Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Zéro Indien Éveil
Zéro Indien Éveil Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-07-2020 01:35

Pages vues : 177    

Favoris : 23

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Puce, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
anim_fond_point.gif
 
 
Zéro Indien Éveil
L’inépuisable Trésor de la Lignée (sucres
ou effet dominos) des Réalisés vivants
ou Amis de Bien.
Comme il n’existe pas de packaging
qui envelopperait la Connaissance,
son œuvre de mûrissement universel
n’a ni commencement ni fin.
Ce Zéro étant l’Instant sur le TOUT,
Il résout le mystérieux dilemme de
l’un et du collectif ou multiple (1).
 
De même La Connaissance ne peut pas
s’appuyer sur quelque chose : PAS DE RÉFÉRENCE
qui ne sont que des polémiques en évolutionnisme
puisqu’elles n’ont pas de limite, une référence
n’a pas de limite, on peut en étaler autant qu’on
veut dans la dualité causes et effets qui n’a
jamais de fin et qu’on peut allonger à l’infini
sans que le moindre raisonnement ne soit valable.
Il n’y a pas de limite à un débat, portant
le mot « bat » (de battre).
Les références, comme les informations, sont
pour la trinité de l’État : Armé-Police-Justice,
l’actuel Big Brother et son tout sécuritaire.
La Vraie Connaissance Infinie se « situe »
en dehors de cette trinité de la maréchaussée.

Le politisme criminel et messianique de
« la fin justifie les moyens » est typique de
se conforter, de se rassurer sur un support,
une constante, un idéal déguisé en absolu.
Le coup du masque covid-19 est un support.

« La propriété c’est le vol », disaient
probablement certains gauchistes, sans
s’apercevoir que LE VOL EST ENCORE LA PROPRIÉTÉ :
la racaille-razzia des cités et du régime qui
vole un tétéphone portable ou autres trafics est
dans l’absolu du régime, il en est sa composante,
IL EN EST SA RÉFÉRENCE, COMME IL EST LE SUPPORT
DE LA BANQUE ET DE LA CITY DE LONDRES ET DES
CONSTRUCTIONS TÔLE-BOULONS-BÉTON-VERRE-ACIER.
LA RACAILLE DES CITÉS EST LE SUPPORT DU CAPITALISME,
IL EST LE CITOYENISÉ PARFAIT CAR IL CONSOMME DUR,
IL EST DANS LE FAIRE/FER QUI ROUILLE.

Le point commun entre la racaille des cités et
les voyeurs du haut, C’EST LA LOI DE SUCCION,
LA BOUFFE, LA GROSSESSE DE L’ACQUISITION,
LE SUPPORT, LA RÉFÉRENCE. Il n’y a pas plus
possesseurs et possédants que ces racailles
du haut et du bas. L’argent ou le pouvoir
est leur Paradis, leur tétine, leur pis de vache.

LA RACINE DU MAL C’EST LA SAISIE,
LA POSSESSION, LA BOUFFE, LA RÉFÉRENCE.

DANS L’INTROUVABLE IL N’Y A PAS DE SAISIE,
PAS DE POSSESSION, PAS DE RAPINE, PAS DE SUPPORT,
PAS DE MENSONGES, PAS D’OPINIONS.
INTROUVABLE = NON-DUALITÉ (dedans et dehors
n’existent pas).
Sans racailles du bas des cités et du haut
des institutions du régime,
IL N’Y A PLUS DE POSSESSION.



« Quand on parle de l’union de l’individu avec le Suprême, le Suprême est connu par ouï-dire alors que l’individu est directement expérimenté. Vous ne pouvez faire usage que de l’expérience directe. Par conséquent, cherchez qui vous êtes.
Dès lors pourquoi mentionner Ishvara ?
Parce que vous voyez le monde et que vous désirez savoir comment il a pris naissance. On dit que le monde a été créé par Dieu. Si vous savez que Dieu vous a créé, vous et tout le reste, votre mental est satisfait et il devient moins agité. Mais ce n’est pas encore la Réalisation. Elle n’est possible que si vous vous réalisez vous-même. C’est cela la Perfection ou la Réalisation » (Ramana Maharshi, entretien 332 du 18-1-1937).

En réalisant que la Conscience Infinie et ses objets sont dépourvus de support ou de référence, le Recueillement de la VISION NEUTRE (sans le Pour-Voir, sans être un voyeur) ne demeure ni dans la Vacuité ni dans l’Être et paisiblement se tait, FAIT SILENCE DANS SON ÉTAT NATUREL. Application parfaite du principe du Yoga Vasistha :
« L’apparence de ce monde est une confusion ; de même que le bleu du ciel est une illusion d’optique. Mieux vaut ne pas s’y intéresser et l’ignorer » (YV I, 3). Il n’est possible ni de se dégager de la souffrance ni de réaliser sa vraie nature tant que l’on est pas convaincu de l’irréalité de l’apparence du monde.
La Vision Neutre ou Œil Universel (ce qui n’est pas le cas de l’œil figé sur le billet de un dollar…) permet de comprendre qu’IMPARTIALITÉ est un autre nom de Félicité ou Soi toujours dépourvue de support ou de référence (de chiffres dirions-nous à ce hui d’aliénation par le numérique, les chiffres, la quantité, les statistiques et les graphiques).


Une référence très très très collante depuis près de 100 ans est celle de la « vitesse de la lumière » !
Si vous vous appuyez sur une référence ou un support, vous vous appuyez nécessairement sur l’Univers ! Icelui étant dans le mental, Il ne peut agir-réagir qu’aux objets l’environnant : l’un et le multiple, ou l’uni et la diversité de la mercantile Union européenne.

Coronavirus, égologisme ou capitalisme vert, anti-racisme et LGBTisme, féminisme et autres ismes sont tous des supports, des références prothèses dans la mode survie permanente du capitalisme.
DES RÉFÉRENCES OU SUPPORTS POUR DÉTRUIRE, DIVISER (alors que les référenciers-référendaires et prothésistes CROIENT qu’ils vont améliorer la vérité). Ces « supporters » ou souteneurs sont des géniteurs d’égrégores qui vont grossir, grossir.

LES SUPPORTS OU RÉFÉRENCES DIVISENT : voir l’exemple de la Chloroquine et du prof. Raoult reproduisant et actualisant à merveille la guerre Abrahamistes contre Païens (le spécialiste en division et abrahamiste R. Enthoven contre le Païen D. Raoult).
Il n’a échappé à personne que la guerre Abrahamistes contre Païens à reprise de plus belle comme jamais depuis l’après 1945. (Voir la page précédente Judéo-Protestantisme = la religion du capitalisme). Guerre appelée « guerre de classe » par les tenants de la pensée de Karl Marx.

En France on a interdit la Chloroquine mais on a facilité le Benzodiazépine en sa variante appelée Rivotril notamment dans les EHPAD.

DANS CE MONDE DU SUPPORT, DONC DU SÉCURITAIRE ET DE LA RÉFÉRENCE (big data, informations), TOUT EST DEVENU LE MODE SURVIE : LES TERRIENS NE VIVENT PAS, ILS SURVIVENT, LES RÉFÉRENCES OU LES INFORMATIONS SONT LEURS PROTHÈSES, LEUR MATRICE, LEUR SAISIE.
La saisie devenue uniquement EXTÉRIEUR par l’action du DIEU CAPITALISME, prive de toute alimentation en Zéro Indien le Terrien. De ce fait le Terrien est devenu un zombi, une chose programmée (pas besoin de Rivotril !).
Le capitalisme est par essence LA SAISIE, LE PROFIT (le Faire/Fer), LA RACINE DU MAL, LA LOI DE SUCCION OU D’ATTRACTION UNIVERSELLE, L’EUCHARISTIE, LA TRINQ (TR-INQ) : SE TRANSFORME EN DIEU ALORS QU’IL EST DÉJÀ DIEU OU LIBÉRÉ (il n’y a pas de Chute). Croire qu’il y a l’existence ou la naissance d’une chute ou d’une erreur façon biblique et vouloir qu’il soit possible de l’éliminer constitue une terrifiante erreur conduisant le monde à l’état actuel dans lequel nous survivons. Mais voir que l’erreur est vide par essence, C’EST LA LIBÉRATION ET NON LA CHUTE, C’EST VOIR LA SAGESSE DE L’ERREUR. PUIS CETTE « SAGESSE » IL FAUDRA ÉVIDEMMENT L’ÉLIMINER AUSSI…. (sinon on risque de retomber dans une variation de dualité winner-loser comme une amélioration de sa prison).
Le drame vient de cette loi d’attraction universelle qui n’est qu’un effet, celui de la plus petiote cellule jusqu’au marmot qui tente de sucer tout ce qui passe à sa portée ; engendrant ainsi l’effet HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) devenant l’espace-temps pour le faire se transformer en Dieu, c’est-à-dire en sa Vraie Nature, comme si elle s’était égarée, évaporée….


« Celui qui cherche le Dharma [Tao, Seul Réel] cherche sans croire à la réalité absolue du Bouddha [s’il cherche comme atteindre un but ou qu’il cherche un support ou une référence pour le rassurer, il tombe dans la dualité sujet-objet ou cause-effet] ; il cherche sans croire à la réalité absolue du Dharma ; et il cherche sans croire à la réalité absolue de la Communauté [ceci pour un Francis Cousin…] […] En conséquence, Shâripûtra, celui qui cherche le Dharma, qui est le Réel, ne devrait, au sein de toutes choses, rien chercher » (Soûtra de la Liberté inconcevable - Les enseignements de Vimalakîrti, chapitre VI, L’Inconcevable 2 et 5).
Quand tous les Êtres auront reçu la prédiction de leur Éveil, et tous les Êtres ont dû la recevoir aussi, depuis les sans commencements ni fins, puisque l’Ainsité ou le Soi, la Félicité, ne se dédouble pas et ne se différencie pas : à quoi serviront support ou référence et informations ?

IL N’Y A PAS DE CHUTE DONC PAS D’ANTIDOTE OU DE MASQUE PROTECTEUR, PAS DE RÉFÉRENCE, PAS DE POLITISME MANIPULATEUR.

LE GRAND DÉCALAGE OU APOCALYPSE, FLÉAU, PUTRÉFACTION :
Ce que vous cherchez : c’est là où vous ne l’attendiez pas !
Car cela peut déclencher la PANique ou GRAND DÉCALAGE, LE FLÉAU :
Ne cherchez pas le Réel ailleurs que dans l’Instant.
Si vous cherchez ailleurs, dans l’HOTC, vous n’y trouverez rien d’autre que ce que vous cherchez réellement : c’est-à-dire, dans l’Instant : RIEN, LE FLÉAU.
Alors un virus en couronne N’EST QUE DE LA FICTION, MÊME LA MORT ET LA NAISSANCE EST LA GRANDE FICTION DE L’ÂGE DE FAIRE (utilitarisme occidental anglo-saxon ET DE LA DÉCOUVERTE DU FEU).
NOUS DEVONS DÉTRUIRE LES MURAILLES SANITAIRES DE l’IDÉOLOGIE CAPITALISTE.
CE SONT LES PAÏENS ORIGINELS QUI RETROUVERONT ENFIN LEUR PLACE. Toute restructuration du capitalisme sera d’une stérilité absolue et une prison absolue ; il en va de même de la machine nommée État, irréformable, donc à détruire.
PAÏENS PAGANS = UNIVERSEL (les Marx-Engels, dans L’Idéologie allemande, diraient « prolétariat à caractère universel ». Mais prolétaire comme païen ont perdus leur sens d’universel si ce n’est qu’ils EMBRASSENT LE TOUT appelé ”IDOLÂTRIE” par les prophètes des Hébreux-Juifs).

L’ingénierie sociale du covid-19 déclenchée par le capitalisme afin de souffler un peu et de se refaire une santé de son marché, est un plagiat du film Invasion of the Body Snatchers.
En effet, la stratégie politique du capitalisme est DE FAIRE PEUR, EMPRISONNER LES MASSES DANS LA PEUR, PRINCIPE DE LA PEUR QUI EMPOISSONNE LES HUMAINS ÉTANT « UN DANGER IMMÉDIAT » (tout près). Dans ce film de Don Siegel, les Terriens ne sont pas détruit par des extraterrestres venus d’ailleurs, MAIS PAR UN INCOMPRÉHENSIBLE « DEVENIR AUTRE », MASQUÉ, EN DISTANCIATION SOCIALE ET GESTES BARRIÈRE, SOIT UNE BANALITÉ SANITAIRE PAR ESSENCE, ET QUI N’EN APPELLE PARADOXALEMENT À AUCUNE INSTANCE EXTÉRIEUR, LE VIRUS EST MINUSCULE, MORT, MAIS QUI PROVOQUE UN IRRÉSISTIBLE » PROCESSUS DE DUPLICATION » : LA PERSONA DOUBLÉE DU MASQUE ET DES GESTES BARRIÈRE, ET QUI LES TRANSFORME COMME EN JUMEAUX D’EUX-MÊMES, DONC DES ALIÉNÉS, LES PRIVANT DE TOUTE LEUR VRAIE NATURE CACHÉE, C’EST-À-DIRE LES PRIVANT DE LEUR SINGULARITÉ, DE LEUR EST, DE LEUR « JE SUIS CE JE SUIS » DE JEHOVAH ; ET CECI EN LES RÉDUISANT TYRANNIQUEMENT À LA CONDITION DE DOUBLE, DE DUALITÉ.
C’est une Réalisation du Soi inversée : l’aliénation n’est pas extérieur ou à cause d’un minuscule virus, le régime la inoculé à l’INTÉRIEUR de chacun : une aliénation de chacun. Don Siegel s’imaginait que si on dormait trop longtemps une entité pourrait s’emparer de notre persona et ainsi faire de nous comme une coquille vide, un zombi ; il voulait appeler son film : Sleep no more (Ne dors plus, sinon c’est un autre qui se réveillera à ta place, un double qui prendra possession de ton Soi). Ainsi un argument totalement en contraire de celui de Ramana Maharshi qui conseillait justement de rester dans un état de « sommeil profond sans sommeil profond », parce que dans le sommeil profond il n’y a pas d’identification avec le corps ou ego (2).



Notes.
1. La Stargate aux enseignements en Filet d’Indra ou Flux de sucres-grains se reflétant les uns les autres, et dans chacun des sucres-grains les reflets renvoient d’autres reflets à l’infini (FRACTAL).
L’Isha (vasya) Upanishad à la stance 5 parle du Flux sucre-grain instanté : « Il se meut et il est immobile ! Il est lointain et il est proche ! Il est à l’intérieur de tout et il est à l’extérieur de tout ! ». Et à la stance 6 : « Celui qui perçoit tous les êtres en son propre Atman [sa propre Réalisation] et son propre Atman en tous les Êtres, ne peut ressentir d’inimitié pour quiconque ». Bref, cela résume très bien L’INSTANT, LE SUCRE-GRAIN OU FOCALE.

SUCRE-INSTANT :
« DEMANDEZ-VOUS SI VOUS AVEZ UNE FORME [et un nom]. ALORS VOUS COMPRENDREZ DIEU » (Ramana Maharshi, entretien 385 du 6-4-1937).
Idem dans le ‘Je’-‘Je’ : « Le ‘Je’-‘Je’ est toujours là [dans l’Instant]. Il n’y a pas à le connaître. Il n’est pas une connaissance nouvellement acquise. Or, ce qui est nouveau et qui n’est pas Ici et Maintenant ne peut être qu’évanescent. Le ‘Je’ est toujours là. Il y a obstruction à sa connaissance et cela s’appelle ignorance ». (Entretien 49 du 24-4-1935).
« Le ‘Je’-‘Je’ ininterrompu est l’Océan infini ; l’ego, la pensée ‘je’, n’est qu’une bulle à la surface de cet Océan ; on l’appelle jiva ou âme individuelle. De même, la bulle d’eau, lorsqu’elle éclate [quand elle s’instante], ne fait que se mêler à l’Océan ; [le filet ou Flux dans la continuité des sucres-grains] et quand elle est bulle, elle fait toujours partie de l’Océan [le Flux des sucre-grains, le Lotus]. Dans l’ignorance de cette simple vérité, d’innombrables méthodes, sous différentes dénominations, telles que yoga, bhakti, karma, etc., ont été enseignées » (entretien 92 du 7-11-1935).
Dans l’entretien 122 du 1-1-1936, le Maharshi cite une strophe qu’Il préfère dans l’œuvre de Thâyumânavar : « Lorsque l’ego disparaît, un autre ‘Je’-‘Je’ se manifeste spontanément dans toute sa gloire… » [le sentiment océanique décrit pas Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, et ce que j’ai décris dans le Tore Arc-en-Ciel] ». Le Maharshi cite encore la Skandar-anubûthi : « Ni réel ni irréel ; ni obscure ni lumineux, C’EST [définition du Sans Pourquoi] ».

L’Accès sans accès est illustré dans des romans de science-fiction, quand la paroi d’un vaisseau ou d’une construction ne possède pas de porte pour la raison que les portes sont partout et nulle part : il suffit d’appliquer une certaine énergie pour « ouvrir » une porte, ou plus simplement pour concrétiser la dualité extérieur intérieur, ou l’inverse (un épisode de la série Stargate SG1 illustre cela).
Le Filet du Dieu Védique Indra, Filet suspendu au-dessus de son palais sur le Mont Meru, l’Axis Mundi de la cosmologie Hindoue et de la mythologie Hindoue. Le Filet d’Indra a une perle à multiples facettes à chaque nœud, et chaque perle se reflète dans toutes les autres perles du Filet, comme des miroirs tournés vers l’infini (Schreiber Method en TCI sur tube cathodique NB). La moderne Théorie des Cordes est du même Thème puisqu’elle nous dit qu’il y a une connexion vibratoire entre tout ce qui existe dans l’Univers, qui de plus ne peut se situer que dans le mental. Dans la Théorie des Cordes les propriétés d’une « particule élémentaire » (masse et ses diverses charges d’interaction) sont déterminées par le mode vibratoire de résonance qui anime sa corde interne (les cordes d’un violon vibrent selon des mode de vibrations dans lesquels un nombre entier de crêtes et de creux de la fréquence se répartit entre ses deux extrémités. Les boucles de la Théorie des Cordes vibrent selon des modes de résonance (analogues à ceux de la corde de violon) dans lesquels un nombre de crêtes et de creux se répartit sur toute la longueur).

Le Libéré Vivant ou Ami de Bien est comparé au reflet dans un miroir sans tâche [miroir clair] dans un autre miroir semblable. « Que peut-on trouver dans un tel reflet ? Le pur akasha [éther, ou Lumière de la Conscience]. De même, la Félicité reflétée du jnâni [Sage, Bienheureux] représente la véritable Félicité (ânanda).
Ce ne sont là que des mots. Il suffit que la personne devienne antamukti (tournée vers l’intérieur). Les shâstra [écritures sacrées] ne présentent pas d’intérêt pour ceux dont le mental est tournée vers l’intérieur. Ils sont destinés aux autres ». (Ramana Maharshi, entretien 513 du 16-9-1938)

2. « Dans le sommeil profond, l’homme ne possède rien, pas même son propre corps. Et au lieu d’être malheureux il est parfaitement heureux. Chacun désire dormir profondément. La conclusion en est que le bonheur est inhérent à l’homme et n’est pas dû à des causes extérieures » (entretien 1 du 15-5-1935).
« Le Soi est toujours présent, rien n’existe en dehors de lui. Soyez le Soi, et désirs et doutes disparaîtront. Ce Soi est le témoin dans les états de sommeil profond, de rêve et de veille. Ces trois états appartiennent à l’ego. Le Soi transcende même l’ego.
N’existiez-vous pas durant le sommeil profond ? Saviez-vous alors que vous dormiez et que vous étiez inconscient du monde ? Ce n’est qu’en état de veille que vous décrivez cette expérience de sommeil comme étant inconscience ; pourtant votre conscience quand vous dormez est la même que lorsque vous êtes éveillée. Si vous savez ce qu’est cette conscience de veille, vous connaîtrez la conscience qui se tient comme témoin dans les trois états. Cette conscience peut être trouvée en cherchant la conscience telle qu’elle était durant le sommeil profond » (entretien 13a du 7-1-1935).
Même entretien :
- Question : Devrais-je alors rester comme en état de sommeil profond et en même temps être vigilante ?
- Maharshi : Oui. Le fait d’être vigilant est l’état de veille. Ce ne sera donc pas un état de sommeil, mais celui d’un sommeil éveillé. Si vous suivez vos pensées, vous serez entraînée par elles et vous vous trouverez dans un labyrinthe sans fin [le vagabondage sans fin de causes et effets ou idéation sans fin. C’est moi qui souligne].
- Question : Alors je dois remonter à la source de mes pensées.
- Maharshi : Tout à fait ; c’est ainsi que les pensées disparaîtront et que seul le Soi demeurera. En fait, pour le Soi il n’y a ni intérieur ni extérieur. De plus, ce sont des projections de l’ego. Le Soi est pur et absolu.

Entretien 17 du 24-1-1935 :
« … dans le sommeil profond, il n’y a aucune perception. Peut-on dire pour autant que l’ego ne s’y trouve pas ? Pour avoir conservé le souvenir d’avoir dormi, il faut bien que l’ego ait existé. Qui est-ce qui a dormi ? Vous ne vous êtes pas dit durant votre sommeil que vous dormiez. Vous le dites maintenant, une fois réveillé.
L’ego est donc le même durant l’état de veille, de rêve et de sommeil profond. Trouvez la Réalité sous-jacente à ces trois états. C’est là la véritable Réalité. Dans cet état, il n’y a plus que ÊTRE, il n’y a plus « toi », ni « moi », ni « lui » ; plus de présent, ni de passé ni de futur. Cet état est au-delà du temps et de l’espace, au-delà de toute expression. Il est toujours là ».

 
banquier_origine_du_monde.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 25-07-2020 02:50

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >