Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Voie de l’Agriculture = chose/cause
Voie de l’Agriculture = chose/cause Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-06-2020 00:17

Pages vues : 419    

Favoris : 69

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Déconfinement, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
nouilles_memoirinfos.png
 
 
Voie de l’Agriculture = chose/cause
Monde actuel du « glaner des informations »
ce que certains nomment aussi « conscience »,
et qu’ils veulent « enfermer » dans une
puce informatique !!!
 
 
Bienvenue dans ce monde de la « GRAPILLE » et du « BUTINAGE » (BUTIN) cher à Big Brother et aux banquiers et marché du Nouvel Ordre mondial et de son smart chère aux perruques poudrées du 18è siècle et de leur « lumière » ! En d’autres mots/maux : Bienvenue dans ce monde de la dualité nécessairement guerrière de la cause et de son effet !
En France, par exemple le compte(u)r (raconteur, rapporteur) Linky est de la GRAPILLE DESTINÉE À CE MONDE DU SMART DU NOUVEL ORDRE MONDIAL POUR FABRIQUER LEUR MONDE FOURMILIÈRE.

Bienvenue dans ce monde du CHAOSE du fouteur de merde, le Démiurge (Grand Architecte ou Big Égrégore, Big Grumeaux).

CAUSE, GLANER : glenare en gaulois, forme latinisée glen(n)are (Loi Salique du VIè siècle), comparable au vieil irlandais glenn (choisir, amasser), do-gleinn (il choisit), poursuivit par le vieux français glener, le vieux provençal glenar, l’anglais glean et le français glaner : recueillir dans les champs les épis échappés au moissonneur (Littré et Dic. Français-Gaulois de J.-P. Savignac)
GLANER = CHOISIR (glen)

La CAUSE ne peut donc que se rattacher à un « truc », une « chose », l’autre, l’extérieur, l’étranger, le voisin, le « collaborateur » (le salarié en langage directe, non masqué). On dit « causer » qui renvoie direct à ce monde de la tyrannie de l’opinion qui fout le chaos partout.
CAUSE =  UNE FAUSSE ORIGINE COMME SON BIG BANG : TOUT CE QUI A UNE NAISSANCE A NATURELLEMENT UNE MORT. IL FALLAIT PAS COMMENCER !
CAUSE RENVOIE À LA RAISON SI À LA MODE depuis les perruques. ENFONCER DES PORTES OUVERTES RENVOIE AU PRODUIT DE LA CAUSE, APPELÉ « EFFET » (traite, mandat, billet, chèque, effet de commerce, effet négociable, effet public, titre, etc. de cette autre « Face de Dieu » [concept de Jacques Attali]) ; effet-vêtement et militaire.
Le Démiurge est une Cause, et nécessairement un fouteur de chaose (chaos-chose) partout…. Un mauvais acteur ou un mauvais musicien cherchera l’effet…. Et le Nouvel Ordre Mondial et son politisme « coupera l’effet » à quelqu’un en l’enfonçant dans la face loser de la dualité winner-loser, comme par exemple avec les Gilets Jaunes comparés exagérément à des losers.

Cause ou monde de la raison, de la propriété (la « création intellectuelle », l’auteur ou le mobile) et de la LOI : accusation.
EFFET : marié à la Cause (le résultat, la solution SEL, la chute, le but, le fruit, le produit-production, etc.)

La raison ou formation de l’idéation développant la cause passant à l’effet produit nécessairement le TEMPS QUI COULE. Mais l’intuition qui ne passe pas par la raison DÉPASSE LE MASQUE DU TEMPS QUI COULE. Si la densité est une fonction de fréquence, l’Éveil DÉGAGE INCOMMENSURABLEMENT LE MENTAL DONNANT ACCÈS À UNE INFINITÉ D’AUTRES DIMENSIONS OU DIMENSION ABSOLUE.
Depuis les céréales de la Voie de l’Agriculture au Néolithique Nous vivons LA PERSONA, LE MASQUE ET SES MASCARADES : NOUS VIVONS À LA SI CONFORTABLE DU SOCIAL ET DE SA COUVERTURE. Et aussi loin que nous pénétrions, aussi profondément que nous creusions et aussi élevé que soit le degré de dissection des particules que certains brisent, Nous ne trouveront jamais rien d’autre que des surfaces, des masques, des opinions.
Du berceau ou tombeau, Nous ne voyons jamais l’intérieur de quoi que ce soit, car, quoi que Nous fassions et quelque soit la direction vers laquelle Nous nous tournions, nos cinq sens du mental tombent toujours sur des MASQUES ou SURFACES QUI SERONT TOUJOURS EN TROIS DIMENSIONS, COMME LE SONT HABITUÉS NOS SENS DEPUIS DES MILLÉNAIRES MAINTENANT.

DIMENSION ABSOLUE = LIBÉRÉ DE TOUT CONCEPT MENTAL ET SURTOUT DE CALCUL (dimension a le sens premier de calcul, de chiffre, c’est donc seulement un concept).

AGENT.
INDUCTEUR « l’Opérateur »
Ce qui agit, opère, pousse, donne le mouvement au repos. Son contraire sera le PATIENT.
AGENT = SIGNIFIÉ.
Par exemple : une idée, selon Plutarque, est un être incorporel, qui n’a point d’existence par lui-même, mais qui donne figure et forme à la Matière informe, et devient la cause de sa manifestation. (De Placitio Philosophorum, cité dans Isis Dévoilée, vol.1, part.1 de H.P. Blavatsky).
AGENT (ce qui est caché) composé de :
1- le Soufre
2- le Feu inné ou naturel de la Matière
1) CAUSE/AGENT : incendie
2) EFFET/PATIENT : alarme.
C’est aussi la remontée de la « chaîne ».
PATIENT (SIGNIFIANT) ou INDUIT :
- Celui qui attend, est en REPOS.
- Celui qui va subir l’effet de la cause.
Le Point qui avance :
A) Plus on s’en approche et plus il s’éloigne.
B) Toujours se souvenir et du Point et de l’ENSEMBLE. L’UN NE VA PAS SANS L’AUTRE !

CAUSE : suivant les hiéroglyphes de l’Égypte ancienne : n (noun) pour vibration, hr (face, visage, sur, effroi, tous, terrible, cause de, etc. introduisant une proposition causale [n wr n]). Le hiéroglyphe n renvoie au négatif : ne, ne pas ; n wnt : ”il n’y a pas”. Nw, nw3 : voir, regarder ; nwj : retourner, se retourner, rassembler et recueillir, collecter, prendre soin de.
Nwyt (wny) = les Eaux ; n wa-m3 : en vérité ; n wt : ”il n’y a pas”. Question vibration agissante sur un des cinq sens humain : nwd (parfum) et aussi se mouvoir, s’éloigner, s’émouvoir, vaciller .
Nb est le roi ou un Dieu. Nbw et l’Or. Nb-r-dr (avec un trait sous le d) est le ”Maître universel”. Npnt est le grain de blé, la graine ; npr : graine, céréale, Dieu-Grain.

Nr : énergie (contraire de rn : énergie enfermée dans Tout ou Zéro indien (1). Nhp (avec un point sous le h) est le tour du Potier. Nhh (avec un point sous le h) : éternité. Ntr (avec un trait sous le t), ou nfr [nefer] : Dieu parfait, principe du neter ou de Nature (agent, cause, fonction) en état de puissance génératrice de la qualité ou fonction qu’il représente.
Nd (avec un trait sous le d) : demander, s’enquérir, prendre conseil, ”mettre en évidence” ; protéger, sauver ; moudre (ndw : meunier, ndt : meunière) et nd : farine. Bref, ce N est très cause-effet et VIBRATION…..
En dualité produit par le mental le Passé se contracte, l’Avenir se dilate. Contraction et Dilatation agissent l’un sur l’autre, ainsi naît ce qui favorise effet :
« Passé construit Futur et Futur déploie le Passé » (D’après le Yi-King).
Ou bien le Futur n’existe pas encore, mais il sera bientôt Présent, quoique dépendant du Passé (là encore, concept du mental). Comme la glace deviendra eau et la vapeur était de l’eau. Il y a un certain rapport avec la Cause et l’Effet.
Le sans Cause et Effet c’est L’OR ROSE du POMMIER et ses reflets d’Or…

Celui qui est l’Hier connaît le Demain.
« Né de lui-même » RÉ – SCARABÉE. Voir le chapitre 17 du Livre des Morts des Anciens Égyptiens.

PSYCHANALISTE : À tué en lui toute aptitude à la réception de ce qui vient du naturel divin, en ayant reporté les causes sur ce qui vient de ce qu’il prend pour « la réalité » (l’effet, l’utilitarisme, le monde des accidents ou spatio-temporel). Il est convaincu par un acte de Foi, qu’il n’y a de réalité que dans le monde sensible ou du mental.
Freud raisonne comme un électricien qui prétendrait ne tenir compte que d’un seul pôle du courant électrique.
Ou bien le Futur n’existe pas encore, mais il sera bientôt Présent, quoique dépendant du Passé. Comme la glace deviendra eau et la vapeur était de l’eau. Il y a un certain rapport avec la Cause et l’Effet....

EFFET = LES IMAGES, LA GRAPILLE, LE BUTINAGE COMME LE FILM DE CINÉMA : lorsque la lumière projetée ou l’ordinateur est allumé, si on coupe tout, tout ce qui reste est l’écran blanc ou la surface éteinte de l’ordinateur. Ce qui était projeté par la lumière ou un système informatique était une série de « photos », de clichés au sens d’illusions-opinions. De même pour ce qui est projeté dans la « vie », et c’est très flagrant en 2020 avec le scénario de la mascarade Co-VID 19 ! Plus vous considérerez cette analogie de l’écran et des images, plus elle vous aidera à avancer vers la Libération.

MENTAL = EFFET ET NON CAUSE : car seulement chaque perception sera dans l’INSTANT, dans le ICI ET MAINTENANT, DANS LE NON-EGO. ET SEUL L’INSTANT N’EST JAMAIS CONNU ET NE LE SERA JAMAIS, ÉTERNELLEMENT. Malgré Cela, aussitôt que Nous reconnaissons un objet perçu par Nous, le sujet ou ego ou mental, a pris LE MASQUE ET L’OBJET EST DÉJÀ DÉPASSÉ, INEXISTANT, N’AYANT JAMAIS EXISTÉ. L’objet arrive vivant comme un coq, saisi par l’ego ou le mental, il devient un COQ AU VIN (il est cuit, digéré, mort), car l’intellect ne se nourrit que de substance cuite, morte. L’ACTE DE LA RAISON MASSACRE LA PERCEPTION VIVANTE. CET « ACCIDENT » EST DANS LE THÈME OU PRINCIPE DE L’ÉVEIL (”Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, ainsi est l’Éveil”).

Le Seul Réel étant CRU-EL, l’humain de la voie de l’Agriculture fait maintenant CUIRE, ET MÊME BOUILLIR TANT LES CHOSES RÉELLES SONT CRU-ELLES, CAR ON VOIT ALORS LES CHOSES TELLES QU’ELLES SONT, SANS MASQUE, SANS SÉCURITAIRE DONC SANS DUALITÉ !!!
CRU-EL : le Dieu, EL, tout cru, direct, de cruor, cridelis, crudus (cru, non digéré, indigeste), soit la chair écorchée et sanglante, soit LA CHOSE ELLE-MÊME DÉNUÉE DE MASQUE, DÉNUÉE DE PEAU (on dit ”Ne pas avoir de peau”, bien qu’un dictionnaire le rattache à pot…), et ça réduit ainsi la chose elle-même sans masque, sans peau, et réduite ainsi à son unique réalité : saignante et indigeste pour l’humain actuel sécurisé au possible, tout cuit.
CRU ET EL : PREUVE DU CARACTÈRE INÉLUCTABLE, INDISCUTABLE, DU SEUL RÉEL : LA RÉALITÉ RÉELLE, SOIT LA SUPER TAUTOLOGIE : « JE SUIS CE JE SUIS »….

Cause-effet : la grapille, l’acquisition nécessitant un ‘je’ ou ego, et la Réalisation du Soi est justement LA NON-CAUSE ET EFFET : il n’existe pas de ‘je’ ou ego et qu’il n’existe aucun ‘je’ pour grapiller et rien qui ne peut être grapillé et pillé ! Dès qu’il y a un « bien » il y aura son contraire pour le piller. Mais, pour parler de « Réalisation » ou de « Libération », il faut la dualité sujet-objet, donc un ‘je’ ou ego, AFIN DE « PRENDRE CONSCIENCE » QU’IL N’EXISTE PAS D’EGO ! Renvoie au Paradoxe de la Réalisation et au TOUT EST DANS TOUT.
LA GRAPILLE = LA MÉMOIRE, LES « INFOS » OU LA PÂTE-GRUMEAUX ALIMENTAIRE DE L’EGO !!!


La mascarade du Co-VID 19 est la cause produisant l’effet : peur, démoralisation, perte de repères, troubles divers, et surtout amplification négatif du capitalisme ; une « mise en jachère » comme pour rendre mieux productivisme le capitalisme en phase cancéreuse terminale.


SOL Y TERRE COMME LA CLÉ DE SOL EN MUSIQUE ET LA TERRE NATALE (LE SOI) : Depuis 1789 le système capitalo-républicain ne tolère plus l’esclavage, pourtant, il n’y a pas plus esclavagiste que sa trinité « État-Argent/Marchandises-Salariat [collaborateur] », et contrairement à cette mode du social dans l’après 1789, TOUTE VIE HUMAINE EST ESSENTIELLEMENT SOLITAIRE (”Je ne peux pas manger pour vous” disait François Michelin) : un vieux célibataire n’est pas plus solitaire qu’un jeune célibataire lequel n’est pas plus solitaire qu’un homme avec une femme, ou un autre homme, qu’il n’aime pas, et un homme avec une femme, ou un homme (ou une femme) qu’il n’aime pas n’est pas plus solitaire non plus qu’un homme avec une femme ou un homme (ou une femme) qu’il aime, un homme avec un femme n’est pas plus solitaire qu’un homme riche dans un harem (de femmes ou d’hommes…).
LE DÉSIR DE GRAPILLER ET PILLER EST LE PROPRE DE L’IDENTIFICATION OU DE LA CROYANCE EN L’EGO, CE QUI EMPÊCHERA N’IMPORTE QUELLE APPROCHE DE DÉ-COUVRIR LE SEUL RÉEL.
En 2020 comme au 19è siècle Nous sommes possédés par des hygiénistes aussi bien bancaires et financiers que par la médecine industrielle de Big Pharma et de ses vaccins.

Le régime capitalo-républicain se dit « État de droit », il est bien dans la dualité cause-effet avec des « lois et droits » faisant que ses paroissiens peuvent « posséder », par ses lois : une maison, un jardin, une femme, un chien, une télévision. Ainsi dans cet « État de droit » NOUS POUVONS NOUS DÉPOSSÉDER DE TELS ARTIFICES ET DE TELS DROITS DU RÉGIME !
Pourtant, du berceau au tombeau, Nous n’avons jamais rien possédé et Nous n’aurions jamais pu. Si l’on arrivait à posséder, qu’y aurait-il à posséder et quel serait le ‘je’ pour posséder quoi que ce soit ou même rien du tout ?




Note.
1. Le Point sur le I, c’est l’Île/Isle du centre des Eaux. Ce Point indique un éclaircissement : « UN POINT C’EST TOUT ». Le rayon du Soleil réduit par une loupe en un Point brûle et pénètre en faisant un trou.
Sens aussi négatif : “Je ne l’ai point/pas vu”. Point est dans ce cas adverbe.
Le Point sur le I ou le ZÉRO INDIEN, L’INDÉFINISSABLE PAR LE MOINDRE MENTAL DE L’HUMAIN :
Le Pays du Rien du Tout :
« On voyait des nuages d’où les ornements tombaient en pluie sur toutes choses ; on voyait des nuages d’où tous les joyaux magiques tombaient en pluie sur toutes choses ; on voyait des nuages d’où tous les dais ornementés qui coiffent les champs de bouddha [les Réalisés vivants] tombaient en pluie sur toutes choses ; on voyait des nuages d’où tous les Dieux tombaient en pluie sur toutes choses ; on voyait des nuages d’où tous les arbres en fleurs tombaient en pluie sur toutes choses ; on voyait des nuages d’où tous les arbres couverts d’étoffes tombaient en pluie sur toutes choses ; on voyait des nuages d’où toutes les guirlandes et tous les colliers de joyaux tombaient en pluie sur toutes choses en formant une succession ininterrompue qui comblait la terre entière… » (Soûtra de l'Entrée dans la Dimension Absolue). Les sources de bien de l’Ainsi-Venu [venir, dans le sens du Retournement de la Lumière, et non allé qui deviendrait atteindre un but et tomberait dans la dualité cause-effet] sont évidemment inconcevables, car autrement il tomberait dans la dualité et la tyrannie de l’opinion ; parce que les qualités positives de l’Ainsi-Venu sont inconcevables (la Taoïcité le représente graphiquement par un crétin, un malade mental, un demeuré) ; parce que la puissance et la majesté de l’Ainsi-Venu sont inconcevables ; parce que l’Ainsi-Venu a le pouvoir de se métamorphoser en comblant tous les univers - ce qui est inconcevable ; de même l’Ainsi-Venu peut montrer toutes les dimensions à l’intérieur d’un seul atome - ce qui sera encore inconcevable….
 
 

Dernière mise à jour : 15-06-2020 01:11

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >