Accueil arrow News arrow Dernières news arrow C’est sécurisé, ne réfléchissez plus
C’est sécurisé, ne réfléchissez plus Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-08-2020 02:50

Pages vues : 182    

Favoris : 20

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Jehovah, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Masque, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Westinghousé, Yokaï

 
renard10_securite.jpg
 
 
C’est sécurisé, ne réfléchissez plus
Ne vous posez pas la première question :
QUI SUIS-JE ?
C’est sécurisé : masque, barrière
aux gestes, les spécialistes
NOUVEAUX PRÊTRES MAINTENANT AVEC
EMPRISE SUR VOTRE CORPS.
 
Page sur la PESTE PULMONAIRE ou COVID-19.
LA PESTE-COVID OUTIL POLITIQUE DU CAPITALISME.
PESTE : du latin pestis (épidémie, fléau) ; toute épidémie caractérisée par une très forte mortalité ; sens plus récent : très grave maladie infectieuse, contagieuse et épidémique, due à une « petiote chouse » (peste bubonique, pneumonique, septicémique). La politique c’est la peste de l’État et du capitalisme.
Pourquoi « fléau » ? PARCE QUE COMME LE SPIRITUEL, LA PERTE-PESTE EST IDENTIQUE À LA CONSCIENCE INFINIE QUE PERSONNE NE PEUT POSSÉDER ET DONC S’APPROPRIER PAR UNE DÉFINITION CONVENTIONNELLE COMME TOUTES LES DÉFINITIONS CONSTRUITES AVEC UN ALPHABET QUELCONQUE. (Voir la page PERTE ou PUTRÉFACTION, FLÉAU).

C’est sécurisé, accéder à
VOTRE espace client SÉCURISÉ.
SÉCURISÉ, SÉCURISÉ, VOS DROITS
(pas le devoir),
VOTRE CECI, VOTRE CELA,
VOTRE PROTECTION SOCIALE,
VOTRE MASQUE, VOTRE TÉLÉPHONE,
lavez-vous les mains, comme si ça
n’existait pas avant !!!
LES HUMAINS ONT DE PLUS EN PLUS
PEUR DE LA MORT.
ILS SONT AINSI CONDAMNÉS À VIVRE,
CONFORMÉMENT À L’ANCIEN TESTAMENT
(adamisme éjecté du Jardin).
CONDAMNÉS À VIVRE = CONSOMMEZ.

SÉCURITÉ, SÉCURISÉ : messianisme :
L’ÉCONOMIE VA REPRENDRE, ÉTOUFFEZ SOUS
VOS MARQUES BRAVES GENS ! LES BANQUES
(et l'État [l'oligarchie]) S’OCCUPENT DE TOUT !

SÉCURITÉ, SÉCURISÉ : plus l’évolutionnisme
progresse et plus le capital pollue et
plus l’humain se fragilise et plus il
s’éloigne de la Nature, de Sa Nature (phénomène
du double masque, persona et covidesque et
chez les femmes musulmanes c’est trois masques)
ET PLUS L’HUMAIN DEVIENT DÉPENDANT EN QUÉMANDANT
DE LA SÉCURITÉ PARTOUT À TOUTES HEURES. IL
DEVIENT DÉPENDANT DE L’INDUSTRIE
CHIMICO-SANITAIRE DE BIG-PHARMA LAQUELLE EN
ÉVOLUTIONNISME S’ÉLOIGNE DE LA NATURE.
Le capitalisme fabrique un SOCIAL DE DÉPENDANCE
qu’il appelle « vivre ensemble » en niant
que l’Être humain a des possibilités infinies
PAR LUI-MÊME.

LE CAPITALISME C’EST LE PEUPLE-PRÊTRES,
SE QUALIFIANT, JOUANT AU SPÉCIALISTE
ENTRE L’HUMAIN ET LA NATURE.


Depuis le 11 septembre 2001 la fabrique étatique de la peur n’a jamais été aussi présente pour manipuler les masses, et le sanitaire en rajoute une couche puisqu’IL TOUCHE VOTRE PETIT CORPS, VOTRE EGO AUQUEL VOUS TENEZ TANT.

QU’EST-CE QUI MEURT ? Ce ne peut qu’être UNIQUEMENT que le corps. Faites l’expérience avec une bougie, laquelle est si présente dans temples et églises et autres abris au temps de l’éclairage naturel. La bougie est éteinte, puis en l’allumant il surgit une FLAMME-VIE. En éteignant la bougie CETTE FLAMME NE MEURT PAS MAIS S’EN VA « AILLEURS », c’est si « visible » de par la forme de la fumée…. « Le corps physique meurt [la bougie est éteinte], mais l’esprit [la fumée] qui le transcende ne peut être touché par la mort. Je suis donc l’esprit immortel ».
« Tout cela n’était pas un simple processus intellectuel. Tout jaillissait devant moi comme la vérité vivante que je percevais directement, presque sans raisonnement. Le ‘Je’ était quelque chose de très réel, la seule chose réelle en cet état ; et toute l’activité consciente en relation avec le corps était centrée sur lui.
Depuis cet instant, le ‘Je’ ou mon ‘Soi’, par une fascination puissante, fut le foyer de toute mon attention. La peur de la mort s’est évanouie instantanément et pour toujours. L’absorption dans le Soi s’est poursuivie dès lors jusqu’à ce jour. D’autres pensées s’élèvent et disparaissent comme diverses notes de musique, mais le ‘Je’ demeure toujours comme la shruti, la note sous-jacente qui accompagne les autres notes et se confond avec elles ». (Préface aux entretiens de Ramana Maharshi).

« Les ennuis ne surgissent que lorsqu’il y a un autre que soi-même. Lorsqu’on réalise que l’âtman est unique, il n’existe plus de second, et il n’y a donc plus de raisons d’avoir peur. L’homme, tel qu’il est actuellement confond l’anâtma-dharma (le dharma du non-Soi) avec l’atma-dharma (le dharma du Soi) et souffre. Qu’il connaisse le Soi et qu’il y reste ; c’est la fin de la peur ainsi que des doutes », dit le Maharshi à l’entretien 58 du 4-7-1935.
« Si l’homme considère qu’il est né, il ne peut pas éviter la peur de la mort. Qu’il cherche donc s’il est né ou si le Soi a quelque naissance. Il découvrira que le Soi existe depuis toujours, que le corps qui est né se réduit à une pensée et que l’émergence de celle-ci est la racine de tout le mal ». (Entretien 80 du 3-10-1935).


Qui dit éducation, par la propagande gouvernementale et médiatique et par l’éducation dit « nationale » (même soupe), dit dressage, coulage dans un moule. Mais cette séparation nette et brutale entre fabricants (un petit nombre et à la limite un seul) et fabriqués (Nous, les masses) n’a jamais été aussi nette qu’aujourd’hui. Et que dire sous la f(r)iction amplificatrice du covid-19 et de ses masques doublés de persona !…. Avec cette f(r)iction du covid-19 l’État et son oligarchie peuvent, et le font déjà, mettre en place des règles « sanitaires » dures permettant d’accélérer des mesures liberticides et répressives plus facilement qu’avec le consentement des masses.
L’oligarchie des États sait que la crise va entrainer des tensions utiles aux besoins de régénération de production du capital, qui doit alors fabriquer des zombis en détruisant toutes traditions comme en 1789 ; il faut créer un humain « indifférencié » détaché de toute racine naturelle.  Alors la « gauche » va fabriquer des palanquées de ismes : écologie, féminisme, LGBT, anti-racisme, etc. conformément À LA FAUSSE SPÉCIALISATION : L’UNIFORMITÉ, QUI DE CE FAIT NE CONNAÎT PAS DE LIMITES : on peut diviser sans fin un corps indifférencié ! ET LA FUITE SANS FIN DE L’ENDETTEMENT EN FAIT LA PARTIE.
La fausse spécialisation (LGBT, écologie, anti-racisme, MeToo, Licra, etc.) est celle du FRAGMENT INFORME ; elle s’adresse à des zombis, des citoyenisés abstraits, uniformisés ; son objet n’est pas la partie gonflée du TOUT, mais une singerie du TOUT qui gît dans le cadavre de la partie mutilée. Ainsi séparée du TOUT et centrée sur elle-même (comme les LGBT, Licra, écologie, féminisme et MeToo, Black Lives Matter, etc.), elle encrasse et parasite tel le covid-19-capitaliste l’organisme mondial.
Aucune libération de l’humain ne sera possible tant qu’il n’aura pas résolu sa situation économique, la principale, c’est-à-dire tant que ses activités d’humain continueront à se différencier suivant un rythme étranger à l’Être et à ses besoins principaux, autrement dit, tant que la « spécialisation » ne correspondra à aucune SPÉCIFICITÉ NATURELLE (1).


Depuis le 11 septembre 2001 le petit groupe, l’oligarchie (les riches et leur Fric/Flic), cherche par tous moyens d’appauvrir mentalement et physiquement les masses. LESQUELLES SE LAISSENT MAINTENANT FAIRE : LES MASSES SON DÉSORMAIS HABITUÉES À LEUR FICTION DÉMOCRATIE : il est vrais que l’on s’habitue au médiocre, on finit par l’aimer et en faire un « isme », et on opinione le grand mot : « TRADITION » (ou VALEUR) ! Affreuse usure de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule).
LES MASSES SORTIRONT-ELLES DE LEUR HABITUDE-MÉDIOCRITÉ SERTIE DE LA PEUR ?
Tout l’enjeu de la période qui s’annonce à partir de septembre 2020 sera de savoir si les masses zombifiées réagiront à l’amplification de la souffrance et de la pauvreté dans tous les sens du terme et si elles se réveilleront en direction progressive, par étapes, de la destruction définitive du capitalisme de la CITY DE LONDRES NOMBRIL DU CAPITALISME TERRESTRE.

RAPPEL : CAPITALISME = ÉVOLUTIONNISME : plus le capital se développe, comme un cancer il devient un boulet pour son propre productivisme jouxté à la consommation.
Le f(iction covid-19 N’EST PAS UN PHÉNOMÈNE EXTÉRIEUR et a bien un rapport au capitalisme : le social de l’humain et son mode de vie forment un tout lié maintenant à l’argent lié lui aussi aux technologies qui enchaînent les humains : alimentation chimique, pesticides, ondes néfastes et 5G, air polluée, stress, culture de masse en tout connecté, etc., tout cela rend les humains comme des zombis toujours de plus en plus « sécurisés » par leur oligarchie providence.
L’État se serait Nous, MAIS COMME LE « NOUS » EST LE LOSER, l’État est par essence INFÉRIEUR à l’oligarchie capitaliste et industrielle (le supposé Nous puisque depuis 1789  NOUS SOMMES TOUS ROI).

Il ne s’agit pas de détruire le capitalisme, comme l’Hydre de Lerne il se reconditionnera toujours (comme pour former un nouveau Phénix). L’Hydre (le Mal qui se renouvelle en dépit des efforts faits pour l'éradiquer) symbolise les vices multiples, tant par une imagination exaltée que par une ambition BANALEMENT ACTIVE, ce qui est typiquement le cas du capitalisme aussi très imaginatif en packaging et calculs de toutes sortes. Vivant dans le marais, l’hydre est caractérisé par LA BANALITÉ DES VICES, DONC L’HABITUDE SERVILE, SOUMISE. Tant que la vanité (orgueil, ego)  n’est pas dominée, les têtes symbole des vices (et des bourses et packaging bancaires) repoussent, même si par une victoire passagère on parvient à supprimer une bourse, une place financière (une tête). De plus, comme la seule circulation de l’argent, le sang de l’hydre est un poison : Héraclès y trempait ses flèches, et si ce sang se mêle à l’eau des fleuves, les poissons deviennent impropres à la nourriture. Ce qui confirme de symbole : TOUT CE QUI TOUCHE AU VICE OU EN PROCÈDE ET L’ARGENT NE PEUT QU’EN ÊTRE LE PRINCIPAL AVEC LE DÉSIR, SE CORROMPT ET CORROMPT, SURTOUT PROCÉDANT SELON L’ÉVOLUTIONNISME DU TOUJOURS PLUS.

LA LIBÉRATION C’EST L’ÉVEIL (1) : APOCALYPSER OU PUTRÉFIER LA MÉPRISE, L’IGNORANCE OU LE VICE, SANS RIEN DÉTRUIRE DANS L’INSTANT POUR FORMER LE ZÉRO INDIEN AILLEURS (2). Parce que depuis des millénaires LE CAPITALISME EMPÊCHE LE ZÉRO INDIEN, EMPÊCHE L’ÉNERGIE LIBRE. (Cette assertion est peut-être téméraire mais tel est mon point de vue absolu concernant l’Éveil).

SANS RIEN DÉTRUIRE DANS L’INSTANT POUR FORMER LE ZÉRO INDIEN AILLEURS = PUTRÉFACTION : TOMBER EN POURRITURE, COMME LA PESTE, COMME UN FLÉAU, VERS LA NAISSANCE ÉTERNELLE :

P Y T H O N
T Y P H O N

Inversion des 3 premières lettres mais les deux sont liés (Typhon va engendrer l’Hydre de Lerne et la Chimère (aspect négatif du symbole), etc. Le SACRÉ EST DOUBLE COMME LE CADUCÉE D’HERMÈS….. Python est tué par une flèche d’Apollon pour faire pourrir le pauvre Python ; la tête raide du winner Apollon n’aimait pas non plus la Sainte Chimère……. PUTRÉFACTION = EXCRÉMENTS ou IMMONDICES, CENDRES, SOLUTION ou ÉNERGIE, PÉCHÉ, sont du même Thème du FLÉAU. Dans le cadavre putréfié se régénère la vie (voir le Frankenstein-Prométhée…).
Avec la fiction de la Peste-Covid-19, Nous allons voir ce que VOUS AVEZ DANS LES TRIPES….

Pourtant, dans l’Évangile de Marc, il n’y a pas une seule allusion à un péché originel à laver par le commerce et la consommation aliénante. Alors, comment une TELLE RELIGION DU CAPITALISME A T-ELLE PU GAGNER LE MONDE ? ET LE SANG DE L’ALLIANCE MODÈLE « PEUPLE ÉLU », ET LE « NOUVEAU SANG » NOUVELLE ALLIANCE TOUT AUSSI CAPITALISTE ? SEULS LES HÉBREUX-JUIFS POUVAIENT INVENTER LE CAPITALISME.
LE CAPITALISME N’EST RIEN : IL NE CONNAÎT PAS LA CHARITÉ, LA GRATUITÉ, QUI DÉPASSE LA LOI DE SUCCION.
Or la véritable Libération tend vers le circulus DE LA GRATUITÉ OU AMOUR : ELLE TEND ESSENTIELLEMENT AU PROGRÈS DE LA GRATUITÉ.
Le capitalisme n’évolutionne nullement vers l’Amour ; lui c’est l’amour de posséder les autres et l’extérieur afin de les exploiter, soit la dualité sujet-objet.



Notes.
1. SPÉCIFICITÉ NATURELLE : la Dimension absolue, l’EAU PRIMORDIALE ou « Matrice » faisant que tous les Êtres ont en commun la Liberté, le Trésor de Tous les Joyaux : l’ENTRÉE, le SEUIL, LE NON-FIXE, LA NON-DUALITÉ CAR INTOUCHABLE, NON POSSÉDÉ, C’EST LE STAVROS, LE PIQUE, LA POINTE, LA FOCALE… La Source qui a le pouvoir de faire couler le Zéro Indien inhérent à la Vacuité ; à travers le JET de la Dimension absolue qui n’inverse jamais son cours.

ENTRÉE, SEUIL : « J’atteins alors ce que je n’ai atteint, réalise ce que je n’ai jamais réalisé, accède là où je n’ai jamais eu accès, parfais ce que je n’ai encore parfait, vois ce que je n’aurai jamais vu et entends ce que je n’ai jamais entendu.
Pourquoi ? Parce qu’il m’est enfin donné de voir la Dimension absolue, de constater que toues les entités sont une, d’entrer à égalité dans les voies passées, présentes et futures, et de propager l’infini des enseignements ». (Chapitre II, 35, Paisible Océan de Voix, Soûtra de l’Entrée dans la dimension absolue ; en réponse à la question de Sudhana : « Que contemplez-vous pour l’atteindre [l’Éveil, la Libération] ? »).

Correspond au Zéro indien : « Cette libération est infinie parce qu’elle rejoint toutes les dimensions absolues. Elle est inépuisable parce qu’elle revient à la décision d’atteindre l’Omniscience. Elle est illimitée parce qu’elle s’introduit dans les pensées de tous les êtres dans le nombre illimité. Elle est d’une extrême profondeur parce qu’elle forme l’objet de la paisible sagesse du nirvâna. Elle est immense parce qu’elle occupe la sphère de tous les ainsi-venus [réalisation de l’Éveil ou du Soi]. Elle est indestructible parce qu’elle est l’objet que perçoit l’œil de sagesse des bodhisattvas [Être d’Éveil]. Et elle n’a pas de fond parce qu’elle rejoint la source de la dimension absolue ». (Soûtra de l’Entrée dans la dimension absolue, même chapitre).

2. Principe des principes ou Principe Originel Universel : comme tout est fractal, le fond de l’humanité est UN, qui sera le Thème, ensuite viendront les Variations qui deviendront à leur tour Thèmes, puis Variations devenant encore Thème, et ainsi de suite, mais SANS JAMAIS OUBLIER L’ORIGINE DE CETTE FRACTALE, SANS JAMAIS OUBLIER LA SOURCE : « Le Fleuve qui va à la Mer ne peut supprimer sa Source » (Jean Coulonval) ; « Le MOT est comme le NID, le sens est l’OISEAU » (Jean Coulonval citant le Mathnawî de Djalâl ad-Dîn Rûmî).

« AILLEURS » ne signifie pas se couper de la Source (comme le fit le régime républicain en 1789 et celui de l’URSS en 1917, ou le régime républicain du riche paysan Mao Tsé-toung en 1949 ; tous procèdent du même mécanisme qu’en 1789 : une tabula rasa en forme de la maladie de l’égalitarisme soi-disant pour « libérer », alors que ça n’a aboutit qu’à des millions et des millions de morts ; entre 15 et 55 millions de Chinois morts à cause du régime républicain de Mao. Cet égalitarisme se veut comme le rêve au retour à l’Eau Primordiale, mais sans que le chef tienne compte de chacun, soit la Définition même de la Dictature).

RETOUR DE LA PESTE NOIRE QUI A DE NOS JOURS LE NOM : COVID-19 : vous êtes pestiféré, covidié, la police sanitaire vous prend de force pour vous mettre dans des centres de détention de pestiférés ou covid (cas de la Nouvelle Zélande, où vous n’avez plus le droit de refuser de vous faire tester, et ceux qui refusent seront traités comme les pestiférés, pardon, comme les covidiés, et resteront là en quarantaine). La dictature devient de plus en plus visible, le prétexte sanitaire ou de santé ne tient plus lui aussi…. C’est le vivre ensemble, vous devez vivre et ne pas empêcher les autres de vivre (de consommer) par votre refus de vivre ou votre refus de « FAIRE COMME TOUT LE MONDE ». VOUS DEVEZ CONSOMMER ET NE PAS EMPÊCHER LES AUTRES DE CONSOMMER, SINON, ON VA VOUS LE FAIRE PAYER. C’est ça le capitalisme. L’oligarchie républicaine teste un peu partout dans le même régime la réaction des masses, et vous allez voir que ça va arriver en France.
En regardant surtout à partir de 12 mn la vidéo Radio-Québec j’ai vraiment l’impression de l’époque de la peste noire du Moyen-Âge : peste bubonique et PESTE PULMONAIRE au 6è siècle (à partir de 543) et au 14è siècle (à partir de 1348), pestes qui ont fait périr environ un tiers des peuples chrétiens. À cause des ravages causés par une recrudescence de la sous-alimentation provoquée par une crise économico-religieuse de la chrétienté à partir du 14è siècle (avec les Templiers notamment, les dévaluations de la monnaie et mutations monétaires), c’était la porte grande ouverte à ces pestes ; NOUS EN SOMME EXACTEMENT À LA MÊME CRISE ÉCONOMICO-SPIRITUELLE (en 1343 nombres de banques italiennes, florentines surtout, sont en faillites entraînant la ruine de petites compagnies et d’artisans. (Réf. La civilisation de l’Occident médiéval, de Jacques Le Goff). EN 2008-2020 NOUS Y SOMMES, LA PESTE PULMONAIRE SE NOMME COVID-19….
 
 
 
 
staline_consommez.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 15-08-2020 03:41

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >