Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’utilisateur, l’usager du régime
L’utilisateur, l’usager du régime Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-05-2020 01:34

Pages vues : 301    

Favoris : 46

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Déconfinement, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Histoire, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
corde_va_casser_usejusquecorde.jpg
 
 
L’utilisateur, l’usager du régime
et de sa laïcité : Votre attestation dérogatoire,
votre santé, votre député, votre consommation, etc.

USAGER : Titulaire d'un droit réel [sic] d’usage.
Conventionnellement : celui qui utilise une
chose extérieure et donc publique.
L’usager est le plus souvent usé par l’usage….
L’usage du social…


USÉ JUSQU’À LA CORDE
 
 
UTILISATEUR : GENS PRESSÉS, GENS DISTRAITS,
CAR VIVANT TOURNÉS UNIQUEMENT VERS L’EXTÉRIEUR,
VERS LEUR MENTAL-OPINIONESQUE.
Le temps aussi est en vente libre et possédable :
votre temps, vos vacances et vos loisirs…
UTILISATEUR, USAGER = QUÊTE DU CONFORT ANTI-FÉLICITÉ.
ÉPIDÉMIE = UTILITARISME D’ÉTAT plus ou moins produit
POUR FACILITER LE CONTRÔLE DES MASSES.


Bienvenue dans ce monde de la tyrannie du « bien » (et par là même : des biens).
La providence étatique s’occupe de nous, « pour votre bien » vu qu’elle a fabriqué une « urgence sanitaire » donc difficilement contestable, par exemple, par le plus petit Gilet Jaune. Aussi cette dernière trouvaille du Pour-Voir est intéressante et dérive lentement mais surement par un lavage de cerveaux à l’échelle mondiale, technologie oblige.

Il s’agit bien avec l’épisode 2020 de la friction Co-VID 19 du même PRINCIPE DE LAÏCITÉ : VOTRE MENTAL CENSÉ ÊTRE LIBRE SE MET À PENSER CE QU’IL VEUT, soit un héritage de la catholicité à la française : une pensée unique dominante, grégaire, qui s’impose à l’ensemble de la population, comme la catholicité. Mais la laïcité à la française a ceci de très monstrueux, de très ogre : elle fait semblant de ne pas s’imposer, dernier exemple en date, « votre » attestation de déplacement dérogatoire : c’est vous qui vous censuriez vous même comme si votre gouvernement ne vous avait rien imposé, tout en imposant bien-sûr cette « dérogation » car si vous ne l’aviez pas sur vous en sortant de chez vous, lors d’un contrôle policier l’État pouvait vous taxer de 135 euros.
Ainsi l’État fait semblant de ne pas s’imposer afin comme toujours de profiter à « l’intérêt général », d’être an accord conventionnel avec l’ensemble, MAIS EN POSTULANT QUE CET ACCORD EXISTE DÉJÀ comme si vous étiez tombé dedans dès votre naissance.

Avec l’exemple de l’attestation de déplacement dérogatoire, l’État français se veut neutre tout en déniant ce qu’il fait, puisque vous avez signé « votre » attestation, ainsi l’État pourra nier ce qu’il fait à l’instant où il le fait, afin de pouvoir EN FAIRE PLUS SANS AVOIR À S’EXPLIQUER ET CE SERA ENCORE PLUS FACILE AVEC UN PRÉTEXTE SANITAIRE EN FORME D’ÉPIDÉMIE (artificielle ou autre…). Encore une fois, et je le répéterais sans me lasser, c’est le système de l’ego et de la possession mercantile du « votre ceci, votre cela », du style « pour votre bien », COMME SI VOUS APPARTENIEZ À L’AUTRE, À L’EXTÉRIEUR QUI, TYRANNIQUEMENT, VOUS VEUT DU « BIEN ».

Dans le concept de l’utilisateur ou usager de la république, comme vous êtes un « usager » d’un transport en commun, ou autre, comme un usager d’un système électorale ; ce concept de possession inhérent naturellement à la laïcité à la française possède un code non écrit, puisque il est censé être « inscrit dans votre ADN républicain », mais une fois à l’âge adulte et par passage dans les écoles de Jules Ferry il faut décoder ce code ! Ce sera le principe de l’Inquisition et la police française et des États totalitaire utilise la méthode inquisitoriale, CAR IL S’AGIT DE DÉFENDRE UN DOGME, LA CROYANCE COLLECTIVE, en 2020 ce sera « l’urgence sanitaire » (corrélativement à l’urgence économique), soit LA NOUVELLE VALEUR AMPLIFICATRICE DU CONFORT, c’est-à-dire une position du mental qui, pour l’accusation ou le pouvoir, est censée être implicitement acceptée par tout le monde, comme la laïcité, comme un centre dont on ne doit pas s’écarter sous peine de raisonnement faux. Avec l’urgence sanitaire ce sera pour le Pour-Voir encore plus probant. Si la pointe du compas dérape, la circonférence, le raisonnement et les actes qui les suivent, seront nécessairement faux.

Entendu dans la rue ce matin : « Comment ? Vous ne portez pas de masque ? », comme si un crime de lèse-majesté était commis, comme si un blasphème était produit : le non masqué est devenu un HÉRÉTIQUE. Le « dangereux terroriste » qui ne portait pas de masque rétorque poliment : « Dans la rue ce n’est pas obligatoire, mais dans le métro…. ». Nous y sommes, la programmation des cerveaux est déjà en action, pas besoin de Hollywood ni de médias du régime !
Donc celui qui ne porte pas de masque a dérogé au dogme, un tribunal peut le convoquer et lui demander : « Sais-tu pourquoi tu es là ? ». S’il le sait, il se condamne lui-même par auto-critique de l’ego et selon la laïcité et le principe de s’appuyer sur un raisonnement, ou sur le dogme extérieur en place, et de ce fait il ne subit qu’une peine légère ou ne subit pas une condamnation imposée. S’il ne sait pas pourquoi on lui reproche quelque chose, c’est qu’il est fou, probablement dangereux pour lui et « pour les autres », comme ils disent (« vous et vos proches », suivant la mode commerciale du social…) ; et pour ce cas là le post-stalinisme des années 1960-1970 a institué des hôpitaux psychiatriques spéciaux.

Dans cette crise sanitaire de 2020 le port du masque est identique à UN CONFESSIONALISME RETOURNÉ : sans masque, vous enfreignez le dogme, vous devenez un contre-venant, ou un « contre la vérité édictée par le pouvoir ».
Désormais, l’État, a la charge de gérer soixante millions de consciences et consommateurs en liberté et bien décidé à en user par leur pouvoir de consommer, démocratie et mensonge du « pouvoir du peuple » oblige. Auparavant, l’État pouvait s’appuyer sur l’Église pour gouverner les consciences avec les paroisses et les prédicateurs, les confesseurs et les directeurs de conscience. Maintenant, c’est fini. L’État n’a plus de recours et se trouve face à face avec ces soixante millions de consciences... des consommateurs dans le dogme du libéralisme du Dieu Argent ; ainsi la manipulation de l’opinion et le mensonge devient la règle de base de l’État républicain et de toute démocratie.

Et attendez, le coup du masque ce n’est rien à côté de ce qui va arriver avec LE VACCIN-TOUT-CONFORT : Je prévois facile que ceux qui refuseront ce vaccin-confort contre le Co-VID 19 seront considéré comme des ennemis du genre humain voulant contaminer les autres ; surtout si ce vaccin est gratuit ! Ainsi tout le monde sera vacciné sous prétexte que s’il y a des zones où les gens ne sont pas vaccinés, le virus continuera à circuler….. Même prétexte duel et guerrier que la « guerre au terrorisme » et même mondialisme façon Nouvel Ordre Mondial….
Concernant ce vaccin, qu’est ce qui sera caché dedans ??? Nous sommes à l’époque du virtuel, donc du FAUX, IL Y A TOUT A REDOUTER DÉSORMAIS.
Or, toute composition d’un vaccin et d’un médicament, surtout issu de l’industrie de Big Pharma, c’est comme un programme informatique qui doit être « open source » : son code de programmation est rendu public, de manière à empêcher toute tentative d’espionnage de l’utilisateur par le programmeur.
Toute fabrication médicale issue de l’industrie du profit de Big Pharma ne peut qu’être suspect, surtout quand on peut voir sur leur notice la liste des possibles « effets secondaires » longue comme le bras !
La crise sanitaire ARTIFICIELLE du Co-VID 19 annonce un SINISTRE ère de contrôle des masses comme jamais l’histoire humaine n’en aura connu.

SI RIEN NE VIENT SAUVER CETTE CIVILISATION (sauvée par Nous-mêmes), ELLE SERA COMPLÈTEMENT VIRTUALISÉ PAR LE « SANS CONTACT » DES CARTES BANCAIRES, LA PASTEURISATION DE LA CIVILISATION (Pasteur aura gagné sur les microbes avec une variation moderne en forme de « distanciation physique ou sociale »).

L’utilisateur, l’usager : ces êtres ont des opinions qui les poussent à croire et à s’attacher à l’essence des phénomènes et à l’essence individuelle dans un corps qui pèse si lourd que la plupart rêvent de s’envoyez en l’air. Alors ils se saisissent du ‘moi’ comme ils saisissent leur automobile, se saisissent du « mien », ce qui leur autorise de dire « Je vois », « J’entend », « Je sens », « Je goûte », « Je touche », « Je connais », « Je mange », « Je fais », etc., plongés dans le chaos, ils produisent des concepts et autres productions.
Ceux qui ont compris ce que veut dire « usager », donc le conventionnel : de usage (coutume) et usure au sens de ce qui est mortel et qui est à la mode, ENLÈVE LEUR MASQUE = SE DÉGAGENT DE CE CORPS PHYSIQUE ET MENTAL SI PESANT ENCOMBRÉS DE TOUTES SORTES DE PASSIONS ET DE PROJETS, ET ATTEIGNENT UN CORPS-MENTAL PURIFIÉ, LIBÉRÉ DE CONCEPT, INCONDITIONNÉ, ET QUI N’EST LE PRODUIT D’AUCUNE ACTION MANIFESTE DE FAIRE/FER QUI ROUILLE.

Le Seul Réel n’apparaîtra JAMAIS dans un débat sous prétexte de laïcité et de sa « liberté de pensée » ; c’est là une caractéristique transcendant toute polémique ou toute subtilité. Les désignations conventionnelles seules sont source de guerres cycliques sans fin, parce qu’alimentées constamment par l’opinion, les débats, les disputes, les haines : le « bien » des uns vaut autant, ou inversement, si peu, que le « bien » des autres… rejoint la fièvre de l’égalitarisme même concept du mental que le « bien »….. Un gouvernement français imbécile veut « lutter contre la haine » comme le maître d’école ou la mère dit à son enfant de ne pas se récurer le nez en publique !
L’être humain étant un phénomène, comment peut-il s’examiner lui-même, puisque qu’aucun phénomène ne peut s’examiner lui-même sans aussitôt devenir autre, double, reflet, copie ? Facile : le double, la copie ou le reflet n’est qu’un concept mental ; de là va d’ailleurs se produire le chaos humain. Le seul Retournement de la Lumière vers le Soi est seul valable puisque nôtre état naturel : LÀ OÙ L’ON ENTRE SANS ENTRER (définition de l’impénétrable ou non possession…)
Nôtre état naturel : le Zéro Indien naît par la pratique parce qu’Il est présent depuis toujours, car la non-dualité sans opinion jaillit du Soi…



Un fait spirituel est SINGULARITÉ, IDIOTÈS, VIERGE NOIRE donc invisible aux autres ; c’est le Zéro Indien, LA CRÉATION D’INSTANT EN INSTANT JAMAIS INTERROMPUE TOUT EN ÉTANT DISCONTINUE, EN « POINTILLÉS ». Nullement la f(r)iction en causalité des faits extérieurs qui sont sans réalité en eux-mêmes n’a une base ou un refuge quelconque, une constante quelconque, parce qu’ils sont abstraits des sujets qui les vivent, et c’est justement le drame actuel et celui de la laïcité qui singe un religion. Seul ce qui existe est le Soi, le Sujet, l’Intérieur, alors que l’objet ou les faits sont LOIN du sujet, il sont de ce fait irréels. Depuis des millénaires maintenant Nous sommes pris au piège de la parlote ou dialectique opinionesque de causalité historique, les fait en deviennent des « réalités objectives » (comme la croyance des fameuses « gas chambers »).
Or, la conscience pour laquelle le « fait historique » (géopolitique) de l’incarnation (du Christ-Jésus par exemple) se substitue aux évidences intérieures des manifestations religieuses comme celles de Sainte Thérèse de Lisieux (variation de la Nuit obscure de Saint Jean de la Croix et Gratuité)), ou plus connu : le buisson ardent de Moïse, devrait avoir résolu en non-dualité le problème entre le TEMPS SUBJECTIF LIÉ AU MENTAL et le TEMPS QUI COULE OU HISTORIQUE CONTENANT DES « FAITS » ; BREF, RÉSOLUTION DE LA BALANCE ENTRE LE TEMPS SACRÉ ET LE TEMPS PROFANE.

Lorsque le temps de l’Incarnation (Christ-Jésus) s’est trouvé socialisé, laïcisé, pour se transformer en une moral-politique, ce qui en a survécu : des utilitaires en forme de philosophisme qui salopent tout encore à ce hui. En revanche, impossible de fabriquer une philosophie de l’histoire, ni même une histoire du Soi !
Le Soi ou Christ ne connaît l’évolution, ni la passion, ni un Superman genre Pantokrator ; il reste le Christos Angelos comme l’adolescent des visions du Prophète et d’Ibn’Arabî.



« Maintenant on n’est plus mélangés », on est catalogué, identifié… Par la technotronique Big Brother et son virtuel : Nous sommes dans une civilisation digitalisée qui remplace la civilisation analogique (celle du mouvement de l’ombre de l’aiguille sur un cadran solaire)….. UNE CIVILISATION DE LA SURVEILLANCE DE MASSES, DES MASSES. Certain que les humains de maintenant se robotisent, se zombifient, SE CONFORTENT dans leur monde de l’utilitarisme et de la laïcité dans leur environnement tôle-boulons-acier-verre-béton-goudron.
J’ai connu ce Paris-Village aperçu dans la vidéo ci-dessous dans ma rue de Lévis avant 1968 quand tout commença à se gauchiser, à se boboïser avec boutiques de fringues partout qui remplaçaient peu à peu les petits commerces de fruits et légumes, et le supermarché qui remplaçait le cinéma Le Royal-Monceau avec sa façade rouge cerise au 38 rue de Lévis.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 15-05-2020 02:03

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >