Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Shiva esquif vase fuseau
Shiva esquif vase fuseau Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-08-2020 01:57

Pages vues : 167    

Favoris : 17

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Jehovah, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Masque, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Westinghousé, Yokaï

 
tout_saint_jacques_dessins1784.jpg
 
 
Shiva esquif vase fuseau
Frêle esquif ou DÉCLIN DU JOUR.
Poupe à tête de serpent et proue à
tête de cheval ou Vishnou (la conserve)
 
 
RAPPEL : jusqu’à ce hui Nous sommes toujours en guerre depuis plus de 4000 ans maintenant : l’abrahamisme auquel il faut ajouter l’hellénisme contre les Païens.
MAIS LE THÈME EST UN, les variations à cause du mental suivront et feront leurs ravages : POUR LE PROFANE, LA FORME, LE « NOUVEAU VU À LA TÉLÉ ! » C’EST TOUT ; changez l’étiquette aux yeux de l’actuel covidien masqué, et il croit que ce n’est plus le même packaging (Plus ça change et plus c'est la même chose) ! C’est pourquoi il est nécessairement de rappeler ici qu’ISIS, JÉHOVAH, SHIVA sont le MÊME THÈME. Les humains sont plein de contradictions : ils parlent de « la Divine providence » en plein patriarcat de leur « Père éternel » du Yahvisme, et ils parlent de leur « justice éternelle » (comme si c’était le Saint Graal genre la « démocratie »(1) ! Pourtant le patriarcat de l’adamisme c’est la violence et la haine (voir le Deutéronome, Exode 20….), avec prédominance du mâle (comme à Athènes), comme on peut donc le constater dans l’hellénisme et l’abrahamisme.
L’élément féminin ainsi banni alla se réfugier dans les couches sociales inférieures, d’où il fut pourtant ramené à la surface à l’avénement du christianisme. Ce n’est pas par les Évangiles que la place de la femme va renaître, mais bien par le paganisme du populaire faisant face aux spécialistes sévissant par leur dogme. C’est bien par l’Imagination créatrice au sens d’Ibn’Arabi que l’élément féminin entretient les Feux du christianisme, aussi bien dans les arts que dans la littérature ; quand au protestantisme, renaissance de la pensée de l’Ancien Testament, on peut voir ce qu’en a fait l’interdiction de cet éternel féminin. Le protestantisme c’est une partie du nid du capitalisme des Juifs, c’est aussi le NID DE L’ÉGOÏSME, DU FAIRE/FER ET DE L’ENNUI (qui transparaît dans nombre de séries télé produites aux États-Unis [Hell on wheels par exemple semble intéressant au début et rapidement lassant malgré les tombereaux de f(r)ictions ; son protestantisme pue]).

OR, QU’EST-CE QUE C’EST UNE RELIGION ? C’EST LA FEMME, LA CONSOLATION. L’Église sevrait les européens du lait de ses consolations, maintenant en laïcité républicaine c’est le chaos de le liberté de pensée qui les sèvre du lait de ses consolations en forme de consommation et de chiasse.
LA CONSOLATION AUTHENTIQUE EST TOUJOURS LA FEMME (OU LA PIERRE AUSSI DOUCE QUE LA CONSOLATION D’UN OREILLER……. Voir Menhirs et autres cultes des Pierres. Pierre : terre compressée).
De nos jours de « théorie du genre », de « mariage pour tous » et de laïcité, on ne sait plus où trouver de consolation, alors mieux vaut se tourner vers les CAILLOUX…..
RAPPEL : Âme et Caillou ou Pierre sont du même Thème de l’Âme. Selon la fiction Prométhée, les Pierres ont une odeur d’humain. La Pierre c’est Dieu : le temple doit être construit en pierres brutes et non taillées (Exode 20, 25 ; Deutéronome 27, 5-6 ; 1 Rois 6, 7). La pierre taillée c’est la pollution par l’humain (de l'urbain).

Dans les pays scandinaves le cercueil c’est la frêle esquif devant conduire le mort vers la Dimension absolue (ou Terre vierge, Terre Noire   Kemit, Kêm : noir). Mode d’ensevelissement correspondant au VASE qui ne pouvait que donner l’arche de Noé et la barque de Charon (soleil noir). Tous les sarcophages égyptiens sont des barques, des arches. Les Grecs ont leur navire Argo pour l’expédition vers la Toison d’Or…

Le Déluge de Noé n’est autre que le RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE : le « Qui suis-je ? » comprenant l’épreuve de la mort au-delà de laquelle se trouve la Dimension absolue ; le baptême dans le christianisme a conservé un souvenir de cette purification ou de l’ENTRÉE PAR la mort (on disait autrefois d’un défunt récent : « Il est passé »).
ENTRÉE = RAMEAU, RÉDEMPTION. (Rameau, étymologie de racine).  On entre dans la Dimension absolue. LE RAMEAU N’EST PAS UN SYMBOLE DE PAIX CAR ASSIMILÉ PAR TOUS RÉGIMES ÉTATIQUES RÉCENTS À « PAIX » DONC À COMMERCE FACILITÉ EN TEMPS DE PAIX. D’ailleurs les masses en voyant l’ENTRÉE du Christ-Jésus à Jérusalem croyaient au triomphe ou pouvoir du « héros » et quelque jours plus tard il est cloué au stavros (pilier de la loi). Le « dimanche des rameaux » a une connotation trop « pouvoir », trop Superman à la Hollywood, en forme de politisme du DORG (Demain On Rase Gratis).
Ainsi le déluge de Noé ne pouvait s’achever que par l’ENTRÉE PAR UN RAMEAU d’Olivier.
Rameau, Buisson ardent ou rameau de bois vert enflammé signifie l’amour (le toujours vert amour tant il est « enflammé »……). Le vert du printemps et la ver(s)-I-T, le Retournement de la Lumière se faisant par VER-I-fication et Rect-I-fiction, par VERS-I-ON (sa vraie langue maternelle) par l’A-version (neti-neti en sanskrit : ni ceci ni cela, méthode d’élimination exhaustive de l’illusion dans ce monde du phénoménal)…
Quant au RAMEAU D’OR il est l’équivalant d’une bonne lampe torche pour aller explorer les enfers sans y perdre son Soi….
Rameau symboliquement identique à l’Arbre.

Au moment d’expirer
Puissance voilée
Force génératrice
Visible,
Souveraine de l’abîme,
Puissance de la destruction [Shiva et Putréfaction],
Délivre-nous
Des ténèbres du tartare.
Pour ce,
La Conscience infinie rentre chez elle,
Le corps retourne à son origine,
Comment alors le ‘je’ ego
Désirerait-il encore s’accrocher
À ce qu’il appelle « la vie » ?


LE RAMEAU D’OR OU DE BOIS VERT N’EST PAS UN POUVOIR MAIS UNE ENTRÉE.
Par exemple symbolisée par Ramana Maharshi dans l’entretien 118 du 25-12-1935 (un 25 décembre…) :

« Mr. Rangachari, un pandit en provenance de Vellore, interrogea le Maharshi sur le nishkâma-karma (l’action désintéressée, la gratuité). Il n’eut pas de réponse. Quelque temps plus tard, Shrî Bhagavân alla se promener sur la montagne suivi par quelques personnes parmi lesquels le pandit. En chemin, Shrî Bhagavân ramassa un bâton épineux, s’assit et commença à le travailler tranquillement. Il coupa les épines, lissa les noeuds et polit, pour finir, le bâton entier avec une feuille rugueuse. Cette opération dura environ six heures. Tout le monde s’émerveilla de l’apparition d’un bâton de si belle allure à partir d’un matériau hérissé d’épines.
Quand le groupe se remit en mouvement, ils rencontrèrent un jeune berger embarrassé par la perte de son bâton. Shrî Bhagavân lui donna aussitôt le nouveau et poursuivit son chemin.
Le pandit remarqua que cela avait été une façon concrète de répondre à sa question ».
Bâton, Rameau, Arche = glissant, poli, rasé (dans l’exemple du Maharshi le bâton est poli, épuré). Le Menhir, la Pierre dressée est comme le Rameau, l’Arbre, l’Arche.
Toutes les pierres dressées ou menhirs sont des Hirmen, mot si proche de Hiram qui savait comment « dresser des pierres ». La pierre assise ou Dolmen, celle qui se fait porter, se nomme Saul (la table). « L’ensemble est la divinité gauloise et Germaine d’Irmin Sul, qui est représenté aussi par un tronc d’arbre, « hermen », et son feuillage « Saul ». C’est sous cette dernière forme qu’il figure comme divinité principale sous l’autel du Musée de Cluny », écrit Grasset d’Orcet (Chroniques et récits d’Auvergne, chapitre : Un Saint national en Auvergne).

À ce point on rejoint l’Instant ou le Soi divin, la Stargate symbolisé par le monument aux Nautes parisiens ou Voyageurs, monument situé au Musée de Cluny à Paris. (Voir la page : Étain = Stargate et rayonnement de la Gaule).

Les Anciens Gaulois adoraient l’arbre ou le Dolmen et le Menhir. Selon Grasset d’Orcet, les pierres debout ou le tronc représentent les pauvres, les déshérités (voir ci-dessus l’exemple du Maharshi), les manœuvres (Manovriers ou Manouvriers, les ouvriers manuels, avec à côté la caste des Braceors ou Brassiers, ceux qui chargent quelque chose sur leurs bras, quand à l’époque de l’électricité icelle est devenu inutilisable…). En gaulois heremani ou germani et le feuillage correspond aux gens de la « Main calme », qui vivaient sans rien faire : « les Mains vides ». HEREMANNI : vide (Glossaire de latinité de Du Cange) ; même source et signification pour GERMANI.
GERMANI ou GERMAN, en sanskrit : hara (main, voleur). Bien-sûr le « sans bras » fait penser à un Serpent, un Ver, une Limace, un MANCHOT : char, couper (char-main) signifie à la fois « main qui coupe » et « main coupée », coupe-main. Le nom de l’amant d’Angélique (Orlando Furioso), Médor, en est l’exacte traduction écrit Grasset en note de bas de page.

DIMENSION ABSOLUE sous le nom-la-forme du Buisson ardent : RONCE, FOURRÉ, ÉPINE (couronne d’épines). Dans les traditions sémitiques et du christianisme, l’épine évoque la terre vierge, non profanée par l’agriculture.
BUISSON ARDENT = STARGATE, POINT FOCAL, TROUVÈRE (voir le Trou, Réaliser le Soi). Chez les Celtes le Buisson symboliquement n’est pas différent de l’Arbre.
BUISSON-TROUVÈRE = aussi fiction de galanterie : le sexe de la femme, le Trou, AMBIGUÏTÉ DE TOUT CE QUI EST SACRÉ. Ainsi le Buisson ne peut qu’être ARDENT dans tous les cas ! D’ailleurs dans les textes du Moyen-Âge l’expression « Buisson ardent » constituait une métaphore pour désigner la Vierge, manifestant la présence de Dieu, sa révélation.
ÉPINE, SHIVA, POINTE, FOCALE : LE « UN POINT C’EST TOUT ».
SHIVA S’APPLIQUE DONC À TOUT CE QUI EST EN POINTE-ÉMISSION/RÉCEPTION (comme la Montagne sacrée Arunâchala vénérée en tant que Shiva, et au pied de laquelle est situé l’ashram de Ramana Maharshi).

DIMENSION ABSOLUE sous le nom-la-forme du Buisson ardent : SI ARDENT QUE LE VIDE N’EST MÊME PLUS UN CONCEPT DU MENTAL. SI PIQUANT QU’IL NE RESTE QUE LE TROU, LE TOUT DU « UN POINT C’EST TOUT », LE TROU DU STAVROSIÉ (le Christ-Jésus cloué au pilori). (Voir la page : Pauvres Terriens)
Qu’est-ce que c’est la Connaissance ? C’est l’ENTRÉE.
Se purifier de toute passion, de toute pensée, non seulement celles qui font naître le désir ou qui l’excitent suivant le principe du capitalisme et de son consommateur, mais même ET SURTOUT DES PENSÉES PURES ; on se re-trouve alors « dans » la Vacuité. Mais le ‘je’ doit encore dépasser ce stade pour re-trouver la NUDITÉ TOTALE, L’EAU OU LUMIÈRE (sortir pour entrer), LA GRÂCE, LA SIMPLICITÉ (disparition de l’idée de noms-les-formes). Dès lors, cette ENTRÉE se poursuit dans la NUIT OBSCURE (Jean de La Croix) ou ZÉRO INDIEN : IGNORANCE EN FORME DE CONNAISSANCE parce qu’alors ces deux concepts ne signifient plus rien, tout comme ne signifie plus rien jour et nuit.

Le PIQUANT, LA POINTE, L’ÉPINE, LA PRINCESSE AU PETIT POIS. Le Pays du Rien du Tout ou la Vraie Paix, la Rencontre de la Vierge Noire en étant son enfant (son Entrée)…
Pois, Point : germe. Dans l’Inde le Point ou Bindu dessiné dans un support graphique de méditation est le point de contact des deux triangles opposés par le sommet figurant Shiva et la Shakti (énergie, pouvoir, Pouvoir Latent de Shiva) représente la non-dualité. Le Point est encore la Lettre sacré OM (AUM, A.U.M.), le germe à l’intérieur de la CONQUE (EAU PRIMORDIALE, NON-MENTAL, PERLE (de l’huitre), la shakti de Vishnu) ; Conque-Fertilité ou Zéro Indien : les Grands Voyages…

[En haut de page : le Fuseau encore visible à Paris sous sa forme de « Tour Saint-Jacques » de ce qui reste de l’étrange église Saint-Jacques de la Boucherie. De cette église partaient les pèlerins pour Saint-Jacques de Compostel (compost : engrais), mais surtout CONQUE, précisément COQUILLE SAINT-JACQUES. COQUILLE = SYMBOLE DE FÉCONDITÉ (son dessin et sa profondeur rappellent l’organe sexuel féminin). En Espagne le prénom Conchita signifie la coquille…. Voir aussi les naissances de VÉNUS (Titien, Botticelli) et les Vénus Anadyomène (sortie des Eaux) toujours représentée entièrement nue, et la Vénus de Milo (lumière solaire) parce qu’elle n’a parcouru que la moitié de sa course ascendante, elle est drapée jusqu’à mi-corps.
Chez les Maya le coquillage symbolise le MONDE SOUTERRAIN, LE NOIR, LE ROYAUME DES MORTS, LE SOLEIL NOIR (sa fonction nocturne, la dimension Anubis dans l’Arbre de Vie chez les Anciens Égyptiens). Coquillage = Renaissance, prospérité, après la Mort.
LE COQUILLAGE REPRÉSENTE BIEN L’ENTRÉE, le vagin, l’Entrée de la grotte, de la chambre au trésor, puisque toute coquille peut contenir une perle (une fruit).LE COQUILLAGE, LA CONQUE OUROBOROS : LA FENTE (vibration) DE L’OR ROSE DU POMMIER (Jardin des Hespérides), AUBE/OR ROSE d’où tout était venu et où tout retourne, circulus, et non évolutionnisme de causes à effets qui ne bouclent pas. La Tour Saint-Jacques est merveilleusement AUTO-PROTÉGÉE…..

POMMIER/OR ROSE, AUBE OU AURORE : ZÉRO INDIEN et preuve absolue la plus claire de l’Existence parce que symbole de tous les possibles ; C’EST L’ENTRÉE, la Princesse Aurore du conte (défigurée par l’usine Walt Disney). L’Aurore à ne surtout pas en faire la dualité si facile d’un Yahvé (Job 38, 12-15) de « la victoire du bon sur les méchants ténèbres »… Le colérique Yahvé spécialiste en Viande grillée en question devait avoir oublié que tout est dans le mental ET LUI AUSSI, avec son Aurore, puisqu’il parle à Job uniquement de phénomènes CONVENTIONNELS appelés « Sagesse créatrice », une morale politique en plus sur fond de tempête….
Le Pommier est un Arbre de l’Après Vie chez les Celtes ; pour les Gaulois le Pommier est aussi sacré que le Chêne. Pomme Fontaine de jouvence, de Révélation (Apocalypse, Putréfaction ou Renoncement).

« Le MOT est comme le NID, le sens est l’OISEAU ». (Jean Coulonval citant le Mathnawî de Djalâl ad-Dîn Rûmî )

Eh ! Citoyen du Régime. Au lieu de faire des provisions pour voyager et pour te protéger, rentre vite chez toi (dans ta Vraie Nature : enlève ton masque !) !!!
Eh ! Citoyen du Régime. Tu es dirigé-digéré par des plus fous que toi. Comment alors le plus grand des fous pourrait-il guérir la folie des autres et la tienne ?
(Pour référence au Traité du Vi(d)e parfait, de Lie Tseu [Liezi]).

Note.
1. Démocratie actuelle qui serait à Athènes, cité du patriarcat où les femmes sont larguées, cité des riches et de leurs constructions comme temples, et « beauté » facilitée par l’argent et le travail du chapeau ou mental. Leur démocratie nous a fourgué la nôtre, il est vrais que l’on s’habitue au médiocre, on finit par l’aimer et en faire un « isme », et on opinione le grand mot : « tradition » (ou valeur) ! Affreuse usure de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule).
 
 

Dernière mise à jour : 14-08-2020 03:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >