Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Il n’y demeure Point mais n’en sort guère
Il n’y demeure Point mais n’en sort guère Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-06-2020 23:33

Pages vues : 78    

Favoris : 19

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Puce, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
grasse1973_380.jpg
 
 
Il n’y demeure Point mais n’en sort guère
concernant un Moine (ou une Singularité, un idiotès,
un Taoïste).
Ce Moine ou Singularité ne demeure pas dans
une concentration extérieure aux trois mondes,
il n’y demeure et n’en sort guère, d’où
le fait de la Fixation cavalante :
IL CAVALE OU SE PROMÈNE DANS LE PAYS-SAGE.
LA SINGULARITÉ EST UN PROMENEUR
sens du Non-agir.
 
 
Se libérer de ce monde infernal du « votre ceci, votre cela », le monde de ce Dieu de l’argent et de l’ego-égoïsme que renvoie la possession du « votre ceci, votre cela » identique au « je fais, je suis ceci, j'ai » qui fait l’individu s’identifier au seul corps consommateur et meurtrier par le mental. Le résultat de cette obscure ignorance faisant inventer l’univers par les cinq sens qui ne sont qu’une réflexion du Soi ou Conscience infinie va engendrer l’ego. L’ego qui perd de vue la Conscience. Le résultat sera la vie présente ou monde des accidents (le spatio-temporel). « La naissance [ici-bas] constitue dans le fait que l’ego oublie son origine, le Soi. On peut alors dire que la naissance de l’individu a tué la Mère. Le désir de retrouver sa Mère est en fait le désir de retrouver le Soi, c’est-à-dire de se réaliser soi-même, ce qui équivaut à la mort de l’ego ; cela signifie l’abandon [Putréfaction ou Renoncement] à la Mère, afin qu’elle vive éternellement.
[…] Le Soi est l’unique réalité d’où l’ego apparaît et court à travers des pensées qui se manifestent comme l’Univers dans lequel des mères et des pères, des amis et des parents apparaissent et disparaissent. Ils ne sont rien d’autre que des manifestations du Soi, si bien que les parents ne se trouvent pas à l’extérieur du Soi. Il n’y a donc aucune raison de pleurer. Apprends cela, réalise cela et soi heureux » (Ramana Maharshi, entretien 16 du 19-1-1935).

Bien-sûr que LES PARENTS SONT EN NOUS, ILS SONT NOUS-MÊMES.


L’UNIVERS APPARAÎT UNIQUEMENT À CELUI QUI LE VOIT COMME LE TEMPS APPARAIT À CELUI QUI LE VOIT, sans une personne pour le voir et en prendre conscience, il n’existe pas (le temps ne vient pas vous dire : « JE SUIS LE TEMPS »). Donc le « JE SUIS » est identique au MIROIR : le Libéré Vivant ou Réalisé Vivant est comparé au reflet dans un miroir sans tâche [miroir clair] dans un autre miroir semblable. « Que peut-on trouver dans un tel reflet ? Le pur akasha [éther, ou Lumière de la Conscience]. De même, la Félicité reflétée du jnâni [Sage, Bienheureux] représente la véritable Félicité (ânanda).
Ce ne sont là que des mots. Il suffit que la personne devienne antamukti (tournée vers l’intérieur). Les shâstra [écritures sacrées] ne présentent pas d’intérêt pour ceux dont le mental est tournée vers l’intérieur. Ils sont destinés aux autres ». (Ramana Maharshi, entretien 513 du 16-9-1938).
Le Buisson ardent est peut-être ce phénomène de miroir sans tâche dans un autre miroir ou effet « casimir » (une singerie du Zéro indien ou de l’Énergie libre……)

À CE HUI, L’ARGENT FABRIQUE L’UNIVERS, DONC SEULEMENT QUELQUES INDIVIDUS FABRIQUENT L’UNIVERS. LA DÉMOCRATIE N’EXISTE TOUJOURS PAS, LES TERRIENS N’EXISTENT TOUJOURS PAS. DIEU EST LE BANQUIER ET LOGE À LA CITY DE LONDRES.
La véritable Démocratie n’existe toujours pas depuis qu’elle a été énoncé par le Chris-Jésus : « LE ROYAUME DES CIEUX EST EN VOUS », et le plus important est situé dans le « EN VOUS », c’est-à-dire POUR TOUS, SANS CONDITION, C’EST GRATUIT, il n’y a pas de but à atteindre, LA DÉMOCRATIE N’EST PAS QUELQUE CHOSE À FABRIQUER, car s’il en était ainsi, un tel but ne serait pas permanent ; ce qui apparaît nouvellement disparaît aussi. Le but doit être éternel et intérieur et c’est à CHACUN de le trouver EN LUI.
À CE HUI le Soi devient de plus en plus ignoré tant l’ego des INDIVIDUS totalement DIVIDUS, divisés, tant leur ego est AMPLIFIÉ PAR LE VIRTUEL DE LA DIGITALISATION INFORMATIQUE, LE SPATIO-TEMPOREL CHIFFRÉ ET SA POSSESSION : les réseaux sociaux d’« amis » qui n’en sont pas puisque seulement artificiels, virtuels (distanciés sociaux, et informatique et maintenant sanitaire) ; l’argent devenu de plus en plus virtuel lui aussi et amplifié par le sanitaire du covid 19 où il ne faut plus toucher ni pièces ni billets de monnaies, comme avec les « amis » des réseaux sociaux qu’on ne peut ni toucher ni voir en réalité non augmentée mais en réalité tout COUR.
Le social comme l’argent tout aussi social ne pouvait que devenir VIRTUEL sous l’égide du Dieu argent, l’autre face de Dieu, comme le désigna si bien Jacques Attali.
Les réseaux sociaux et leurs échanges sont totalement INSENSIBILISÉS, INHUMAINS, SANS ODEUR, SANITAIRES COMME SES MASQUES EN « GESTES BARRIÈRE » de virtuel informatique. Une telle masse informe-atique ne peut aucunement être une communauté humaine au sens réel, comme le voudrait l'oligarchie avec son "Vivre ensemble", alors que TOUT EST DANS TOUT : « Je suis responsable de vous comme vous êtes responsable de moi ». Sur les réseaux sociaux, aucune protection contre la tyrannie de l’opinion, ET PIRE : PERSONNE N’Y PEUT RIEN (sauf bien-sûr seulement individuellement), car l’anonymat autre variation du Thème du virtual permet les pires saloperies issues des plus bas instincts pires que ceux d’un animal comme le chat ou autres mammifères allaitants. L’internet ou le réseau au sens générique est AMORAL, IL EST UN EGO AMPLIFIÉ AU SENS QUE PERSONNE NE PREND CONSCIENCE DE SES OPINIONS.
L’INTERNET EST PAR ESSENCE ANTI-DÉMOCRATIE, L’INTERNET N’EST QU’UNE MACHINE COMME UN TÉLÉPHONE ; UNE MACHINE POUVANT PROVOQUER DE RÉELLES GUERRES ENTRE NATIONS (voir les violences dont sont bourrées les jeux informatiques meurtriers auxquels des millions de joueurs, pour la plupart de jeunes garçons ou des hommes qui ont chutés là-dedans, mais qui sont encouragés à ça par le business de ces jeux véritables drogues).


Le virtuel et la digitalisation ou numérisation de l’illusion le faisant encore plus amplifié, provoque, ou plutôt, DÉMONTRE QUE LE TEMPS EST UNE CONSTRUCTION DU MENTAL : avec l’Internet je suis à PARIS ET EN MÊME TEMPS À MOSCOU, ET AUSSI À TOKYO, chose impossible il y a même 25 ans. Cela renforce aussi le TOUT EST DANS TOUT et le Soi de Ramana Maharshi :
L’UNIVERS APPARAÎT UNIQUEMENT À CELUI QUI LE VOIT (ou en prend conscience) COMME LE TEMPS APPARAIT À CELUI QUI LE VOIT (ou en prend conscience).


LA SINGULARITÉ EST UN PROMENEUR.

PROMENEUR = ACCÈS IMBLOQUÉ : Connaissance qui réalise la vacuité des phénomènes, être COUR. Ce qui permet de se « promener dans les airs », soit ne pas s’attacher à la réalité de la quiétude du mouvement pour ne plus être bloqué par la dualité de pur-impur faisant obstacle.
« Que j’aille ou vienne, marche ou m’arrête, j’y conforme ma pensée, la pratique et l’observe [être Cour], et, sur le champ, je suis inondé d’une lumière de sagesse appelée Imbloquance Ultime (1). Une fois doté de cette lumière, je connais les mouvements du mental de tous les êtres sans que rien puisse m’en empêcher ; je connais la naissance et la mort de tous les êtres sans que rien en puisse m’en empêcher ; je connais les vies antérieures sans que rien en puisse m’en empêcher ; je connais les ères futures de tous les êtres sans que rien en puisse m’en empêcher ; je connais la vie présente de tous les êtres sans que rien en puisse m’en empêcher : je connais les langues de tous les êtres dans chacune de leurs spécificités sans que rien en puisse m’en empêcher ; je résous les doutes de tous les êtres sans que rien en puisse m’en empêcher ; je connais les facultés de tous les êtres sans que rien en puisse m’en empêcher ; je me présente au moment opportun pour aider tous les êtres sans que rien en puisse m’en empêcher ; je connais chaque instant et chaque fragment d’instant du jour et de la nuit sans que rien en puisse m’en empêcher ; je connais le déferlement et l’ordre de l’océan des trois temps sans que rien en puisse m’en empêcher ; je me rends avec ce corps dans tous les champs de bouddha de toutes les régions de l’espace sans que rien en puisse m’en empêcher. […] Noble fils, comme je suis fort de ces pouvoirs extraordinaires, je peux marcher dans le ciel, m’y tenir debout, assis ou couché ; je peux apparaître ou disparaître, me montrer dans un seul corps ou dans plusieurs, traverser les murs comme s’ils étaient de l’air, m’asseoir en tailleur dans l’espace et m’y déplacer librement comme un oiseau… », le Moine Bien Campé, dans le Soûtra de l’Entrée dans la dimension absolue. Les explications du Moine sont mentionnées pour le jeune Sudhana.

ACCÈS IMBLOQUÉ : FIXATION CAVALANTE, SOMMEIL SANS SOMMEIL… LE NU.
Mais un jour, ils découvrirent cette nudité, ce qui engendra le mental et le commencement-conditionnement de la fin ; ce qui engendra les « vêtements » et la « civilisation ». Ce problème de la perte de la nudité ou origine fait que si quelque chose de nouveau doit être obtenu, cela implique que c’était absent auparavant. Ce qui a été une fois absent peut disparaître encore. Ainsi, la Liberté ne sera pas permanente alors que le Soi ou Ici et Maintenant est éternel. (Pour réf. à l’entretien 63 du 6-7-1935).
Ils découvrirent qu’ils étaient nu = naissance des pensées et de l’ego, naissance de l’opinion ; mais pensées et ego ne peuvent exister qu’en association avec la Conscience infinie ; pas autrement, comme veut le fait croire nôtre époque.
Comme dit à l’entretien 131 du 6-1-1936 : La Libération consiste à savoir que vous n’êtes jamais né. « Reste tranquille et sache que je suis Dieu ». Ce qu’il faut, c’est SAVOIR et non pas PENSER (le Pour-Voir, si prégnant avec son œil dans la première figure fermée le triangle sur le billet de un dollar : l’envie… de consommer… du latin invidia, du verbe invidere : regarder intensément en vue de vouloir posséder, comme LA JALOUSIE, LA HAINE, issu de VOIR, rattaché à la racine indo-européenne weid (connaître), à rapprocher du sanskrit véda (Je sais), ayurvéda, védique, latin idein (voir)).
Dans notre société occidentale il est dangereux de fixer quelqu’un du regard….. Étonnant, parce que l’élite parlera de « personne en vue »……
Avec la mécanisation et robotisation du monde commencé en Occident à la Renaissance, la guerre se poursuivra toujours dans le binaire avec le choix entre :
- Le Seul Réel invisible parce que Centre nulle part et circonférence partout mais sans fin des temps, donc sans Super Carotte messianique.
- Le mirage éclatant des Juifs-Google et de leur « réalité augmentée » et « éternité » de même prothèse productiviste, avec un futur qui évidemment n’aura plus aucun avenir puisque leur « fin des temps » sera désormais fixé, terminé. C’est la Caverne de Platon, l’HOTC (Histoire-Opinion-Temps qui coule) et tous les gens universitaires des « Dans une éprouvette fut versé….. » qui parlent d’« objectivité » (opinion déguisée en objectivité ou objectivité déguisée en opinion, ce qui revient au même). Ce choix est celui du tout confort où des industriels spécialisés PENSENT À NOTRE PLACE, DE SORTE QUE MÊME NOS ILLUSIONS ET NOS ERREURS NE NOUS APPARTIENNENT PLUS PUISQU’ELLES SONT MAINTENANT VIRTUALISÉES, NOUS N’AVONS PLUS D’EGO, PAR CONSÉQUENCE PLUS AUCUN SOI OU CONSCIENCE INFINIE PUISQU’ICELLE EST DANS LES CERVEAUX INFORMATISÉS DE CES INDUSTRIELS SPÉCIALISÉS, COMMES LES JUIFS DES GOOGLE ET TRANSHUMANISTES.
Si bien qu’il ne peut qu’y avoir un choc en retour : la matière violée et violentée par l’humain, se vengera en revoyant à son winner sont inertie et sa passivité de zombi de tablette informatique.

Aucun effort n’est nécessaire pour rester le vrai Soi (entretien 66), par contre : pour gagner de l’argent, même sans travailler comme salarié, il faut au minimum acheter un billet de la Française des Jeux !
PROMENEUR : « Cherchez la source de l’ego et le Soi se révélera. Lui seul demeure. L’univers n’est que l’expansion du Soi. Il n’est pas différent du Soi » (Ramana Maharshi, entretien 106 du 29-11-1935).

« Il n’y demeure Point mais n’en sort guère » : les Occidentaux pour constater la « mort » d’un de leurs coreligionnaires se basent sur « la mort cérébrale ». Mais c’est monstrueux ! parce que ça implique que pour vivre il faut penser, alors que la tradition de la Libération passe justement par son contraire : LA NON-PENSÉE. ALORS, QU’EST-CE QUE C’EST CE MERDIER !
CELA VEUT SURTOUT DIRE QUE LA VIE SE MOQUE DU CONCEPT HUMAIN DE « PENSÉE » QUI POUR L’OCCIDENTAL ET MAINTENANT LE MONDE HUMAIN ENTIER, SE RÉSUME AU MENTAL, À LA « RAISON » CHÈRE AUX PERRUQUES POUDRÉES ET À CE QU’ILS APPELLENT MAINTENANT : INFORMATION, LIÉE À LA LOI DE SUCCION (le Blob par excellence traite l’information : son environnement, c’est-à-dire que le cerveau ne se limite pas à un crâne, mais bien plus à l’intestin contenant à lui seul une centaine de millions de neurones capables d’apprendre, de mémoriser et de répondre ; neurones qui forment les tissus tapissant l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle et le colon… IL EST ÉVIDENT QUE LES MOISISSURES ET LES MOUSSES COMMUNIQUENT, ALORS LES GRANDS ARBRES AUSSI… LES PETIOTES CHOUSES SONT HAUTEMENT COMMUNICANTES, COMME LE COVID 19… COMME LES MICROBES DANS LES HÔPITAUX…).

Le Moine Bien Campé donne TOUT alors que les humains veulent tout, mais ne donnent rien (sauf contre paiement) : combien de fois ai-je entendu « Tu m’en demande trop » ! L’humain refuse qu’on lui en demande trop alors que le Moine Bien Campé refuse certainement quand on ne lui en demande pas assez ; le Soi ne s’achète pas, Il est Gratuit et pour tous : « Le Royaume des Cieux est en vous ».

Note.
1. Imbloquance Ultime : la connaissance de la vacuité des phénomènes permet d’examiner les effets karmiques subtiles des trois mondes [parmi les vacuité, sans caractéristique, sans souhait] et de faire l’expérience directe des actes purs ou spontanés, « sans que rien ne puisse l’empêcher » (d’où la spontanéité qu’aucune précaution ne peut arrêter), car le Cour de la vacuité de toutes choses rayonne d’une telle puissance qu’elle limite les tendances karmiques et du mental et, quand les tendances à éliminer les ignorances des trois mondes pour s’en extraire sont épuisées à leur tour, c’est la maîtrise spontanée des dix formes d’imbloquance (dix forces de connaissance). (Soûtra de l’Entrée dans la dimension absolue).


[En de page : aquarelle de Michel Roudakoff : Grasse, mai 1973]
 
 

Dernière mise à jour : 30-06-2020 00:13

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >