Accueil arrow JDramas arrow Dramas du JAPON arrow Fuma no Kojiro
Fuma no Kojiro Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-03-2009 00:44

Pages vues : 6763    

Favoris : 365

Publié dans : Sommaire JDramas, Sommaire Dramas du JAPON

Tags : Drama, Fuma no Kojiro, Japon, Ninja

 
Fuma no Kojiro
風魔の小次郎
 
 
http://wiki.d-addicts.com/Fuma_no_Kojiro
http://www.fuuma-kojirou.com/

Drama en 13 épisodes diffusé en 2007 au Japon sur plusieurs chaînes de télévision, l’histoire est d’après un manga de Kurumada Masami. Trois OAV ont été réalisés aussi en dessin animé. C’est une histoire de ninjas , et le plus célèbre d’entre-eux est Naruto, et ici il y a un relent yakuza.
 
Hakuo Gakuin est une prestigieuse école secondaire aussi célèbre pour les arts martiaux. Toutefois, à cause de l'école rival Seishikan qui attire lâchement par des ruses ses meilleurs étudiants, l’école Hakuo décline.
Afin de remonter la pente, le directeur de l’école Hakuo : Himeko Hojo (joué par Kawahara Makoto), part au village Yagyu Ranko Fuma, pour chercher de l’aide auprès du célèbre clan ninja Fuma (ceux qui vivent comme le vent). Le chef du clan Fuma : Kojiro (joué par Murai Ryota) est envoyé à Hakuo, où il doit faire face au tristement célèbre clan Yasha, qui se bat pour le clan Seishikan guidé par Asuka Musashi (joué par Kawakubo Takuji). Le clan Fuma et les deux clans associés vont se faire la guerre pendant longtemps. (Résumé d’après le DramaWiki).
 
 
Ce drama flirte avec l’actualité, notamment avec le mot : compétition, aussi le prologue peut paraître trompeur, il commence par : « Les humains ont oublié la vertu, l’amour et la vérité. Mais il est arrivé le seul qui apporte un vent d’espoir... ». Ainsi la caméra montre un jeune homme chargé d’un sac à dos bourré à craquer de choses trop lourdes pour lui, il en tombe au sol proche d’un précipice, car il crapahute en montagne en compagnie d’une jeune femme : Yagyu Ranko (joué par Ayumi). D’après elle, il paraît qu’il n’y a que des ninjas dans le coin. Le prologue se poursuit étrangement : un type et une petite fille arrivent, l’un en courant et l’autre en sautillant et en défiant ainsi la pesanteur. Le type abat un essaim d’abeilles et se bat avec elles à l’aide de son sabre. La fillette explique qu’il s’appelle Kojiro (joué par Murai Ryota). Le générique début commence donc sur Kojiro, le chef du clan Fuma ; et il nous explique que Kojiro peut entendre une aiguille tomber à plus de 10 kilomètres. Il s’ensuit une chanson sur le générique, ou ici plutôt un clip speedé avec clichés visant les collégiens, où l’on peut voir des jeunes garçons virevolter en joutant à l’aide de sabres de bois ; bref, des trucs que l’on fait entre 20 et 40 ans. Je trouve le générique moche, donc très quelconque.
 
 
Ensuite on entre dans le sujet : le lycée Hakuo Gakuin, situé dans un magnifique parc. Dans le bureau de la Principal, Hojo Himeko (joué par Kawahara Makoto), un vieil homme semble avoir perdu dans une situation difficile, de plus, les meilleurs élèves en sport sont prit pour cible par des véhicules, autos ou motos, et ils sont accidentés. Aucun coupable n’est identifiable. D’autre part, le lycée Seishikan offre de l’argent pour que des étudiant soient transférés, et ceux qui veulent rester au lycée Hakuo sont les victimes des accidents. Voilà planté le décor pour amorcer l’histoire. La principal semble avoir le même âge que ses collégiens ! et elle n’est pas encore « tombée amoureuse ».
 
 
A l’entrée du lycée, des garçons habillés de longues manteaux noirs et dont certains tiennent un bâton houspillent une jeune fille pour la forcé a aller au lycée Seishikan : « là où les étudiants de Seishikan sont célèbres pour leur beauté ». On continu d’insister un peu lourdement a défavoriser le lycée Hakuo. Pourquoi la Principal ne port pas plainte ? que fais la police ? que font les ninjas ? Bref, c’est caricaturé et outré, un peu sadique, mais on est dans un manga adapté en drama !...
Arrivent Yagyu Ranko et Kojiro, ils mettent les méchants en déroute ! Ce sont eux qui défendent les faibles, selon le principe scouts ! Et bien-sûr Kojiro a une touche avec la Principal. Avec ce principe hérité du scoutisme de Baden Powell, ça nous vaut à la neuvième minute du premier épisode, une longue apesanteur de deux « ninjas » combattant au bâton. Et qui l’emporte ?
 
 
Kojiro bardé de son inséparable Ranko (c’est la femme au fouet) se présente dans le bureau de la Principal. Kojiro, ou plutôt Murai Ryota a un ravissant sourire, une belle poitrine aussi, enfin ça dépend comment on le regarde et comment il est éclairé. Kojiro ressemble diablement à Naruto : il est si dévoué à sa cause qu’il est prêt à bouffer des cailloux sur la Lune. C’est Ranko qui tempère son bouillonnement volcanique. Et Hojo ne veut pas que Kojiro fasse connaître son état de ninja devant les élèves, ils pourraient avoir peur. Kojiro va devoir surveiller une compétition de football des étudiants, pour cela il doit se déguiser en fille... avec un petit nœud jaune dans ses cheveux.
 
 
Dans l’antre des méchants, le lycée Seishikan, le côté sombre du symbole de la Principal est ici « Princesse Yasha » (joué par Okamoto Natsuki) du clan du même nom. Cette princesse sait maintenant que le lycée Hakuo ne tombera pas si facilement, puisqu’il est protégé par Kojiro, et Yasha connaît parfaitement la secrète technique des ninjas. Les ninjas doivent connaître quelques prodigieux pouvoirs occultes de la Nature. Aussi les méchants vont chercher de l’aide auprès de « huit généraux », rien que ça ! Les deux sbires de Yasha : Asuka Musashi (joué par Kawakubo Takuji), et Mibu Kosuke (joué par Fujita Rei) sont chargés de vaincre le clan ninja Fuma... et pour le moment sans l’aide de ces huit généraux...
 
 
Pour en revenir au match de foot, le clan adverse, c’est-à-dire trois méchants glissé dans l’équipe de foot, comporte aussi trois joueurs déguisés en fille.
Kojiro comprend que le lycée Seishikan a été infiltré par des ninjas, dont la princesse Yasha.
Pendant que les filles jouent au foot, les gars se battent en sous-sol au sabre en bambou ! Et les bougres, ils savent bien utiliser les forces naturelles que la Nature distille dans les quatre éléments : terre, air, eau, feu. Mais attention ! si Kojiro remporte cette première manche, qu’est-ce qu’il va lui arriver avec justement, l’arrivé des huit généraux, l’histoire les ramène à la fin de l’épisode ?
 
 
Le deuxième épisode commence par une parodie de ninja : Kojiro s’envoie en l’air sur le sommet d’un mat portant le drapeau du lycée. il faillit se faire percer le cerveau par son ange gardien : Ranko. Elle donne la mission de Kojiro : protéger l’équipe de base-ball.
Chez les méchants on ne perd pas de temps : les huit généraux sont devant la « Princesse Yasha ». Ils ont l’air de tels durs a cuire que ça en est risible ! Ils ont un côté gothique, ou mieux : scouts gothiques, mais je ne sais pas si ça existe ! Et on peut se poser la question de savoir comment Kojiro va s’en sortir ? car il est le clan Fuma à lui tout seul ?...
Justement il se prépare le match de base-ball, et comme Kojiro est du clan Fuma (de ceux qui vivent comme le vent), il est attentif à sa direction par rapport à la situation du terrain du match ; en fait il est un messager du vent, par contre il ne sait pas se servir du téléphone portable que lui a donné Ranko. Bien sûr il y a un combat avec le méchant de service, et à cause de la technique de la « lame perforante du dragon », Kojiro est blessé. Comme le vent, c’est logique, des membres du clan Fuma viennent à sa rescousse. Ce deuxième épisode est un peu mieux que le premier, il faut que les choses se mettent en place.
 
 
C’est un peu médiocre je trouve, on insiste parfois lourdement pour faire comprendre telle ou telle situation comme si le spectateur était un imbécile ou endormi ; ça manque d’originalité et les trucages style éléments en apesanteur n’apportent rien, sauf peut-être aux personnages « qui s’envoient en l’air », mais il faudrait le demander aux acteurs ! Les ninjas ici ont l’air de gamins qui jouent aux gros durs et aux magiciens de foires. Le côté Superman ou invincibilité de Kojiro n’apporte rien, même en le filmant en accéléré... et en plus la mise en scène n’arrange rien et les cadrages sont tarte ! Bon avec ça, il reste par endroits un peu d’humour. Bref : deux étoiles seulement, uniquement parce que les ninjas de ce drama utilisent les forces cachés de la Nature, hélas pour l’un des adversaires, c’est en négatif ; il y a toujours un groupe qui veut détruire l’autre. Non ce n’est pas constructif !
Cela dit, vous pouvez tenter le coup d’œil, il y a de belles bastons, un côté sympa avec l’esprit d’équipe et la solidarité, et un des acteurs jouant un ninja du clan Fuma est splendide : Ryoma (joué par Shindo Gaku).

M. Roudakoff
 
 
 
 
 
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]
ffuma1.jpg
ffuma13.jpg
ffuma14.jpg
ffuma15.jpg
ffuma16.jpg
ffuma17.jpg
ffuma18.jpg
ffuma19.jpg
ffuma2.jpg
ffuma20.jpg
ffuma21.jpg
ffuma22.jpg
ffuma23.jpg
ffuma25.jpg
ffuma26.jpg
ffuma28.jpg
ffuma3.jpg
ffuma30.jpg
ffuma31.jpg
ffuma33.jpg
ffuma36.jpg
ffuma37.jpg
ffuma38.jpg
ffuma4.jpg
ffuma40.jpg
ffuma6.jpg
ffuma7.jpg
ffuma8.jpg
ffuma9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 06-03-2009 01:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >