Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La bonne blague contre le terrorisme
La bonne blague contre le terrorisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-03-2020 21:04

Pages vues : 325    

Favoris : 53

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Conflit, Confoinnement, Confort, Conscience, Coronacircus, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Histoire, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
logo_as_seen_ontv_covid19.png
 
 
La bonne blague contre le terrorisme
le coronavirus ou Covid 19 !!!
Surveillance des masses et confoinnement
des volatils humains avec ses
« barrières de confoinnement ».
Faire peur aux masses
pour renforcer le « vivre ensemble ».
 
 
Le régime capitalo républicain à l’agonie comme certains parasités par le virus.
Bienvenue en Palestine de France sous le
joug de l’État talmudiste !
Tout actuellement est en train de s’accélérer grandement !
 
Page dédiée à tous les sacs à merde et chieurs et chieuses qui
stockent du papier hygiénique et des nouilles qu’ils vont chier plus tard.
 
 
Plus la ci-vile-idation avance dans son évolution crasse et matérialiste, et plus elle souffre de la PEUR. LE POINT D’ENCLENCHEMENT DE CETTE PEUR (moderne) PEUT COMMENCER AU 11 SEPTEMBRE 2001 AVEC LA MODE DU TERRORISME (depuis 2020 c’est un « NOUVEAU VIRUS » COMME LE « NOUVEAU, VU À LA TÉLÉ », sorte de produit pour faire vendre ou pour mieux manipuler les masses afin de mieux les contrôler selon le principe de cette démocratie limitée par ses propres limites, car construite sur les conflits d’intérêts liés à l’ego, au ‘moi’.

Avoir constamment en mémoire la citation de Simone Weil : « Le moi et le social sont les deux grandes idoles » (cité par Gustave Thibon dans : Notre regard qui manque à la lumière). Aussi avoir en mémoire que CHAQUE FOIS QUE LA PROPAGANDE ÉTATIQUE SONNE, CE SERA TOUJOURS POUR MENTIR, TRAVESTIR ET SURTOUT RENDRE IGNORANT ET ABRUTI, SOUMIS.
Avec le « nouveau virus » style « Nouveau, vu à la télé ! », le spectre-spectacle de la fiction et friction arrive et parasite absolument tout.

Tout ce qui est EXTÉRIEUR et amplifié par une annonce de la mode du social doit être vu comme FAUX, puisque le mensonge est désormais le principe absolu pour obtenir du consentement aux CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE officielles qui maintiennent les masses en une programmation robotique obligatoire, soit UNE NON-VIE.

Qui organise le spectre-spectacle de la fiction au niveau général, mondialiste de cet Hollywood-virus ?
CE NE PEUVENT ÊTRE QUE PAR DES NÉCESSITÉS AUSSI SECRÈTES QUE CELLES DE L’ÉTAT PROFOND ET DE LEUR COMPLEXE MILITARO-INDUSTRIEL.

La dissolution, l’inhibition du sens de ce qu’est l’être humain par un consensus social totalement économique et de l’ego, a été réalisé essentiellement en France et en Occident européen par ce que dénonçait déjà Simone Weil cité plus haut, et plus profondément encore aux États-Unis où la mystique de l’argent, de la technologie et du marché robotisent les millions d’Américains.

En Chine les drones passent aux caméras thermiques pour détecter la température corporel des individus, de plus il leur déversent des substances chimiques. La Chine devient l’Empire du Soleil Levant des technologies….

Une expression amérindienne dit : « Aucun arbre n’est si stupide que ses branches se battent entre elles », alors que chez les êtres humains c’est la guerre de tous contre tous et le exploitez-vous les uns les autres : voyez les magasins de nourriture dévalisés en cas de gros problèmes, les stocks de chloroquine, les masques contre les « virus » sont volés et disparaissent même dans les hôpitaux… (1) PARCE QU’IL N’Y A ABSOLUMENT AUCUNE ÉVOLUTION DE L’HUMANITÉ DEPUIS LE NÉOLITHIQUE : LES HUMAINS SONT TOUJOURS DES BARBARES QUI MAINTENANT S’ÉCLAIRENT À L’ÉLECTRICITÉ ! À y ajouter la mode cité par Simone Weil où l’idée du moi ou ego est si bien développé que seul compte le « droit » (et son "État de droit") et l’opinion de la « liberté de l’individu » qui est la marque de l’époque de l’après 1789. Ce qui prouve que le SENS DE LA PERSONNE au sens du seul Universel est nul. Car depuis le Néolithique les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans cette dimension sont liés au fait que cette phase de l’individualité et de la « liberté d’expression » ou tyrannie de l’opinion est devenue aliénante. Maintenant nous avons plus de 7 milliards de Terriens qui revendiquent ce qu’ils considèrent comme « leurs droits individuels », donc des petits bouts de machins séparés de l’ensemble, des chieurs et chieuses, dans la trame étatique du « diviser pour régner ». La croyance en l’existence d’un opérateur ou ego indépendant, à part et séparé de l’ensemble, a pris racine et est maintenant à l’origine de problèmes fondamentaux et urgents.

Le crédit-crédo-croyance que la Terre et ses ressources sont inépuisables selon la mode de l’évolutionnisme sans fin n’est seulement une opinion destinée à LA SATISFACTION, LE CONFORT de nôtre ego personnel DONT NOUS PAYONS LE PRIX ACTUELLEMENT. L’opinion en dualité winner-loser, l’agression et la violence de cette ci-vile-isation, l’hostilité et le winnerisme sont des approches acceptées de la relation avec d’autres êtres humains et avec le monde naturel ayant des conséquences catastrophiques.

Ce monde est encore comme un enfant à l’âge de deux ans qui commence à fabriquer son ego et qui dit « non » à tout ce que ses parents lui demandent. Si nous le voyons pour l’enfant, à l’âge adulte NOUS NE LE VOYONS PLUS : nôtre « Non » retentissant à nôtre connexion inséparable au monde naturel et envers les uns les autres.
Seul le ‘Je’, la Réalisation du Soi, peut connaître un total. Or, l’ego, le ‘je’ de l’individu et consommateur, n’est pas un total, un globalité, parce qu’il se définit par rapport à un ‘toi’ ou à un autre consommateur, ce que le régime capitalo-république va appeler « vivre ensemble » ou le « social », le solidaire en cas de crise, alors ce « moi je » sera limité par ce qui le différencie de ce ‘toi’. La théologie chrétienne l’exprime en disant qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu, ou un seul Soi, c’est la même chose, car s’il y en avait deux, chacun serait limité par ce qui le différencie de l’autre et ne serait donc par infini, éternel. Il en est ainsi de l’ego de chaque individu qui ne peut être une TOUT, un infini.

Par contre, le Soi ou ‘Je’ vécu dans la plénitude de RE-trouver le Vide Principe Originel, n’est pas une partiellité à côté d’autres partiellité, ou d’ego errant cahin-caha aux côtés d’autres ego. Le ‘Je’ n’est pas non plus perception d’une collectivité, d’une multitude. IL EST AU-DELÀ DE LA QUANTITÉ COSMIQUE DE LA MOINDRE GALAXIE. IL EST : Je suis ce JE SUIS, l’accès à la Vacuité, à l’éternité. En ce ‘Je’, dans la non-dualité sujet-objet s’efface ainsi le dilemme Moi-Individuel et Moi-Collectif qui, depuis des millénaires, est la base de tous les conflits politiques depuis l’invention de l’État au début du Néolithique, parce que chacun prétend posséder l’universalité à lui alors la lutte sera impitoyable, sanglante et cruelle.
Le ‘Je’ vécu dans la plénitude correspond à la goutte de rosée qui glisse dans l’Océan.
SE POSER LA QUESTION DU DEVENIR DE L’INDIVIDU : POURQUOI VOULOIR DEVENIR UN INDIVIDU ? ET POUR QUELLE FIN, CE QUI EST LE QUESTIONNEMENT QUE SE POSE TOUT ALCHIMISTE AUTHENTIQUE… Le ‘Je’ de la goutte de rosée devenue océanique ajoute la totalité des expériences et enseignements de ses vues profondes et seulement il peut CON-NAÎTRE ce qu’il peut, RAYONNER à partir du TOUT. Seulement lorsque la goutte de rosée aura glisser dans la mer étincelante, elle pourra comprendre ce TOUT qui n’a rien à voir avec l’inconscient collectif de C.G. Jung, ou avec les Juifs-Google et leur rêve de mettre cet inconscient collectif ou « connaissance », leur Big Data, dans une puce informatique…


Concernant cette mode de l’ego ou du mental formant le ‘moi’ :
De même que tu as attaché l’idée de moi
À des gouttes de sperme et de sang
Étrangères à toi, prends l’habitude
De faire de même avec autrui !

Fais-toi espion pour autrui
En t’emparant de tout
Ce qui est destiné à ton corps
Pour le rendre utile aux autres !

Dépouille ton moi de son bonheur [de son confort]
Et assume les souffrances d’autrui.
Si petite que soit ta propre faute;
Dénonce-la devant la foule.

PLUS ON SOIGNE CE CORPS,
PLUS IL DEVIENT DOUILLET.
La Terre entière ne suffirait pas
À combler les désirs [des consommateurs et de leur ”pouvoir d’achat”]
De celui qui a chu de la sorte [l’individu au ”pouvoir d’achat”] :
Qui donc pourrait le satisfaire ? [peut-être les Juifs-Google et leur transhumanistes…]

Celui qui tourmente un désir impossible
Récolte la peine et le désespoir,
Mais celui qui n’attend rien
Jouit d’une bonne fortune inépuisable [le Zéro indien…]

Il ne faut donc pas donner
Libre cours aux désirs du corps [ne pas piller de la chloroquine et des masques de protection…].
La meilleurs chose est celle
Que l’on ne trouve pas attrayante [comme le Zéro indien ou « la chose vile » de l’Alchimie].

Cette effrayante forme impure [et sac à merde qui stocke du papier hygiénique…],
Cette chose inerte que d’autres animent
Et qui finira en cendres,
Pourquoi le prendre pour moi [pour un ego, pour un ’je’] ?

Prendre soin de mon corps
Ne m’a valu que vaines souffrances.
À quoi bon cette espèce de souche
Qui provoque attachement et colère ?

Que je lui prodigue tous mes soins
Ou que les vautours [et le Marché, les virus] le dévorent,
Il reste sans affectation ni colère ;
Pourquoi m’y attacher ?

Aussi dois-je, sans attachement,
Offrir mon corps pour le bien des autres.
Malgré tous ses défauts,
Je le conserverai à titre d’instrument [parce qu’il n’est ici-bas qu’un VAISSEAU…]
(Extraits du chapitre VIII : Concentration, du Shântideva, La Marche de l’Éveil).



Pour mémoire sur le Nouvel Ordre Mondiale (oligarchie : une opinion minoritaire manipule l’opinion majoritaire) ou le rêve d’un empire barbare appelé « civilisation » :
1. Y a t’il un pouvoir, une force, un groupe d’hommes qui organisent et redirigent le changement ? (contrairement à la monarchie où l’on savait qui était le roi, le président d’un régime capitalo-républicain est plus que jamais sous la domination du système nommé ”État profond”, dont une grosse partie ne peut qu’être la finance internationale ou « le Marché »).
2. Tout est en place et personne ne peut plus nous arrêter maintenant... (semble dire les marionnettes nommées « président » dans le régime capitalo-républicain).
3. Les gens devront s’habituer au changement – tout changera, constamment (stratégie pour éviter que les gens se pose des questions et évitent de réaliser leur Vraie Nature ou Soi, et pas l’actuelle amplification de l’ego sous forme de « développement personnel » soit disant « libérateur »).
4. Les vrais buts et les buts déclarés ouvertement (le mensonge généralisé).
5. Le contrôle de la population (c’est en cours avec le Covid 19 et la « lutte contre la haine » et nombre d’autres outils du régime).
6. La permission d’avoir des enfants (en avoir l’autorisation).
7. Rediriger les motivations du sexe – sexe sans reproduction et reproduction sans sexe (bébé éprouvette ou comme en « usine » méthode transhumaniste).
8. Éducation sur le sexe comme outils du Gouvernement mondial (la même soupe pour tous).
9. Encourager l’homosexualité, si le sexe va, tout va (pour preuve, le récent ”mariage pour tous” et les PMA-GPA, la pédophilie, la zoophilie, etc.).
10. Euthanasie et la pilule du suicide.
11. Limiter l’accès aux soins médicaux abordables de façon à éliminer les gens âgés plus facilement (c’est en cours avec le Covid 19).
12. Planifier le contrôle sur la médecine (c’est en cours avec le Covid 19).
13. L’élimination des médecins privés (c’est en cours avec le Covid 19).
14. Nouvelles difficultés pour diagnostiquer et traiter les maladies (c’est en cours avec le Covid 19).
15. La suppression des cures contre le cancer comme contrôle de la population (c’est en cours avec le Covid 19).
16. L’utilisation de crise cardiaque comme forme d’assassinat.
17. L’éducation comme outils pour accélérer le passage à la puberté et pousser l’évolution beaucoup, beaucoup plus (le vulgaire évolutionnisme du « Nouveau, vu à la télé » et conséquence de la naissance de cette société industrielle commencée au 19è siècle sous la poussée des banques, surtout juives).


Note.
1. Je ne sais si c’est exacte dans ce monde du mensonge généralisé facilité par les ”réseaux sociaux” : il paraît que le maire de Nice, Christian Estrosi, ne cache pas qu’il se soigne (lui et sa femme sont atteints du coronavirus) à la chloroquine ! Médicament présenté (en France) comme « douteux » voir « dangereux », selon le principe du contrôle des masses par la peur, peur évidemment entièrement liée à l’ego.
 
 

Dernière mise à jour : 21-03-2020 21:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >