Accueil arrow News arrow Dernières news arrow ‘Je’-‘Je’
‘Je’-‘Je’ Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-04-2020 00:51

Pages vues : 254    

Favoris : 40

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Histoire, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
agricola3_tr.png
 
 
‘Je’-‘Je’
Ce n’est pas la moindre Petiote Chouse
qui est dangereuse, MAIS LA
RAISON-RAISONNEMENT, CET AMAS DE PENSÉES :
« Les pensées doivent s’arrêter,
le raisonnement doit disparaître pour
que le ‘Je’-‘Je’ puisse s’élever et
être ressenti. La sensation [intuition]
est le facteur principal, et non
le raisonnement ».
(R. Maharshi, entr. 24 du 4-2-1935).
Un mental vide qui ne pense pas ou
ne raisonne pas sur sa Vacuité,
Voilà ce qu’on appelle la Vraie Vacuité.



Période de Pâques christiques, du Christ-Jésus éternel, qui correspond au Soi (‘Je’-‘Je’) de l’un des plus grands maîtres de l’Inde contemporaine : Ramana Maharshi (1879-1950).
 
 
« La sensation est le facteur principal, et non le raisonnement », dit le Maharshi. Shakespeare écrivait : « Les choses sont faites de la même substance que les rêves », seul L’I-RÉEL est le Seul Réel, le I du Un Point c’est Tout, le ‘Je’ et le ‘Je’ à partir d’une manifestation et CONCEPTION terrestre nommée « spatio-temporel » (un hérisson ne se préoccupe pas de ce spatio-temporel, mais écrivant cela, je n’en sais rien, n’étant pas un hérisson !)

Ce dont parle Shakespeare est l’ÂGE D’OR toujours présent, PAN, le Saint Chaos de tout est possible, pas de limite, cependant il est évident que les pelles travaillant en autonomie totale dans la neige, il convient de les surveiller, sinon ça devient comme chez l’apprenti Sorcier avec les seaux d’eau qui eux aussi étaient autonomes mais sans contrôle, le résultat fut un déluge…. Bien-sûr dans l’ÂGE D’OR la prohibition de l’inceste et celle du cannibalisme n’existaient pas encore, ces deux interdits majeurs de ce qui osent s’appeler « civilisation » : « Tu ne mangeras pas ton prochain, mais tu l’exploiteras en la trinité : par l’État, par l’argent et par le salariat ».
L’Âge d’Or évidemment ignore le mot « social », aussi invention de la « civilisation ».

ÂGE D’OR = le ‘Je’-‘Je’ : « Le ‘Je’-‘Je’ est toujours là. Il n’y a pas à le connaître. Il n’est pas une connaissance nouvellement acquise [comme le concept de « république » qui n’est qu’un mot/maux]. Or ce qui est nouveau et qui n’est pas ici et maintenant ne peut qu’être évanescent. Le ‘Je’ est toujours là. Il y a obstruction à sa connaissance et cela s’appelle ignorance ». (Ramana Maharshi, entretien 49 du 24-4-1935).
Le Cœur est le ‘Je’-‘Je’ (pas le cœur physique, entretien 52 du 9-6-1935).

« Le ‘Je’-‘Je’ ininterrompu est l’Océan infini ; l’ego, la pensée ‘je’ [et sa raison], n’est qu’une bulle à la surface de cet océan [bulle qui s’appelle actuellement « social »] ; on l’appelle jiva ou âme individuelle. De même, la bulle d’eau, lorsqu’elle éclate, ne fait que se mêler à l’océan ; et quand elle est bulle, elle fait toujours partie de l’océan [ce qui rejoint l’exemple de la citation de Shakespeare mentionnée en début de page] ». (R. Maharshi, entretien 92 du 7-11-1935).

‘Je’-‘Je’ : « Ni réel ni irréel ; ni obscur ni lumineux : C’EST » (le Skandar-anubûthi, cité par le Maharshi à l’entretien 122 du 1-1-1936).
Dans l’entretien 139 du 19-1-1936 : « Seul l’annihilation du ‘je’ [le mental] est Libération [et aucune ”libération” par la trinité organisationnelle ou du Diable : État, argent-marchandise, salariat]. Mais on ne peut y parvenir qu’en gardant le ‘je’-‘je’ toujours en vue [ici dans l’optique du Retournement de la Lumière]. C’est pourquoi l’investigation sur la pensée ‘je’ [le Retournement] est nécessaire. Si on ne lâche pas le ‘je’, aucun vide ne peut se présenter au chercheur. Autrement, la méditation conduit au sommeil.
Il n’y a qu’un ‘Je’ tout au long du chemin et ce qui s’élève de temps en temps est la fausse pensée ‘je’ [ego]. Alors que le ‘Je’ intuitif brille toujours de sa propre lumière, avant même que le faux ‘je’ ne se manifeste ». Dans le même entretien, le mot Libération est équivalent de l’ÂGE D’OR.

Donc oui, pour Re-trouver enfin l’ÂGE D’OR : à bas l’État, à bas l’argent et sa marchandise, à bas le salariat, tous en concept mental dans l’âge du Fer/Faire, qui rouille (date de naissance et de mort).


Avec le coup du Covid 19 il est certain
que l’oligarchie cancérisé de Pour-Voir
va toujours plus proposer son tout confort
technotronic à l’échelle planétaire.
Mais par la GRÂCE DIVINE des Petiotes chouses
nous sommes entré dans la force CENTRIPÈTE,
LA PERTE, L’APOCALYPSE, LE FLÉAU, LE GRATUIT,
L’AMOUR, LE TERRORISTE, LE SALE,
soit CE QUI RÉVÈLE,
CE QUI NE PEUT PAS ÊTRE IDENTIFIÉ ET DONC
INCONTRÔLABLE PAR LA DÉMENCE HUMAINE ET
SA « RAISON ».

NOUS SOMMES DE PLEINS PIEDS DANS
L’INNOMMABLE, DANS LE SAINT CHAOS.
SEUL SERA « SALE » OU TERRORISTE,
DANGEREUX TOUT CE QUI EST « INNOMMABLE »,
TOUT CE QUI EST L’AMOUR, LE GRATUIT,
Le Seul Réel en devient alors IMMONDE
IMMONDICE : Sur l’Or vibrant en radiesthésie
comme l’excrément repose ainsi LA richesse
de l’Univers : le ‘Je’-‘Je’.


L’INNOMMABLE étant le Covid 19, la si Petiote Chouse au si grand pouvoir énergétique que, comme on nous le rabâche sans cesse ces dernières semaines : « Rien ne sera plus jamais comme avant. La vie ne sera plus jamais comme avant ». Donc bien mieux que 1789 ? Oui, j’y adhère et sans condition ! Éjection de la trinité État, argent-marchandise et salariat, ÇA NE PEUT QUE SURVENIR EN UNE GRANDIOSE APOCALYPSE, DONC PAR L’IMMONDE, PAR L’INNOMMABLE.
INNOMMABLE exprime de façon Maât, direct, la non-identification, l’absence du Pour-Voir lequel résulte de la dualité cause-effet ou sujet-objet et par là même le REJET, comme on rejette au loin le sale, le virus, la maladie, l’étranger ou le terroriste, le délinquant, celui qui ne participe pas au dogme édicté par un Pour-Voir, comme le cas actuel du « confinement » oligarchique sous Covid 19.

SEULE LA REPRÉSENTATION DE CE QU’EN FABRIQUE LE MENTAL EST UN VIRUS, EST UNE SALOPERIE ; dès lors que les choses entrent dans la représentation qu’en fait le mental, elles deviennent des saloperies, des opinions, des VIRUS ESSAIMANT PARTOUT À TRAVERS LE SOCIAL ET DES RÉSEAUX INFIRMES ET INFORME-ATIQUES.
LES RÉSEAUX SOCIAUX SONT LE COVID 19 LUI-MÊME : MÊME PIRE QUE LE PLUS PETIT PARASITE.
TOUTE LA VULGARITÉ DE CE MONDE VIENT DE CE QUE LE MENTAL HUMAIN EN FAIT UNE REPRÉSENTATION (une pensée sur la pensée) FACE À D’AUTRES HUMAINS SPECTATEURS-OBJETS DU SUJET-REPRÉSENTATION.

Grâce à la si Petiote Chouse au si grand pouvoir énergétique, de nombreux humains prennent enfin conscience de l’imbécilité, de la fragilité de leur civilisation mise à la ruine par cette Petiote Chouse. Nombre de gens commencent à comprendre à quel point est petite et fragile la dimension approvisionnement de la planète en nourriture, médicaments et appareils médicaux, voitures, matériels de haute technologie liés à la si fragile électricité alimentant la si fragile et volatile technologie informatique.


ÉLECTRI-CITÉ pour « éclairer », pour « voir », et quoi ???

« Qu’y a-t-il à voir ? Qui doit voir ? Comment voir ? Il n’y a qu’une seule conscience. Elle se manifeste comme la pensée ‘je’, s’identifie avec le corps [le mental localisable sous un crâne], se projette à travers les yeux et voit les objets alentour. L’individu est limité dans l’état de veille et il s’attend à voir quelque chose de différent de lui-même. Et ce sera le témoignage de ses sens qui feront autorité [de même que l’opinion prise pour une vérité]. Il n’admettra pas que le voyant, le visible et la vision sont des manifestations de la même conscience, c’est-à-dire le ‘Je’-‘Je’.
La contemplation aide à surmonter l’illusion que le Soi doit être visible. En vérité, rien n’est visible [le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu]. Comment ressentez-vous actuellement le ‘je’ ? Avez-vous besoin de vous regardez dans un miroir pour connaître votre propre existence ? La conscience est le ‘Je’. Réalisez-le et vous découvrirez la Vérité ». (Ramana Maharshi, entretien 196 du 9-6-1936).
Le Maharshi précise : « La perception du ‘je’ est associé à une forme, peut-être le corps. Or, rien ne doit être associé au Soi pur. Le Soi est la Réalité pure, non associée, dans la lumière de laquelle brillent le corps, l’ego, etc. Une fois les pensées apaisées, il ne restera que la pure Conscience.
Juste au moment du réveil et avant d’avoir pris conscience du monde, il y a de pur ‘Je’-‘Je’. Accrochez-vous-y, sans dormir et sans laisser les pensées s’emparer de vous. Si CELA est tenu fermement, alors peu importe que le monde soit perçu ou non. Le sujet n’est plus affecté par les phénomènes [de ce monde de la REPRÉSENTATION, MONDE DU SPECTRE-SPECTACLE comme celui du Covid 19] ».

« On ne trouve point d’espace qui soit antérieur au caractère de l’espace [ou que l’on puisse en faire un nom-la-forme]. S’il existait antérieurement à son caractère, il serait en conséquence dépourvu de caractère [et de tout nom-la-forme possible] ». Nagarjuna, Stances du Milieu par excellence, chapitre Examen critique des Éléments 5, 1.
FLÉAU, APOCALYPSE, PERTE = ne pas prendre position au milieu : on ne tranche pas comme l’ignorant saint Martin et killer de Païens détruisant son manteau pour soi-disant « sauver un pauvre », preuve que l’argent faisait déjà largement son œuvre en ravages en tous genres. Car une fois les extrêmes disparus, le milieu n’existe pas et n’a jamais existé ; ainsi la Voie du Milieu EST UNE PERTE, UN IMMONDICE, DE L’INNOMMABLE PUISQU’INVISIBLE, PUISQUE CE N’EST PAS UN INTERMÉDIAIRE COMME LES JUIFS PEUPLE-PRÊTRES INTERMÉDIAIREE ENTRE LEUR YAHVÉ ET LES NON-JUIFS. LE MILIEU C’EST LA VACUITÉ DE LA VACUITÉ, ET LA VACUITÉ C’EST LE MILIEU, en cette merveilleuse Super Tautologie ! En d’autres mots : être/non-être avec ÉTERNEL ANÉANTISSEMENT, ÉTERNELLE PERTE, ÉTERNELLE IMMONDICE. (Même éternel LOSER).



Ingénierie militaro-capitaliste en marche.

Bienvenue dans cette ci-vile-isation de sots applaudisseurs chaque soir à 20h où il est interdit de mourir.


Alors, pourquoi le Pour-Voir éjecte nombre de malades partout en France dans des hôpitaux éclatés ? Où sont les malades, où sont les morts, où sont les « soignants » que des sots zombifiés, programmés, applaudissent chaque soir à 20h ? Monde d’aliénés par les nombres conformément à la technologie numérique…….. Monde de malades du cerveau et nullement victime d’une Petiote Chouse.
TOUT CE QUI EST OFFICIEL ET MÉDIATIQUE : LE EYES CANDY, LE HOLLYWOOD JUIF, LE VISIBLE, MENT PAR ESSENCE. LE VISIBLE MENT PAR ESSENCE : Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, à cause du mental, à cause de la tyrannie de l’opinion.

Avez-vous remarqué que la torture est aussi devenu une « pensée sur la pensé » comme l’écriture nous a faite passer d’une pensée sur les choses à une pensée sur les REPRÉSENTATIONS des choses. Ainsi les pouvoirs ne vous torturent plus DIRECTEMENT, oh non, non, ce serait anti-démocratique, mais TORTURENT INDIRECTEMENT : C’EST VOUS-MÊME QUI VOUS TORTURER EN VERTU QUE VOUS ÊTES DEVENU LE ROI : voir seulement l’expérience Milgram (dualité par l’obéissance), mais aussi voir ou revoir l’excellent film My name is Khan, où la CIA torture à sa façon le pauvre Khan et l’enfermant tantôt dans une pièce réfrigérée, tantôt dans une pièce chauffée à outrance, ou en le privant de pouvoir faire ses besoins naturels en condamnant les toilettes, vieille technique faisant reporter les souffrances SUR le patient lui-même DEVENU LE SEUL RESPONSABLE, PUISQU'IL EST DEVENU LE ROI, comme de torturer un de ses gosses mais sans toucher à son père qui de ce fait se torture lui-même, MENTALEMENT, cela rejoint l’ingénierie de l’Inquisition puis du KGB, police politique de l’URSS : LA DÉFENSE D’UN DOGME : soit un concept mental qui, pour l’accusation, est censé être implicitement accepté par tout le monde, comme un centre dont on ne doit pas s’écarter sous peine de raisonnement faux. Si la pointe du compas dérape, la circonférence, le raisonnement et les actes qui les suivent, sont nécessairement faux. Ainsi tout accusé qui se reconnaît lié à UNE CROYANCE, est supposé avoir parfaitement conscience d’avoir contrevenu au dogme; sauf s’il est aliéné. Il est logique qu’un tribunal lui demande : « Sais-tu pourquoi tu es là ? » S’il le sait ou feint de le savoir il ne subit qu’une peine légère ou aucune peine, PARCE QU’IL SE CONDAMNE, IL SE TORTURE LUI-MÊME PAR AUTO-CRITIQUE, comme le père accusé voyant son enfant martyrisé par la « justice » va se condamner lui-même par auto-critique ; nous sommes bien dans le contexte du langage écrit en la pensée sur les REPRÉSENTATIONS DES CHOSES : le fils torturé du père est bien EN REPRÉSENTATION, EN MISE EN SCÈNE, FACE AU SPECTATEUR QUI EST SON PÈRE DONT LE POUVOIR VEUT ARRACHER DES INFORMATIONS.
Idem dans certains groupes sociaux : au lieu de punir le fautif, on pénalise tout le groupe, sauf le fautif, exactement comme dans l’exemple ci-dessus de l’Inquisition et de sa REPRÉSENTATION EN SOCIÉTÉ DU SPECTACLE. Le châtiment est indirecte, le sang ne coule plus, mais c’est terriblement plus INHUMAIN pour le mental du fautif S’IL N’EST PAS DANS LE ICI ET MAINTENANT.

Dans l’hystérie mondiale du Covid 19, et pour amplifier le principe du confinement, la même INQUISITION DU KGB DE L’URSS est utilisé pour soumettre les citoyenisés à tout abandonner derrière eux pour : « sauver des vies » (comprendre : « sauver l’économie capitaliste »), et pour recoller le « vivre ensemble » qui en a un coup dans l’aile depuis la « distanciation sociale » et ses « gestes barrière ».


Celui qui brave le confinement en sortant pour courir dans un espace (comme la rue) met les autres en danger ; bref, la désobéissance AU DOGME QUEL QU’IL SOIT est identique à l’exemple ci-dessus de la pointe du compas qui dérape : le déviant au dogme devient un possible assassin, ce sera de sa faute si d’autres meurent dans les hôpitaux (vides, comme le montre la vidéo ci-dessous). Celui qui sort pour son plaisir est évidemment un délinquant. Et comme sous l’occupation allemande, de « bons républicains » dénoncent (ce qui arriva à mon grand-père côté maternel dénoncé par un voisin à cause d’une malheureuse bougie allumée accidentellement et prise pour « des signaux à l’ennemi »….).

Les imbéciles et stériles réseaux sociaux se présentent très souvent en parfaits Inquisiteurs dans cette tyrannie de l’opinion, et à ce hui ce sera le hache-tague : « Je sauve une vie »…..
C’EST L’AMPLIFICATION ÉGOÏSTE DU CULTE DU NARCISSISME : « JE SAUVE UNE VIE », « JE SUIS », « J’AI PEUR », « JE RESTE CHEZ MOI », « JE, JE, JE, MOI, MOI, MOI , TOI, TOI, TOI ». LE CONFINEMENT EST DEVENU UN DOGME COMME LES GAS CHAMBERS….
LA PEUR SOCIALISANTE RENFORCE L’ÉGRÉGORE DÉMOCRATIE ENGROSSÉE DEPUIS 1789 ET LA VICTOIRE, INVERSÉE, DE LA « LIBERTÉ D’EXPRESSION » morte-née depuis son arrivée au pouvoir, puisqu’il est impossible à un gouvernement étatique d’administrer en reconnaissant à chacun le droit ne pas être d’accord.


Ces imbéciles au hache-tague « Je sauve une vie » singent leur dogme AU LIEU DE SE SAUVER EUX-MÊMES : ILS SONT LE COMBLE DE L’ÉGOÏSME. CELUI QUI PENSE AU « BONHEUR DES AUTRES » EST UN MAÎTRE EN EGO. C’est la prière pour le « bien des autres » (comme les applaudissements de 20h). « Quant à la prière pour le bien des autres, elle ne paraît désintéressée qu’en apparence. Si vous analysez le sentiment qui la motive vous y découvrirez, là aussi, de l’égoïsme. Vous désirez le bonheur d’autrui afin d’être vous-même heureux [et de pouvoir retrouver, comme avant, vôtre pouvoir d’achat et votre confort pépère]. Ou bien encore, vous voulez bénéficier du mérite d’avoir intercédé en faveur des autres [le winnnerisme renforceur d’ego]. Dieu n’a pas besoin d’un intermédiaire [rejoint l’exemple du langage écrit et de la pensée sur la pensée, rejoint aussi les Juifs se prenant pour cet intermédiaire]. OCCUPEZ-VOUS DE VOS AFFAIRES ET TOUT IRA BIEN [chose de plus en plus infaisable avec le tout connecté et ses réseaux sociaux] ». (Ramana Maharshi, entretien 594 du 15-12-1938).

Il n’y a pas de confinement ou de privation de liberté : « Quant à la Libération, il n’y a rien de nouveau à gagner. ELLE EST L’ÉTAT ORIGINEL [L’ÂGE D’OR ou DIEU, l'Instant, la Vérité] QUI DEMEURE TOUJOURS INCHANGÉ ». (Ramana Maharshi, entretien 139 du 19-1-1936).


 
 
 
 

Dernière mise à jour : 12-04-2020 01:40

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >