Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Résultat de ce monde aliéné et de haine
Résultat de ce monde aliéné et de haine Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-03-2020 22:33

Pages vues : 459    

Favoris : 85

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Coronadémocratie, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
grippe_tr_pt_chouses.png
 
 
Résultat de ce monde aliéné et de haine
Les petiotes chouses profitent aussi de
leur « POUVOIR D’ACHAT ».
AVEC LE « CORONAVIRUS » NOUS AVONS
CE QUE NOUS MÉRITONS, DONC
POURVU QUE ÇA DURE AFIN DE
SOULAGER CETTE HUMANITÉ ALIÉNÉE.

CE MONDE ALIÉNÉ QUI CRAINT QUE
LE MICROBE NE LUI VOLE SON CHER
ARGENT POUVOIR D’ACHAT ET
ALIÉNATION PAR L’EGO OMNISCIENT
PAR SA TYRANNIE DE L’OPINION.
Les capitalistes pleuraient parce que les
Gilets Jaunes empêchaient leurs commerces,
maintenant ils pleurent parce que les
Petiotes Chouses empêchent encore leurs
commerces et industries (pendant que
les éternels profiteurs de catastrophes
se transforment en « spécialistes » pour
vendre jusqu’à 10 fois plus leurs services,
équivalence des détrousseurs de cadavres) !!!
 
 
L’Orient d’où nous vient le « pouvoir d’achat » des petiotes chouses envers les humains voit l’ensemble, alors que l’Occident ne fonctionne que sur les divisions.
Si l’humanité en son ensemble ne changent pas et continue sur son SÉCURITAIRE CAPITALISTE ÉGOÏSTE, les petiotes chouses vont s’amplifier comme jamais de mémoire des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture l’humanité n’en a connu. Les eugénistes de tous bords qui rêvent d’une humanité ne dépassant pas 500 millions de Terriens peuvent se réjouir… La « grippe espagnole » de 1918 n’était qu’un petit rhume à côté de ce qui va venir…

D’un autre côté les médias aux ordres du régime capitalo-républicain nous poussent à toujours plus nous tourner vers l’extérieur, un seul exemple flagrant est le « port du masque », un extérieur s’il en est…. Toujours plus est fait par ce régime pour nous tourner vers les « informations », de plus en plus extérieures par le « tous connectés » panoptique et informa-toc. Tout cela nous déséquilibre toujours plus de jours en jours, comme si c’était savamment calculé…
Tout est fait pour nous aliéner encore plus.

RAPPEL : Aucun microbe ou virus, les petiotes chouses, ne nourrissent d’intention destructrice à l’égard des êtres humains. Si les petiotes chouses nous attaquent, c’est de nôtre faute : par nôtre mode de vie aliéné, nous leur permettons de nous attaquer.
C'est donc notre structure et notre relation à ce monde microscopique qu'il convient de redynamiser.
Toutes périodes dérangeantes nous affectent profondément et nous empêchent de RE-trouver nôtre Liberté naturelle (évidemment pas celle de cette démocratie totalitaire et commerciale et de sa liberté en pouvoir d’acheter et de tout détruire et soi-même avec !).
RE-trouver sa Vraie Liberté = RE-trouver nôtre Félicité ; ainsi on limite et on évite tout ce qui peut nous en empêcher.

Ce monde du régime capitalo-républicain ignore la GRATUITÉ, cela lui donne la PANique, et les petiotes chouses sont de « peu de prix » et « chétives », elles reflètent la Gratuité, soit le ZÉRO INDIEN ou Énergie Libre, car si elles sont bien comprises, on aurait effectivement accès au Zéro indien. Piccolpassi Durantoys ne dit pas autre chose dans Les Troys Libvres de l’Art du Potier.
Ce régime est paniqué par le NON-NECESSAIRE, LE GRATUIT, LE NON-AGIR ANTI-CAPITALISTE, qui va autoriser ainsi la résignation de sa propre Liberté originelle au profit d’un ordre imposé, donc être SOUMIS À L’EXTÉRIEUR, SOUMIS À LA TYRANNIE DE L’OPINION.
AUCUN DOUTE QUE LE REFUS DU GRATUIT EST L’ASPECT PRINCIPAL DU MÉCANISME QUI ENTRE EN JEU DÈS QUE LE SEUL RÉEL SERA PERÇUE COMME CRU-EL (non cuit car Maât ou direct). Le Seul Réel perçu comme cru-EL sera ainsi étouffé par l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule). Ainsi l’être humain accepte le Seul Réel que SOUS CONDITIONNEMENT, COMME POUR SON COMMERCE où maintenant beaucoup de choses sont emballées dans des boîtes.

IL N’Y A PAS DE REJET DU SEUL RÉEL MAIS TOUJOURS DÉPLACEMENT OU DÉCALAGE : LE VOILE DU SENS DÉTERMINANT UN ESPACE-TEMPS PROTECTEUR ENTRE L’ÊTRE HUMAIN ET LE SEUL RÉEL (voir la Caverne de Platon….).
Le sens ou HOTC permet de présenter une version du Seul Réel, édulcorée, adoucie par l’HOTC, telle par exemple la Gratuité (qui peut maintenant être assimilé au malheur… d'un capitaliste....).
Ce refus du Gratuit offre une protection, une COUVERTURE SOCIALE NOUVELLE ÉGLISE DU « VIVRE ENSEMBLE » à l’usage de ceux qui, privés de destination assignée, ne sauraient pas où aller. Car c’est cela qui épouvante à l’avance façon du messianisme les dévots du régime et avec eux tous les humains en tant qu’ils sont susceptibles de dévotion, par leur pouvoir d’achat et par leurs élections, c’est-à-dire la PANique : EXISTER SANS NÉCESSITÉ, AGIR SANS CAUTION ou ÉCHANGE EN RETOUR, ALLER À L’AVENTURE SANS BUT OÙ RIEN N’EST PROJETÉ OU PRÉVUE À L’AVANCE FAÇON SÉCURITÉ, DANS UN MONDE OÙ RIEN N’EST JOUER PARCE QUE C'EST L’ESSENCE MÊME DE L’ÉNERGIE LIBRE OU ZÉRO INDIEN, CE MONDE DES PETIOTES CHOUSES.
Ainsi, le Seul Réel perçue sera comme un vin trop fort, et, pour le rendre agréable à boire, il faudra lui ajouter de l’HOTC, soit le couper avec l’eau du sens ou de la raison.

C’est pourquoi, dans ce monde aliéné généralisé, le Seul Réel n’est conventionnellement pas Ici et Maintenant, mais dans l’HOTC, un peu plus loin, un peu plus en messianisme ; et la Gratuité ou l’insignifiance des petiotes chouses, sauf pas insignifiantes quand elles se manifestent aux humains par source de déséquilibre planétaire, cela en dit très long sur le Zéro indien et le Soi, non pas réalisé, mais remis dans le messianisme, dans une projection-projet, remis à plus tard : en vue sans doute, mais pas encore là, ENCORE ET TOUJOURS À VENIR, AU FUTUR, DANS L’ATTENTE DU MESSIE QUI NE DOIT JAMAIS ARRIVER, PRINCIPE DE LA CAROTTE DEVENANT LE MOTEUR POUR FAIRE MARCHER L’ÂNE-HUMAIN.

LA GARDE DE MON MENTAL SERA MA SEULE ASCÈSE.

De même qu’un blessé entouré d’étourdis incontrôlés
Protège avec précaution sa blessure,
Se même doit-on, parmi les êtres néfastes,
Protéger son mental comme une plaie.

Si, craignant d’éprouver une souffrance minime,
Je protège avec soin mes blessures,
Pourquoi le choc des montagnes de l’Écrasement ne m’effraie-t-il pas
Au point que je protège la blessure de mon mental ?

Qui se conforme à cette conduite,
Même au milieu des malfaisants,
Même en compagnie des femmes, reste
Incorruptibles et ferme dans son vœu.

Plutôt manquer de profits et d’honneurs,
Plutôt perdre mon corps et les moyens de subsistance,
Plutôt laisser mes autres vertus se corrompre
Que de jamais permettre à mon mental de se dégrader !

À ceux qui veulent garder le mental [pur]
J’adresse, les mains jointes, cette prière :
« Restez attentifs et vigilants
Même au péril de votre vie ! »

Les hommes accablés par la maladie
N’ont plus le pouvoir de rien faire.
De même, l’ mental impuissant
Quand l’ignorance le perturbe.

Mon mental manque-t-il de vigilance,
Tout ce que j’écoute, pense
ET médite s’échappe de ma mémoire
Comme l’eau d’un vase fêlé.

Nombre d’êtres instruits,
Croyant, zélés et motivés
Encourent, fautes de vigilance,
Les souillures de la chute [et par là même servent de bouffe aux petiotes chouses].

Le manque de vigilance est un voleur
Qui, à la faveur d’une défaillance de l’attention,
Me dépouille des mérites que j’ai accumulés
Et me précipite dans les funestes destinées.

Considérons le corps comme un navire,
Un moyen d’aller et venir, rien de plus.
Et transformons-le en corps d’exaucement
Pour accomplir le bien des êtres.

J’accomplirai une tâche
En pleine connaissance de cause et avec confiance.
Quoi que je fasse, je ne compterai
Sur personne d’autre que moi.
(Shântideva, Bodhicaryâvatâra, La Marche de l’Éveil, Vigilance V, 19-27, 70 et 82)


Puissent tous les virus de la planète tomber sur les pâles lumières menteuses des perruques poudrées et de leur siècle à loupiotes de leur perception empirique à la John Loque et au raisonnement empoisonné de l’opinion pendant plus d’un millénaire de philosophisme occidental.
Que vive la non-raison et hyper lucidité d’un Nasr Eddin Hodja et sa « méta-raison pratique » ou supra-conscience.
 
 

Dernière mise à jour : 06-03-2020 22:56

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >