Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Paysan, le Païen, le Clown si ridiculisé
Le Paysan, le Païen, le Clown si ridiculisé Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-08-2020 03:02

Pages vues : 161    

Favoris : 18

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
daumier_scapin475.jpg
 
 
Le Paysan, le Païen, le Clown si ridiculisé
C’est la même entité que traitent de
« prostitué » les Yahvistes-Juifs et leurs
prophètes.
Clown, mot anglais qui signifie rustre
ou paysan, farceur et farfelu et gardien
des vraies valeurs humaines par son
folklore et sa sagesse.
Le Clown, le Clunus ou Paysan, le Païen,
le Crétin ou Chrestien, le Farfelu ou
« Frère Feuillu » donc encore le Païen ou
« sauvage » que ces mêmes Yahvistes-Juifs
qui se winnerisent de leur Dieu veulent
« civiliser », veulent citoyeniser.
 
 
Page dédiée aux Libanais, pour qu’ils sortent de la dictature de plus de 35 ans de la part de leur voisin, l’entité sioniste et État colonialiste par pharisaïsme biblique  et pilleur de terres et assassin de peuples autochtones depuis leur déclenchement de la seule GUERRE MONDIALE DES ABRAHAMISTES CONTRE LES PAÏENS.
 
 
 
Le Paysan comme l’Ouvrier OUVRENT, ŒUVRENT.
La place de la Main vive de l’Ouvrier et Paysan
est dans le NON-AGIR et dans LA MAIN OUVERTE :
TRANSPARENCE, I-Réel, Source ou Fluidité.
La place de la Main morte (ou Main calme,
vide, synonyme d’ego et de possession)
est celle de cette civilisation du politisme
et de son Faire/Fer et de son social lequel a
pour principe de rester en surface de sa
couverture du social :
CES GENS DE LA MAIN MORTE OU CALME (latin
herimanni : vide)
ILS N’OUVRENT PAS, ILS N’ŒUVRENT PAS, tout en
prétendant « organiser », « reformer » par
leurs opinions. CE SONT DES MANCHOTS,
DES SANS BRAS, DES SERPENTS, DES ARISTOS
QUI N’ONT PAS ÉTÉ PENDUS À LA LANTERNE
PARCE QUE LES RÉPUBLICAINS NE SE PENDENT PAS
EUX-MÊMES : CE SONT MAINTENANT EUX LES
ARISTOS, LE POUVOIR, LES MANCHOTS, LES MÉDORS
ENCHAÎNÉS À L’ARGENT DU CAPITAL !
DEPUIS 1789 LA NOBLESSE EST FINI,
C’EST LA TYRANNIE DE L’ARGENT ET DE SES « BIENS
NATIONAUX », LES CITOYENS, LES VOTANTS, QUI
COMMENCE ET N’EST PAS PRÈS DE SE TERMINER !


Les Anciens Gaulois adoraient l’ARBRE ou le
DOLMEN, lesquels représentaient les PAYSANS,
LES LOSERS, CEUX QUI N’ONT QUE LEURS MAINS
(de nos jours remplacées par l’”intelligence
artificielle”).
MAIN : MARE (en dorique, en étrusque),
MARIE LA VIERGE (ses énormes mains surtout
sur la Vierge Noire). En hébreu, le point
du jour se dit shahar (noir), relatif à l’Aurore
« Nigra sum, sedformosa », et toutes les Vierges
des cryptes romanes étaient noires…

Vierge Noire, Isis, Chaise ou TOUPIE SONT
DU MÊME THÈME DU TROU, LE CHICOT, L’AIGUILLE,
LE FUSEAU, LE BÂTON POINTU (Scipio)…
(Voir plus bas le Dieu de la Corde ou temps :
le Dieu fil, le fil de la vie ou « fil du temps »,
aussi LA BANDELETTE, surtout chez Ptah…).
Shiva cher à Ramana Maharshi est de ce Thème…

PAYSAN : VERGE : virga, mesure de terre, membre
viril, petite baguette ; un verger.
Par prolongation : veritel, véritable, vermeil.
Veritel parce que le Paysan, le Pays, est attaché
à la Terre, il est un Homme du Païs, il est BORN
(né en anglais), un Bauer (en allemand),
un Countryman ou Landermann, un PAYSAN, UN BOY,
UN OUVRIER QUI ŒUVRE ET OUVRE, UN BAUEN (un
faire/fer dans les mines et un des classes
laborieuses).
Le Paysan devenue ouvrier par 1789 et citoyen
de l’urbain bétonisant la planète.


Clown = Farce, Fumisterie, Mystification (Mystère). Or seul l’IRRÉEL (étymologie de Rien) : I-RÉEL, peut être le Seul Réel puisque rayonnement énergétique en reflet du Divin, du Soi. Autrement dit : manifestation à partir de la Trinité conception terrestre : « Les choses sont faites de la même substance que les rêves », écrivait Shakespeare. La Sainte Chimère est du domaine de l’I-Réel ; L’Alchimie est du domaine de l’I-Réel :
1) AL-KHIMIA (chimie). Khimia en Arabe, du grec Khémia : magie noire, de la racine Égyptienne Kêm (noir). Kemit : le terre noire ou réunion des 2 contrées d’Égypte. ALCHIMIA : herbe.
2) KHIMÉRA – KHIMAIRA : CHIMÈRE ou rêve ou monstre mythologique en Grèce, ou folie. Chimère, c’est le gouffre des représentations imaginaires avec ses dangers. Le Gouffre sans fond.
3) ALQUIMIE = AL le Soleil EL, principe Divin qui mit E ou tridents du E Trinité. Rassembler le Tout dans le principe/origine à partir de ce principe/origine.

I-mitant : on CROIT suivre le Seul Réel, on ne fait que le traduire humainement… On copie, alors que le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, donc copié. La Seule Réalité n’apparaîtra jamais au terme d’un débat…. De même qu’un phénomène ou un effet ne meut en examiner un autre ! La pensée ainsi produite apparaît en copie, en écho, comme si cela était possible.

La MAIN VIVE EST DU THÈME DU PASSEUR, DU PONTIFE, CELUI QUI FAIT PASSER LE PONT, CELUI QUI OUVRE, comme l’Égyptien ancien qui arrivé à un cours d’eau aurait besoin de le traverser, il appellerait alors un passeur et lui demanderait de lui amener la barque et de le faire traverser, comme le Pontife, comme la Main vive.

Dans l’Égypte ancienne dans la pyramide du roi Âba, de la 8è dynastie, le Thème du Passeur est très développé par un dialogue entre le passeur et le défunt.
PASSEUR, PONTIF, OUVRIR, CLUNUS = ASCENSION, RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE, RÉALISATION DU SOI.
CLUNIS, CLUNUS, CLUN, ENCLUME (Forgeron) = POUVOIR VIBRANT (CLUN) à partir de la Trinité (Clun-IA-cum) : Main ouverte et vive (CU), Point Mère (M), qui renvoie direct à l’abbaye de Cluny : résonner, vibrer (bruit et RYTHME de l’enclume…). Abbaye de Cluny sous la protection originelle des apôtres Pierre et Paul de Tarse le Pharisien (qui se convertira au christianisme ?).
Cluny, Clunus, CLOU, Pointe, POINT FOCAL, STARGATE, ENTRÉE, PASSAGE, SEUIL, CLÉ POUR ENTRER, dans ces temps des merveilles et miracles encore possibles, quand les signes étaient considérés comme faisant intrinsèquement partie des choses, tout comme leur nom ; alors qu’à partir du 17è siècle européen, les signes deviennent des MODES DE REPRÉSENTATION. Ce qui fera à l’avance de la digitalisation, de l’artificiel, car les choses seront radicalement distinguées des choses représentées. Pour représenter de manière fidèle, la langue doit être amenée le plus près possible du regard de l’observant, le sujet, et les objets observés le plus près possible des mots (balance des noms-les-formes et son FLÉAU…). À ce hui, tout passe pas la langue anglaise, celle de Wall Street, régime capitalo-républicain oblige…
Les républicains de 1789 qui voulaient tout recommencer à zéro, donc naissance… puis mort… se sont acharnés sur Cluny pour la détruire parce qu’elle avait un rayonnement mondial, et que fixer la Lumière ou quoi que ce soit, ou en faire un dogme, amène la décadence… DOGME = FIXER, FAIRE NAÎTRE (et faire mourir).

Les républicains de 1789 jusqu’à ce hui sont des FIXISTES : ils CROIENT ce qui ne se trouve pas ; ils rendent hommage à l’incorrect en l’imaginant correct ; SURTOUT ILS CROIENT À LA SUPÉRIORITÉ DE LEUR OPINION ET PROPRE DISCIPLINE, LEUR PROPRE POLITIQUE, CE QUI LES PLACE DANS L’IGNORANCE (qui fera ses ravages à Cluny, en Vendée et en nombre d’endroits en France). Les républicains de 1789 et de ce hui se placent dans la dualité pur-impur et se croient le « pur », ILS SE CROIENT SUPÉRIEURS, WINNERS, PEUPLE ÉLU.

FIXISTES OU GENS DE LA MAIN MORTE MENTIRONT TOUJOURS, C’EST LEUR ADN. AINSI LES MENSONGES DOIVENT-ILS ÊTRE LE PLUS « EXACTE » POSSIBLE.

FIXISTES OU GENS DE LA MAIN MORTE MENTIRONT TOUJOURS, COMME LES PHARISIENS ET YAHVISTES : le Pharisien se croit vertueux pourvu qu’il respect la loi, parce qu’il respect LA DIGUE : l’eau la plus polluée lui paraît pure parce qu’elle coule au fond du lit des conventions sociales.


En voyant quelques vidéos sur le drame du Liban à Beyrouth, des bizarreries pyrotechniques m’ont fait penser à une bombe ou plusieurs bombes, peut-être du nucléaire (nuke). Rendez-vous compte : à ce hui il y a maintenant un cratère de près de 200 m creusé dans la roche du port de Beyrouth ; même 10.000 tonnes de nitrate d’ammonium ne peuvent faire autant de dégâts… Le Liban avait demandé une aide à la Russie, aide accordée. Et cinq jours avant les explosions, l’entité sioniste avait menacé de faire sauter « l’infrastructure » du Liban, donc le port, chose faite. Alors, « Circulez ya plus rien à voir », il n’y a plus de port, source vitale du Liban…. C’est ça leur monde de l’HOCT (Histoire-Opinions-Temps qui coule).
Voir aussi la page de Veterans Todays.


Entrée dans la Dimension absolue ou PASSER. TOUT PASSE OU TRÉPASSE.

Le PASSEUR, celui de la BARQUE : La barque des morts, du passage, de l’ENTRÉE, se retrouve dans toutes les civilisations. La barque se retrouve au sein même du RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE : LE CERCUEIL, LE BERCEAU. Cercueil : ce qui consume la chair, le corps ou ego. Cercueil est donc ce qui consume l’ego, comme le SARCOPHAGE (SARKOPGAGOS : PIERRE QUI CONSUME LA CHAIR ET CHAIRE). La vie ici-bas constitue une navigation périlleuse ! Alors l’ENTRÉE, la PASSE, la VALLÉE, le VASE ou la BARQUE SERA LE FUSIBLE, LA PROTECTION, LE SEUIL SACRÉ (dans maints traditions).
Rejoint le PILIER DES NAUTES : Taruos trigaranus (Le Taureau aux trois grues). La Grue est en Occident symbole commun de sottise et de maladresse, donc comme le serait un Paysan, un Païen ou un « sauvage » par rapport à un « civilisé ». Voir les pages : For the Washingtonisme, et Le VASE ou VAIS-S-EAU.
L’ARCHE est aussi une ENTRÉE, un SEUIL….
Ô ce passeur,
amène-moi celle d’Horus qui a été amenée à cause de son œil
amène-moi celle de Seth qui a été amenée à cause de ses testicules.
L’œil d’Horus a rebondi et est tombé du côté oriental du ciel
et Pépy rebondira avec lui.
Fais traverser Pépy vers le côté oriental du ciel
afin qu’il chemine et qu’il escorte Ré…
(PT 475, 946a-948a, PMM) Utiliser la Barque suite à des mutilations mutuelles  d’Horus et de Seth…
Cette fameuse Barque peut avoir été construite par Khnoum :
CHNOUPHIS/KHNOUM : “Oh Divin Chnouphis sur ton TOUR de potier, tu donnes vie à
l’Argile [ADN]” (façonnage de l’être humain).
Le Potier des Formes, le Logo manifesté, le mâle phallique qui féconde la Nature.
Chnouphis/Khnoum est :
1) le Potentiel
2) l’Ouvrier/Potier qui brasse avec SES 2 MAINS (comme Involution-Évolution…)
La Barque de Khnoum sera alors « CELLE QUI FAIT VIVRE CELUI QUI EST DEDANS », (Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ), de l'ÉVEIL. À l’arrivée du défunt, cette barque est présentement démontée, elle doit être reconstituée, recréé morceau par morceau. La transmutation du défunt se fait par le truchement de la recomposition de la barque (le VASE). (On a là une définition de l’Alchimie opérative et oratoire). Processus qui s’opère par un Retournement de la Lumière (interrogatoire initiatique en forme du « QUI SUIS-JE ?  ). Le défunt ou opérateur doit identifier, pointer, chaque partie concrète du Vase ou Barque avec un fait prouvant sa connaissance du monde Divin et son aptitude à s’y intégrer.

PASSAGE, SEUIL, BARQUE, ENTRÉE, est le moment crucial pour la Vérité, pour la mort, car c’est de L’ENTRÉE que dépend la traversée dans l’Après-Vie. La traversée vers une des « régions » de la Dimension absolue, vers un état Akh (Ibis) : clarté, identité (après avoir franchit la mort). État spirituel, “Esprit” ou sorte de Feu céleste intérieur, “Soi supérieur” (Soi).
Autre texte concernant le PASSEUR structuré ainsi :
Section 1.
- Rattachement au précédent mythe du conflit entre Horus et Seth (cité plus haut).
- Appel du Passeur mhntj (avec un trait sous le h).
- Le défunt se présente comme Horus en route pour réanimer Osiris [proto du Christ].
- Deux demandes de réveiller Aqen (1).
- But : disposer de la barque qu’a composé Khnoum afin de le défunt puisse traverser vers le côté oriental du ciel.
Section 2 : identification de 5 sortes de cordes ou lanières, et cinq questions.
Section 3 : partie lacunaire : on recherche un personnage capable de guider, de faire traverser, conduire la barque.
Section 4 : identification du mât, de son système de fixation et de la voile.
Section 5 : question de la mainmise sur cette barque entre-temps constituée : qui attrape, comment saisir la barque ? Le défunt la fixera sur les rives de Hotep (Paix)…
Section 6 : deuxième entrée : le défunt revient « à nouveau » : il sort sur la barque, ET S’IDENTIFIE À ELLE. IL EST DÉSORMAIS EN MESURE DE SE PRÉPARER LES OFFRANDES : IL S’IDENTIFIE À HORUS (anciennement Dieu solaire et base de l’Arbre de Vie).

Bref, ce qui reste de l’humain après sa mort, c’est son VOYAGE vers l’éternité, qui ne s’animera que lorsqu’il jugera qu’il « A ASSEZ DORMI »

INNÉ-IGNÉ
IGNÉ : Les régions de la soif, style désert, étaient considérées par tous les Anciens comme le pays de la soif, et le voyage dans l’Après-Vie avait pour but la source de vie : l’Inné, le Soi ou Vraie Nature, où l’on pouvait se désaltérer et renaître à l’existence. Source « située » dans toutes les régions françaises en ”igné” et ”igny”, comme Aubigné (fontaine blanche, comme le Blanc de l’Instant).
La fiction du vampirisme est un souvenir de ce dogme du Inné-Igné en forme de la source de vie ou résurrection par le principe humide. Mais tout mort qui réussirait à s’abreuver au royaume du passeur Charon récent, reviendrait sur cette planète pour tourmenter les consommateurs. On ne donne donc à ces voyageurs (les morts) assoiffés qu’une cruche brisée (tombes de Tanagra avec une cruche placée sous la tête du mort, d’après Olivier Rayet)…
ÉTERNEL PROBLÈME DE LA VIE ET DE LA MORT IDENTIQUE À CELUI POLITIQUE DU MOI-INDIVIDUEL OPPOSÉ AU MOI-COLLECTIF.

Le BLANC DE L’INSTANT, LA COULEUR DE LA MORT (livide, pâle comme un fantôme…), LA COULEUR DE LA SÉCURITÉ ABSOLUE, LA COULEUR DE L’APOCALYPSE OU PUTRÉFACTION (Blanc et Noir sont un seul Thème, les uns portent le deuil en noir, les autres le portent en blanc… le Blanc du Rien du Tout… Le Noir de la Materia Prima… Les Vierges noires ; l’initié hindou et Libéré tel Ramana Maharshi est assis sur une peau à poils noirs et blancs…)
INNÉ-IGNÉ, OBSCURITÉ DES ORIGINES ! CELUI QUI TENTE DE LES DOMESTIQUER CROIT QU’IL EST ARRIVÉ…. La Mort (PANique, Apocalypse) seule fait le mariage de l’événement et l’Être.

À suivre….

[En référence à : Textes des pyramides, Institut Français d’Archéologie Orientale, IFAO]

[En haut de page : esquisse aquarellée de Michel Roudakoff d’après Daumier]


Note.
1. Aqen : Dieu assez flou, souvent considéré comme un passeur, mais c’est de lui que dépend une bonne traversée pour la survie du défunt.
Aqen dans le Livre des Portes (Livre des Morts), avale les heures sous la forme d’une longue corde : 12 personnes tirent sur cette corde pour que les heures naissent…. Aqen est aussi décrit comme un gouffre insondable d’où le temps découle sous la forme d’une corde torsadée à l’infini : enchaînement sans fin des causes et effets… Ce Dieu a donc la capacité d’empêcher la sortie des heures et d’arrêter l’écoulement du temps durant la nuit (allusion au sommeil profond, avec ralentissement autour de la fréquence de 4 Hz ?). Mais évidement Aqen dort aussi…. Bref, dans les textes les plus anciens, Aqen doit être réveillé pour le défunt, afin de ne pas perturber son passage vers sa Re-naissance, vers son Soi.
 
 

Dernière mise à jour : 10-08-2020 02:14

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >