Accueil arrow Yôkai arrow Dernières news arrow L’autre face de Dieu à la tête du monde
L’autre face de Dieu à la tête du monde Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-04-2020 00:31

Pages vues : 192    

Favoris : 44

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Déconfinement, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Histoire, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
macron_bide_robot.jpg
 
 
L’autre face de Dieu à la tête du monde
L’ARGENT (« autre face de Dieu selon Jacques Attali,
page 693 : Les Juifs, le monde et l’argent)
Nous avons à la tête de l’État français un parfait
modèle d’un représentant, non du peuple-prêtres,
mais de cette « face de Dieu » : Macron,
représentant de commerce, qui se croit (winner).
Macron est le modèle même issu historiquement de
l’après Encyclopédie des Diderot et Cie et de 1789
qui allaient donner la science de la mécanisation
industrielle, et transposée en politique ou en
ingénierie sociale ça devait aboutir fatalement à
la mécanisation des âmes, et évidemment de ses
chefs, donc Macron est une étonnant représentant,
UN PANTIN MÊME : voyez ou revoyez son discours
du 13 avril 2020 !
 
Macron est le SPÉCIALISTE EN CHEF, SON
NAPOLÉON. Ou un spécialiste de quoi
que ce soit n’est pas un ÊTRE mais il
est une marionnette, un robot qu’on a
programmé en PARALLÈLE, comme le PRO,
pour l’I faire et fer E.
Et Macron se prend pour un Pro.
Macron serre les fesses comme pour nous prouver
son « zéro défaut » industriel ; une caricature
de cette mécanisation sociale liée à la
mécanisation industrielle.
Macron correspond à cette société en phase de
numérisation, de digitalisation : si ceci ou cela,
tapez 1, si pour autre chose : taper 2….. issue de
« l’intelligence artificielle ».

Macron ne gère pas un État mais une entreprise,
une start-up nation ! Et c’est logique puisque
se situant dans le fusion du pouvoir économique
et du pouvoir politique : ILS NE SE DISTINGUENT
PLUS DEPUIS AU MINIMUM LOUIS 9 ET LES CROISADES.

Macron est comme tous ses comparses en
bandes organisées qui veulent « RÉFORMER » comme
bien d’autres avant lui à commencer par ses
lointains ancêtres de 1789 : de tels réformateurs
sont nés un jour et ont disparu, mais les anciennes
Traditions sont toujours là.
C’est avec des réformes que depuis des temps
immémoriaux des êtres malades de pouvoir défont
et refont leur monde et avec Nous dedans :

TOUT CHANGE RIEN NE CHANGE (pour le capital).
Macron n’est qu’un MALADE DE PLUS DU POUVOIR,
ET DANGEREUX POUR LES AUTRES BIEN PLUS QU’UN VIRUS,
VU QU’IL FONCTIONNE COMME UN ROBOT.

Toutes les propagandes d’État des nations industrialisées
vous entretiennent dans l’illusion que ces deux
pouvoirs ne sont qu’un. Les puissances occultes
qui mène ce monde entretiennent en vous cette
illusions nécessaire à l’exercice de leur pouvoir.
La démocratie actuelle vous confère le pseudo-devoir
de posséder votre petite vérité personnelle, bien-sûr
en toute propriété comme : « votre santé, votre député,
votre ceci ou votre cela »
, en contradiction avec le
fait que la Vérité est ou n’est pas, qu’elle n’est
pas un objet de possession, qu’elle ne trouve
donc pas ses critères dans des résultats électoraux.
Par contre, on vous refuse la démocratie là où elle
serait légitime, dans le domaine de la production,
du quantitatif de l’économie où serait nécessaire
un modus vivendi décidé par bulletin de vote.

Le principe de cette démocratie actuelle est appliqué
là où il n’a rien a faire.
IL NE N’EST PAS LÀ OÙ IL DEVRAIT ÊTRE.
Aucune solution n’est possible sans la distinction
juridique, incarnée dans les structures sociales de
la distinction ontologique de ces deux pouvoirs vitaux.


EMMANUEL MACRON : L’AUTRE FACE DU DIEU DES ROTHSCHILD !
MACRON : LE PRODUIT ROTHSCHILD MODÈLE ATTALI & Cie.

(Il parait que dans les « couloirs du pouvoir » le Macron est appelé « Napoléon », parce qu’il est incapable d’écouter l’extérieur, incapable d’écouter ceux qui ne sont pas de son opinion, drame de l’ego mais complètement dangereux pour Nous). Les STATISTIQUES qui collent si à la mode actuelle du tout connecté et du quantitatif productiviste et du calcul par le mental ne sont qu’une opinion et nullement une vérité (on peut à l’aise faire dire n’importe quoi avec des chiffres : voyez la gematria des Hébreux-Juifs…. Mais ça rassure, ça sécurise…. et ça peut faire gagner des millions.....).

En laïcité, on vous présente ces deux pouvoirs comme s’ils en constituaient un seul, sous le nom de : « pouvoir temporel », par opposition à un « pouvoir spirituel » nommé, faussement, « croyance », alors que l’économie est elle-même une CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE-CRÉANCE construisant ce monde depuis déjà quelques millénaires ! Depuis l’invention de l’État et de l’économie, le mental humain a établi la distinction du spirituel et du temporel. Mais depuis la nuit des temps il y a TROIS POUVOIRS : LA TRINITÉ UNIVERSELLE (où, quand, et le principal : QUI et QUOI). Ainsi concernant un virus quelconque : Pourquoi, et sur quoi ?? LE DEUX, LE BINAIRE, LE DIGITALE, LE ZÉRO ET LE UN : C’EST LA GUERRE, LES CONFLITS. (En référence à la dernière lettre de Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux).

La f(r)iction Co-VID 19 est cette mécanisation des âmes démarrée après 1789 corrélativement au démarrage des banques et de leur monde industriel, voir le parfait exemple des « spécialistes » actuels, des sortes de geek winnerisés ou diplômés et calculateurs en tous genres dont la vie se déroule dev(d)ant des machines binaires destinées à construire des mondes virtuels comme le rêvent les Juifs-Google-Facebook.

Dès la naissance, l’individu possède, un ‘moi’, qui plus tard deviendra une opinion en forme de « sa petite vérité ». Alors renoncer à l’opinion c’est renoncer au ‘moi’, à l’égo, soit renoncer à ce que nous sommes en tant de formatés, soumis par les expériences sensibles et les impressions vécues dans l’espace-temps. Et à partir de cela nous nous forgeons une opinion de ce que doivent être les réalités permanentes, ou éternelles. En tout confort Nous voulons éterniser l’Instant. Toutes les religions, les philosophies, les sciences et politiques partent et concluent depuis le sensible de ce que doit être l’éternel immuable. NOUS NE REMARQUONS PAS QUE LES RÔLES SONT INVERSÉS : C’EST LA PIÈCE COULÉE, L’HUMAIN, QUI DÉCIDE DE CE QUE DOIT ÊTRE LE MOULE OÙ IL A ÉTÉ FORMÉ, ET CELA SE RETROUVE CHEZ LES BELLIQUEUX PSYCHOPATHES QUI PARTENT « EN GUERRE » VERS L'EXTÉRIEUR, SOIT CONTRE DES « TERRORISTES », SOIT CONTRE DES VIRUS, DONC CONTRE DES OPPOSANTS QUELCONQUE COMME CEUX QUI « COMBATTENT LES MAUVAISES HERBES » PARCE QUE CELA DÉPAREILLE LEUR JOLIE PELOUSE BIEN TAILLÉE.
Djalâl ad-Dîn Rûmî disait : « Le nid est fait pour l’oiseau et non pas l’oiseau pour le nid ». L’opinion religieuse, scientifique, politique, philosophique, imagine un oiseau à la convenance du nid, comme pour le virus Co-VID 19 variation du Thème Grippe, soit imaginer un moule à la convenance de la pièce loupée (coulée). Renoncer à l’opinion, c’est renoncer à ce qu’on est selon le spatio-temporel.

Donc il n’y a pas de ‘moi’ sans possession. Évidement que Nous ne sommes pas le ‘moi’ comme le disent les Maharshi et Nagarjuna et autres Mazu Daoyi, rares exemples de Centrum Centri ou de « Tout est dans Tout » (par le « Qui suis-je ? ») ; et qu’on peut retrouver en Variation chez l’Archimandrite Michel Kozlov dans : Récit d’un pèlerin à la recherche de la prière (le tapas en Inde).
ABANDONNER TOUTES LES OPINIONS constitue d’ailleurs la dernière stance : 27, 30 de Najarjuna et la Voie du Milieu.

Étant donné que tous les Êtres sont vides, ou sans Pourquoi (vide d’une identité qui leur appartiennent en propre ou absence de ‘je’), à propos de quoi, dans le mental de qui, de quelle nature et pour quelle but, des opinions concernant l’éternel, le vie, etc., pourraient-elles prendre naissance ? Prise de position ou fixation sur des opinions et la cause de leur formation ; pour référence à la stance 27, 29. Et pour les Juifs-Google cette question : Comme il n’existe aucun être éternel puisqu’en absolue aucune naissance, quel sens et but y a-t-il à parler d’un être éternel parce que présentement il n’y aurait que des êtres non-éternels ? Ou bien éternels et non-éternels ? Ou ni l’un ni l’autre ? (pour référence à la stance 27, 20).

Comme l’exprime le Mahasrhi à l’entretien 616 du 23-28-1-1939 : « L’Univers entier est condensé dans le corps et le corps entier dans le Cœur. Le Cœur est donc le noyau de l’Univers entier » ; ou bien « Le monde n’est rien d’autre que le mental, le mental n’est rien d’autre que le Cœur ; cela est toute la vérité ». Ou bien « La source est un point sans dimension. Son expansion est double : en tant que Cosmos d’une part et en tant qu’infinie félicité d’autre part. Ce point est le pivot. De lui s’élance une seule vâsanâ [tendance, prédisposition] qui se démultiplie en ‘je’ expérimentateur [du possédant ou propriétaire], en expérience du monde. Le Maharshi explique qu’un jour en compagnie de deux ou trois personnes ils aperçurent soudain, sortant d’une fissure d’un rocher, un petit insecte qui ressemblait à un papillon de nuit et qui s’élança dans l’air telle une fusée. « En un clin d’œil, il se multiplia en millions de papillons qui formèrent un nuage si dense qu’il cachait la vue du ciel. Nous étions étonnés et nous examinâmes l’endroit d’où il s’était élancé. Nous découvrîmes que ce n’était qu’une faille minuscule, pas plus grosse qu’un trou d’épingle et nous savions très bien qu’autant d’insectes n’avaient pu sortir d’un trou aussi exigu en une temps aussi bref.
De la même manière, l’ego s’élance telle une fusée [Big Bang] et s’étend immédiatement en tant qu’Univers.
Le Cœur est donc le point central. Aucun individu ne peut en être séparé [pas de division entre spirituel et temporel]. S’il l’est, c’est qu’il est mort. Bien que les Upanishad affirment que le jiva [âme individuelle] fonctionne avec d’autres centres en diverses circonstances, il n’abandonne cependant jamais le Cœur. Les autres centres sont pour ainsi dire des lieux d’échanges. Le Soi est attaché au Cœur comme la vache à son piquet. Les mouvements sont déterminés par la longueur de la corde. Tous ses déplacements sont centrés autour du piquet.
Une chenille rampe sur un brin d’herbe et quand elle arrive à son extrémité, elle cherche un autre support. Ce faisant, elle reste accrochée au brin d’herbe avec ses pattes arrières, soulève son corps et se balance  en tous sens jusqu’à ce qu’elle arrive à s’accrocher à un autre brin. Il en va de même du Soi. Tout en demeurant dans le Cœur, il investit aussi d’autres centres, selon les circonstances. Mais ses activités restent toujours centrées autour du Cœur ».

PIQUET OU AXE = LE LIEN AU CŒUR DE NÔTRE SANTÉ (donc à la fois destruction du lien par l’imbécile confinement aspect intérieur, et imbécile social aspect extérieur [réseaux sociaux, tout connecté, etc.). Les faux liens sont aussi responsables du grand nombre de morts du Co-VID 19, ou des morts à venir ; ces faux liens produisant ce qu’il faux appeler : UNE BARBARIE DE CETTE SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET DU « PROGRÈS ».
L’Unique Trait du Pinceau de l’Aquarelle et surtout du Calligraphe est l’origine de toute chose comme le Cœur de tous les phénomènes… En Aquarelle le premier coup de pinceau est décisif : ensuite impossible de reprendre tant tout est dans la TRANSPARENCE, DANS L’INSTANT… Comme le Centre de la pointe du compas qui doit être juste dès l’Instant, sinon tout en devient faux…. Le Vrai Mouvement et pas l’esthétique de graphiste, comme le PRO-l’I-faire E tant depuis l’informatique et son virtuel numérique… Est-éthique n’est pas éthique car dépendant des sens et du mental, donc du calcul…


Un jour, un moine demanda à Mazu : « Sans vous appuyez sur les quatre affirmations [Tétralemme : bon, mauvais, ni bon ni mauvais, le bon et le mauvais], et en évitant les cents erreurs, pouvez-vous m’indiquer directement quelle était l’idée du patriarche en venant de l’Ouest ? ». Mazu répondit : « À ce hui je ne suis pas en forme, va donc interroger Zhizang (Xitang) ». Le moine alla donc interroger Zhitang, qui lui demanda pourquoi il n’avait pas interrogé le maître (Mazu). Le moine répondit : « Le maître m’a dit de venir vous interroger ». Zhigang se frotta alors la tête avec les mains et dit : « À ce hui j’ai mal à la tête, va donc interroger mon frère aîné Hai (Baishang). Le moine alla interroger Hai, qui lui répondit : « Arrivé à ce point, je ne sais que dire ». Le moine rapporta le tout à Mazu, qui dit : « Zang a la tête blanche. Hai a le tête noire ». Phrase devenu un koan. Ne pas s’appuyer sur le Tétralemme cité, c’est utiliser le Cœur directement selon les circonstances, comme dans l’exemple du piquet de la vache et de la chenille cité plus haut et mentionné par le Maharshi, car alors NE RÉSIDANT PAS DANS LA DUALITÉ SUJET-OBJET, VIE-MORT, etc. (En référence à : Les entretiens de Mazu, introduction, traduction et notes par Catherine Despeux).

Autre exemple de non-dualité exposé par Mazu Daoyi :
« Un jour, alors que Yingfeng poussait une charrette, Mazu était assis, jambes déployées sur le chemin.
- Yingfeng dit : Maître, s’il vous plaît, retirez vos jambes.
- Mazu répond : Elles sont déjà étendues, je ne les retirerai pas.
- Yingfeng : J’ai déjà avancé et je ne reculerai pas.
Il poussa alors la charrette, écrasant les pieds de Mazu et le blessant.
Mazu s’en retourna dans la salle de prédication, brandissant une hache, et dit : « Que celui qui, il y a quelques instants, m’a blessé et écrasé le pied avec sa charrette se montre ». Alors Yingfeng se montra et s’avança devant Mazu, nuque tendue. Mazu reposa la hache [il n’agit pas dans la dualité, sinon la tête de Yingfeng tombe] ».
De plus, la peur provient de la croyance à l’ego, qui va engendrer la dualité vie-mort, comme dans le cas de la f(r)iction Co-VID 19. Ici Yingfeng au départ montre qu’il est dans la non-dualité puisqu’il ne s’attache pas aux concepts de maître-disciple ; là, il fait preuve de son absence d’angoisse en tendant sa nuque. L’absence de peur est une des caractéristiques d’un Réalisé vivant ; tout comme une loi est un signe d’égarement et un signe de peur qui va faire fabriquer cette loi (comme à chaque problème on fabrique une loi, parfaite dualité sujet-objet ou cause-effet).



Oui, oui, oui, CONFINEMENT = CRIME D’ÉTAT : les psychopathes à la tête de ces États criminels et mensongers doivent répondre devant les peuples de leurs délires meurtriers. Car il s’agit bien de cela, à y ajouter le mode de vie industriel destructeur de Nous tous. Notez que les plaintes contre l’imbécile gouvernement français concernant ce virus grippal de 2020 sont en train de se multiplier comme le virus…
ATTENTION : qui dit GRIPPE dit CYCLES : attendez-vous au pire à la fin 2020…… Et n’attendez pas non plus le MESSIE-VACCIN qui viendra vous sauver, vous conforter et vous permettre de poursuivre à l’aise votre vie pépère de « pouvoir d’achat » et de ventre sur deux jambes, et poursuivre votre vérité d’électeur-contribuable.
Ça vaut le coup de prendre le temps d’écouter et voir cette vidéo ci-dessous.

Oui, oui, plus une civilisation qui se dit « développée » et moins elle est en phase de faire face à une crise importante, comme dans le cas éclatant de la France avec cette épidémie grippale sous nom-la-forme : Co-VID 19. Alors imaginez à la fin 2020, ou avec EN PLUS une catastrophe climatique, au cosmique….. LE GOUVERNEMENT DU MOINDRE ÉTAT N’EN À RIEN À FOUTRE DE LA VIE DES GENS : C’EST LA GUERRE DE TOUS, LES PLUS WINNERS, CONTRE LES PLUS LOSERS POSSIBLES ; encore une fois voyez le moindre discours d’un Macron ; C’EST-À-DIRE QU’AUCUN GOUVERNEMENT N’EST DANS LE ICI ET MAINTENANT, SEULS LES INTÉRETS PRIVÉS (les jouets du « C’est notre projet ») SONT IMPORTANTS POUR LE GOUVERNEMENT : IL LUI FAUT CONSERVER SON POUR-VOIR, tout simplement, il est au sommet de sa pyramide de Pour-Voir. Et c’est logique ou normale comme le remarque J.-D. Michel, comme expliqué en début de page, avec l’arrivée de cette société technologique dans l’après Encyclopédie et 1789, l’humain se croit tellement bon, comme Macron, en ZÉRO DÉFAUT, EN WINNER, IL SE CROIT TELLEMENT SÉCURISÉ, que c’est la PANique face à l’imprévisible par le mental analytique qui panique, qui cherche à posséder, surtout sa survie, ET PARCE QU’IL N’Y A PLUS RIEN À POSSÉDER DANS L’INSTANT, IL PANIQUE…..
EN RÉSUMÉ, C’EST BIEN LE CHACUN POUR SOI ET QUE JE T’ÉCRASES LES AUTRES ; je m’interroge toujours sur l’imbécile « hommage aux soignants » et aux « Restez chez vous » serinés par de nombreuses personnalités médiatiques, notamment sur France-Info. Il y a donc un grosse différence entre Utilitarisme comme se comporte le gouvernement de la France et ses maîtres extérieurs, et LA PRATIQUE de pays habitués à gérer des attaques virales comme le paludisme et autres.

Dans la vidéo J.-D. Michel aborde la religion de laïcité : les « ennemis de la liberté » (ceux qui, pour le Pour-Voir, « mettent en danger la vie d’autrui », pour une raison ou pour une autre) commettront un « crime de la pensée [unique] » conformément à la pointe du compas qui dérape, la circonférence, le raisonnement et tous les actes qui les suivent, seront nécessairement faux…. Le « social » grégaire si à la mode fabriquera comme un ÉGRÉGORE dont on ne devra pas s’écarter sous peine de raisonnement faux, comme quand la pointe du compas dérape et que tout derrière dérape…..
Les statistiques actuelles ne parlent pas des morts suite aux pollutions atmosphériques à cause des particules fines issues de l’industrie de l’après 1789…….
Les vrais « ennemis de la liberté » et criminels, ce ne sont pas ceux qui « mettent en danger la vie d’autrui », C’EST L’ÉTAT, SON ARGENT ET SES MARCHANDISES, ET SON « ISME » DU SALARIAT. Les « ennemis » ou « terroristes » ne sont pas les gens qui, par exemple, ne porte pas de masque, C’EST L’ÉTAT ET SA TYRANNIE DE LA MARCHANDISE, DONT L’ÉCONOMIE DE LA DROGUE ET DES ARMES.

Avez-vous remarqué que si vous vous approchez trop près, notamment dans la queue à une caisse de supermarché, les gens vous regardent comme si vous aviez la lèpre ? Oh comme ils sont bien programmés en DISTANCIATION PHYSIQUE (et non sociale). SOCIÉTÉ DU PRÉSERVE-HÂTIF ET DU TOUT TOUT DE SUITE, MARATHON MERCANTILE ET SANS MOUFTER……. Vous allez voir le prochain nombre de morts, non par virus, mais par aliénation (surtout déclenchée par une peur de fiction) devenant de plus en plus grave : les suicides et maladies de toutes sortes vont se développer et monter en flèche, surtout à la fin 2020.

Oui, NOUS DEVONS VIVRE EN BONNE ENTENTE AVEC LES MICROBES, hélas depuis le killer Louis Pasteur la pensée unique a faite que les microbes ce sont des « terroristes », des « ennemis de la liberté » (de commercer), et naissance encore dans cet après 1789  de cette société HYGIÉNISTE.
NOUS DEVONS VIVRE EN BONNE ENTENTE AVEC LES MICROBES = RE-TROUVER L’HARMONIE ORIGINELLE (et non entrer en guerre comme le répète l’imbécile robot Macron).
VIVRE EN BONNE ENTENTE AVEC LES VIRUS parce que le permafrost se dégrade, il se dégel, alors il va libérer des milliards de virus totalement inconnus à nôtre époque……. comme des virus vieux de 30.000 ans ! DONC L’ÊTRE HUMAIN S’IL VEUT NE PAS ÊRE ÉLIMINÉ NE DOIT PAS FAIRE LA GUERRE AUX PETIOTES CHOUSES MAIS VIVRE EN HARMONIE AVEC, C’EST LA SEULE SOLUTION ET CERTAINEMENT PAS CELLE DE VACCINS QUI EST ENCORE UNE DÉCLARATION DE GUERRE EN FORME DE DUALITÉ SUJET FACE À L’OBJET (virus ou problème).
 
 
« LES GENS MEURENT, PAS À CAUSE DU VIRUS, MAIS PARCE QU’ON FAIT ÇA » (d’après la phrase de Jean-Dominique Michel). Le « ça » que je résume par : « l’autre face de Dieu » de Jacques Attali, c’est-à-dire l’ARGENT.
Marre de cette pensée unique égrégorienne de : « combattre la maladie » dans cette sotte siété à satiété de guerres en diversités permanentes.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 30-04-2020 01:24

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >