Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’arbre qui cache la forêt
L’arbre qui cache la forêt Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-03-2020 20:43

Pages vues : 472    

Favoris : 78

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Conflit, Confort, Conscience, Coronacircus, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Histoire, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
frise_boisrus1n_transpa.png
 L’arbre qui cache la forêt
Le capitalisme bouffant tout,
il est capable de tout :
voyez le 11 septembre 2001.
 
 
Le Titanic coule, l’orchestre continu de jouer de jolies musiques.

Il est évident qu’il existe des acteurs de l’État profond qui peuvent facilement fabriquer une pandémie mondiale, destinée à amplifier et accélérer leur théorie du chaos. Ces mêmes acteurs n’ont aucun soucis du nombre de morts : voyez leur civilisation destructrice dans les trois Règnes…
 
Le politisme du régime capitalo-républicain est en train de changer pour se diriger vers une dictature, et il est aisé de mentionner les États se dirigeant vers ce système dictatorial : les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Arabie Saoudite et Israël. La démocratie actuelle fonctionnant par conflits d’intérêts, et ainsi étant condamnée à la frustration par ses propres limitations, seule la manipulation des peuples permettra de maintenir une singerie de « paix » ; et quand ce ne sera plus possible, la dictature sera effective. On commence déjà par interdire le rassemblements de plus de 100 personnes, toujours selon le principe du paternalisme étatique : « C’est pour votre protection », etc., et par contre, n’oubliez pas d’aller voter aux élections municipales en pleine épidémie… Venez avec « votre stylo », selon le principe du consommateur de : « votre député, votre santé, votre voiture, votre voyante, etc. ». Les plus de 70 ans doivent rester chez eux mais allez voter quand même et surtout pour le parti de Macron !!!

Qu’est-ce que c’est 5 millions de morts et 10 millions de réfugiés pour l’État profond. Dans l’état actuel où en est rendue le régime capitalo-républicain en sa phase de cancer final, le COVID-19 est sans doute et seulement la pointe immergée de l’iceberg, lequel sera hautement plus dévastateur.
Le système de cette démocratie ayant besoins de données ou d’informations nécessaire à la manipulation des masses, le COVID-19 étant effectivement le plus gros problème de santé mondiale depuis la grippe espagnole de 1918, c’est le scénario rêvé pour engranger une giga banque de données, ce dont sont particulièrement gourmands les GAFAM.

LE GRAND NETTOYAGE COMMENCE, MAIS POUR QUI ? « AINSI LES DERNIERS SERONT LES PREMIERS, ET LES PREMIERS SERONT LES DERNIERS ». (Matthieu 20, 16)

Nous sommes dans les temps de mensonges absolus, on ne sait pas vraiment le pourquoi et le comment la pandémie s’est déclarée ; c’est du style comme le 11 septembre 2001 : DU JAMAIS VU (à l’époque de l’éclairage à l’électricité).
L’État continue a prendre les masses pour des enfants, et continue à leur faire peur : le lendemain du discours de Macron le jeudi 12 mars, dans mon Monoprix du 18è à Paris, à 19 heures plus aucun paquet de nouilles et de papier hygiénique dans les rayons. La même peur qu’en temps de guerre quand Mémé stockait rue de Suez à Paris 2 kilos de gros savons de Marseille (Mémé avait subit tout de même deux guerres mondiales).
Comme pour le 11 septembre 2001, il est certain que le COVID-19 a un big impact sur la finance internationale et marquera de la même façon ; « rien ne sera plus comme avant ». Ces deux événements majeurs NE PEUVENT qu’être exploités étatiquement et donc politiquement.

RAPPEL : il n’existe en fait aucun être vivant, car pour vivre, il faut inventer le temps qui coule, donc « naître », faire dans le Big Bang tout aussi viral ET TOUT AUSSI SEULEMENT SUR LE PLAN DES APPARENCES, DES PHÉNOMÈNES.
Les croyances que le EST du ”Je suis ce JE SUIS” ce sont les « êtres vivants », iceux engagés dans l’apparence du processus de changement de temps de seconde en seconde, d’heure en heure et d’année en année.
Mais, la Libération, le EST, EST L’ÉTAT NATUREL DE L’ÊTRE HUMAIN, par opposition à « exister ». Voilà pourquoi il est énoncé la définition de l’Éveil, lequel en fait N’EXISTE PAS, car, si cela est « l’état d’ÊTRE », cet état n’a pas besoin d’être identifié et nommé par un nom ! il n’est pas non plus un concept. Comme la vérité, Elle n’a pas a être identifiée, car alors elle serait possédée. On ne peut évoquer l’Éveil que par l’opinion dans la dimension des apparences.
Catéchisme du non-Éveil, dans le Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante : « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » (Allé, allé, allée au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi). Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore, dit une devise alchimique.

Seul le dimensionnel donne des noms où des identifications, des statistiques, des calculs….
 
 

Dernière mise à jour : 13-03-2020 20:59

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >