Accueil arrow Yôkai arrow Dernières news arrow Pas d’autre Pays que Celui du Rien du Tout
Pas d’autre Pays que Celui du Rien du Tout Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-05-2020 01:20

Pages vues : 109    

Favoris : 14

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Déconfinement, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
motif_bougie1.jpg
 
 
Pas d’autre Pays que Celui du Rien du Tout
Il n’y a pas d’autre « ailleurs » que MOI,
le Pays du Rien du Tout. Et les habitants
de ce PAÏS SONT LES PAÏENS OU PAYSANS,
LES PAISANT (Paix en Soi ou Ici et Maintenant),
LES GENS DU PAÏS, du PAGAN.
LETTRE (l’ÊTRE) : Lettre de l’Être :
égo-centrisme du CENTRUM CENTRI de l’Adepte,
du Voyant ou du Réalisé vivant dont l’ego
n’est plus égal à son corps ou mental mais
à la Source d’Icelle, le Soi.
L’Être unique est Celui qui peut déclarer :
« JE SUIS ». Car il a abandonné tous les
dharmas [loi, principe, norme] pour
prendre pour unique Demeure le Soi
(Bhagavad-Gîtâ 18, 66)
Celui qui a abandonné tous les dharmas
est LE PAISANT, celui du PAÏS.


anipucsac1.gifSuite de la page précédente : C’est le social qui est a TUER
 
« JE SUIS » est le Seul Être possible, la Seul Réalité, débarrassé du social-socialisme ou débarrassé de l’extérieur :
« Brahman [le Soi] est sans images mentales, sans but et sans cause, hors d’atteinte de la déduction et de l’analogie, sans commencement : le connaissant comme tel, le sage parvient  à la Libération ».
« De même que c’est la jarre qui change de place selon qu’on la pose à tel ou tel endroit, et non l’espace qui l’emplit, l’individu [le jiva], à l’instar de l’espace, reste le même [à l’intérieur du corps]. Comme la jarre, le corps a des apparences très diverses [qui forme cette couverture sociale]. Le corps qui meurt, encore et encore, n’est même pas conscient de sa propre destruction. Mais l’individu, lui, en est conscient, toujours à chaque fois ».
« Se saisissant de la connaissance comme d’un bâton à feu, on doit en extraire le Brahman suprême [le Soi], comme une flamme, ”Je suis Brahman, indivisible, immuable et paisible”, voilà la pensée que l’on doit développer ».
(Amrita Bindu Upanishad 9, 13-14 et 21, Upanishad de la goutte d’ambroisie)

Le SOCIAL SE DÉDOUBLE : ADAM ET ÈVE, mâle et femelle, positif et négatif, pur et impur. Le « on » provient de l’humain déjà atteint par le social, le collectif: « on » provient du latin homo (homme, et esclave : uomo, espagnol : hombre, catalan : home, portugais : homen). Bref, HOMME = LES GENS, LE SOCIAL.

ADAM ÉTAIT MASQUÉ-NON MASQUÉ, EN VOYANT SA NUDITÉ, IL CHUTA DANS LA DUALITÉ SUJET-OBJET ET IL EN SORTIT L’OBJET « ÈVE », LE DÉPART DU SOCIAL-SOCIALISME ET DE SON PRODUCTIVISME DU « CROISSEZ ET MULTIPLIEZ » ÉTAIT LANCÉ ET LE TEMPS QUI COULE AVEC… LE SABLE DU SABLIER OU DU : « TU N’ES QUE POUSSIÈRE… »
Le parfait masque est ce que Francis Cousin appelle « fétichisme [ou idolâtrie] de la marchandise ».
FÉTICHISME DE LA MARCHANDISE = LE MASQUE PAR EXCELLENCE ACCOMPAGNANT LE SOCIAL.

MASQUE OU VOILE NE FONCTIONNE PAS SANS L’APOCALYPSE OU LA PERTE, LA PUTRÉFACTION. SANS MASQUE IL N’Y A PAS DE PUTRÉFACTION, c’est en ce sens que le curé d’Ars pouvait dire : « Si on se voyait sans masque, on mourrait ». Et les Hébreux-Juifs se sont précipiter pour en vendre des masques (1), c’est-à-dire pour COMBLER CETTE PEUR DU VIDE, et par des objets de consommation, et par des histoires, par de l’entertainment (de nos jours l’industrie de Hollywood).

EN FAIT LE MASQUE ULTIME EST LE KILLER MENTAL, QUI CALCUL, LE MALIN, QUI INVENTE LE CAPITALISME, QUI OPINIONE PAR SON POLITISME CAVALEUR RAVAGEUR.


Pour mettre en mouvement le temps qui coule, il faut une personne pour le voir, comme avec une pelle, il faut une personne pour la prendre et pour l’activer où la RENTABILISER pour un utilitarisme quelconque, comme enlever avec cette pelle de la neige qui bloque une porte. Il en est de même de l’espace-temps :

LE SOCIAL EST LE MASQUE PAR ESSENCE EN UN MENTAL GRÉGAIRE : IL ESSAYE DE TRANSMETTRE, PAR SON SOCIAL, CE QUI N’EST PAS TRANSMETTABLE SANS TOMBER AUSSITÔT DANS LA TYRANNIE DE L’OPINION. Car TRANSMETTRE implique la dualité sujet et objet, ou guru et disciple. Le sens du mot Transmission devrait être : abolition du sentiment d’être un ego, un disciple ou un ignorant devant être enseigné; renseigné ou programmé par un maître.
« Dieu et guru sont synonymes et ils sont aussi transcendants et immanents. Le Soi n’est-il pas déjà en vous ? [l’Instant n’est-il pas déjà en chacun ?] » (Ramana Maharshi, entretien 398 du 14-4-1937). Le Maharshi ajoute que si l’on cherche l’individu, on ne le trouvera nulle part. Il en est ainsi avec le guru, c’est-à-dire que le social au sens d’information est stérile.

Et dans l’entretien 503 du 17-8-1938 : « Votre mental est dirigé vers l’extérieur. En raison de cette tendance, vous voyez les objets à l’extérieur, et le Maître [l’information des médias] en fait partie. Mais la Vérité est différente. Le Maître est le Soi. Tournez votre mental vers l’intérieur et vous découvrirez que les objets se trouvent en vous. Vous réaliserez aussi que le Maître est votre propre Soi, et qu’il n’existe rien d’autre que Lui.
C’est parce que vous vous identifiez à votre corps que vous acceptez les objets comme étant en dehors de vous. Mais êtes-vous le corps ? Vous ne l’êtes pas. Vous êtes le Soi. C’est LÀ que se trouvent tous les objets et l’Univers entier. Rien ne peut échapper au Soi. Comment pourriez-vous donc vous éloigner du Maître qui est votre Soi véritable ? Quand vous vous déplacez d’un lieu à un autre, pensez-vous que votre corps s’éloigne du Soi ? De la même manière, vous ne pouvez jamais être sans le Maître [c’est moi qui souligne] ».

Le mental tourné uniquement vers l’extérieur = la « plus-value » du capitalisme ne sera jamais identique au Zéro indien, la Réalisation du Soi permet le TROUVÈRE ou Porte des Étoiles en un RAVISSEMENT engendrant des prodiges sans fin et inépuisables, ce que certains appellent aussi «ORNEMENT » (sonorité de l’Or ne ment pas : or-ne-ment, orné : or-né comme le Soi, COMME LE SAINT ET COMME L'AMBIGUÏTÉ, prochain aerticle). En se tournant vers l’extérieur il était inévitable d’inventer son contraire le dedans !!! Or, rien ne peut bloquer le Soi parce qu’il n’a pas plus de dedans que de dehors, il en est de même dans le mental des êtres ordinaires.
Dans l’inversion du Zéro indien, plus le capitalisme est jeune, et plus il travail sur la plus-value absolue, et plus le capitalisme devient adulte et aliénation mondialisée plus il est attaché à la plus-value relative et lié au développement technologique… Et le capitalisme devra ainsi recourir à la course permanente à la technologie : il ne supportera surement pas le « retour à l’éclairage à la bougie »… Le capitalisme doit constamment s’appuyer sur des machines, parce que la valeur ne provient que du travail ou la création humaine, et le capitalisme est constamment obligé de nier ce principe par la productivité du travail humain qui nécessite sa réalisation sur le Marché, pour faire intervenir des machines qui permettent de vendre toujours plus (voir la note 1 sur les frères Oppenheim), vendre toujours plus à un taux de profit inférieur…

TAUX : de l’ancien français 1320 : tauxer, variante de taxer, donc un total artifice comme l’est le mental. En d’autres maux, le taux (de profit) est une taxe, du vent, une opinion qui taxe ou qui impose, qui augmente artificiellement, comme « le taux d’intérêt » ou le « pourcentage » ; bref, c’est un concept du mental en une variation de calcul (chère à la finance internationale).

La « plus-value » (voir en fin de la note 1) commence dans les grottes préhistoriques quand l’humain commence sa prise de possession, SA MAIN-MISE en une empreinte de ses dix doigts sur la paroi de la grotte à côté des animaux qu’il a lui-même esquissé, comme pour FAIRE UN CONTRAT INSTANTÉ OU DANS LE FUTUR (Wall Street…) ET MONTRER QU’IL DOMINE ENFIN SUR LES ANIMAUX. C’est une des premières manifestations de l’ego : SONNER à travers quelque chose : SOLITAIRE (Sol-I-Terre, de Sol Soleil où l’humain COMMENCE À EN CONNAÎTRE UN RAYON….. IL PROJETTE comme Adam et Ève produiront des bébés ou le multiple…. et très vite le commerce qui va avec…. la diversité chère à l’Union européenne. Projeter un rayon ou FILER, de FIL-O-sophie…

Ce monde sous politisme mondial du présent covid 19 est l’absolu contraire du Pays du Rien du Tout des Païens. Ce monde capitaliste luciférien est celui déjà dénoncé ici : un évolutionnisme statique, artificielle, dans les trois Règnes, Minéral, Végétal, Animal et l’Humain.


Note
1. Suivant le principe des frères Abraham et Simon Oppenheim qui en 1840 énonçaient cette formulation extra-ordinaire : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ! », cité par Jacques Attali page 451 dans : Les Juifs, le monde et l’argent - Histoire économique du peuple juif.
Les frères Abraham et Simon Oppenheim viennent d’inventer LA VALEUR DE LA MATIÈRE, SOIT LE MATÉRIALISME, selon leur grand principe premier de leurs ancêtres les Hébreux, qui valorisèrent l’histoire sous forme de politique : les événements prenaient une valeur EN EUX-MÊMES puisqu’ils étaient la « volonté de Yahvé » (soit celle de certaines personnes…). Alors les faits historico-politiques devenaient des fixations de l’humain face à Yahvé, et comme tels ces faits en deviennent une représentation religieuse que rien jusque là ne pouvait leur assurer ; ces faits prenaient la forme de dogmes, comme avec il y a peu le dogme des gas chambers fut défendu avec acharnements par certaines catégories de population cancérisées par le Pour-Voir, comme s’ils s’accrochaient désespérémment à leur « vérité révélée »….

Le Yahvé politicien était une personne ou un groupe de personnes, CAR EN L’ABSENCE D’OBJET, IL N’Y A PAS DE SUJET : LE YAHVÉ ÉTAIT DÉPENDANT DE SES SUJETS PUISQU'EN L’ABSENCE DE SUJET ET D’OBJET, AUCUNE FICTION ET FRICTION OU AUCUN TEMPS N’EST POSSIBLE. AINSI LA CONCEPTION D’AVOIR DONNÉ UNE VALEUR À L’HISTOIRE POUR EN FAIRE UNE RELIGION N’EST QU’UNE PURE TYRANNIE DE L’OPINION. Si tout est conscience, dans le mental, et que même les objets se trouvent dans le mental puisqu’il n’existe pas d’objets ou de temps qui coule sans une personne pour les apercevoir et ainsi le fabriquer, la Vérité du Soi se cache tellement derrière le MASQUE, qu’effectivement à se démarquer/démasquer Nous risquons d’en mourir (dans ce monde des accidents ou spatio-temporel, ce qui donne naissance à l’ego). La phrase du curé d’Ars est exacte, dans sa dimension spatio-temporel et socialisante dans son matraquage politiste d’un régime étatique. Risquer d’en mourir est ce que par exemple Jean Coulonval a subit, en renonçant à être concrètement un être social, à exister, à être inséré ou sécurisé, masqué par sa couverture sociale, soit « compté » ou être « numérisé » dans le corps social et son ”vivre ensemble” (avec le folklore ”gestes barrière” cependant…).
Le Christ Réalisé du Soi a dit : « Qui perd sa vie la gagne ». Évidemment c’est anti-confort au possible ! Mais il faudra bien un jour que ce soit faux, parce que : Ce qui apparaît nouvellement doit aussi disparaître, peu importe le délai : un millénaire, plusieurs, ou deux siècles… Le capitalisme naît un jour il disparaîtra à jamais un autre jour !
NON, NON, en retirant son masque du social on ne risque pas d’en mourir, il y aura toujours le Soi ou la Conscience infinie, avec ou sans sujet ! « Si la Conscience seule existe, le sens du vers âtmanas tu kâmâya sarvam priyam bhavati [BAU II, 4,5] (Tous sont chers en raison de l’amour du Soi) devient clair », dit le Maharshi à l’entretien 340 du 23-1-1937.


Les Yahvistes furent et sont encore victimes de leur CROYANCE EN L’HISTOIRE ET AUX INFORMATIONS, VICTIMES DE LEUR MESSIANISME ET VICTIMES DE LEUR ATTACHEMENT AUX CHOSES ELLES-MÊMES, SOIT CROIRE À L’EXISTENCE RÉELLE DES CHOSES, CROYANCE QUE L’ON A LORSQU’ON NE VOIT PAS QUE LES CHOSES NE SONT QUE DES PERCEPTIONS INDIVIDUELLES ET QU’AVEC LE GRÉGARISME DU SOCIAL ET SA FICTION ÇA RISQUE DE DÉRIVER VERS LA FORME D’UNE RELIGION COMME CE FUT LE CAS DU JUDAÏSME ET DES AUTRES RELIGIONS ABRAHAMISTES.

Historicisme monté en valeur et en dualité comme le font les Oppenheim avec leur perle, DONNER UNE VALEUR À QUELQUE CHOSE C’EST COMME LA LIBERTÉ, ÇA ENGENDRE SON CONTRAIRE : LA NULLITÉ, LA CAPTIVITÉ. Ça engendre la productivité et l’exploitation de l’humain en toujours PLUS et avec du toujours MOINS cher, avec la CONCURRENCE et la COMPÉTITIVITÉ en une guerre de tous contre tous dans le « exploitez-vous les uns les autres », un processus qui ne pourra qu’aller en amplification, d’où la nécessité pour le régime capitalo-républicain de fomenter des fictions comme le covid 19 et précédemment le coup du cirque du 11 septembre 2001…. Ce toujours plus ou évolutionnisme financier flagrant comme  « L’ACCÉLÉRATION DE LA PLUS-VALUE RELATIVE » expliqué par Francis Cousin.
« Plus-value » : étymologie de valoir, amplification de la valeur d’un bien n’ayant subit aucune transformation, augmentation de la valeur « confisquée par le capital », dit Francis Cousin ; c’est donc ce qu’il y a en trop, ou le non nécessaire qui est la base du capitalisme, qui ainsi ne repose que sur du vent… ou sur de la fausse monnaie : « Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n'hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents » (Maurice Allais).
 
 

Dernière mise à jour : 25-05-2020 02:00

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >