Accueil arrow Musiques arrow Sommaire Musiques arrow Morceau à cuire
Morceau à cuire Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-06-2020 00:29

Pages vues : 236    

Favoris : 36

Publié dans : Musiques - OST, Sommaire Musiques

Tags : Musiques

 
 
cover_cuisiniere.jpg
 
Morceau à cuire

Composition de Michel Roudakoff
 
Pour : Piccolo, 2 Flûtes, 2 Hautbois, 2 Clarinettes, Clarinette basse, 2 Bassons, Contrebasson, 2 Cors, 2 Trompettes, 2 Trombones, Tuba, Célesta, Timbales, Violons 1 et 2, Altos, Violoncelles, Contrebasses.

Diapason LA 432.

Partition en pdf - Sheet of music
 
Les mesures de carbone 13 annoncent, chez certains Hébreux, l’entrée en scène des agriculteurs il y a plus de 10.000 ans au départ du Néolithique. L’agriculture apparaît en Amérique centrale, Pérou, et va se répandre jusqu’à ce hui. La viande ne représente plus que 10% de l’apport calorique et le nombre d’espèces végétales disponible diminue. Le schéma nutritionnel va peu se modifier jusqu’à la révolution industrielle, qui apporte des viandes riches en graisses saturées, en sucres rapides. Aux risques d’infections endémiques opportunistes (voir nôtre époque du Co-VID 19…) et aux accidents traumatiques ont fait suite au Néolithique ceux des famines, des infections endémiques (Co-VID 19…) sans compter les éternelles guerres et violences de toutes sortes.
Ces changements culturels s’accompagnent de maladies chroniques dégénératives (l’athérome des artères, l’hypertension essentielle, de nombreux cancers, l’obésité, le diabète non insulino-dépendant) qui sont devenus des causes dominantes de mortalité dans cette « civilisation », et cause d’enrichissement des industries : chimique, médicale et agro-alimentaire….
Bref, avec la naissance du Néolithique l’humain devenait sédentaire, d’où peut-être le nom de « civilisation », car les villes et villages en sont les symptômes premiers, surtout au niveau goudron-béton……

Il y a trois explications possibles à la cuisson des aliments par le « singe nu », l’humain : simuler la température de la proie vivante ; épargner du travail à des dents devenues trop faibles ; enrichir la saveur des mets.
(En référence à : La nutrition préhistorique, de Gilles et Brigitte Delluc et Martine Roques).
 
 

Dernière mise à jour : 13-06-2020 00:34

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >