rêve, et absolument pas calcul ou raison, les bons ouvrages d’Alchimie ne disent pas autre chose. PANique en découvrant la persona peut provoquer la mort, comme l’annonce si justement le Curé d’Ars comme le premier matelot s’aventurant sur les flots sans savoir ce qui l’attend est aussi courageux qu’un mort.
PARTIR C’EST MOURIR UN PEU, dit le populaire à juste titre. Mourir, c’est partir à la question du « QUI SUIS-JE ? ». Tous les courants mènent à la SOURCE qui ne peut qu’être la Mort, soit CE QUI EST FABULEUX ; IL N’Y A QUE L’AVENTURE DU « QUI SUIS-JE ? » QUI VAILLE LA PEINE DE VIVRE. CEUX QUI SONT AU CIMETIÈRE DANS DE LA CONSERVE NE SONT PAS DES VRAIS MORTS : près d’eux on peut aller casser la graine ou déposer des fleurs ou des imageries selon la croyance, ou nourrir les chats du cimetière, on peut même y faire du tricot pour passer le temps ! Idem pour ceux dont les cendres reposent dans une petite boîte. Ces morts ne sont pas AILLEURS, ILS SONT COAGULÉS, FIXÉS, ROBOTISÉS. Ceux qui sont morts en mer ne sont pas coagulés… Leur voyage est à la fois jamais né et jamais mort. Important, important….

Donc, PARTIR C’EST MOURIR UN PEU POUR RETROUVER L’ENSEMBLE, LE TOUT, l’absence tragique du dilemme Moi-Individuel/Moi-Collectif qui n’a plus lieu d’être depuis les 10.000 ans du Néolithique, ce cauchemar. Bon sang, voyez le nombre de Pierres Levées, de menhirs et de dolmens criant à tous la fin du dilemme Moi-Individuel/Moi-Collectif, la Pierre Levée ou Menhir est le symbole même du Vrai Communisme : LE MENHIR-CARREFOUR, COMME CEUX DES GILETS JAUNES qui intuitivement sentent ce Vrai Communisme originel sans naissance ni mort.
Ce symbole des carrefours qui n’a pas d’âge annonce ces temps de basculement des « Derniers ou losers seront les premiers ou winners, et les winners ne seront même pas les derniers car ils seront comme s’ils n’avaient jamais existé ». La Source Carrefour-Menhir est amorcé, je ne la vois pas s’éteindre, même si en apparence l’eau semble moins couler qu’au début.

L’EAU Primordiale surgit quand la civilisation, la société crève. Le Vrai communisme ou « voir l’ensemble » se RE-trouve quand la civilisation crève, la Communauté peut alors ressurgir quand la société et son social et son ‘moi’ idolâtrés s’auto-détruisent.
Social = capitalisme ou rapport social de l’humain aliéné dans la communauté : la société rend fou, la folie ou la maladie mentale ou maladie tout court est une grande conséquence de la société ou civilisation. L’arrivée du Néolithique est la forme première des cancers par lesquels l’échangisme en valeurs va engendrer le capitalisme : naissance des villes et villages, des murs et constructions et des administrations et lois pour protéger tout ça (les champs de céréales et les animaux domestiqués, les valeurs naissantes du commerce). Il va falloir de nombreux siècles pour que cet échange prenant de plus en plus de valeur, produisent, surtout autour de quelques cités italiennes, une révolution commerciale particulière, qui fera que la marchandise devienne le social lui-même, c’est-à-dire que les êtres humains deviennent eux-mêmes des PRODUITS.

En ces temps du régime capitalo-république, le ‘moi’ de l’ego ou mental se contente par son pouvoir d’achat de se ré-jouir au lieu de jouir ! Ré-jouir est indirect, jouir est direct ou Maât.
Inventer la valeur c’était inventer les voleurs, le sécuritaire et l’État. C’était comme de vouloir apaiser les Tempêtes, ce qui ne fait qu’engendrer les tempêtes à apaiser, comme la polémique n’a pas de fin et est en parfait principe de l’évolutionnisme, comme la chaîne sans fin de causes et d’effets à n’en plus finir. Le régime en voulant « lutter contre la haine » ou contre « l’antisémitisme » ne fait qu’engendrer toujours de la « haine » et toujours de « l’antisémitisme ». ET TOUT EST COMME CELA EN DUALITÉ DE CAUSE-EFFET. Tu me casses ma baraque et je te casse ta baraque, et ainsi de suite.

À suivre…
 
 

Dernière mise à jour : 11-01-2020 03:09

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >