Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Il n’y a pas d’après
Il n’y a pas d’après Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-04-2020 22:07

Pages vues : 219    

Favoris : 41

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Histoire, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
 
Il n’y a pas d’après
mais TOUJOURS Ici et Maintenant.
Il n’y a pas d’avant ou d’après Co-VID 19.

Le temps n’est qu’un concept, donc royaume du Diable.
Ce royaume où les habitants sont les pensées :
« Toute pensée doit être domptée dès qu’elle
surgit. Dès qu’une pensée s’élève, ne vous
laissez pas entraîner par elle. Vous prenez
conscience du corps [et de la douleur et de
son contraire] quand vous oubliez le Soi ».
(R. Maharshi, entr. 462 du 19-2-1938).
Le Maharshi dit le contraire du psychiatre
Christophe André exerçant à Sainte-Anne,
hôpital destiné à remettre dans le circuit
du salariat les salariés en détresse, donc un
spécialiste de plus lié au régime capitalo-république.
 
 
 
Temps : intervalle entre deux états, comme espace entre cause et effet, ou entre sujet et objet, ou entre dedans et dehors, etc. « Un état ne peut naître que si le mental crée son existence [comme celui qui « voit le temps » le fabrique en même temps] ; le mental à son tour, repose dans le Soi. Quand on ne se sert pas du mental, il n’y a pas de concept de « temps ». Le temps et l’espace sont dans le mental, mais l’état véritable de chacun se trouve au-delà du mental. La question de temps ne se pose pas pour celui qui est établi dans sa Vraie Nature ». (Ramana Maharshi, entretien 601 du 27-12-1938).

Les « Tables de la Loi » (et de toutes lois) sont la corruption même de l’humanité, sa division, la propagation de l’ego ou mental : L'ADMINISTRATION, LA RAISON.
« Qui se sert du crochet, du cordeau, du compas et de l’équerre pour rectifier, offense la Nature ; qui se sert de la corde, de la ficelle, de la colle et de la laque pour consolider les choses va à l’encontre de leurs qualités propres. Qui plie les hommes par le rite et les rompt par la musique, qui les protège par la bonté et les relie par la justice, celui-là corrompt leur nature originelle ». « Comment la bonté et la justice censées unir les hommes comme la colle à la laque, la corde et le cordeau, pourraient-elles avoir quelque influence sur un monde régi par le Tao et la vertu ? Elles ne provoquent que des égarements ».
(Tchouang-tseu, chapitre 8, Pieds palmés).

En ces temps d’arnaques généralisées, et ces temps d’échanges d’opinions et de marchandises sur le Marché et ses réseaux, naguère comme à ce hui, un proverbe dit : « L’homme du commun prise la richesse ; le lettré puritain préfère la renommée ; le sage tend vers son idéal ; le saint attache du prix à sa vitalité (1). La simplicité est ce qui exclut tout mélange, la pureté est ce qui ne gâte pas l’âme. Qui possède en soi la pureté et la simplicité est un homme véritable ». (Tchouang-tseu, chapitre 15, Se torturer l’esprit).

Certainement que déjà du temps de Tchouang-tseu son monde était très matérialiste, c’est-à-dire très dirigé par l’ego : « C’est seulement à celui qui se désintéresse du gouvernement du monde qu’on peut confier le monde » (chapitre 28 : Les rois qui abdiquent). Dans ce même chapitre il est écrit : « ”Qui ne se préoccupe que de se trouver lui-même, ne s’afflige d’aucune perte [de nos jours tous les gens sont tournés vers l’extérieur, vers le commerce ou les échanges (réseaux sociaux), com-unic-ation] ; qui recherche sa perfection intérieure ne s’afflige pas d’être sans situation sociale”. Depuis longtemps j’ai récité ces paroles de sagesse. Mais maintenant seulement je viens de les voir appliqués par Houei. C’est là mon gain » (entretient de Confucius avec Yen Houei).


ICI ET MAINTENANT, DANS L’INSTANT.
Les transhumanistes et leur « homme » et « réalité augmentées » des Juifs-Google sont-ils capables de cela ?

Que les animaux ne souffrent plus
De la peur de s’entredévorer !
Que les prétas [Esprits faméliques ou mauvaises destinées] soient aussi heureux
Que les habitants de l’Uttarakuru ! [continent de forme carrée situé au nord du Mont Méru, dont les habitants ignorent toute forme de labeur].

Que les esprits faméliques soient rassasiés [les esprits du désir et de la frustration, de l’attachement et de l’avarice, tous liés à l’actuelle démocratie construite uniquement sur l’ego]
Baignés et à jamais rafraîchis
Par les ruisseaux de lait qui s’écoulent
Des mains du sublime Avalokita ! [un des proches du BOUDDHA et célèbre pour sa grande compassion].

Que les aveuglent voient
Et toujours les sourds entendent !
Que les femmes enfantent
Sans douleur comme Mâyâdevi !

Que ceux qui sont nu reçoivent des vêtements,
Ceux qui ont faim de la nourriture,
Et ceux qui ont soif de l’eau
Et d’exquises boissons !

Que les pauvres découvrent des trésors
Et ceux que ronge l’affliction trouvent la joie !
Que ceux qui désespèrent regagnent l’espoir
Et l’assurance la plus parfaite !

Que tous les malades [du Co-VID et autres maux modernes]
Atteignent vite la guérison !
Que toutes les maladies
Disparaissent du monde à jamais !

Que ceux qui ont peur n’aient plus peur ! [surtout de la peur engendrée par le régime capitalo-républicain]
Que les prisonniers soient libres !
Que les faibles [les losers] deviennent forts [et winners]
Et les esprits se lient d’amitié !

Que tous les voyageurs
Soient heureux où qu’ils aillent !
Quel que soit le but de leur voyage,
Puissent-ils l’atteindre sans effort !

Que ceux qui ont embarqué sur des bateaux
Réalisent leur dessein !
QU’ils rejoignent, satisfaits, le rivage,
Et se réjouissent avec leurs proches !

Que ceux qui errent, perdus en terre hostile,
Rencontrent des compagnon de voyage
Et se déplacent sans fatigue, avec facilité,
Loin de la menace des brigands [et de nos jours des arnaques sur l’Internet et par mails] et des bêtes sauvages !

Que, dans les redoutables solitudes dépourvues de chemin,
Les enfants et les vieillards sans protecteurs,
Les dormeurs, les ivrognes et les fous
Soient protégés par les Dieux !

Puissent [les êtres] échapper à tous les manques de libertés,
Être doué de foi, de connaissance et d’amour.
Avoir assez de nourriture, se comporter parfaitement
Et toujours se souvenir de leurs existences !

Que chacun dispose de richesses inépuisables,
Comme s’il puisait au trésor de l’espace [le Zéro indien],
Et en jouisse sans violence ni conflit,
En toute liberté !

Que les êtres manquant de splendeur
Soient resplendissants !
Que ceux que les épreuves ont émaciés
Retrouvent un corps parfait !

Que toutes les femmes du monde
Acquièrent le statu des hommes ! [Vrai égalité homme-femme et non cette singerie d’égalité liée au capitalisme]
Que les humbles [les losers, les Paysans ou Païens] accèdent à un rang élevé
Sans tomber dans l’orgueil ! [sans se prendre pour des winners]

Que grâce à mes mérites
L’ensemble des êtres, sans exception,
Se détourne de tous les actes nuisibles
Pour constamment pratiquer le bien ! [fondamental et conforme au : « Le Royaume des Cieux est en vous » et pour tous, sans exception]

[…]

Que tous les êtres jouissent
D’une vie immensément longue
Et toujours heureuse
D’où la mot « mort » sera banni ! [l’ÂGE D’OR, le Soi, le « Royaume des Cieux est en vous »]

Que toutes les régions de l’espace s’emplissent
De jardins comblants les souhaits [Zéro indien ou Tapis volants…],
Eux-mêmes peuplés de bouddhas et de bodhisattvas [pratiquants l’Éveil]
Qui répandent la mélodie du Dharma [ou du TAO] !

Que partout le sol ait la douceur
Du lapis-lazuli :
Qu’il soit lisse comme la paume,
Et qu’il ne s’y trouve aucun caillou !
[rejoint EAU en poudre et son CREUSET]

[…]

Que tous les êtres perçoivent
Continuellement le son du Dharma
Dans [le chant] des oiseaux, [le bruissement] des arbres,
Les rayons de lumière et même dans l’espace !

[…]

Tant que l’espace durera
Et tant qu’il y aura des êtres,
Puissé-je, moi aussi, demeurer dans le monde
Pour en dissiper la souffrance !

Que les souffrances des êtres
Mûrissent toutes en moi !
Que la communauté des bodhisattvas
S’emploie au bonheur des mondes !

Unique remède aux souffrances des êtres
Et source de toute félicité,
Que la doctrine perdure,
Comblée d’honneurs et de richesses ! [doctrine du Cœur, Amour ou Gratuité].
(Shântideva, La Marche de l’Éveil, Bodhicaryâvatâra, Dédicaces 16-37 et 55-57)
Faisant totalement suite à ces Dédicaces de la Marche de l’Éveil, Ramana Maharshi questionne à l’entretien 43 du 28-3-1935 : avant de se préoccuper des autres : « Où donc se trouve autrui si ce n’est dans votre propre Soi ? »

L’Être ainsi réalisé est le ROYAUME DE CIEUX. « Le Royaume des Cieux est en vous ». Ce Royaume est ICI ET MAINTENANT » (Ramana Maharshi, entretien 487a du 3-5-1938).
Même entretien : si l’on se retire dans le Soi, la douleur prend fin. Le Maharshi dit que le mental c’est la demeure du Diable, si évident, parce que le principe du Diable est L’ORGANISATION, L’ADMINISTRATION, dont fait partie l’État et son gouvernement.

DIABLE = LES PENSÉES, L’IDÉATION, LA MÉMOIRE (histoire et conter, compter) : vouloir cesser toute activité est le comble de l’activité ou du FAIRE/FER DE L’HOMME D’AFFAIRES = « Un docteur recommande à un malade de prendre un remède, à condition de ne jamais penser à un singe pendant qu’il l’avale. Le malade pourra-t-il prendre son médicament ? Ne pensera-t-il pas au singe chaque fois qu’il essayera de ne pas y penser ?
De la même manière, quand les gens essayent d’abandonner les pensées, leur objectif est voué à l’échec de par leur tentative même. […] Qu’y a-t-il à atteindre ? On ne peut atteindre que quelque chose qui n’est pas encore atteint. Mais ici, l’être propre à chacun est CELA ». (Ramana Maharshi, entretien 601 du 27-12-1938).

DIABLE = TEMPS : « Le temps est une idée qui s’élève dès que l’ego s’élève. Mais vous êtes le Soi, au-delà du temps et de l’espace ; vous existez, même en l’absence du temps et de l’espace ». (Ramana Maharshi, entretien 625 du 7-2-1939).

DIABLE = CONTER ET COMPTER, CALCULER, RATIONALISME ET LOGIQUE… « La spiritualité ne peut s’accorder avec le rationalisme. La spiritualité est transcendante. Le Miracle eut lieu après que Draupadî se fut abandonnée [épisode tirée du Mahâbhârata]. Le secret repose dans l’abandon de soi [autrement dit : LA PUTRÉFACTION OU RENONCEMENT, CLÉ DE L’ALCHIMIE EN SON ENSEMBLE (opérative, et, ou spirituelle)] ». (R. Maharshi, entretien 101 du 19-11-1935).
Et dans l’entretien 129 du 6-1-1936 : « L’abandon de soi est le bhakti-yoga [bhakti : dévotion]. Découvrir la source de la pensée ‘je’, c’est détruire l’ego. C’est la réalisation du but, c’est la prapatti (l’abandon de soi, qui peut être un autre nom pour l’Alchimie, parce qu’il y a échange entre la Matière et l’Opérateur ou Adepte, donc RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE], le jnâna [Connaissance, sagesse] ».
ABANDON DE SOI OU PUTRÉFACTION = CHASSER LE DIABLE, LUI DIRE, COMME AUX VIRUS, COMME À L’EGO, D’ALLER SE FAIRE VOIR AILLEURS…


Note.
1. Autre traduction de Liou Kia-hway, traducteur de Tchouang-tseu : « Le vulgaire s’en tient à l’intérêt matériel [l’utilitarisme] ; le puritain chinois s’en tient au renom social ; les sages chinois s’en tiennent à leur aspiration morale ; le saint taoïste s’en tient à son énergie vitale ».

[En haut de page : illustration de Fiodor Rojankovsky, pour Michka, Album du Père Castor, 1941].
 
 

Dernière mise à jour : 17-04-2020 22:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >