Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La Shoah violence sexuelle
La Shoah violence sexuelle Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-02-2020 01:39

Pages vues : 497    

Favoris : 70

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Sexuel, Shoah, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
piege_souris_creditcredocroyance.jpg
 
 
La Shoah violence sexuelle
La Shoah-érection à la sacralité.
La Shoah comme l’ego sont une CROYANCE,
et par convention, forcée ou politisée,
ça devient UNE RELIGION.

La main aux fesses est devenue aussi
sacrilège que de critiquer la Shoah.
Tous tombent « comme des mouches »
 
  « Avant de tripoter, il faut bien demander »,
dit une pub, correspondant à l’ego
mercantile et possessif : « votre député,
votre assurance, votre santé, votre garagiste,
votre voyante, votre ceci votre cela ».
« Demander » ou « informez-vous » puisque
TOUT EST CONNECTÉ NOUVELLE ÉGLISE (la Matrice).

Le SEXE DOMINANT, mais, nous survivons dans
cette société duelle WINNERS-LOSERS ou
DOMINANTS-DOMINÉS (que certains appellent :
« lutte de classes », ou de catégories).



Shoah et violence sexuelle sont deux parfaits OUTILS DU RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLICAIN.
Ce régime inversant tout pour cacher l’Essentiel, le dilemme Moi-Individuel/Moi-Collectif et système économique de l’argent, va créer la mode de la « VIOLENCE SEXUELLE » histoire de DÉTOURNER l’attention de la violence légale et de son régime et de son argent par la violence tout aussi légale du salariat imposée à tous ; alors que ce régime VEND SA PMA-GPA, LGBT, GENRISME, EUTHANASIE EN MARCHE, ETC. SOIT LA PURE VIOLENCE.
LA SHOAH C’EST LA MÊME CHOSE : L’ARBRE QUI CACHE LA FORÊT, ou l’artifice monté en épingle pour détourner l’attention.

Avec ce régime, tout est inversé. Par exemple en banlieue de Paris à Vitry-sur-Seine, il y a un quartier de grands ensembles d’immeubles qui se nomme : « La Commune de Paris » (10 août 1792 - 9 thermidor an II) ; dans ce quartier il doit y avoir un maximum de populations qui ignorent ce que signifie « Commune de Paris ». Francis Cousin rapporte l’histoire d’une jeune Malienne qui s’est opposé à l’économie de la drogue dans cette « Commune », et qui menacée de mort, a été obligé de repartir vivre au Mali ! Cela illustre le détournement du sens des mots depuis l’époque de la Renaissance où nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les REPRÉSENTATIONS DES CHOSES (société du spectacle), soit à une pensée sur la pensée, et encore amplifié par la technologie et le phénomène « migrants », la médiatique propagande républicaine, etc.

Israël-Shoah = violence sexuelle

Tous les chefs du régime capitalo-républicain viennent communier à la sainte ma(e)sse judaïco-politique d’Israël.
RAPPEL : un ministre de l’intérieur à moitié espagnol et exerçant son pouvoir en France disait que « LA SHOAH EST UN SANCTUAIRE » (par ce mot il impose à tous ce sanctuaire (1)). Il fabriquait bien une nouvelle religion doublée de politique. Et effectivement nous voyons à ce hui, le Christ, donc le Soi ou Instant, qui peut être incendié, salopé par des excréments ou de l’urine et piétiné de manière massive ; sur le Qoran on peut dire aussi beaucoup de blasphèmes même et surtout si on n’en comprend pas le sens, mais moins tout de même que sur le Christ ou Soi. Il y a par contre une zone encore plus intouchable que le Qoran : la Shoah, sur laquelle le « droit » de blasphème et la critique sont totalement interdits.

L’affirmation de la « Shoah-sanctuaire » par cet ex-ministre moitié-moitié est conforme à l’égrégore des Hébreux-Juifs qui se servent d’un fait en l’historisant dans le temps comme une situation de l’homme face à un Dieu ou face à ce qu’ils ne comprend pas, comme Moïse historise sa situation devant le Réalisé qui lui répond : Je suis CE JE SUIS. Ainsi le fait de Moïse et l’acte des camps de concentration où survécurent et où moururent des Juifs en acquièrent une valeur religieuse qui n’existait pas auparavant, qui naît à un moment donné et donc qui mourra à un autre (histoire de faire la nique aux « Plus jamais ça ! »). Donc les Hébreux et ensuite les Juifs sont les premiers à inventer l’histoire comme manifestation d’un Dieu, ce qui sera repris et amplifiée par la crucifixion du Christ-Jésus, avec un Christ-Jésus qui ne meurt pas sans laisser de trace, alors que certains Réalisés comme Nandanâr meurent en laissant leur corps se dissoudre dans l’Instant en une lumière aveuglante sans laisser de cadavre dans le spatio-temporel ; le Christ-Jésus fut laissé comme cadavre et mis au tombeau, alors que les quelques Réalisés n’ont pas laissés de cadavres.

 
mayflower_laplusgross.jpg


OR L’HISTOIRE QUELLE QU’ELLE SOIT N’EST QU’OPINIONS, DONC SOUMISE AUX DÉBATS CONTRADICTOIRES
, sauf évidemment la Shoah sanctuarisée (sens de saint, la Shoah est donc par l’ego élevée à l’état de « saint », de temple, d’église, d’autel ; comme à ce hui la « violence sexuelle » SUBITE depuis le dégommage d’Harvey Weinstein est devenue aussi un véritable sanctuaire, d’ailleurs relayé par « la vie privée » dans l’affaire Benjamin Griveaux alors qu’avec le « vivre ensemble » et son « tout connecté » et son « tout intelligent » la vie privée c’est de l’histoire ancienne avant l’informatique et son « tout numérique », et ses métiers numériques et ses robots du même nom).

La Shoah comme le sexe sont devenus des LIEUX INTOUCHABLES (pas de mains aux fesses, selon l'article 222-22 du « code pénal ») ; le pire pour Harvey Weinstein est qu'il est Juif….
La Shoah devenu intouchable parce que la tradition judaïque les fait se prendre pour LES RÉPARATEURS DU MONDE, LES MÉCANOS DE LA GÉNÉRAL (la Terre et ses Terriens), ils se prennent pour le peuple-prêtres voulant « soulager » tous est humains, voulant leur « r(v)endre services » (notez que le dévouement à l’autre est une forme supérieure de l’égo égoïsme sur ce principe de « peuple élu » ou mécanos).

Tout cela renvoie À LA TYRANNIE DE L’OPINION :
L’historien des événements politiques ou religieux, l’ethnologue, le sociologue, le psychologue, l’archéologue, ne sont pas des entités qui opèrent en dehors du temps qui coule dans le spatio-temporel. Ce ne sont que des humains engagés, d’une part, dans une situation « concrète », et d’autre part, dans une logique déterminée par la mode et opinion du moment, suivant une évolution (histoire), dont ils prétendent rendre compte. Ainsi cette « logique » n’est pas autonome, elle n’est pas un étalon, un dogme, une constante, mais une opinion, soit elle ne représente qu’une superstructure qui recouvre, dans le mental de l’observateur, tout une idéation caché, où des mythes nouveaux ont été substitués par la culture, par l’opinion de l’enseignement universitaire, associé à des opinions de mythes anciens !

L’histoire ou le mot-à-dire : en Occident la « pensée moderne » est une pensée CONDITIONNÉE, et plus que jamais avec l’Empire anglo-saxon et judéo-maçonnique spéculatif (née à Londres en 1717). En Occident, le mythe de la « raison » qui, lui-même, a été élaboré à partir d’éléments irrationnels multiples qui donneront des « évidences » sur lesquelles reposeront les « principes d’intelligibilité » (raison) que finalement, personne ne saurait expliquer ni définir de façon rationnelle.
Le mot Hébreux signifie en gros : HISTOIRE (les descendants d’Adam, puis d’Abraham qui était celui « désigné par Dieu ». Nous sommes bien l’Histoire où un « Dieu » intervient sans arrêt dans l’Histoire (à travers batailles, sièges, invasions, etc.). Ainsi les faits « historiques » deviennent des faits devant « Dieu » et en deviennent une valeur religieuse que rien avant ne pouvait assurer à ces croyants comme les Hébreux. Ce sont les Hébreux qui inventent l’Histoire comme épiphanie de Dieu… De cette façon ils renforcèrent leur ego !

HÉBREU : Hébreu : ”Qui parle avec Dieu”. Nous avons alors H (Homme), E (homme de terre ou d’argile), Br (parole, qui parle, E, de la terre), U (vers l’air ou vers le ciel), etc. « La Parole de Dieu c’est son écriture »… Ou « Dieu créa l’homme et l’homme créa Dieu… Mais en réalité ni Dieu ni l’homme n’ont été créés » (entretien 264 de R. Maharshi).

« Le domaine de l’histoire n’est pas le domaine des « faits » ni, encore moins, celui des « phénomènes ». Il est celui de la reconstitution de l’événement, d’une « re-composition » de ce qui a été « dé-composé » par le temps. L’histoire « re-créé » une durée intellectuelle, un enchaînement logique (raison) entre des moments abolis en tant que tels, elle « re-fait » les faits et les déforme d’autant. Il y a des faits proprement dits et scientifiquement observables dans la seule mesure où ces faits peuvent être reproduits dans les mêmes conditions. Le « fait religieux » et le « fait magique » n’existent pas en tant que « phénomènes observables » car, dans les sciences humaines, l’observateur est lui-même engagé dans le système qu’il observe et il y apporte tant d’éléments d’incertitudes que l’on ne saurait accorder quelque crédit à une méthode qui, prétendant décrire « objectivement » les faits historiques, prouve ainsi qu’elle méconnaît et la notion de fait et la notion d’objectivité ».
(En référence à René Alleau : Aspects de l’Alchimie Traditionnelle, qui donne une bonne définition du sens « moderne » de l’histoire).

L’histoire ne peut qu’être le lieu du SOPHISME : s’acharner à démontrer n’importe quoi, aussi bien une pseudo-vérité que son contraire.
Ainsi certains vont pousser leur analyse jusqu’à soutenir que si les lièvres n’ont pas de cornes, les bœufs en sont pourvus ; les uns comme les autres tombent dans la dualité sans voir que ce ne sont là que des pensées, des fictions dans leur mental, et rien d’autre. La Vraie Paix œuvre infiniment loin du dualisme de l’être et du non-être.
HISTOIRE = PROLIFÉRATIONS MENTALES.


LE SECRET GÉNÉRALISÉ INHÉRENT AU PRINCIPE DE CETTE DÉMOCRATIE MONTRE CE QU’IL VEUT MONTRER POUR QUE L’ON NE VOIT PAS CE QU’IL NE VEUX PAS QUE L’ON VOIT. C’est l’application obligatoire du principe de la démocratie actuelle qui repose sur les conflits d’intérêts et qui est donc condamnée à la frustration permanente par ses propres limitations.
Ce qui est VRAI supporte n’importe quels débats contradictoires, qui correspond à : IL EST INTERDIT D’INTERDIRE (voir l'encadré ci-dessous).
Donc la Shoah et l’histoire en général sont FABRIQUÉ selon l’ego cancérisé de pouvoir d’un ou d’un groupe d’individus, selon le principe : « Je peux me faire du monde une idée fausse, mais sans pour autant que mon besoin d’absolu, de Soi, disparaisse, ce qui implique UNE LIBERTÉ des rapports entre ma volonté et TOUT L’EXISTANT puisque tout est dans le mental : je peux concevoir l’existant, non pas tel qu’il est en soi, dans son EST (comme Dieu ou le Soi n’existe pas IL EST), mais selon ce que mes propres appétits désirent qu’il soit.


Le drame de l’Islam pour son insertion dans le « monde moderne » (pour se « laïciser »), c’est la technologie. Pour ce monde moderne et son régime républicain et capitaliste, sa civilisation technique n’est que laïcité et rien que laïcité et nullement un fait spirituel, MAIS SEULEMENT UN MOYEN UTILITAIRE : DOMINER LE TEMPOREL, D’OÙ L’IMPÉRIALISME ANGLO-AMÉRICAIN CAR LA TECHNIQUE ACTUELLE DÉPEND DE L’ARGENT. Alors l’Islam veut rattraper son retard pour à son tour s’industrialiser et dominer les autres ; EN ATTENDANT, POUR DOMINER LES OCCIDENTAUX EUROPÉENS, L’ISLAM FAIT DES GOSSES… COMME CELA, ILS POURRONT ENFIN VENIR PLUS LOIN QUE POITIERS, VU QU’ILS SONT DÉJÀ À VITRY-SUR-SEINE DANS LE MÉTIER DE L’ÉCONOMIE DE LA DROGUE ; MÉTIER QU’AUCUN ROBOT NE POURRA LEUR DISPUTER…. (sauf s’ils le programme pour…)
L’Islam étant un démarquage du judaïsme, à eux deux il leur est facile de cracher sur le Christ…. surtout par l’intermédiaire d’une judéo-maçonnerie spéculative qui sacralise la laïcité, comme le Grand Orient de France.

Les CROYANCES OU OPINIONS TELLE QUE LA SHOAH ne confèrent pas le droit d’imposer ses croyances à d’autres. Ces croyances ou opinions ne confèrent pas de privilèges genre winnerisme et à l’inverse ne sont cause d’aucun phénomène de losers ou d’infériorité comme le laisse entendre les Hébreux-Juifs et leur opinion de « peuple élu ».
LA GUERRE SERA DONC DE SOUTENIR ET DE DÉFENDRE LA VRAIE LIBERTÉ DE PENSER ET D’EXPRIMER SES PENSÉES, SELON LE PRINCIPE DE L’EGO QUI LIMITE PAR RAPPORT À L’AUTRE, SOIT PAR RAPPORT À LA COURTOISIE ET LE RESPECT DUS À L’AUTRE.

La Vérité suprême est si simple. Ce n’est rien d’autre que d’être dans l’état originel. Il n’y a rien de plus à dire.
N’est-il pas alors étonnant que pour enseigner une vérité aussi simple il faille que tant de religions, croyances, méthodes en viennent à exister avec les discordes qui en découlent entre elles ? Oh quelle pitié ! Quelle pitié ! (Ramana Maharshi, entretien 96 du 13-11-1935).
Être matérialiste, être pour la Shoah, être pour la laïcité, être socialiste ou pour le genrisme et se prendre pour un poisson alors que d’évidence on est un être humain qui respire dans l’air ! c’est encore croire à une vérité ultime, comme la république, autour de laquelle tourne toute pensée, tout sentiment, toute action, qui ne feront que tourner en rond comme une chèvre autour du piquet auquel elle est attachée. Et qu’elle est la « bonne » religion, la « vraie » ? Il y en a des dizaines qui toutes se prétendent « vraies », surtout celle des Hébreux-Juifs, tout en s’excluant l’une l’autre, surtout celle des Hébreux-Juifs qui se prennent pour le « peuple élu », alors que de toute évidence et par définition, la Vérité suprême, au sens donné ci-dessus par le Maharshi, ne peut qu’être une et indivisible, et certainement pas la république qui par son collage « république universelle et indivisible » fabrique ainsi une religion ! En conséquence, la « vraie religion », à supposer qu’elle existe un jour, ne doit pas se présenter comme une religion particulière parmi d’autres comme le font les Juifs et les Mahométans, et donc comme un système sentimental, moral et politique et intellectuel ayant ses particularités propres.
On ne doit pas pouvoir dire : « C’est MA religion, la religion de mes pères, la religion de ma race » ; pas plus qu’on ne peut dire : « C’est ma vérité à moi », car une chose est vraie ou pas vraie, et le vrai ne peut en aucune façon être un objet de propriété intellectuelle et maintenant mercantile en « droits d’auteur » (depuis l’après 1789).

Comme il y a autant d’opinions que de Terriens, rechercher ici-bas mondialement une prétendue « paix » dans une prétendue possibilité d’union politique sous un régime comme la république, comme le voudrait le mirage de sa démocratie, c’est simplement STÉRILE.



RAPPEL : Déjà signalé, mais nôtre fameuse CARTE D’IDENTITÉ N’EST ABSOLUMENT PAS UNE CARTE D’IDENTITÉ. D’abord ce n’est pas vous à votre naissance qui choisissez et votre prénom et votre nom, mais vos parents ; ensuite ça se complique à l’âge adulte avec la CARTE D’IDENTITÉ, en fait LA CARTE DE NON-IDENTITÉ : DOL EN FRANÇAIS.
DOL : 1248, du latin dolus (ruse), manœuvres frauduleuses, agissements malhonnêtes destinés à surprendre et tromper une personne pour lui faire prendre un engagement qu’elle n’aurait pas pris (captation, fraude, tromperie), procédé si fréquent dans nôtre monde d’illusions et de phénomènes en tous genres surtout en régime capitalo-républicain.
LA CARTE D’IDENTITÉ EST UN DOLOSIF (contrat ou convention entaché de dol).
Tout cela parce qu’il est impossible de penser le même sans penser du même coup à autre chose, exactement comme le policier qui voudrait procédé à sa propre arrestation parce qu’il s’avère être aussi un voleur : il fera tout pour ne pas se faire prendre et pour éviter de procéder à sa propre arrestation et ainsi il évitera de passer par le biais obligé d’un « ne pas être identique » (au voleur), en quoi se résume la si banale et tout confort CARTE D’IDENTITÉ qui n’assure à l’individu que pour autant qu’il présente sa carte COMME DIFFÉRENTE DE TOUTES LES AUTRES CARTES-INDIVIDUS-ADN, donc non identique à quelque carte ou ADN de quelque autre personne que ce soit, ce qui lui garantit alors une identité particulière, quasi « numérisée » (code-barres) grâce à l’exhibition spectrale d’un certificat de « non-identité », bref : d’un DOL.

Cette implication ne doit surtout pas se confondre avec l’actuel slogan mercantile de l’Union européenne et son « Unie dans la diversité », car l’implication de l’autre dans le même, comme le policier à la fois policier et voleur, ne doit cependant pas s’entendre dans le sens stricte d’une équivalence ou d’une complémentarité comme la « diversité » du slogan de l’U.E.
Bref, la recherche de sa propre identité est totalement paradoxale parce qu’il est impossible d’identifier ce qui est le Seul Réel puisqu’Il et précisément ce qui ne supporte pas la dualité sujet-objet et donc Il demeure réfractaire à toute entreprise d’identification ou de « carte d’identité » ; de ce fait le carte d’identité est bien un DOL…. IMPORTANT, IMPORTANT.

Si vous adhérez à la religion de capitalo-république en reconnaissant la réalité de votre carte d’identité (de non-identité), vous avez comme SIGNÉ UN CONTRAT, UNE CONVENTION, alors VOUS ÊTES SOUS LA DOMINATION DE CE RÉGIME-RELIGION dans cette dualité dominant-dominé, exactement comme le « certificat de baptême » et autres Bar Mitzvah pour les religions abrahamistes. PAR LA CARTE D’IDENTITÉ SOUMIS À L’ÉTAT LUI-MÊME SOUMIS AUX BANQUES ELLES-MÊMES SOUMISES À L’ÉGRÉGORE QUI EST LUI-MÊME SOUMIS À NOUS-MÊMES LES CITOYENISÉS, ainsi vous avez la boucle de l’Ouroboros qui se mange la queue, et qui fait ainsi dans ce cas dans le stérile…
la matrice...

Dans l’absolu, donc dans le Seul Réel, si on se considère comme né, on est DIVISÉ DÈS LE BERCEAU (qu’on ne m’avance pas que le bébé n’a pas « encore toute sa tête » pour « protester »….. car déjà dans le ventre de sa mère IL COMPREND).

QU’EST-CE QUE LE PRINCIPE DU DIABLE ET PRINCE DE CE MONDE ?
IL ORGANISE PARCE QU’IL POSSÈDE, IL ENVOUTE……
MACRON ET SA RÉPUBLIQUE ENVOUTENT (il connaît les trucs vu qu’il a pratiqué le théâtre et surtout la banque la reine des manipulations, des êtres et par conséquence de l’argent…).
LA MATRICE ENVOUTE, ELLE RÉ-CONFORT, COMME UNE FEMME (ou un homme pour les gays), SURTOUT RÉCONFORT COMME L’ARGENT-MATRICE-MAMELLE.

Vous vous considérez comme né, si vous approuvez votre carte de non-identité, alors attendez-vous à en mourir ! comme si vous pouviez paniquer à la perte de votre autre carte vraie d'identité : votre carte bancaire (vraie parce que carte à objets de consommation).

NOUS NE SOMMES PAS DES NUMÉROS DE CARTE D’IDENTITÉ ET DE SÉCURITÉ SOCIALE ET DE NOMS SUR UNE LISTE ÉLECTORALE, OU SUR UN POSTE À L’USINE, ET ENCORE MOINS DES ADN DANS UN FICHIER DE POLICE ! NOUS NE SOMMES PAS DES CORPS.... MON VOISIN N’EST PAS LE NUMÉRO 2 ET SA FEMME N’EST PAS LE NUMÉRO 3, ET AINSI DE SUITE DE CETTE DIVERSITÉ MARCHANDE VENDUE PAR L’UNION EUROPÉENNE.



Note.
1. Sanctuaire : étymologie de saint. Lieu sacré d’un temple, d’une église, interdit aux profanes ; édifice consacré aux cérémonies d’une religion ; lieu saint, lieu protégé, fermé, secret, sacré : INTIMITÉ (mode actuelle de la « vie privée » à l’heure de la technologie démentielle et de son ”tout connecté” qui prive justement de vie cachée, de vie refuge, de vie privée comme la propriété intellectuelle qui est « protégée », marchandisée par le droit d’auteur. Donc cette civilisation survie dans des CONTRADICTIONS STÉRILES, DES FRUSTRATIONS PERMANENTES).
 
 

Dernière mise à jour : 22-02-2020 02:46

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >